source - http://sisyphe.org/article.php3?id_article=2808 -



Le Réseau international de solidarité avec les femmes iraniennes appelle à l’aide

24 novembre 2007

POUR FAIRE AVANCER LA LUTTE CONTRE LES VIOLENCES FAITES AUX FEMMES, REVENDIQUONS ENSEMBLE LA SEPARATION
ENTRE LA RELIGION ET L’ETAT.

Signez l’Appel.

Téléchargez ce dépliant en français et en farsi.

Le dépliant en français.

Le dépliant en farsi.

Le pouvoir de la prostestation

La justice suspend l’application d’une peine de prison de la féministe Delaram Ali

16/11/2007 (AFP) - Sous la pression internationale, une féministe iranienne, Delaram Ali, a vu sa peine d’emprisonnement suspendue sur ordre du chef de l’autorité judiciaire, l’ayatollah Mahmoud Hachémi Chahroudi, a déclaré dimanche son avocate, Nasrine Sotoudeh.

Sept organisations des droits de l’homme, dont Amnesty International, avaient demandé en fin de semaine à l’Iran de ne pas emprisonner la militante.
"Ma cliente avait envoyé une demande à M. Chahroudi. Le chef de l’autorité judiciaire a ordonné l’arrêt de l’application de la peine et demandé à un de ses adjoints d’examiner le dossier pour voir si une révision du dossier était nécessaire", a dit Mme Sotoudeh à l’AFP.

"Si ce dernier décide qu’un nouvel examen est nécessaire, à ce moment-là la peine sera cassée et le dossier sera envoyé devant un nouveau tribunal", a-t-elle ajouté.

La cour d’appel de Téhéran avait confirmé début novembre une peine de deux ans et demi de prison contre Delaram Ali pour sa participation à une manifestation en juin 2006 pour les droits des femmes.

La militante faisait partie d’une groupe de 70 personnes interpellées lors de cette manifestation - qualifiée d’illégale par les autorités - contre des articles de la loi iranienne jugés discriminatoires pour les femmes.

Agée de 24 ans, Delaram Ali a été accusée de "participation à une manifestation illégale, propagande contre le système et trouble à l’ordre public".

Dans un premier temps, la justice l’avait condamnée à deux ans et dix mois de prison et à une peine de dix coups de fouet, mais la cour d’appel avait réduit cette peine.

Un tribunal révolutionnaire a infligé des peines allant jusqu’à trois ans de prison à cinq autres activistes plus renommées, mais elles ont depuis bénéficié de sursis.

Source : Femmes sous lois musulmanes

NOTA BENE - Il faut maintenant faire en sorte que toutes les autres soient aussi libérées. Le nombre fait la force. Signature pour la pétition en ligne Pétition (Prénom, nom, profession, activité, ville, pays) - Adresse du blog : iranfeministe.online.fr

- Lire aussi : « Le gouvernement d’Iran emprisonne et maltraite des féministes qui dénoncent ses lois misogynes »

Ouverture d’un site internet

Nous vous annonçons par la même occasion l’ouverture du site de notre Réseau à cette adresse : www.iran-women-solidarity.net. Vous y trouverez des articles en français, allemand, anglais, turc et persan sur la situation du mouvement féministe en Iran.

Une pétition à signer

Signer la pétition en ligne : pétition (Prénom, nom, profession, activité, ville, pays) - Adresse du blog : iranfeministe.online.fr

Mis en ligne sur Sisyphe, le 24 novembre 2007




Source - http://sisyphe.org/article.php3?id_article=2808 -