| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Femmes du monde | Polytechnique 6 décembre 1989 | Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  

                   Sisyphe.org    Accueil                                   Plan du site                       Éditions Sisyphe






dimanche 20 mai 2007

Garde partagée ou résidence alternée : l’enfant d’abord

par Jacqueline Phélip



Format Noir & Blanc pour mieux imprimer ce texte Imprimer ce texte


Chercher dans ce site


AUTRES ARTICLES
DANS LA MEME RUBRIQUE


L’emprise des écrans sur les enfants : la résistance s’organise
Une meilleure protection des conjointes de fait est devenue nécessaire
France - Projet de Loi sur la famille d’inspiration masculiniste encore plus d’asservissement pour les femmes et les enfants
Union de fait et pension alimentaire - La Cour d’appel donne raison à Lola
La télé, complice de la pandémie d’obésité chez les enfants
Pensions alimentaires pour enfants - La Cour suprême donne raison à une étudiante monoparentale
Non à l’imposition d’une résidence alternée pour les enfants de parents séparés par défaut !
Protection juridique des conjointes de fait - Au-delà des 50 millions $, il y a les autres femmes
Ontario - La campagne "Un seul droit de la famille pour toutes les femmes"
Pensions alimentaires des enfants - La campagne continue auprès des député-es
Des idées reçues compromettent la sécurité des enfants lors des litiges de garde (Partie I)
Des idées reçues compromettent la sécurité des enfants lors des litiges de garde (Partie II)
La résidence alternée, une loi pour les adultes ?
Autres textes de Jacques Brodeur sur Sisyphe
Un toutou, une p’tite poupée ou un bébé ?
Le Livre noir de la garde alternée
Courte-pointe d’un amour infini : Éloïse et Loïse
Punir les enfants pour les iniquités des pères
La DPJ et la chasse aux sorcières contre les mères
Les pères continuent à ne pas faire leur part
Mythes et faits sur la détresse "des" hommes
Une mère belge proteste contre un soutien ministériel à des masculinistes
Du calme, Dr Chicoine
« Lyne la pas fine » a son voyage
Des lunettes féministes au secours des enfants
Réforme des services de garde : Lettre d’une maman à la ministre Carole Théberge
Des mères privées de leurs enfants à cause des préjugés sexistes de la DPJ - suite
Un recul, un affront, un geste politique inacceptable
Garde des enfants - Les pères ont-ils raison de se plaindre ?
La garde alternée : au nom des femmes ?
Quand les pères se vengent
Garde partagée ou résidence alternée : l’enfant d’abord
La machine à broyer les solidarités
L’enfant, prétexte de toutes les dérives des pouvoirs ?
Mythes et réalités sur la garde des enfants et le droit de visite
L’influence des groupes de pères séparés sur le droit de la famille en Australie
Un choix parental féministe et subversif : donner le nom de la mère
La paranoïa paternelle triomphera-t-elle ?
Mémoire au Comité fédéral, provincial et territorial sur le droit de la famille, sur la garde, le droit de visite et les pensions alimentaires pour les enfants
Un programme qui prive les enfants de leur mère
Les enfants du divorce ont besoin de notre protection
La « responsabilité parentale » tiendra-t-elle ses promesses ?
Les partisans des "droits des pères" veulent imposer la garde partagée obligatoire




Avant d’aborder un sujet, aussi sensible que douloureux, il est nécessaire d’apporter quelques précisions :

Définition

Une résidence alternée est le passage d’un enfant, d’un foyer à l’autre.
Elle peut se faire à des rythmes variés, et non systématiquement une semaine chez l’un, une semaine chez l’autre.

Il faut distinguer

Les résidences alternées organisées à l’amiable par les parents (les plus nombreuses) des résidences alternées imposées par des juges aux affaires familiales.
Ce sont ces dernières qui posent le plus de problèmes, et des problèmes graves.

Notre experience

Après deux ans et demi, environ, d’existence, nous avons reçu plus de huit cents appels de parents.
350 dossiers concernent des enfants de 0 à 9 ou 10 ans.
Tous ces enfants ont été soumis à des rythmes d’alternance inadéquats imposés :

- Quel que soit l’âge de l’enfant
- Quel que soit le conflit parental et la non-communication entre les parents
- Sans tenir compte des violences conjugales
- Sans tenir compte du modus vivendi qui précédait la séparation et sans déterminer celui qui était le principal pourvoyeur de soins
- Sans respect pour le désir profond de l’enfant lorsqu’il est à même de le formuler.

Contexte

Dans 50 à 60% des cas qui nous sont soumis, la séparation est due à des violences conjugales de toute nature : physiques (parfois graves) mais aussi psychologiques, sexuelles, etc.... (nous rejoignons en cela les statistiques canadiennes).
Dans 20% des cas au désintérêt total du conjoint pour la famille et les enfants.
Dans quelques cas( moins de 1%)le père a cherché à évincer la mère dès la naissance de l’enfant.

La résidence alternée paritaire

Dans ce contexte, elle est exigée par les pères le plus souvent :

- Pour se « venger » de la conjointe qui a pris l’initiative de la séparation (aujourd’hui, dans 70 à 75% des cas ce sont les femmes qui demandent la séparation).
- Pour ne pas payer de pension alimentaire.
- Sous la pression des grands parents paternels.

Justice

Nous pouvons observer l’arbitraire auquel sont soumis les enfants en fonction des juges aux affaires familiales dont ils dépendent.

    - Ces derniers n’ont aucune formation sur le développement psychoaffectif des enfants.
    - Certains enlèvent la garde totale de très jeunes enfants à leur mère pour la confier au père sans autre raison qu’idéologique et sans s’assurer que le père s’était investi un minimum auparavant.
    - Ils sont débordés par le nombre de dossiers.
    - Ils n’ont aucun moyen fiable de faire la lumière sur chaque situation familiale (enquêtes sociales ou expertises psychologiques laissent souvent à désirer).

Enfants

Tous ces enfants sont en grande souffrance.

    Les plus petits (de 0 à 3 ou 4 ans)

Ils présentent des symptômes divers et variés, parfois très importants, en fonction de leur sensibilité propre, qui ont été observés et décrits dans la littérature scientifique lors des séparations mère-enfant et dont on sait que les conséquences possibles n’apparaîtront qu’à l’adolescence sous des formes diverses : angoisse flottante, états dépressifs et tentatives de suicide, troubles du comportement, difficulté à s’attacher aux autres de façon profonde et durable etc....

Ils redeviennent fusionnels avec leur mère, alors que dans une situation normale, l’inverse devrait se produire.

    Au-delà et jusqu’à 8- 9-10 ans (selon les situations personnelles)

Ils ont un comportement de mal-être avec repli sur soi, tristesse, dépression, lassitude, grande fatigue, colère agressive etc.

Certains menacent de fuguer ou de se suicider, alors qu’ils n’ont que 7 ou 8 ans.

Conséquences annexes

- Alors même que l’on parle de l’ampleur des violences conjugales, une résidence alternée rend mère et enfants otages de l’agresseur.
- Alors que le chômage sévit, nombre de ces jeunes mères ne peuvent accepter un emploi qui les éloigne du domicile paternel.
- Si la résidence alternée exempte souvent les pères de toute pension alimentaire, ces derniers laissent, dans nombre de cas, la mère payer l’entretien complet de l’enfant et assumer toutes les tâches se rapportant à ce dernier( visites médicales, achats le concernant).

