Accueil > ... > Forum 19341

Jeux de religions

14 janvier 2007, 01:33, par soi

Avec les connaissances sur les religions matriarcales, il apparaît que les religions patriarcales en sont la copie inversée et que cette mise en évidence INVALIDE le religieux, religieux qui est ,pour moi, la base des manipulations que nous subissons tous. Nous sommes, peut-être, aptes à nous passer du ciment religieux pour nos sociétés futures (religere= relier), aptes à vivre avec la réalité sans la béquille de l’illusion des croyances.

Nous pouvons aussi jouer du sens :
Voici la légende qui parle du passage des matriarcats au patriarcats :

Le serpent et l’aigle sont tranquilles sur l’arbre de vie. Un jour l’aigle mange les oeufs du serpent°. Le serpent, pas content, se cache dans une carcasse d’animal et "fait une tête" à l’aigle quand il vient manger la carcasse. L’aigle , abimé, tombe dans les enfers*.
Un jour un homme veut devenir roi, il descent aux enfers pour demander à l’aigle de l’emmener voir la déesse-mère, mais l’aigle lui dit qu’il est trop abimé et qu’il ne peut pas l’aider. L’homme propose alors à l’aigle de le soigner. l’aigle accepte et une fois soigné, il emmène l’homme chez la déesse-mère. L’homme exprime son désir d’être roi et la déesse-mère lui demande : "Où est le problème ?". L’homme lui répond :"Je ne peux pas enfanter !". La déesse-mère lui donne alors la coupe¨¨ de la vie et l’homme est devenu roi.

°On a supposé l’établissement des matriarcats consécutivement aux meutres des progénitures par les pères.

*l’aigle est le symbole de la paternité. La légende s’arrêtait là dans les archives mondiales avant les découvertes de Karakoum. Donc, on suppose que le fait de revendiquer une paternité sous matriarcat était "exorcisable" (puisque l’aigle est aux enfers !).
Quand l’homme "descent aux enfers" : c’est un travail sur soi pour la reconnaissance de la paternité (une dépression suivie d’une remontée ?).

¨¨La coupe doit symboliser l’utérus, et nombre de coupes se "baladent" après dans les divers supports religieux (comme le saint graal).


Suite que je crée à la légende :

Puis, un jour une femme veut une société égalitaire. alors elle descend aux enfer et demande au serpent* de l’aider. Elle le soigne de ses traumatismes de l’enfer et il l’aide à aller voir le dieu-père. La femme exprime son désir d’égalité et le dieu-père lui demande :"Où est le problème ?". La femme lui répond : "Je suis enchainée !". Le dieu-père lui donne alors les clés de la connaissance et la femme brisa ses chaines et put se défendre. A nouveau, l’aigle et le serpent vivèrent tranquilles sur l’arbre de vie°.

*Le serpent, c’est le symbole de la sexualité, la descente aux enfers c’est le travail fait pour récupérer sa sexualité, se défaire des carcans religieux-socio-culturels.

°l’arbre de vie est le symbole du comment une société s’organise pour sa survie. de l’arbre matriarcale, nous passsons à l’arbre patriarcal pour construire l’arbre humaniarcal au final.