| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Femmes du monde | Polytechnique 6 décembre 1989 | Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  

                   Sisyphe.org    Accueil                                   Plan du site                       






mardi 8 mars 2005

Moi, fille d’immigrés, pour l’égalité et la laïcité

par Fadela Amara, présidente de "Ni putes ni soumises"






Écrits d'Élaine Audet



Chercher dans ce site


AUTRES ARTICLES
DANS LA MEME RUBRIQUE


Derrière chaque voile, 3000 ans de haine envers la femme qui nous regarde
Elles dénoncent le voile, l’assujettissement et le néo-communautarisme
Niqab, burqa et tchador sont des signes d’infériorisation des femmes, non des symboles religieux
Combattre le foulardisme
Voile et islam - Flora Tristan n’a jamais prôné le voile intégral
Le voile est-il islamique ou non ?
Pouvons-nous accepter le foulard contre la burqa ?
Lettre ouverte à une femme voilée
La burqa, symbole
Colloque universitaire sur le voile associé à la pudeur, à la foi et à la mode
Hidjab et politique - Le courage des uns et des autres
Eloge de l’asservissement des femmes par le Monde 2 ?
Les illusions dangereuses
L’islamisme contre les femmes partout dans le monde
Le rapport Stasi sous l’oeil du Centre de recherche en éthique de l’Université de Montréal
Pour l’égalité dans la citoyenneté
Droit à la différence et non pas différence des droits
Un vibrant appel à la conscience
Etrange alliance. Toujours à propos du voile
Contre l’intégrisme religieux et pour la loi sur le voile
Les Islamistes mettent les femmes sur le trottoir
La laïcité a beaucoup d’ennemis
Le port du voile n’est pas une affaire de culture
Que d’hommes dans la rue pour défendre ma liberté !
La solidarité politique à l’épreuve des divisions
Quand la peur des femmes mène le monde
Tous voiles dehors
Non au voile mais non à l’exclusion des mineures de l’école laïque !
L’affaire du foulard : non à l’exclusion
Derrière le voile... un tout autre combat
Un sentiment de trahison
Des croisades de la droite au foulard islamique
Laïcardes, puisque féministes
Être féministe, ce n’est pas exclure !
La résurgence du foulard, un besoin de retour sur soi
Laïcité : une loi pour la cohésion
La pointe de l’iceberg intégriste visible sur la scène altermondialiste
Le voile - Le courage de dire non !
Pétition pour une loi contre le port du voile en France
"Le" voile : Éléments pour un débat
République turque : la question du foulard assombrit le 80e anniversaire
Un voile peut en cacher un autre







La montée des communautarismes est teintée d’islamisation des esprits. Les femmes sont les premières à en faire les frais.

Aujourd’hui, dans la France des quartiers populaires, la mixité des espaces publics est une peau de chagrin. Trop souvent, il n’y a plus que le hall d’immeuble pour se rencontrer et, hélas, ce sont les mecs qui tiennent les cages d’escalier. Il suffit de trois mecs qui terrorisent l’animateur en exigeant « on ne veut pas de filles » et ils gagnent : la pression est telle que les animateurs sociaux reculent. Pour un Abbès, animateur à Epinay, qui tint bon et qui réussit à amener camper des filles et des garçons, combien ont renoncé faute de soutien, faute de moyens, faute de volonté politique clairement affichée ? En une dizaine d’années, les activités pour la jeunesse sont devenues des loisirs sexués au seul profit des garçons.

Pourtant, ce rétrécissement de la liberté des femmes ne suscite pas une dénonciation unanime chez les féministes. Quelques-unes font silence sur les violences commises au nom de l’obscurantisme. Or, si l’actualité éclaire largement le sort des jeunes filles touchées par le prosélytisme religieux, on passe largement sous silence la loi du nombre : pour se soustraire à cette pression, certaines filles préfèrent se voiler... Dans les années 70, c’est au cri du Manifeste des 343 salopes qu’elles ont imposé le droit à disposer de leur corps à la société, et notamment dans une lutte déterminée contre l’intégrisme religieux de l’époque. N’est-il pas triste que certaines de ces pionnières recherchent aujourd’hui la respectabilité des commentateurs zélés des Livres sacrés ?