Quelques chiffres et précisions

- Il faut savoir qu’il est quasiment impossible de faire reconnaître à la justice la détresse de ces enfants :
- Les symptômes qu’ils présentent se produisent au domicile maternel (chez le parent, en fait, qui est ressenti par l’enfant comme le plus sécurisant. C’est à-dire la mère dans la majorité des cas).
- Les médecins, pédiatres ou pédopsychiatres, qui examinent ces enfants ne peuvent faire de certificat sous peine de sanctions du Conseil de l’Ordre.
- Les pères, convoqués par ces mêmes médecins refusent de se rendre à la consultation.
- Les statistiques montrent que les pères non divorcés ou séparés passent en moyenne 16 ou 17 minutes par jour à s’occuper de leurs enfants. C’est encore très peu et ne suffit pas à créer un lien suffisamment sécurisé pour avoir leur enfant à mi-temps après la séparation, d’autant que nombre d’entre eux ne changent rien à leur façon de vivre qui précédait cette séparation.
- Ils s’occupent très rarement eux-mêmes des bébés ou très jeunes enfants et ceux-ci sont alors soumis à une succession de pourvoyeurs de soins (ce qui est nocif et même dangereux).
- Les femmes ont des emplois et des salaires le plus souvent inférieurs à ceux des hommes ; ce sont elles qui, majoritairement, quittent leur emploi ou sacrifient une carrière pour se consacrer aux enfants : elles sont donc lourdement pénalisées par des résidences alternées qui exemptent les pères de toute contribution financière, alors même qu’elles sont empêchées de trouver du travail ailleurs que sur place.
- Les jeunes mères d’aujourd’hui, dans leur grande majorité, contrairement à celles de la génération précédente (et contrairement à l’intox à laquelle nous sommes soumis) sont conscientes de l’importance d’un père pour l’enfant.

Elles acceptent volontiers une résidence alternée lorsqu’elles lui font confiance car il s’est impliqué efficacement dans les tâches parentales jusqu’à la séparation.

- Ce ne sont pas les familles monoparentales féminines qui nuisent aux enfants mais l’absence de rôle de père (y compris quand le père est présent) et la grande précarité.
- Une étude de l’INSERM récente dévoile qu’un enfant sur 8 a des troubles de santé mentale
- L’hyperactivité, symptôme qui traduit une lutte contre l’angoisse et la peur de l’abandon a presque doublé en dix ans.
- L’âge des premières tentatives de suicide ne cesse de s’abaisser (on parle de dix ans aujourd’hui).

En conclusion

- Il y a une majorité de bons et même très bons pères. Mais ceux qui exigent leur part égale d’enfant, lorsque ce dernier est encore jeune (alors qu’ils savent les risques qu’ils lui font prendre) ou lorsque l’enfant dit et montre son grand mal-être, et qui répondent : « c’est mon droit » ou « c’est comme ça, un point c’est tout » ont le profil de ceux que décrit M. Berger lorsqu’il les voit en expertise : ce sont des hommes qui imposent leur loi, au lieu de la dire.
- Les nombreux pères qui font appel à nous éprouvent une grande anxiété de l’inconnu que représente l’après séparation, dans le lien qu’ils vont avoir avec leur enfant. Nous leur expliquons qu’en passant en force, ils hypothèquent la qualité de ce lien, alors qu’une progressivité va l’assurer, amenant l’enfant lui-même à demander, peut-être, une résidence alternée paritaire voire le souhait d’aller vivre chez son père. Et dans ces cas-là, de la même façon, l’enfant doit être entendu et respecté.

L’ENFANT D’ABORD

Nous avons créé cette association, à la demande de plusieurs pédopsychiatres, à l’automne 2002.

Jacqueline Phélip, sa présidente, appartient en effet à une famille qui compte plusieurs médecins. Son époux a dirigé un service hospitalo-universitaire et présidé plusieurs sociétés scientifiques et elle a elle-même une formation de sage-femme.

A la suite de la loi de mars 2002, qui octroyaient aux juges aux affaires familiales le pouvoir d’imposer une résidence alternée, un grand nombre d’enfants, des tout bébés pour certains, ont développé différentes pathologies, pour certaines très sévères.

Nous avons été quelques-uns, par ailleurs, à avoir le triste privilège de pouvoir observer les dégâts sur un bébé, à l’époque âgé de 8 ou 9 mois, provoqués par un mode d’hébergement inadapté : sa détresse, son angoisse incommensurable au moment des départs, son visage qui devenait livide, figé, le regard vide (visage de « cire » dit la littérature scientifique, visage de « mort » décrivent les mères). Puis, nous avons assisté à quelques retours : un bébé qui hurlait dès que sa mère disparaissait de sa vue, qui était prostré ou bien jetait tous ses jouets à travers la pièce... etc.

Cette jeune mère saisit la justice pour que les vacances d’été soient au moins fractionnées en petites périodes et non en un mois d’affilée, comme l’exigeait le père. A notre stupéfaction ce fut refusé par le juge.

Cet enfant, à 3 ans, a eu des troubles sphinctériens sévères, à 4 ans des troubles phobiques. Aujourd’hui elle aime son père, mais ne lui fait pas confiance et exprime une forme de rejet.

Notre position charnière entre enfants d’un côté et système judiciaire de l’autre, est riche d’enseignements, que seule cette articulation peut donner.

Jacqueline Phélip, présidente de l’association « L’enfant d’abord »

Site L’enfant d’abord
Courriel

À lire

Jacqueline Phélip, Le Livre noir de la garde alternée, Dunot, Paris, 2006, préface du Dr Maurice Berger, 226 pages.

Mis en ligne sur Sisyphe, le 10 février 2005.

Commenter ce texte                         Format Noir & Blanc pour mieux imprimer ce texteImprimer         Nous suivre sur Twitter       Nous suivre sur Facebook

Jacqueline Phélip
L’enfant d’abord

Jacqueline Phélip est présidente de l’association « L’enfant d’abord ».



Plan-Liens Forum

  • Garde partagée ou résidence alternée : l’enfant d’abord
    (1/15) 25 juin 2012 , par planplan57

  • Garde partagée ou résidence alternée : l’enfant d’abord
    (2/15) 4 juin 2012 , par magdalen

  • Garde partagée ou résidence alternée : l’enfant d’abord
    (3/15) 27 juin 2009 , par patrick chaumien

  • Garde partagée ou résidence alternée : l’enfant d’abord
    (4/15) 22 juin 2009 , par fred

  • Garde partagée ou résidence alternée : l’enfant d’abord
    (5/15) 2 février 2009 , par Mère_en_souffrance

    rép: mamie-danielle
    rép: Internaute
    rép: Internaute
  • Garde partagée ou résidence alternée : l’enfant d’abord
    (6/15) 30 août 2008 , par mammy

  • Garde partagée ou résidence alternée : l’enfant d’abord
    (7/15) 26 août 2008 , par supernanny

  • > Garde partagée ou résidence alternée : l’enfant d’abord
    (8/15) 3 juin 2008 , par Internaute

  • L’enfant d’abord, ce devrait être la règle
    (9/15) 7 octobre 2007 , par Internaute

    rép: Internaute
    rép: takiloo
    rép: pje
    rép: Internaute
    rép: enzoines
    rép: kara
  • résidence alternée : la mére-enfant d’abord
    (10/15) 11 juin 2007 , par romain

  • Article intéressant pour le Québec
    (11/15) 18 janvier 2007 , par Internaute

