source - http://sisyphe.org/article.php3?id_article=3915 -



Demi Moore s’associe au CNN Freedom Project pour un documentaire saisissant sur le commerce sexuel au Népal

13 juin 2011

Dimanche 26 Juin à 20h sur CNN International.

Demi Moore, actrice engagée contre les trafics sexuels, s’est associée au CNN Freedom Project pour faire la lumière sur le scandale du trafic humain, dans « Nepal’s Stolen Children », un documentaire du CNN Freedom Project diffusé le dimanche 26 juin sur CNN International.

Sur l’ensemble de son réseau et de ses plateformes, CNN prend position contre le trafic d’êtres humains en mobilisant ses journalistes à travers le monde pour le lancement du CNN Freedom Project, pour mettre fin à l’esclavage des temps modernes.

Envoyée spéciale du CNN Freedom Project, Demi Moore s’est rendue au Népal pour retrouver Anuradha Koirala, lauréate 2010 du prix "CNN Hero of the Year" et présidente de l’association Maiti Nepal, qui a sauvé du trafic sexuel 12 000 filles et jeunes femmes népalaises depuis sa création en 1993.

Dans son combat aux côtés des victimes de trafic humain, Demi Moore insiste sur la nécessité de s’attaquer à ceux qui favorisent ces pratiques, par la mise en place de lois les condamnant. L’actrice souhaite également créer un accompagnement éducatif pour réhabiliter les jeunes victimes de ces trafics abusifs.

En début d’année, CNN a annoncé une mobilisation sans précédent de ses journalistes à travers le monde en lançant le CNN Freedom Project, pour mettre fin à l’esclavage des temps modernes. Par le biais de cette initiative multi-plateformes, CNN entend faire la lumière sur les horreurs de l’esclavage moderne, et mettre en avant les nombreuses initiatives destinées à faire cesser l’exploitation des êtres humains, tout en donnant la parole aux victimes.

« C’est une histoire aux multiples facettes, mais la moralité n’est pas la même dans les deux camps. L’esclavage moderne est injustifiable, et doit être stoppé », explique Tony Maddox, directeur général de CNN International. « CNN a mobilisé ses journalistes à travers le monde pour enquêter sur cette épidémie mondiale et tenter d’y mettre fin. »

Chaque année, des milliers de jeunes Népalaises sont attirées vers les grandes villes par des hommes et femmes avec la promesse d’un travail, pour se retrouver sur le marché de la prostitution. Nepal’s Stolen Children suit Demi Moore lors de sa visite au refuge de Maiti Nepal, où elle recueille les témoignages de dizaines de filles victimes de trafic, certaines à peine âgées de 11 ans. Les jeunes filles confient leurs histoires déchirantes de torture et de violence ; certaines racontent avoir été forcées à prendre des hormones de croissance pour accentuer les courbes de leurs corps d’enfants.

« Au bordel, on me forçait à des relations sexuelles avec des hommes. Si je refusais, on m’écrasait des cigarettes sur le corps, on me donnait des coups de bâton ou on m’aspergeait d’eau bouillante. On m’a séparée de mon bébé, et lorsqu’il se mettait à pleurer, on lui brûlait la langue avec une cigarette », raconte Radika, l’une des rescapées de Maiti Nepal.

Les filles victimes de prostitution forcée sont souvent stigmatisées par leur propre famille. Depuis la capitale népalaise Katmandou, Demi Moore se rend dans les montagnes de l’Himalaya, à plus de 3600 mètres, en compagnie d’une fille sauvée d’un bordel. Quel accueil lui sera réservé par sa famille ? Demi Moore se rend également à Bhairawaha, berceau du trafic vers l’Inde, pour suivre les gardes-frontières de Maiti Nepal dans leur traque des trafiquants, et découvre comment les jeunes Népalaises sont acheminées clandestinement vers l’Inde pour devenir des prostituées.

Demi Moore rencontre également le premier ministre du Népal, Jhalanath Khanal, pour évoquer les problèmes culturels et criminels posés par la recrudescence du commerce sexuel. Khanal s’engage à s’attaquer à cette situation par l’instauration d’une nouvelle constitution « qui garantira tous types de droits aux femmes ». Il ajoute : « La société népalaise a une longue tradition de domination patriarcale, qui explique en partie la situation défavorisée des femmes, tout comme l’extrême pauvreté. 30% de notre population vit dans la misère. Ce sont des facteurs déterminants de la condition de souffrance des femmes. »

Le blog du Freedom Project centralise les sujets autour de Nepal’s Stolen Children. Avant la diffusion du documentaire, CNN.com proposera plusieurs tribunes consacrées à la condition des enfants népalais et au trafic sexuel. Le blog proposera un dossier sur l’esclavage au Népal, des vidéos et des articles sur Anuradha Koirala et Maiti Nepal, et indiquera aux internautes comment soutenir leur cause.

CNN iReport dévoile son deuxième iReport Freedom Project Challenge, en demandant aux internautes de confectionner des avions en papier avec des statistiques sur l’esclavage et des messages d’espoir pour les victimes. Les internautes pourront également retrouver toute l’actualité du Freedom Project sur Facebook et Twitter.

Horaires de diffusion : Dimanche 26 Juin à 20h ; samedi 2 juillet à 15h et 22h ; et dimanche 3 juillet à 22h et 11h.

- Retrouvez CNN International sur Free Canal 84 ; Canal Sat Canal 57 ; Numéricâble Canal 61 ; Bouygue Telecom Canal 160 ; SFR Canal 260 ; Orange Canal 156 ; Belgacom Canal 270 ; Naxoo Canal 80

Source :

Juliette Fontaine
CNN International
Tél. : +33 (0) 1 7225 1846
Site : www.cnn.com/international
Twitter

Mis en ligne sur Sisyphe, le 10 juin 2011




Source - http://sisyphe.org/article.php3?id_article=3915 -