Et que dire des femmes et des hommes politiques qui disent : « Le voile, c’est leur choix » ? De deux choses l’une. Ou ils méconnaissent le terrain et alors à quel titre postulent-ils à la direction du pays ? Ou ils ont subrepticement renoncé aux valeurs de liberté et d’égalité pour vendre la République par étage. « Chacun chez soi. »

Depuis quinze ans, depuis les promesses du « on va vous repeindre les cages d’escalier », chez moi, je n’ai rien vu venir. A part quelques ravalements de façade et colmatages de brèche, qui n’ont pas changé nos vies pour autant. Le chômage de masse est toujours la règle. Il y a toujours un proche ou une relation en prison. Il n’y a qu’une chose qui ait changé : la gauche de gouvernement a inventé le RMI. Bel espoir, pour ceux qui étaient en voie de noyade sociale.

Fatima et Christine, Benoît et Mamadou sont toujours maltraités par le système et les politiques qui sont menées. Je sais trop bien que Fatima et Mamadou subissent plus de discriminations. Mais nous traversons tous les mêmes galères. Les filles des cités paient le prix fort de quinze années de désespérance. Violences sur les corps. Il y a eu l’apparition des « viols collectifs », la fabrication de « mauvaises réputations » - les « putes ». Il y a maintenant le basculement de gamins détruits vers l’islamisme. Là, on leur redonne de la dignité. Ils retrouvent un rôle central. Ils en imposent aux femmes. Violences sur les âmes. Leur contrôle fabrique de la domination sur les « soumises ». La laïcité est aujourd’hui le front où se joue la mixité.

Les obscurantismes et leur soutien se déchaînent contre l’esprit des Lumières. Les femmes sont les premières à en faire les frais ici et ailleurs. En France, l’ethnicisation de la politique est leur cheval de Troie. Le communautarisme est le cache-sexe de l’islamisation des esprits. Il faut casser cette logique et rétablir celle de la laïcité et de la République. Il se joue bien plus que l’interdiction de la mixité dans les piscines de la métropole lilloise.

Le programme est distribué par des associations islamistes, soutenues par une certaine gauche. Moi, fille d’immigrés, je devrais proclamer que je suis une colonisée, ici et maintenant, dans ma cité en mars 2005. Pourquoi veulent-ils me laisser dans ce rôle d’« indigène » ? Je veux sortir de cette posture d’éternelle victime. Je ne comprends pas le mal-être de ces économistes, philosophes, enseignants et autres informaticiens qui ont un boulot et un appart ! J’en ai été si interloquée que j’ai appelé mon père, en ce moment de l’autre côté de la Méditerranée. Le vieux militant du FLN m’a répondu : « En quoi ça te regarde la colonisation ? L’indépendance de l’Algérie est acquise depuis plus de quarante ans. De quoi as-tu besoin pour vivre ? De respect ! Respecte les gens et fais-toi respecter. » Et il a ajouté : « On connaît l’histoire. »

Je sais que la mémoire n’est pas un congélateur. Elle travaille et il faut la travailler. Bien sûr qu’il faut des films sur le 17 octobre... Le travail de mémoire doit se faire, mais cela ne doit pas participer à la construction identitaire. Que veulent les instigateurs de l’appel « Nous sommes les indigènes de la République » ? Des excuses publiques de la République française pour les guerres coloniales ? Mais, parce que je connais l’histoire, je sais aussi que cela ne se compare pas avec la rafle du Vél d’Hiv. La guerre d’indépendance algérienne n’est pas l’équivalent de la Shoah. Le programme de l’Algérie française, ce n’était pas l’extermination totale d’une population.

Ceux qui veulent nous faire assumer la posture de l’indigène méconnaissent volontairement l’histoire. Ils instrumentalisent le passé pour mettre à bas la liberté et l’égalité, les valeurs de ce qu’ils osent appeler le « chauvinisme universaliste ». Qui ne voit qu’en appelant à ce soulèvement moral des « colonisés » ils préparent, pour les jeunes filles, le terreau d’une sorte de « statut personnel », pour reprendre l’expression de Leïla Sebbar ? Il se joue la légalisation du multiculturalisme. Et les digues qui nous en protègent se nomment mixité et laïcité.