  • >Nous avons tous tord !... (?)
    (12/15) 6 juillet 2006 , par A Charlotte et Enora

    rép: Internaute
    rép: nathalie
    rép: didine
    rép: Internaute
  • > oui un enfant a droit à sa maman et à son papa
    (13/15) 13 décembre 2005 , par Internaute

    rép: Internaute
    rép: Isabelle59
    rép: nadine
    rép: Internaute
    rép: sarah
    rép: cici13
    rép: mijo
    rép: mijo
    rép: Kinna
    rép: Un québécois parmi tant d’autres
    rép: framboise
    rép: magid betouche
    rép: lilay
    rép: mijo
    rép: stef
    rép: Joséphine du chavert
    rép: une maman de deux enfants (séparée)
  • Garde partagée ou résidence alternée : le respect de l’enfant d’abord
    (14/15) 27 mai 2005 , par Chris

    rép: juliette
  • > Garde partagée ou résidence alternée : l’enfant d’abord d’accord !!
    (15/15) 15 mars 2005 , par domino

    rép: Jacqueline Phelip, présidente de l’enfant d’abord
    rép: une jeune belle maman et une jeune maman
    rép: lilay
    rép: Internaute
    rép: Internaute
    rép: Jacqueline Phelip présidente de l’enfant d’abord
    rép: Marie-Eve
    rép: kikou
    rép: Paul TOTH
    rép: jo
    rép: val
    rép: maya
    rép: stefan
    rép: Mamie Simone
    rép: sev
    rép: moonslivers
    rép: stevy
    rép: mijo
    rép: mijo
    rép: Internaute
    rép: renée
    rép: Lulu
    rép: pm
    rép: Internaute




  • Garde partagée ou résidence alternée : l’enfant d’abord
    25 juin 2012 , par planplan57   [retour au début des forums]

    Bonjour

    J ’ai lu l ’article ok l ’enfant d’ abord .Quand je lis les juges ne sont pas formé oh làlà (c ’est grave)Je vous raconte histoire de mon fils .Il a eu un enfant avec son ex , quand l ’enfant a eu six mois elle est partit faisant une renconte sur un cite internet laissant son enfant seul avec mon fils.Son prendre la défence de mon fils quand le couple allez, c ’est mon fils qui s’ occuppé de mon petit fils(le changé les repas et les sortis) j ’avais remarqué que sa mére aucun esprit maternelle.Mon fils aurait pu avoir la garde totale (son raisonnement il est petit il a besion de sa mére .Le jaf a accordé une garde alternée.Trois ans sont passé sans trop de probléme .Mais voilà mon fils a eu une plainte envers son ex comme quoi il l ’avait menacé avec un couteau et que son fils de 4 ans regardait des films interdit de moins de 16 ans dans sa chambre .Mon fils convoqué à la police plainte sans suite avec un doute de mensonge de son ex (réponse de la police votre ex cherche avoir la garde totale de votre enfant .Et oui elle demande la garde trois mois aprés la plainte au jaf avec les mêmes accusations .La ou je ne comprends pas mon fils a appliqué les dix commendements de la garde alterné (nourrisse école logement à 100métre de rayon pour ne pas créer une instabilité de l ’enfant .La mére 4 déménagements en 2 ans ne met pas l ’enfant à l ’école, quand elle a la garde elle se fou de la justice .La ou je commence à comprendre elle vie avec un autre compagnon, a eu un autre enfant , j ’ai appris qu’elle a demandé un congé parental vu la loi il faut deux enfants en garde totale pour prétendre au congé parentale ( donc elle ne voie que les intérêts mais pas le bien être de son enfant.
    Elle ne manque pas de srupule sur des fausses accusations.
    Je sais que la plupart du jaf donne la garde alternéee à la mére .Il ne faut pas oublier que les temps change et que le pére à des droits .Il faut que le jaf regarde le mieux pour l ’enfant .C ’est clair il y a de mauvais pére et également des mauvaises mére .J ’espére que le jaf donnera la garde à mon fils , ou la garde alternée avec obligation, que la mére conduit l ’enfant à l ’école.

    Garde partagée ou résidence alternée : l’enfant d’abord
    4 juin 2012 , par magdalen   [retour au début des forums]

    Le pére veux ce venger de la conjointe parce que elle a demandé la séparation. Mon voisin a demandé la séparation sa blonde appeler par surnon (Le coloneL) non bien mérité car avec elle tout devais être sur sa direction ,
    Enfin que faites vous de la violence féminin elle existe bien Aprés son acouchement madame a décidé que la tendresse et le sex étais banie du milieu familiale .
    Enfin tout ce décider que sur ses ordres a elles
    Elle veux le bébé une grosse pension alors quelle avais femme de ménage femme pour le bébé a tout les jours et elle dirigais le tout. Je suis peiné pour cette homme car si on lui donne le bébé que 4 heurs aux 15 jours comme elle le veux Monsieur risque de dépérérir c`est lui qui a demander la séparation car les ordres pleuvaient a répétition Enfin l`armé était dans la maison
    Bauvre et bauvre ces femmes victimes de ses hommes
    mais surtout violente et ect Madeleine

    Garde partagée ou résidence alternée : l’enfant d’abord
    27 juin 2009 , par patrick chaumien   [retour au début des forums]

    Bonjour a touts
    Sa fait plus d’un an que la mère des enfants et partie vivre avec un autre conjoint, nous n’étions pas marier de notre union et né deux enfants. Un garçon 14 ans et une fille 11 ans au jour d’hui.
    Nous avons décidé de faire une garde partager égale deux semaine cher mois, deux semaine cher leur mère.
    Sa marcher traie bien, les enfants on bien accepté, ils sont traie content de venir cher mois, mais sont content de retournée cher leur mère.
    On a mi remplace pour la communication un facteur pour se transe mètre les note d’école, et autre document en relation avec les enfants.
    En se moment je ne peux pas payer de pension alimentaire, je sui a la recherche d’emploi.
    J’ai toujours été un bon père et je me sui toujours occupé des enfants avec leur mère.
    Nous avons une bonne communication ensemble par rapport aux enfants.
    Mardi prochain je sui convoqué encoure, la mère demande la garde complète des enfants.
    Je sui triste de cette situation, je ne suis peut être pas parfait mais qui l’ait.
    J’ai vécu mon enfance sans père et encor au jour d’hui je saï que sa ma manqué.
    Quand je lis tous ses témoignages je vois beaucoup d’incompréhensions.
    Je sui persuader que si on pense au bien des enfants et si la mère et le père le veule réellement
    Qu’il ya de solution.

    Garde partagée ou résidence alternée : l’enfant d’abord
    22 juin 2009 , par fred   [retour au début des forums]
    Les pères aussi aiment leurs enfants

    vous oubliez que certaines mère et le cas n’est pas si peu fréquent ne souhaitent pas avoir leurs enfants a plein temps pour pouvoir vivre leurs vies de femmes et voient parfois leurs enfants comme des obstacles et dans ce cas précis mais aussi comme dans beaucoups d’autres des pères se battent pour l’amour de leurs enfants et de leurs "bien être". Et celà passe bien souvent par la résidense alternée, ce qui est mon cas, car il est encore trés difficile d’obtenir la résidence complète de son enfant auprès du JAF meme si cette demande est faite en respect du desir de l’enfant.

    Garde partagée ou résidence alternée : l’enfant d’abord
    2 février 2009 , par Mère_en_souffrance   [retour au début des forums]
    Merci de m’éclairer

    Bonjour,
    Je suis d’accord avec ce qui est dit dans le titre sauf qu’en application les choses ne se passent souvent pas de la meilleure façon...

    Je me suis séparée de mon mari il y a un an et demi et jusqu’à ce jour je ne peux dialoguer avec lui sans que le ton monte de part et d’autre (mais surtout du mien). Ayant moi-même subi des violences différentes de la part de mes parents (physiques et morales) pendant et après leur divorce j’ai voulu faire en sorte que notre fille ne souffre pas de l’absence de son papa.

    Je me suis installée dans une autre ville et j’ai proposé au papa de ma fille de s’installer à proximité en lui proposant une offre d’emploi dans la même ville, car il avait perdu son emploi. Il m’a demandé la garde partagée. Je ne savais pas du tout à quoi je m’engager vis-à-vis de lui à ce moment là, car j’étais très perturbée par cette séparation que je n’ai pas voulu et je ne savais pas que cela existait.

