source - http://sisyphe.org/article.php3?id_article=5473 -



Impromptu

1er mai 2018

par Élaine Audet

Chaque nouveau visage de l’amour
nous prend toujours au dépourvu
il recouvre soudain tout le paysage
du voile de la beauté en flammes

Elle se met à attendre
le passage de la lumière
comme si toute sa vie
dépendait de cet éclair

Elle aime tout de son passage
le silence la musique et l’eau
le désert et l’absolu de sa soif
sa trace sur le bord des mots

Il y a un mouvement perpétuel dans son sang
une valse indigo dans ses mots
un vertige extrême avant le saut
le chant d’une louve bondi dans son destin

Parfois elle croise le regard nu de la beauté
reconnu de l’intérieur d’avant le temps
l’œil de la tempête la déploie dans l’inédit
à la source incandescente de l’univers

L’emportement la mène loin hors limites
elle ne voit plus ni sol ni mur ni rivage
ivre de l’infinie vulnérabilité des mots
elle vole libre entre peur vertige et chant

Elle découvre le bleu du vent
les nervures plus sensibles des rêves
la flèche traversière du désir
le jeu et le chant d’ailes sur sa langue

Entre noir et blanc elle suit son ombre
sa poitrine est une forêt de murmures
tous les arbres ont parfum de printemps
quand la symphonie effleure sa peau

C’est une heure solitaire suspendue
l’air bleu couvre les fenêtres de pulsations
elle naît comme la note tant attendue
le mot en souffrance qui délivre le poème

Elle ne veut plus être qu’écume de mer
avalanche de gouttes sur la beauté
le sable doux entre ses doigts devenir
le pur passage amoureux des mots

Ce matin la lumière passe si près de l’âme
l’ombre pourpre palpite sous ses pas
souffle et silence parlent la langue de l’eau
elle va au-devant du ciel qui danse

Elle sent déjà l’aimant de ses mains
l’instant de la rencontre
le moment de l’étincelle
elle devient lumière et vitesse pure

Rien ne fut et ne sera jamais assez
pour dire la valse de la joie sur sa peau
ni saisir le cristal bleu de l’instant
ce tumulte fou de la pensée et des sens

Mis en ligne le 6 juin 2018

Élaine Audet


Source - http://sisyphe.org/article.php3?id_article=5473 -