La posture de l’indigène en lieu et place d’égalité sociale ! Cela fait plus de vingt ans que Jean-Marie Le Pen nous la promet. Voilà qu’une fraction de l’extrême gauche rejoint les associations islamistes pour soutenir, symétriquement, une telle régression. Cette confusion des esprits est un signal d’alerte pour tous ceux qui sont attachés à l’émancipation de l’humanité et à l’esprit des Lumières.

Nous n’allons sûrement pas gaspiller nos énergies à détruire des chaînes imaginaires. Nous avons trop à faire pour sortir de la spirale de la désespérance sociale et reconquérir l’espace public de nos cités avec les principes de mixité et de laïcité. Et pour cela, nous avons besoin de vous !

Publié également dans Libération, le 2 mars 2005.

Merci à l’auteure d’autoriser la publication de son article sur Sisyphe.

- Le site de Ni putes ni soumises.


Partagez cette page.
Share


Format Noir & Blanc pour mieux imprimer ce texteImprimer ce texte   Nous suivre sur Twitter   Nous suivre sur Facebook
   Commenter cet article plus bas.

Fadela Amara, présidente de "Ni putes ni soumises"
Ni putes ni soumises



Plan-Liens Forum

  • > Moi, fille d’immigrés, pour l’égalité et la laïcité
    (1/4) 4 janvier 2007 , par

  • > Moi, fille d’immigrés, pour l’égalité et la laïcité
    (2/4) 7 septembre 2005 , par

  • > Moi, fille d’immigrés, pour l’égalité et la laïcité
    (3/4) 3 septembre 2005 , par

  • > Moi, fille d’immigrés, pour l’égalité et la laïcité
    (4/4) 23 mars 2005 , par





  • > Moi, fille d’immigrés, pour l’égalité et la laïcité
    4 janvier 2007 , par   [retour au début des forums]

    Tout d’abord, je dois vous dire madame que votre discours est plutot simpliste et peu informé. Il démontre votre ignorance face à des sujets délicats, complexes et faussés dans le monde d’aujourd’hui par les médias et autres appareils idéologiques d’états. Par exemple, lorsque vous mentionnez le voile islamique comme étant un signe de soumission , rétrograde envers les femmes et que celles-ci le mettent parce qu’elles se sentent opprimés prouve effectivement votre fermeture d’esprit et votre méconnaissance. Cela a d’ailleurs été rabaché des centaines de fois, associer voile islamique à soumission et discrimination, c’est manquer d’objectivité puisqu’il s’agit là d’une opinion personnelle qui n’avance tout simplement pas les choses. Excusez-moi de devoir le répéter, mais des textes comme le vôtre ne démontre pas la réalité d’aujourd’hui qui en résumé est que les femmes musulmanes voilées sont heureuses, ne se sentent point négligés ni soumises, donc selon moi, vous devriez penser davantage à cibler les réelles problématiques qui entourent le 21e siècle.
    Merci de votre éventuelle compréhension

    > Moi, fille d’immigrés, pour l’égalité et la laïcité
    7 septembre 2005 , par   [retour au début des forums]
    Moi, fille d’immigrés...

    J’ai souvent eu la chance de voir Fadela Amara sur la chaîne TV5. Son audace m’impressionne et j’avoue être d’accord avec elle sur de nombreux points. Les réalités décrites me touchent énormément et se doivent d’être dénoncées. Je compte d’ailleurs manifester aujourd’hui contre les tribunaux islamiques au pays afin de protéger ce pour quoi nous nous sommes battu(e)s longtemps.

    J’ai cependant beaucoup de difficultés avec cette tendance généralisatrice de plusieurs « combattantes » (Irshad Manji...). Je vis au Québec et ma jeune voisine d’origine iranienne porte le voile tout en vivant (conjointe de fait) avec un Juif. Sa famille, très croyante et « très respectueuse du Coran », ne lui a jamais fait subir de pression quant à ses choix de vie. Ce n’est qu’un exemple, je sais, mais j’ai 25 ans, et j’ai fréquenté, durant l’adolescence, une des écoles les plus multiculturelles du Québec (souvent comparée aux Nations-Unies), moi-même étant d’origine latino-américaine. Une partie des femmes musulmanes portait le voile et une autre partie, non. Toutes les nationalités se côtoyaient et s’influençaient. En 5 ans, il n’y a jamais eu de problèmes reliés à l’origine ethnique d’un individu ni à sa religion. Les femmes n’ont jamais subi aucune pression du genre de celles décrites plus haut. Beaucoup de jeunes musulman(e)s étaient tout ce qu’il y a de plus charmant et ne s’empêchaient pas de fréquenter sérieusement (avec respect)les « Québécois(es) de souche ». J’ai moi-même déjà eu un copain musulman « sérieux » pendant deux ans...