    Le papa de ma fille m’a proposé 3 jours tour à tour chez chacun mais j’ai trouvé que c’était vraiment trop perturbant pour notre fille agée d’à peine 2 ans à cette date, je lui ai proposé une semaine... J’avoue que l’idée me déplaisait mais pour ne pas "priver notre fille de son père" et en quelque sorte pour ne pas reproduire le schéma de mes parents car c’est un "bon papa". j’ai accepté en premier lieu. Je me suis renseignée auprès de mon médecin traitant mais elle m’a encouragée à accepter en me disant que si je n’accptais pas je pouvais perdre la garde de ma fille en faveur du papa car c’est "la tendance actuelle des juges de reconnaitre les droits des papas"...

    Après 2 mois de cette garde partagé j’ai remarqué que le comportement de ma fille changeait : Il y a eu une période où elle faisait des cauchemars durant lesquels elle criait et ne me reconnaissait pas lorsqu’elle ouvrait les yeux, elle me rejetait en me repoussant agressivement de toutes ses forces, la journée elle était littéralement scotchée à moi (elle m’entourait les jambes de ses petits bras, et me suivait partout tout le temps).

    J’en ai parlé au papa mais il n’a rien voulu comprendre. J’ai essayé desespéremment de lui faire entendre que quelque chose se passait mais rien, il m’a répondu :"tous les enfants subissent des choses lors de la séparation de leurs parents, la notre subira aussi...". Je lui ai montré votre article en lui demandant d’instaurer la garde partagée (selon l’acceptation de notre fille) lorsqu’elle sera un peu plus grande mais rien à faire, je me bats encore aujourd’hui avant que nous passions devant le juge pour lui faire entendre raison mais rien n’y fait il me dit que c’est son droit, qu’il est le papa et que c’est son enfant autant que moi...

    Actuellement, elle a 3 ans : les cauchemars se sont calmés chez ma fille, mais elle me demande souvent si je suis fâchée contre elle. Dès que je la gronde pour une bétise, elle est effrayer à l’idée que je ne l’aime plus...elle me dit qu’elle a besoin de moi et de temps en temps elle me dit qu’elle veut rester avec moi et ne pas aller chez son papa (même si elle est contente de le voir). Lorsqu’elle est chez son papa, elle demande à m’appeler pour me dire qu’elle m’aime très fort et que je lui manque... J’avoue que cette situation me fait terriblement souffrir. Je m’inquiète pour son équilibre futur.

    Mon avocate me demande d’apporter des justificatifs sur lesquels elle pourrait se baser pour défendre ma demande d’arrêter la garde alternée, car la juge refuserait de modifier un "système qui fonctionnerait pour l’enfant"... et je me sens complètement désarmée car ma fille ne crie pas lorsqu’elle va chez son papa, elle est contente de le voir mais en même temps je ressens que ce n’est pas très bon pour elle et pour sa stabilité future.

    Je ne veux pas priver le papa de son droit mais je souhaiterai avoir la garde principale avec un droit de visite étendu pour lui permettre de la voir encore plus. Je pense qu’un seul domicile lui permettra d’avoir une stabilité et un sentiment de sécurité qui ne me parait pas bien solide aujourd’hui.

    Peut-être que je me trompe ? J’aurais besoin de vos lumières et d’une aide pour comprendre ce qui se passe, car je suis très torturée par la situation et terriblement inquiète lorsque je vois que ma fille souffre de la situation.

    Si ma fille est en souffrance j’aurais besoin de savoir comment procéder pour prouver que ce système n’est pas bon pour elle afin de la tirer de ce mauvais pas dans lequel je l’y ai mise (le papa me dit que je n’aurais pas du accepter si je n’étais pas d’accord pour instaurer la garde alternée, mais que pour lui tout fonctionne normalement car notre fille ne montre aucun signe alarmant).

    Qui consulter ?

    Merci d’avance.

    • Garde partagée ou résidence alternée : l’enfant d’abord
      20 février 2009 , par
      mamie-danielle   [retour au début des forums]

      Bonjour Madame,

      J’ai un petit fils de 2 ans 1/2 qui vit en garde alternée depuis 1 an et pour qui tout se passe bien. Pas de cauchemard, aucun fantôme ne vient troubler ses nuits. Il est très intelligent et a très bien compris qu’il a un "chez papa" et un "chez maman".

      Par contre son cousin de 3 ans 1/2 cauchemarde toutes les nuits, pleure plusieurs fois dans la nuit. Les dinosaures sont sous son lit, il se cache sous ses peluches (20) pour que les fantômes ne le voit pas.
      Pourtant ce petit a ses parents toujours mariés et qui s’aiment, mais il ne supporte pas de les voir partir au travail. Quand sa maman prend son mercredi elle le traine aussi accroché litteralement à ses jambes.

      Un pédopsychiatre pourrait être très utile, mais parfois la maîtresse est très à même de donner son avis. Elle vous dira que tous les petits font des cauchemards, parents séparés ou non. Ne pas hésiter à parler avec d’autres mamans qui seront contentes de donner leur avis.

      Il vous faut beaucoup de courage pour accepter la séparation, mais vu votre lettre je n’en doute pas.

      Cordialement

      [Répondre à ce message]

      • Garde partagée ou résidence alternée : l’enfant d’abord
        15 mars 2009 , par Internaute
          [retour au début des forums]

        Bonjour Madame,

        Merci de m’avoir apporté votre expérience. Cependant, ce que j’ai exposé ce n’est pas mon problème d’accepter la séparation, car j’ai toujours fait au mieux pour mon enfant afin qu’elle puisse bénéficier au mieux de sa relation avec son papa. Alors que de son côté, il ne cesse de dire qu’il n’y a aucun problème, que c’est son droit et que si notre enfant a un problème c’est peut-être en relation avec moi.

        Le vrai problème qui se pose également est que depuis la garde alternée, notre petite puce est malade très souvent (à raison d’une à plusieurs fois par mois) de rhinopharyngite (elle a eu 3 bronchites et 3 otites entre novembre et février dernier, séparées par des rhumes et de la fièvres passagères à chaque fois). Elle a toujours le nez qui coule...

        Croyez-vous que cela soit normal ?

        Certes j’ai posé des question lors de mon dernier message mais de plus en plus je vois d’autres manifestations apparaître chez ma fille (ou j’arrive à faire la liaison).

        Son papa a signalé à mon avocat que "j’avais des difficulté avec notre fille"...

        Je pense que chaque enfant a une sensibilité différente, pour certains la garde alternée est bénéfique ou ne cause pas de problèmes, pour d’autres c’est plus problèmatique... biensûr les adultes jouent également un rôle important a ce niveau !!!

        Cordialement.

        [Répondre à ce message]

    • Garde partagée ou résidence alternée : l’enfant d’abord
      10 février 2012 , par Internaute
        [retour au début des forums]

      Bobjour,ma fille qui a 14 ans aulourd hui,a connu le méme comportement.Des colères,s accrocher a mes jambes et me frapper quand elle rentrait de chez son père.Il na rien voulu entendre.Chez lui, tout allait bien... Elle a du aller chez un psy qui l a aidée.Aujourd hui,les juges ne veulent rien entendre,ca dure depuis deux ans.Elle n allait plus chez son père, elle dois y retourner un dimanche sur 2 en attendant la cour d appel et moi,la mère j ai été condamnée pour non présentation d enfants.C est comme ca,on ne tient pas compte de l enfant.Bon courage a toutes.

