Accueil > ... > Forum 55075

> Pourquoi je soutiens Fanny Truchelut

7 novembre 2007, 11:10, par Maurice Champion

La liberté dite « religieuse » n’est pas un choix de liberté ; la schizophrénie, toujours cette "maladie" qui mène le monde et fait sa loi.

Croyances et psychose. Ni Dieu, ni Diable, seulement et totalement une maladie psychiatrique.
D’un autre âge, ceux qui se disaient en communication avec Dieu étaient et sont encore appelés « prophètes » avec leurs paroles et écrits indiscutables. De nos jours, ceux qui entendent des voix ont pour certitude que Dieu leur parle ; ce sont nos jeunes en psychose hallucinatoire paranoïde dont le traitement relève de la psychiatrie.
Bien et Mal, Bons et Méchants, Dieu et Diable, Enfer et Paradis, tout ce monde binaire, sans positions intermédiaires, ainsi que les angoisses sur le futur, avec son extrémité qu’est la fin du monde, sont toutes les perceptions qui envahissent le psychotique schizophrène.

Vous pouvez croire que Dieu existe et communique en toutes langues, tous patois, tous dialectes à des millions de personnes en même temps ; NON, c’est votre psychose qui vous parle, de jour, avec votre vocabulaire, avec vos mots identifiés dans votre culture - d’où les diverses religions - à la manière de vos rêves et cauchemars de nuit.
Non, il n’y a pas d’un côté ceux qui sont considérés comme « fous » et de l’autre ceux qui vous font croire être les garants spirituels de la société, c’est une seule et même maladie, la schizophrénie, avec ses symptômes trompeurs. C’est dans cette droite ligne rigoriste schizophrène que les doctrinaires religieux seront toujours pour les contraintes, même désirées, envers les femmes dont le port du voile..., contre la protection sexuelle, contre l’avortement, contre la fin de vie assistée et, de plus en plus, contre le téléthon...
Que des délires psychotiques mystiques.

Toutes les religions ont pour fondement les soi-disant communications terrestres avec l’au-delà ; Nos psychotiques s’autoalimentent de leurs symptômes hallucinatoires ; Et vous, à qui attribuez-vous vos rêves et cauchemars de nuit ?

Sortons de cet omerta, en France, chaque année, 8000 jeunes entrent dans cette maladie de la croyance faite de souffrance psychique avec toutes ses dérives désastreuses dont un taux de suicide élevé.
Cette relation croyances/psychose vous semble inadmissible, alors je vous mets au défi de citer une seule autre manifestation qui soit à la fois l’œuvre présumée de l’Au-delà et également les symptômes répertoriés d’une maladie. Est inscrit sur une notice pharmaceutique dédiée : « ... est utilisé pour traiter une maladie qui s’accompagne de symptômes tels que entendre, voir et sentir des choses qui n’existent pas, avoir des croyances erronées... ».

La manipulation mentale n’est pas une doctrine que l’on subit, elle est une demande personnelle, un besoin irrationnel intériorisé, que l’on défend bec et ongle, sans aucune réserve, et se nomme « spiritualité ».
Sortez de cette prison intérieure organisée, la liberté est devant vous, ainsi soyez-vous ; la vie de nos enfants vaut mieux que ce monde illusoire.
La schizophrénie, cette « maladie » que vous l’on appris à ne pas comprendre, ne la laissons plus faire ses ravages, c’est un devoir de santé publique, sans cette prise de conscience collective rien n’avancera...
Maurice Champion – Père de jumeaux psychotiques.
Cordialement à vous.

Voir en ligne : La liberté dite « religieuse »...