    Aujourd’hui, dans ma vie de tous les jours, à l’Université de Montréal, j’y côtoie encore des gens d’origine diverse, dont plusieurs musulmanes voilées. Ces femmes, étudiantes en maîtrise ou en doctorat, ne subissent pas les pressions que « tant de personnes dénoncent ».

    Il existe un certain décalage entre ce que je vis et ce que je lis ou j’entends. Je comprends la détresse et l’urgence de changer les choses dans certains cas décrits plus haut, mais il est important d’éviter la généralisation. J’ai de plus en plus l’impression que les problèmes vécus par ces femmes dépassent largement le cadre de l’islam. La Bible mentionne certaines aberrations sur la femme, mais ce n’est pas tout le monde qui l’interprète de façon à brimer la liberté de celle-ci. L’interprétation que j’en fais ne m’empêche pas d’être végétalienne (selon la Bible, nous devons utiliser les animaux comme bon nous semble) pour protester devant les abus commis contre les animaux dans l’industrie alimentaire. Il faut dénoncer les abus, mais pour le reste, tout le monde est différent...

    Ne trouvez-vous pas que l’image de la femme se dégrade un peu plus chaque jour dans le monde, sans contexte religieux ? Les disparités entre la femme française et québécoise (nord-américaines aussi) sont flagrantes, mais suffisent-elles à accuser la France de sexisme à outrance ? L’hypersexualisation des jeunes filles et des femmes dans le monde occidental donne aussi la chair de poule. Il en va de même avec la mondialisation de la prostitution...

    Même si quelques islamistes s’acharnent à barricader de force la femme et à la briser dans certains cas, je ne crois pas que la religion (d’aujourd’hui) puisse être seule coupable de toutes les atrocités commises.

    • > Moi, fille d’immigrés, pour l’égalité et la laïcité
      8 décembre 2005 , par
        [retour au début des forums]

      Votre position me paraît bien idéaliste. Vous dites que ces jeunes femmes voilées n’ont subi aucune pression mais vous n’en savez rien. Une femme voilée en concubinage avec un juif ? le cas est bien exceptionnel ! J’ai peine à vous croire. En fait les pressions sont de tous ordres et bien plus insidieuses que vous pensez. Sans compter le choix que font certaines jeunes femmes en effet dans un désir de rébellion, un désir d’affirmer une identité. Cela existe en effet.
      N’empêche que partout dans le monde musulman la pression et les violences exercées sur les femmes sont multiples et criminelles, que ce soit par le moyen direct d’une religion fossilisée depuis 500 ans ou par le moyen de codes de la famille et lois en tous genres. Si l’islam a été une grande religion, il n’est plus aujourd’hui qu’une tentative désespérée et stérile de résister au mouvement du monde. Il n’y a donc pas "des genres de vie" différents qui se vaudraient dans leurs différences mais le passé mort et l’avenir même si on peut discuter et critiquer celui ci. La lecture des sites musulmans est d’ailleurs édifiante. Hallucinants sur le plan intellectuel, cinglés sur bien des points.
      Et pourquoi les contes des mille et une nuits sont-ils interdits partout dans le monde musulman ?
      Ne serait-ce pas parce que la liberté des désirs et des imaginaires qui y règne est intolérable aux imams quels qu’ils soient ?
      Patrick Millet

      [Répondre à ce message]