      [Répondre à ce message]

    Garde partagée ou résidence alternée : l’enfant d’abord
    30 août 2008 , par mammy   [retour au début des forums]
    l enfant ne vous appartient pas .. il vous es preter ..

    l enfant d abord ....

    j ai eu des enfants . et j ai ete separe avec la garde des enfants a temps plein . le pere doit de garde au deux semaine . le premier temps il les prennais regulierement mais n etais pas en mesure de les faire manger ni prendre soin d eux .. ils a arreter des prendre vu sa situation precaire .. mais ils venaient les voir chez moi .. On etais pas capable vivre ensemble mais on etais quand meme capable de se parler . c est nous les adultes ses a nous de regler nos conflits. pas a nos enfants.
    aujourdhui mes enfants sont rendu adultes il on des relation aussi favorable avec le pere avec moi .. les enfants m on jamais dis qu il souffraient de ne pas voir leur pere . pourquoi rendre la vie des enfants aussi miserable .. et lorsque j ai ete travailler a l exterieur j ai confier la plus jeune a son pere .. j envoyais de l argent a ma fille pour l aider financierement .. quand je suis revenu rien n avais changer . sauf quelque petites frustration mais rien pour en faire un drame .. et je vois pas en quoi une mediation peut faire du tort .si les parents sont adultes et de bonne foi... mettre la justice dans ce genre de situation ses plus agraver les situation que les regler. aujourdhui j ai a battre pour voir ma petite fille chose qui ne devrait jamais exister. ta pas le droit de faire ca a ton enfant .. ses tout les enfant qui en souffre ... ses pareilles pour le pere ou la mere ... l enfant doit etre en relation avec ses deux familles .. ils doivent etre confier a la personne qui est plus apte a favoriser son developpement .. que tu arrive en cours avec un dossier de 3 pouces d epais pour denigrer l autre c est encore plus epais comme attitude .. 5% des situation qui sont a risque pour l enfant .. 95% ses faites par pure vengeance envers l autre. pourquoi des parents qui on concu un enfant dans l amour sois devenu des mauvaise personne tout a coup parce qu il a separation ... une relation d enfant dois etre privilegie .. et non conflictuelle ... un enfant qui n avais pas besoin de psychologue avant tout ca sois enclencher ... soit rendu a des visites reguliere sur le psy pour essayer prouver que l autre est en faute ya rien de normal.. l enfant ne vous appartient pas .. pourquoi l achaler avec vos probleme .. ya pas a donner un compte rendu de ses visites sur un ou l autre de ses parents ... apprenez a vous taire devant l enfant ... profiter des moment privilegie avec lui . ses justes par amour pour lui ... si vous etes victime de ce genre de situation ou votres ex conjoint vous empoissonne l existence..allez au clsc.. les intervenants sont tres bien adapter pour vous aidez psychologiquement . et vont etre de tres bon conseiller.. quand vous sortez d un bureau avocat . vous sentez completement demoli.. ya rien valorisant de faire la guerre..vous avez besoin d aide ... allez chercher la ou il peuvent vous en donner de l aide.. ses ni a vos parents qui vont vous aidez .. nous en temps que parent on est trop impliquer pour etre de bon conseiller ca nous touche tout autant ...parfois on fait du resentiment aussi contre l autre parent on veut essayer d etre neutre mais on es envahis par notre impuissance face au situation .. ca nous concerne aussi nos petits enfants.. et on les aime tout autant que notre fille ou notre garcon.. et plus tu implique de gens dans une situation et plus ca deviens insupportable pour l enfant.. Si je pouvais la voir ma petite fille .. je pourrais lui dire au moins que je l aime que ca grand mere va etre la pour elle .. que je l ai jamais abandonner .. faut je me dise que la peine de cette enfant est plus grande que la mienne... que peut importe ce qu il va se passer c est qu on va toujour l aime . elle a une tres grande place dans notre coeur .. les psychologue decortique trop eux ils savent rien sur l enfant ... son pas au courant ils font que des hypotheses ils les apporte a dire des choses par le jeu apres disloque tout a leur facon ... qui es le mieux placer pour donner un droit de garde un parent . avocat un juge ... qui sais ce qui est le plus favorable pour l enfant .. ils font que leur devoir sans se preoccuper du reste.. ta un coupable et un gagnant . ca peut prendre des annees pour regler un droit de garde .. chacun monte son dossier contre l autre et essai de se justifier . qui est le gros ou la grosse mechante . la mere ou le pere .. moi je pense que la garde alternee c est nefaste pour l enfant . ya besoin d un part un endroit bien a lui .. ou vivre et beaucoup d ecoute .. faut qu il reste en relation avec tout ses proches autant du bord de sa mere que de son pere... sans sentir en conflit ni envers un ou l autre des parents . les grands parents ne devrais pas etre obliger de demander une garde d enfants .. ca devrais etre inclus dans une entente . de garde surtout si ya rien qui stipule que l enfant est en danger. en temps que grands-meres je suis vraiment decourager par ce genre de situation precaire pour l enfant pour son developpement psychologique ... et si je vous dis que j ai du demander une permission speciale au pere pour voir ma petite fille et par la suite a faite un signalement pour enlevement d enfants si vous trouver ca normale moi je le trouve vraiment atteint . a vous de juger . ou se situe le probleme ... apprennez a l ire entre les lignes .. ses pas un psy un avocat un juge qui detient la solution estime ses les parents ... ses apprendre a respecter leur propre enfants.... et leur besoin... vous pouvez . faire une plainte association des psychologue du quebec .. si vous croyez qu il ya eu corruption dans un temoignages en cours . la face leur change quand on applique certaine regles .. ses difficiles de pas agir en victime quand tout arrive .. on est confronter a la situation et faut faire valoir ses droits ... moi si j etais la en tant que juge et que je verrais un individu qui arrive avec un document en beton .. et que l autre la seule chose qu il puisse faire ses essayer se justifier sur tout les points en litige... comment une personne qui se sent sur la defensive peut demontrer sa capacite d etre un bon parent.. pour ca que les jugements sont inadequat ... ca aide les personnes qu on appele parent alienes de faire tout en son pouvoir pour rendre la vie de l autre miserable ... demander pas pourquoi ya tant de suicide ... de parents sur le bord de la crise de nerf et depressif .. essayer pas comprendre .. observer .. l enfant d abord ..

    Garde partagée ou résidence alternée : l’enfant d’abord
    26 août 2008 , par supernanny   [retour au début des forums]
    enfant victime

    sauvez ma petite fille ....

    son pere est apres la detruire ,, et il mets tout le blame sur sa mere .. la petite auto mutile mais ses toujours de la faute de sa mere jamais de la sienne de sa faute .. maudit avocat maudit famille de tordues maudit sois cette politique de loi pourrite et maudit psychologue . toute ce qu il font ses enfoncer l enfant dans cette situation . pourquoi ya pas de justice sur cette planete .. ses toujour ceux qui mente qui recolte le pouvoir .. enfant objet.. pourtant ses faciles a comprendre alienation parentale ... ses projeter tout les ^probleme a la meme personne... sa soi la mere ou le pere qui en font l objet le resultat est le meme .. enfant na pas a etre priver de sa mere ni de son pere .. son pas assez intelligent pour comprendre que les actes parles aussi pas juste les paroles . si l enfant manifeste un inconfort face a telle situation ses pas necessairement la faute sur un seul parent mais peuvent etre en manque d amour . face a une separation .. qui s occupe de l enfant .. les garderie . les ecoles .. les camps d ete .. ou est la mere et le pere absent .. pourquoi enlever un enfant au soin de sa mere si il les garoche dans la societe a l age de 5 ans . son pas arme pour vivre ce genre de choses .. son trop jeune pour se defendre .. Si un parent refuse la mediation .. ses qu il veulent pas necessairement le bien de leur enfant . mais le leur en tout premier lieu.. $$$$ c est elle qui predomine meme dans les cas de garde d enfants. meme moi qui est la grand mere de l enfant peut pas avoir enfant parce que mon revenu est juste superieur de 500$ le bareme .. si je fais une poursuite . vu je suis a l exterieur ca va prendre mon revenu annuelle et peut etre plus ... je suis pas capable de lui parler au telephone a l enfant encore moi la voir .. meme si je lui envoie une lettre . s en preoccupe meme pas .. apres ca vous aller dire qu il vois le bien etre de l enfant en premier lieu .. ses juste des belles paroles ... en geste ca vaut rien du tout. . des fois je la kidnapperais juste pour qu elle se sorte de cette situation ... pauvre enfants . j ai pas un jour que je pense pas a elle .. Un enfant ses tres facile de le manipule . et quand un enfant se tranche les poignet ses pas la faute ni d un parent ni de l autre cest la faute de la situation qu il n accepte pas mais quon lui impose .. faudrait faire comprendre ca au parent en premier lieu. parfois ca peut etre de tres bon parent . c est juste une obsession .. et personne ne veut ceder . enfant victime ....

