source - http://sisyphe.org/article.php3?id_article=2623 -



Grace Hopper, inventrice de la compilation en informatique

26 avril 2007

JPEG - 6.1 ko
Grace Hopper travaillant sur les tout premiers ordinateurs électroniques, particulier le Mark 1.

Les ordinateurs pourront-ils parler un jour le langage des humains ? Seule Grace Hopper y a cru... et a inventé une technique permettant à tout le monde de pouvoir programmer.

Toute petite, Grace voulait comprendre comment fonctionnent les objets. A sept ans, alors qu’elle était seule à la maison, elle démonta son réveil. Puis, ne trouvant pas comment le remonter, elle parcourut la maison et démonta sept autres réveils.

Elle racontait souvent une anecdote. En 1945, une panne fut produite par un insecte coincé dans un composant. La mite fut collée précieusement sur le journal de bord avec ce commentaire : « premier bug identifié ! »

Grace Hopper était convaincue que la seule manière de permettre à tous d’utiliser l’ordinateur était de simplifier les langages de programmation. Mais on lui répondait : « Les ordinateurs ne pourront jamais parler anglais ! ». Mais elle avait raison. Elle inventa un procédé appelé la compilation et depuis, les ordinateurs peuvent parler un langage qui ressemble beaucoup à celui des humains. Ainsi, de nombreuses personnes et entreprises ont pu utiliser les ordinateurs.


En 1985, elle est nommée Amirale de l’armée américaine.

Jusqu’à sa mort en 1992, elle a encouragé les jeunes filles à travailler dans l’armée ou dans l’informatique.

Quelques lectures

. Billings, Charlene W., Grace Hopper : Navy Admiral and computer Pioneer, Hillside : Enlsow, 1989.
. Collet, Isabelle, L’informatique a-t-elle un sexe ? Hackers, mythes et réalités, Paris, L’Harmattan (2006)

Autres articles reliés

Lire ces articles :

- À 20 ans, Ada Lovelace a écrit le premier programme informatique.
- Les oubliées de l’histoire des sciences.

Mis en ligne sur Sisyphe, le 1er mars 2007




Source - http://sisyphe.org/article.php3?id_article=2623 -