      • reponse z patrik millet
        17 décembre 2005 , par
          [retour au début des forums]

        tout d’abord tu dit ce ke tu conné pas tu invente pour salir l’image de notre religion t’emploie des termes on se demande si tu connais la signification
        faut faire la différence entre un musulmans et un arabe cé ton probleme tu mélange tout tu cé méme plus ce ke tu di
        car ni les mains ni la langue du bon musulmans ne font du mal
        ne parle pas de l’islam car tu connais rien a ce sujet
        déja la femme dans l’islam est représentéé comme une perle magnifique
        mais qui ne ressemble pas a vos femmes européénes impudiques
        donc refléchie avant d’avoir une image négatif
        sache que nous les musulmans on est basé sur l’adoration de DIEU c’est la seul religion qui interdit le mal c’est pour ca que certaine personne l’evite mais DIEU est omnicient .
        Au nom de DIEU le clément et qui manifeste sa clémence
        Dis o infidéles
        je n’adorerai point ce que vous adorez
        pas plus que vous n’adorez ce que j’adore
        JE N’AI JAMAIS ADORé CE QUE VOUS ADOREZ
        Et vous n’avez jamais adoré ce que j’adore
        A vous votre religion A moi la mienne

        [Répondre à ce message]

        • > réponse à Muslima
          5 décembre 2007 , par
            [retour au début des forums]

          Ecris correctement, tes messages seront plus lisibles !
          Ton message est lui, c’est sûr, truffé d’inepties : la religion musulmane ne serait pas machiste, ben voyons, comme toutes les religions, elle l’est. La religion est partout la meilleure alliée du patriarcat et de l’infériorisation des femmes qui en constitue la base.
          La sourate des femmes dit bien "bas ta femme quand tu la juge désobéisante" (en gros).
          Les femmes seraient des perles : moi, je trouve ça insultant de comparer une femme à un objet, aussi beau soit-il. Les perles sont belles point barre, donc les femmes seraient belles, un point c’est tout, là pour décorer et fermer sa gueule.
          Et les femmes européennes ne sont pas "impudiques" merci (tu nous insultes, là) !! Ca veut dire quoi pour toi impudique : affirmer sa sexualité ? Ouh là là, c’est mal ; les hommes ont le droit de coucher comme bon leur semble, mais les femmes si elles font de même se voient illico presto traitées de "salopes, trainées..."
          Dis-moi, pourquoi les hommes ne porteraient-ils pas le voile, moi je trouve qu’ils sont "coupables" de provoquer du désir sexuel chez les femmes à montrer leur cheveux et leurs attributs à tout le monde ? Pour toi, les femmes n’auraient pas de désir, ce serait mal, seuls les hommes en auraient et seules les femmes seraient "coupables" d’attiser les désirs chez l’autre sexe ? Belle mentalité.
          Parce que le port du voile est un phénomène de discrimination envers les femmes. Tout simplement.
          Les pressions subies par les femmes pour porter le voile sont très insidieuses, bien que certaines n’est subissent pas ou moins et choisissent de le porter parfois pour affirmer leur identité.
          Et ce n’est pas "insulter l’islam" que de dire ça. Je fais autant la critique de la misogynie du judaïsme ou du christiannisme.

          [Répondre à ce message]

          • > réponse à Muslima
            11 juin 2009 , par
              [retour au début des forums]

            Bien répondu, à les entendre c’est comme si on leur avait demandé à genoux de venir ici au Québec.... J’y suis allée moi en Algérie et croyez-moi, je n’ai pas eu le choix de suivre leur façon de faire. Pas le droit de regarder un homme dans les yeux, pas le droit de fumer en public, pas le droit d’aller prendre un café en compagnie de mon frère, pas le droit de porter des vêtements trop courts, pas le droit de sortir le soir (c’est pour les hommes), pas le droit de prendre un verre.... et quoi encore... ils viennent ici et il faudrait se soumettre à leurs demandes de plus en plus insistantes et toujours sous prétexte de leur religion.... parlons-en de leur religion.... Non mais s’ils veulent venir vivre ici pour goûter notre liberté, et bien qu’il fasse comme nous et les bureaux d’immigration Canada devraient leur faire comprendre dès leur arrivée que ça se passe comme ça ici et qu’ils doivent s’y conformer, un point c’est tout....