    > Garde partagée ou résidence alternée : l’enfant d’abord
    3 juin 2008 , par Internaute   [retour au début des forums]

    je suis dans cette dynamique la et mon ex conjoint est vraiment l homme typique a ce servir de mon enfant de 2 ans presque 3 , pour ce servir d elle , dit des choses absurdes devant ma puce , et ce sert beaucoup d elle ausssi , lui fait faire les messages a sa place , je suis consternée , j aimerais que cela cesse , mais moi je suis partie pour violence conjugale et j ai jamais porter plainte , mais la j en ai plein le dos , je suis partie ma petite avait 2 semianes et ca dure encore tout ce circle , elle va chez papa 2 fins de semianes en ligne en partant du jeudi soir ( et moi apres j ai une fin de semaines a moi avec ma puce )et elle revient le dimanche et tout cela pour me faire dire apres qu il a fait cela juste pour avoir les allocations familliale( la moitiée ) alors oui il veut enocre la garde complete et ou la garde partagé parce que dans son cas , il veut ne pas payé .il me la dit tres souvent .il dit souvent qu il veut me destabilisé pour me faire du tort avec ma puce .
    enfin je trouve pas cela evident que les avocats ou meme les juges ne voiyent pas cette dynamique la des fois qui circule , il me semble que exemple dans mon cas a moi c est tres evident , un jour viendras , masi pour le moment c est ma puce qui ecope de tout ca , dommage et cela a des repercusions a long termes .

    merci a vous

    j aurais du m en tenir qu a une fin de semaines sur deux , je croyait a ces bonne intentions ,pour au bout du compte m appercevoir que s en etait pas , c est moi qui lui a accorder les droits d acces qu il a en ce moment , avoir su tout cela . ( soupir...)
    ca me tue a petite feu de voir cela , surtout pour ma puce qui est temoins de tout ca et qui est au coeur de tout cela . j ai beau en parler au pere de le remettre a l ordre et de lui faire comprendre l impact que cela peut avoir mais ca ne donne absolument rien .

    alors garde partagé je n y crois pas du tout . pretexte selon moi , pour ce sauvé de diverse responsabilité en quelque sorte selon moi .

    L’enfant d’abord, ce devrait être la règle
    7 octobre 2007 , par Internaute   [retour au début des forums]

    J’ai lu tous les messages, en plus du texte, et je suis très perplexe. Je ne suis pas sûre que la garde partagée ou alternée, appelons cela n’importe comment, bénéficie souvent aux enfants. Ce dont je suis pourtant sûr, c’est qu’on consulte rarement les enfants pour savoir ce qu’ils préfèrent. Les deux parents continuent de se faire la guerre au moyen de cette garde. Récemment, dans mon voisinage, un père que j’ai supposé bénéficitaire de la garde partagée, venait chercher sa petite fille d’environ 4 ans et demi. La petite criait et pleurait à en fendre l’âme qu’elle voulait rester avec maman. Elle criait comme une désespérée, et cela a duré pas moins de 15 minutes avec la même intensité. J’en avais le coeur chaviré et je me suis dis : moi, dans ces circonstances, devant un désir si manifeste et si j’aimais vraiment mon enfant, je n’insisterais pour appliquer la décision de cour à tout prix ou jouir de mes prérogatives. Je dirais à cet enfant : ma petite, j’aimerais bien que tu viennes chez moi, mais puisque tu veux rester encore avec ta maman, tu peux y rester. Mais sache que quand tu en auras envie, je suis toujours là, ton papa sera toujours content de te voir et de t’accueillir. Je parle d’un papa, car c’était le cas dont j’ai été témoin, mais si l’enfant exprimait un désir aussi manifeste et du fond de ses tripes de rester avec son papa, je réagirais de la même façon. Il était clair que cet enfant de réagissait pas sous la pression ou l’influence malveillante, mais avec tout son coeur, tout son être. Alors, pourquoi ne pas écouter les besoins de cette enfant ? Seulement pour pouvoir gagner sur l’autre parent ?

    • > L’enfant d’abord, ce devrait être la règle
      23 octobre 2007 , par Internaute
        [retour au début des forums]

      A la lecture de ton message je me demande juste comment tu peux être si sur que l’enfant agissait ainsi sincèrement et sans être manipulé. A cet age, les enfants protègent les parents et souvent celui qui semble le plus malheureux. Si l’enfant pense que sa maman est triste quand elle n’est pas là elle peut je pense le vivre si mal qu’elle l’exprimera comme si c’etAit elle même qui était si malheureuse. J’en sais malheureusement quelque chose, nouvelle femme d’un papa qui voit sa fille pleurer tous les vendredis soir quand il faut aller chez nous. Sa maman ne supporte pas que je sois entrée dans la vie de son ex et dit clairement que je dois pas m’occuper de ses enfants et qu’un jour papa reviendra (dixit alors que c’est elle qui l’a quitté, mais je m’éloigne) Du coup nous avons fait ainsi, et elle ne viens plus mais son papa est malheureux comme tout et je ne sais pas comment notre couple qui voulait tant réussir cette famille recomposée va pouvoir s’en sortir !

      [Répondre à ce message]

      • > L’enfant d’abord, dans la sérénité si possible !
        31 mars 2008 , par
        takiloo   [retour au début des forums]

        Je ne sais si c’est normal qu’un enfant cherché par l’autre parent crie à ce point !! J’ai un enfant de 5 ans et nous, ses parents, sommes en train d’organiser une "garde alternée". C’est donc le début, et la séparation est récente ; A aucun moment on n’a vécu de telles choses ! Par contre il manifeste sa joie de retrouver l’autre parent... Il faut dire qu’il n’y a pas de conflit majeur, qu’on communique et QU’ON ECOUTE NOTRE ENFANT.
        Un ex. : l’autre jour il avait un peu de vague à l’âme en sortant de l’école et "voulait son papa". J’ai appelé : il l’a vu qqs heures et après est venu dormir chez moi. A priori, c’était pendant les deux jours avec moi...

