Sisyphe

un regard féministe sur le monde

Accueil > ... > Forum 131785

"Ma vie à contre-coran", de Djemila Benhabib

7 mai 2011, 08:45, par Martial

Les femmes ensoleillées de liberté

Selon les propos de Djemila Benhabib tous ces actes ostentatoires sont militants. Djemila s’est retrouvée en France et au Canada face aux mêmes phénomènes d’infiltration et d’intimidation de la société. Elle nous rappelle que ce dispositif et ces méthodes sont le fruit d’un plan d’islamisation du monde, concocté par les frères musulmans, il y a environ quatre vingts ans.
« Ce qui se joue, c’est une bataille de relations publiques en direction des medias.
C’est ainsi qu’ils ressassent toujours le même discours victimaire, accusant toute critique à l’égard de l’islam et des musulmans, de racisme et d’islamophobie. La variante, c’est que les porteurs de ces messages sont devenus des femmes qui s’affichent comme des modèles d’intégration et présentent le voile comme un choix inhérent à toute bonne musulmane.
Cette stratégie de communication a un impact puisque c’est un sujet de discussion et de discorde qui jette le trouble dans les esprits des politiques et des intellectuels. Par calcul ou par lâcheté ces derniers soignent leur mauvaise conscience de néo colonisateurs en affichant une tolérance coupable. Et pourtant, quelle que soit la discrimination vestimentaire, ce sont autant de résurgences archaïques qui discriminent les femmes, qui les isole et les désigne comme des objets de suspicion. Sous couvert de les protéger, elles sont ainsi mises au ban de la société comme tentatrices impénitentes.
Quant aux hommes il faut croire qu’ils sont atteints de lubricité chronique qui empêche toute retenue. Ils voient dans la chevelure féminine des pubis partout. Ce n’est donc pas étonnant qu’on promette à ceux qui sacrifient leur vie d’aller au paradis d’Allah où des houries (vierges) aux grands yeux, les attendent.
Peut-on continuer à ne pas tenir compte de ce genre de mise en garde par des musulmans et aussi par des laïcs de culture orientale ? On leur reproche tellement de ne pas s’exprimer sur le sujet et pourtant, ils le font mais, pour ne pas déplaire à l’establishment religieux, on reprend rarement leurs propos ! En sommes-nous arrivés par dérive de la notion de tolérance, à lui donner le visage de la lâcheté, pour ne pas avoir à affronter cette nouvelle déferlante de la sottise et de la haine, parées des oripeaux de la religion, pour imposer leur diktat. Leur slogan qui confine à la paranoïa consiste à pilonner, puisque je parle au nom de Dieu, j’ai raison contre tous et je suis par-là-même au-dessus des lois républicaines .

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.