            [Répondre à ce message]

      • > Moi, fille d’immigrés, pour l’égalité et la laïcité
        4 février 2007 , par
          [retour au début des forums]

        Tu dis que les femmes qui portent le voîle ont été obligé, je suis dsl j’en connais un tas et toutes ont décidé de le mettre par elles-mêmes, moi-même je le porte et ma mère ne le porte pas alors ne dis pas que j’étais obligée je l’ai mis par amour de la religion, d’Allah alors tes préjugés on n’en a pas besoin, tu es parti enquêter, tu as fait un sondage ou autre non tu n’as aucunes preuves ! une personne intelligente ne parle pas sans preuve sans arguments valables. tu vas bien loin quand tu dis "un désir d’affirmer une identité" sais-tu ce qu’elles ont dans leur coeur, dans leur tête ? non je ne pense pas, tu n’as pas à juger. Mais parlons un peu de toi Je suppose que toi tu n’as aucunes religions puisque je vois que tu ne comprends pas grand chose, à l’amour de la religion bon je penses que ton opinion ne vaut rien. Dis moi, une femme qui passe devant toi habillée mini-jupe et décollté n’as pas ton respect puisque tu la regardes, on sait tous de qu’elle façon, alors qu’une femme voîlée on ne la regarde pas de la même manière ou alors pas du tout. Tu te dde pourquoi cette question, c’est pour te montrer que le voîle est là pour préservé la femme en l’Islam, pour la préserver des gens comme toi sans vouloir t’offenser. L’Islam reste une belle et grande religion, MACHA’ALLAH contrairement à ce que tu dis ? C’est juste parcequ’elle ne coincide pas avec tes idéaux, pour conclure je me fous tout simplement de ce que tu penses.

        [Répondre à ce message]

    • Ce qui rapproche plutot que ce qui sépare les gens
      27 janvier 2006 , par
        [retour au début des forums]

      OK la religion est souvent le pretexte et un moyen de combattre une crise identitaire. Mais le Canada est comme les Etats Unis une société d’immigrés sans billet de retour ; c’est une terre colonisée par ses nouveaux immigrants ;tout le monde adhère à une organisation ou les lois sont une addition de ce que demaandent les différentes communautés. En France c’est différent les immigrants n’ont pas encore colonisé le pays ; pas encore !même si c’est déjà le cas dans des banlieux ou le droit du plus fort s’est substitué au droit Français. Il faut se demander si c’est vers celà que nous devons nous orienter ? quand on voit comment la vie est belle en France comparée aux autres pays ne vaut il pas mieux que les immigrés adopte le mode de vie qui en a fait un pays agréable à vivre plutot que un labo d’experience ethnique au futur incertain ? En Amerique du Nord les US et Canada sont des pays pas des nations ! Regardons ce qui rapproche les gens aau lieu de regarder ce qui les éloigne.

      [Répondre à ce message]

    > Moi, fille d’immigrés, pour l’égalité et la laïcité
    3 septembre 2005 , par   [retour au début des forums]

    bon mademoiselle fadela amara est pour la laicité bien !!donc pour etre intégré dans la societé francaise il faut nier le coran mangé du porc boire montré son string !!! n’est pas vrai !!! fadela la prochaine fois que tu vien parlé en public vien avec le savoir . le coran c’est pas les dix commandements .Dire que dans le coran il n’est pas ecrit de porté le voile tu est allé fort..
    j’aimerais te prouvé que jé trouvé mon bohneur dans l’islam .et je porte mon voile et j’en sui fier et je sui pas soumise ok !!!
    mais la vérité fache les mécreants

    • > Moi, fille d’immigrés, pour l’égalité et la laïcité
      4 septembre 2005 , par
        [retour au début des forums]

      Intéressant le mot mécréant, il en dit bien plus sur une certaine façon de penser... Je vous laisse faire un tour de l’histoire de l’humanité et ce qu’ils en fût à chaque fois que l’on usa des mots comme mécréants.

      Ah oui, le string, si c’est un objet pour faire des objets des femmes, c’est aussi immonde que n’importe quoi d’autre qui aurait pour objectif de rendre esclave.
      Quant aux porcs, eh bien c’est de la viande, certains en mangent, d’autres sont végétariens par protestation de la façon dont on traite le monde animal entre autres.

      Mais bon la chose significative dans votre com, c’est le mot mécréant.