        [Répondre à ce message]

    • > L’enfant d’abord, ce devrait être la règle
      24 octobre 2007 , par
      pje   [retour au début des forums]

      je ne suis pas d’ accord avec votre interpretation des choses. je sui s pere et en instence de separation. OUI l’ enfant c’ est d’abord la regle ? j’ ai demandé pour ma part la garde alterné de mes deux enfants, pour mon equilibre, c’est vrai mais aussi pour le leurs. mes enfants ont 8 et 13 ans, je m’ en suis toujours occupé lors de l’ absence eguliere de leurs mere pour divers motifs. je ne vois pas pourquoi n’ ayant pas demandé la garde complete (pour le bien etre de leurs mere pour ma part) un pere n’ aurai pas la possibilité de garder une semaine sur deux (par exemple) ces enfants.
      je pense que le debut des gardes doivent etre penible pour les enfants en bas ages. mais la mere n’ a t elle pas un role a jouer dans votre cas. qui est coupable ?
      le pere qui vient chercher sa fille dans votre histoire ou la mere qui n’a pas preparée la separation !
      qui ne vous dis pas que cette petite fille fera la meme chose lorsque la mere viendra la recuperer chez son pere.
      il faut a mon avis que chacun facilite la prise de " pouvoir " si personne ne met du siens d’ un coté comme de l’ autre comment voulez vous qu’ un enfant si retrouve.
      vous parlez de reaction sans pressions malveillantes, comment evaluez vous cela quand un des deux parents a ( surtout a cet age 4 ans ) une emprise total pendant plusieurs jours.
      pour ma part je commence la garde alternée le mois prochain, je ferai tout pour que cela ce passe bien quelque soient les grieffes que je porte a sa mere.

      [Répondre à ce message]

    • > L’enfant d’abord, ce devrait être la règle
      3 décembre 2007 , par Internaute
        [retour au début des forums]

      Dieu merci il y a des gens comme vous ! Je suis une de ses mères qui voit partir, depuis un an, son enfant handicapé de 27 mois avec un papa vindicatif qui refuse de m’adresser la parole et d’assurer la rééducation du petit, mais qui a qd même droit à le "prendre" en garde alternée - même si notre bébé ameute, comme vous le dites, tout le voisinage par ses cris de désespoir...Pourtant, j’essaie de lui présenter ces périodes avec son papa positivement, je vous assure. La santé du petit s’est beaucoup détériorée depuis cet arrangement (imposé par le juge sur demande du père), avec grosse perte de poids, vomissements etc. Malgré de nombreux signalements aus Services Sociaux, ceux-ci n’ont pas bougé, se contentant de me dire "qu’il n’y avait pas lieu de s’inquiéter"(!!!) Résultat : le jugement a été confirmé. Aucun moyen d’obliger, ou même de vérifier, que le papa participe à la rééducation nécessaire, change l’enfant régulièrement (ce n’est visiblement pas le cas) ou même lui donne à manger à heures régulières (ce n’est non plus pas le cas). Les acteurs sociaux se renvoient la balle. Nous ne sommes ni l’un ni l’autre dans un contexte de grande pauvreté ou de détresse sociale, nous avons de bons boulots, des loisirs, une bonne éducation...Alors on se dit que ça ne peut pas exister, et je passe pour une mére qui "harcèle le père"...Où commence le droit de l’enfant ? Le nôtre n’en a qu’un seul : celui de se faire à une situation qui le rend plus malade de jour en jour. S’il s’en tire, tant mieux. Sinon, la réponse sera toute trouvée : ah oui, mais il était handicapé, il était fragile...Son handicap, nié lors du jugement, fournira alors j’en suis bien sûre un excellent prétexte à ne pas revenir sur la situation.
      Quant a l’association "l’enfant d’abord", que je connais peu, je ne remarque pas qu’elle prêche contre le droit des papas : si la garde alternée est demandée par les deux parents, elle sera mise en place dans un contexte serein et probablement bien acceptée par l’enfant. Mais elle devient une catastrophe qd elle est posée comme prémisse au droit du père par le juge (on ne parle jamais de ceux de l’enfant !), quelqu’ait été son rôlez dans le parentage avant la séparation, l’état de santé de l’enfant, son âge, l’éloignement des domiciles , les emplois du temps des parents, et même l’allaitement maternel, etc.
      Par ailleurs ,on ne tient jamais compte que les besoins de l’enfant évoluent avec le temps : le bébé a plus besoin de sa mère que de son père, comme tous les petits mammifères.(et cela reste vrai même si le papa peut changer une couche !) Par contre, en grandissant, ce rapport peut s’inverser et on doit aussi en tenir compte. Réclamer le partage 50/50 lors de la séparation parce que c’est "la seule solution juste" est une absurdité pour l’enfant. Et que penser des systèmes "a deux vitesses" (fréquents) qui imposent un rythme a l’enfant en temps scolaire, et un autre en temps de vacances, y compris pour des bébés, evidemment non scolarisés ? Et pourtant ça existe, tout ça parce que le père, come vous le dites, veut avant tout affirmer son "droit", sans jamais regarder l’enfant et ce qu’il manifeste... (quand il n’accuse pas, comme c’est mon cas, la mère de "monter l’enfant contre lui !")Pourtant, quel adulte bien portant accepterait ces incessants va-et -vient, ce déchirement qu’on impose même a des tout-petits ? Ce que l’enfant rejette, c’est la situation d’insécurité, ce n’est pas l’autre parent.

      [Répondre à ce message]

    • > L’enfant d’abord, ce devrait être la règle
      13 mai 2008 , par
      enzoines   [retour au début des forums]

      bonjour je me permets de repondre a votre message car il m’a vraiment interpellé je suis entierement d’accord avec le fait que nous devons tout faire pour que nos enfants se sentent bien et ils n’ont pas a etre victimes des conflits mere pere mais vous parlez beaucoup et surtout plaignez les meres moi je suis la belle maman de ma petite ines cela fait 2 ans que nous essayons au maximum d’avoir de bonnes relations avec sa maman mais je ne vous cache pas que cela est très difficile et qu’il faut prendre beaucoup sur soi elle fait tout pour évincer son papa de sa vie pour toute décision importante et elle a refusé la garde alternée pour ne pas perdre de pension alimentaire mais cela n’empeche pas qu’oficieusement nous avons ines 4 jours une semaine et 5 jours l’autre semaine car elle n’est pas encore scolarisée et sa maman ne veut pas payer de nourrice nous travaillons le week end donc il est vrai que c’est plus facile mais au moindre désaccord elle nous punit et ne nous la donne pas tant que l’on ne cede pas est ce normal qu’un papa soit obligé de tout accepter juste pour voir et profiter de son enfant ???? il y a 15 jours nous avons apprit par un appel anonyme qu’elle baptisait ines sans nous en tenir informé ni nous convier a la cérémonie et evidemment en changeant parrain marraine qui était choisi depuis 3 ans il y a quelques temps ines a ete hospitalisé 4 jours du vendredi au mardi son papa et resté 24h sur 24h avec la petite et n’a pas pu allé travailler et sa maman n’est passé qu’une heure par jour et le jour de l’hospitalisation elle n’est arrivée qu’a 00h car elle demenageait et il fallait ranger les cartons c’est vrai que c’est plus important que son enfant !!! ines adore sa maman mais elle adore son papa aussi elle est heureuse quand elle vient à la maison et nous avons même eu une periode de 6 mois difficile car elle pleurait beaucoup au moment de rentrer chez maman mais nous lui avons toujours expliqué que c’était normal qu’elle profite aussi de maman et cela est passé je ne vais pas vider mon sac aujourd’hui sur toutes les mechancetes que sa maman peut nous faire et de toute façon ça ne sert à rien de remuer le couteau dans la plaie mais je vous le dit nous allons demander une garde alternée officielle je ne sais pas ce que cela donnera si le juge nous comprendra ou pas mais en tout cas nous le faisons et sans sentiment de culpabilité de plus que dans quelques mois ines va avoir une petite soeur et moi meme ayant aussi un fils nous voulons que la fraterie soit proche
      cordialement,
      aurelie m

      [Répondre à ce message]

      • > L’enfant d’abord, ce devrait être la règle
        16 mai 2008 , par
        kara   [retour au début des forums]

        je suis dans le meme cas que vous, mon conjoint à un enfant en garde alternée et nous avons une fille en commun, lorsqu’il rentre a la maison il est heureux de vivre, et le jeudi soir quand il sait qu’il doit rentré chez sa maman, il ai triste cela fait mal au coeur. malheureusement nous pouvons rien faire. Attendre seulement, qu’il ai le choix de rester plus longtemps a la maison. D’ailleurs a 5 ans, cela lui arrive de demander a sa maman de revenir chez nous 1 journée avant est il revient car elle n’a pas le choix que de lui dire oui, sinon, il lui fait la vie.

