source - http://sisyphe.org/article.php3?id_article=3141 -



La violence faite aux femmes... C’EST ASSEZ !

24 novembre 2008

par la Fédération des femmes du Québec

Campagne nationale d’actions contre la violence faite aux femmes : du 25 novembre au 6 décembre 2008.



Déclaration publiée dans différents quotidiens québécois le 25 novembre 2008 : La violence faite aux femmes… C’EST ASSEZ !

En 2008, la violence frappe encore chaque jour des milliers de femmes au Québec. Ici, comme partout dans le monde, des femmes vivent quotidiennement avec la violence et la peur. Des femmes et des filles sont harcelées, agressées, battues, même tuées… dans une ruelle, dans leur foyer, derrière les murs d’une maison, au sein d’une famille apparemment unie, au-dessus d’un berceau, au travail... L’agresseur est souvent un proche, c’est un père, un grand-père ou un conjoint, parfois un client ou un patron. La menace d’être violentée, harcelée ou agressée sexuellement plane sur toutes les femmes parce qu’elles sont des femmes. La violence s’exprime dans des rapports malheureusement encore inégaux et par les personnes en situation de pouvoir ou qui se l’approprient. Les manifestations de la violence sont souvent insidieuses, parfois très brutales, mais peu importe leur forme, elles font toujours mal.

La violence frappe chaque jour. Ainsi cette année, les maisons d’hébergement ont reçu 87 000 demandes d’aide et ont accueilli plus de 8 000 femmes et 5 000 enfants ; près de 8 000 demandes ont été adressées aux Centres d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuels (CALACS) ; plus de 16 000 femmes frappaient à la porte d’un centre de femmes pour cause de violence ; plus de 21 000 femmes en détresse ou proches désirant leur venir en aide téléphonaient à la ligne S.O.S. violence conjugale. Sans compter toutes celles qui encaissaient les coups en silence…

Que faire ? Nous savons que le silence tue et que les slogans seuls ne protègent ni ne ressuscitent personne. Nous savons qu’il faut faire plus, passer de la conscience à l’action. Nous croyons fermement qu’il est possible de mettre un terme à la violence envers les femmes. Nous défendons le droit à l’intégrité et à la dignité de chacune. Nous croyons qu’un monde sans violence est possible.

Nous interpellons les candidates et les candidats de la présente campagne électorale pour qu’ils et elles s’engagent à faire plus pour contrer la violence envers les femmes. Le gouvernement du Québec peut et doit agir ! Les ressources sont insuffisantes et inadaptées pour répondre à toutes les demandes d’aide, particulièrement pour les femmes autochtones et pour celles vivant avec un handicap. Nous déplorons également le manque de ressources en matière d’agression sexuelle. Nous réclamons le financement des ressources de prévention et d’aide. Trop de femmes violentées se voient refuser l’aide dont elles ont besoin ! Nous exigeons immédiatement une vaste campagne d’éducation étalée sur 10 ans abordant les causes, les formes et les solutions pour mettre un terme à toutes les formes de violence envers les femmes.

Nous interpellons aussi nos concitoyennes et concitoyens et leur demandons d’être présents, de refuser la violence, de partager avec nous le devoir de vigilance. Les groupes qui viennent en aide aux femmes violentées ne pourront jamais à eux seuls suffire à la tâche. Ensemble, femmes et hommes, agissons, brisons le mur du silence !

En signant cette déclaration, nous nous engageons dans l’action. Joignez-vous à nous ! Du 25 novembre, Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, au 6 décembre, Journée nationale de commémoration et d’action contre la violence faite aux femmes, portons le ruban blanc en signe de notre solidarité.

Cette déclaration est endossée par 180 groupes et 250 personnes. Voir la liste des signataires.

  • Pour télécharger le tableau des différentes actions et activités organisées à travers le Québec dans le cadre des 12 jours d’actions contre les violences envers aux femmes : site la FFQ, document PDF.
  • Télécharger la liste des différents outils et matériel d’éducation populaire sur le thème de la violence faite aux femmes produits par les groupes de femmes, les groupes communautaires et les groupes de défense des droits afin de vous aider à réaliser des activités : site de la FFQ, document PDF.

    Source : FFQ.

    Mis en ligne sur Sisyphe, le 24 novembre 2008

  • la Fédération des femmes du Québec


    Source - http://sisyphe.org/article.php3?id_article=3141 -