      [Répondre à ce message]

      • > Moi, fille d’immigrés, pour l’égalité et la laïcité
        7 février 2006 , par
          [retour au début des forums]

        Et dis aux croyantes de baisser leurs regards, de garder leur chasteté, et de ne montrer de leurs atours que ce qui en paraît et qu’elles rabattent leur voile sur leurs poitrines ; et qu’elles ne montrent leurs atours qu’à leurs maris, ou à leurs pères, ou aux pères de leurs maris, ou à leurs fils, ou aux fils de leurs maris, ou à leurs frères, ou aux fils de leurs frères, ou aux fils de leurs soeurs, ou aux femmes musulmanes, ou aux esclaves qu’elles possèdent, ou aux domestiques mâles impuissants, ou aux garçons impubères qui ignorent tout des parties cachées des femmes. Et qu’elles ne frappent pas avec leurs pieds de façon que l’on sache ce qu’elles cachent de leurs parures. Et repentez-vous tous devant Allah, ò croyants, afin que vous récoltiez le succès. (Sourate An-nour Verset 31)

        يَا أَيُّهَا النَّبِيُّ قُل لِّأَزْوَاجِكَ وَبَنَاتِكَ وَنِسَاء الْمُؤْمِنِينَ يُدْنِينَ عَلَيْهِنَّ مِن جَلَابِيبِهِنَّ ذَلِكَ أَدْنَى أَن يُعْرَفْنَ فَلَا يُؤْذَيْنَ وَكَانَ اللَّهُ غَفُورًا رَّحِيمًا

        Ô Prophète ! Dis à tes épouses, à tes filles, et aux femmes des croyants, de ramener sur elles leurs grands voiles : elles en seront plus vite reconnues et éviteront d’être offensées. Allah est Pardonneur et Miséricordieux. (Sourate Al Ahzab Verset 33)

        Qu’il couvre l’ensemble du corps excepté le visage et les mains
        Il y a plusieurs hadiths qui prouvent que la femme peut montrer son visage et ses mains.

        [Répondre à ce message]

    • > Moi, fille d’immigrés, pour l’égalité et la laïcité
      4 décembre 2005 , par
        [retour au début des forums]

      bravo a toi mechhallah j aimerais avoirs une femme qui pense come toi bravo

      [Répondre à ce message]

    • > Moi, fille d’immigrés, pour l’égalité et la laïcité
      8 décembre 2005 , par
        [retour au début des forums]

      "nier le coran"
      Mais quelle importance ? n’est-ce pas sa liberté ?
      "mangé du porc"
      Si elle a envie ?
      "boire"
      Idem
      "montré son string"
      Bof. En général, les religieux sont les plus hypocrites !
      "Dire que dans le coran il n’est pas ecrit de porté le voile tu est allé fort.."
      Mais ça n’a aucune importance ! Ces livres (et la Bible, et les autres) sont des légendes certes intéressantes mais qui datent de dix ou vingt siècles !
      "j’aimerais te prouvé que jé trouvé mon bohneur dans l’islam .et je porte mon voile et j’en sui fier et je sui pas soumise ok !
      Bon mais n’obligez pas les autres.
      "la vérité fache les mécreants"
      On n’est plus au moyen-age. Ce vocabulaire est absurde.
      Patrick Millet

      [Répondre à ce message]

    • > Moi, fille d’immigrés, pour l’égalité et la laïcité
      5 décembre 2007 , par
        [retour au début des forums]

      Tes messages sont stupides.
      Tu fais une superbe caricature de la société française dis-moi, c’est vrai toutes les Françaises "d’origine" montrent leur string !!!
      Tu te plains du "racisme" contre l’islam, alors cesse ton racisme contre les Françaises "blanches", merci !
      Et manger du porc, bouh quelle horreur !

      Outre que ce n’est pas du tout ce que madame Amara (mademoiselle est aussi insultant d’une certaine façon, marque-t-on la différence entre les hommes mariés et non mariés en traitant ces derniers de "mondamoiseaux") prône.

      [Répondre à ce message]

    > Moi, fille d’immigrés, pour l’égalité et la laïcité
    23 mars 2005 , par   [retour au début des forums]

    bon article,ça corespond bien à une vie d’immigrée dans plusieurs domaines


        Pour afficher en permanence les plus récents titres et le logo de Sisyphe.org sur votre site, visitez la brève À propos de Sisyphe.

    © SISYPHE 2002-2005
    http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Retour à la page d'accueil |Admin