Accueil > ... > Forum 5218

Gisèle Halimi à Merkel

9 juin 2006, 19:14

Le Monde, édition du 08.06.06
Point de vue
Madame la chancelière Merkel, agissez !, par Gisèle Halimi
Présidente de Choisir la cause des femmes

« […] Puis-je vous rappeler, Angela Merkel, qu’il existe des lois
injustes, intolérables, et que le devoir éthique de tout citoyen, a
fortiori ici de toute citoyenne, est de les combattre de toutes les
manières ? Ce pourrait être, par exemple, une initiative de suspension
limitée de la loi par un vote d’urgence au Parlement. En attendant que
vous, femme et chancelière d’Allemagne, demandiez l’inscription d’un
débat de fond pour abolir ce droit de cité de la prostitution et de la
traite des êtres humains, droit indigne s’il en est...

Votre pays est signataire de la convention internationale contre la
traite. Mais, dites-vous, le problème n’est pas le même. Ecoutez donc
les Nations unies (Fonds des Nations unies pour la population,
FNUAP) : "Quatre millions de femmes et d’enfants sont victimes chaque
année de la traite mondiale, dont 90 % aux fins de prostitution." N’y a-
t-il pas dès lors une évidente hypocrisie à condamner l’une - la
traite - et à permettre l’autre - la prostitution ?

Quand vous exigez, à juste titre, de la Chine qu’elle respecte les
droits de l’homme, n’est-ce pas au nom de ces mêmes valeurs
universelles qui protègent la personne humaine ? Les Nations unies
encore : "La prostitution et la traite des êtres humains en vue de la
prostitution sont incompatibles avec la dignité et les valeurs de la
personne humaine." Vendre son sexe, est-ce ou non une atteinte à ces
fameuses valeurs ? »

Lire l’article