source - http://sisyphe.org/article.php3?id_article=2665 -



Présidentielle française - Pour la première fois, une femme

8 avril 2007

par Pierrette Fleutiaux

Dans notre pays, pour la première fois, une femme est en position d’être chef de l’Etat. Pour la première fois ! C’est, dans cette campagne électorale, le seul élément absolument neuf. Ne pensons pas qu’il est anodin, secondaire, un événement qui arrive par hasard, et qui n’aurait pas d’importance en soi. Il s’inscrit en réalité dans un processus qui a duré des siècles, nécessité des engagements obstinés, et qui rencontre aujourd’hui comme hier le même type de résistance.

C’est l’élément qui bouscule toute une définition de la société. Mais s’il est le plus visible, il est aussi le plus invisible, à l’image de la situation féminine dans toute sa complexité. Nous venons le plus souvent en second, et nous nous y habituons, nous finissons par trouver cela normal, nous ne le voyons plus. Pis : nous ne voulons pas le voir. Et comme cela se comprend ! Il n’est pas facile, il n’est pas agréable de s’admettre soi-même dans la catégorie perdante de l’humanité, celle des seconds rôles. Plus désagréable encore, celle des revendicatrices. On craint d’y perdre sa féminité. On préfère nier, faire comme si, se couler dans les moules existants ou se créer un monde parallèle.

Notre moitié de la population ne se pense guère en tant que groupe, elle est dispersée, tiraillée, abusée parfois, oubliée ou détournée de ses intérêts propres. Mathématiquement, c’est un énorme ensemble, mais qui reste flou parce qu’il en englobe une foule d’autres plus petits mais nettement plus visibles. Et cela roule ainsi depuis très, très longtemps. Notre pays a un gros déficit du côté de l’égalité des femmes. Nous ne nous en rendons pas très bien compte parce que nous sommes dedans. Nous sommes si habituées à ne pas voir visage de femme dans les instances d’autorité. Et toujours, monarchie ou république, à voir visage d’homme à la tête de l’Etat.

Lire la suite : Le Monde, 4 avril 2007, section Point de vue.

- Pétition à signer : « Appel de la société civile - En France, 1 million de femmes s’énervent ».

Mis en ligne sur Sisyphe, le 8 avril 2007.

Pierrette Fleutiaux

P.S.

Lire également :

- Benoîte Groult,Ségolène et les "papas", Le Monde, 10 avril 2004.
- François de Singly, "Nicolas et Royal" ou la domination masculine, Le Monde, le 15 mars 2007.




Source - http://sisyphe.org/article.php3?id_article=2665 -