        [Répondre à ce message]

    résidence alternée : la mére-enfant d’abord
    11 juin 2007 , par romain   [retour au début des forums]

    C’est dur d’être un père à notre époque. Moi j’ai réussi a faire savoir à mon enfant que son père l’aime .J’ai du abandonner une carrière et prendre beaucoup sur moi. Mais aujourd’hui je suis heureux de cela. évidemment je n’eleve pas mon enfant mais le principal c’est qu’il sache que ses 2 parents l’aiment. Si ca mère etait adulte, évidemment ca irait mieux. Aussi je crois que vous feriez bien vous aussi de poser votre sytlo bic HAINE lorsque vous écrivez. Vraiment ce n’est pas adulte. Ayant vu les juges se declarer si souvent "incompetents", je sais ce que je peux attendre de l’administration en charge de la justice, je ferais ce que je peux pour l’amour de ma fille mais en même temps j’ai l’estomac qui se noue et des difficultés à dormir. Il ne faut pas non plus abimer sa santé. Que ceux qui ont leur enfants, prennent 5 minutes pour reflechir et apprécier leur bonheur.

    Article intéressant pour le Québec
    18 janvier 2007 , par Internaute   [retour au début des forums]

    Au Québec

    Un article de Christiane Desjardins dans le journal La Presse et sur Cyberpresse

    Un bruyant militant de Fathers4Justice ne peut avoir la garde partagée de ses deux jeunes enfants en raison de son « attitude destructrice », vient de trancher le juge en chef de la Cour supérieure, François Rolland.

    L’homme, que nous ne pouvons identifier puisqu’il s’agit d’une décision en matière familiale, fait la vie dure à son ex-conjointe, depuis qu’ils se sont séparés en 2003 et qu’elle a demandé le divorce. Il soutient que ses enfants ne sont pas en sécurité avec son ex-conjointe, et prétend qu’elle souffre de maladie mentale. Ce qui est tout à fait faux. Extrêmement contrôlant, il s’est lancé dans une véritable guérilla judiciaire, qui a engendré plus de 230 inscriptions au dossier de la cour. Trente juges se sont succédé dans son dossier depuis 2003, et il s’est querellé avec presque tous. Le juge en chef a décidé de prendre l’affaire en main lui-même, après que l’homme, en pleine salle d’audience, eut grimpé sur une table, appelé la police, et injurié un juge qui venait pourtant de lui accorder, pour la première fois en trois ans, des droits d’accès à ses enfants pour une semaine pendant l’été.

    De son côté, madame raconte qu’ils se sont épousés en 1997, et que la relation a commencé à se détériorer quand elle est devenue enceinte du premier enfant, en 1999. Monsieur est devenu distant, et disait que « les femmes enceintes ne l’excitaient pas ». Après la naissance du deuxième enfant, en 2001, la situation aurait empiré, d’autant plus que les entreprises de monsieur périclitaient.

    Lire la suite sur Cyberpresse, le 11 janvier 2007.

    NOTA BENE - « Le juge Rolland a donc accordé la garde à la mère, tout en accordant des droits d’accès à monsieur. Il a en outre ordonné à ce dernier de ne pas harceler ni dénigrer madame... »

    >Nous avons tous tord !... (?)
    6 juillet 2006 , par A Charlotte et Enora   [retour au début des forums]

    Moi, père indigne d’être involontairement tombé amoureux d’une autre personne que ma future ex femme, je vous le dis, comme je l’ai dis à Mme Phélip : "et si...".
    Et si elle avait raison, même si je pense le contraire. Et si elle avait tord alors qu’il est force de constater que les JAF (Juges d’instruction sans l’instruction !...)lui donnent raison dans la très large majortité des cas. Alors, c’est "l’enfant d’abord" qui en souffrirait.
    Je suis loin d’avoir autant de certitudes que Mme Phélip mais tenais à vous dire, pour l’avoir eu par 2 fois longuement au téléphone et plusieurs fois par Email que je rêverai que ma futur ex femme raisonne comme çà, dans l’intérêt de mes filles. Et, au risque de vous surprendre elle est même allée jusqu’à m’écrire que c’est moi qui devrait avoir la garde de mes filles. Ce n’est pas le cas, hélas. Et je vous prie de croire que ce type de remarque font autant pleurer que plaisir. Un jour, mes filles seront grandes et ma future ex ne pourra rien contre l’amour qu’elles me donnent et celui que que je leur voue.
    Aux femmes et aux hommes qui souffrent comme moi, charge à nous de faire preuve de plus d’intelligence car ce sont des gens comme nous qui avont fait qu’il y a de nombreuses années déjà, la femme a obtenu le droit de vote comme il se doit et par exemple...
    Et puis, je vous le rappel... à la base, nous sommes tous des femmes (cf vos cours de biologie !...). alors courage à tous.
    Amicalement,

    • Coupable d’être mère "supérieure"
      7 juillet 2006 , par Internaute
        [retour au début des forums]

      l’enfant d’abord, aime son père et sa mère. L’enfant d’abord, ne se soucie pas des conflits ne les comprend pas forcément et n’en a que faire dans sa sphère enfantile. Alors quand on se sépare lui il veut juste maintenir ce petit équilibre affectif, de repère qu’il avait jusque là. C’est ce que j’ai dû "PLAIDER" auprès de la JAF pour parer à sa question : "pourquoi en tant que mère ne demandez vous pas la garde exclusive ?". Sa réponse ne fut que plus cinglante en me rétorquant : "Madame, ce sera votre responsabilité !" Je suis donc coupable de ne pas avoir fait valoir ma suprématie maternelle !Coupable d’avoir voulu préserver l’équilibre d’un enfant ! Coupable d’aimer et de soutenir un homme qui ne veut ni plus ni moins que ce que réclame ses enfants...une grosse goutte pour papa une petite goutte pour maman. Coupable de ne pas avoir utilisé ma priorité. Trop de pouvoir ne peut être que néfaste pour l’enfant...d’abord.
      Courage aux papas dont les ex compagnes n’ont pas compris cela

      [Répondre à ce message]

    • > Nous avons tous tord !... (?)
      2 octobre 2006 , par
      nathalie   [retour au début des forums]

      bonjour le pere de ma fille a demande la garde alterne 13ans mais ma fille ne veux pas allees l enfants a t il le droit de choisir elle n arrive plus a dormir ca la travaille merci de votre reponse

      [Répondre à ce message]

      • chaque enfant est different
        7 octobre 2007 , par
        didine   [retour au début des forums]

        Bonjour a tous

        Chaque enfant est different et a des besoins differents, pourquoi vouloir régler des choses aussi compliquer de la même manière pour tous ? Apres deux échecs, des gardes fixes puis alternées, des jugements pas toujours à la hauteur d’une "justice" et des enfants qui souffrent encore et toujours ; je pense qu’il faut avant tout les écouter, les faire parler, les soutenir de toutes nos forces !

        Ma deuxième fille de 12 ans pleure à chaudes larmes depuis deux semaines , elle ne veut plus de garde alternée, (poutant en place depuis plusieurs années) ses besoins ont changés, elle a aujourd’hui besoin de sa maman tous les jours et cela ne l’empeche pas d’aimer son pére tres fort ! Sa détresse est grande et je suis dépourvu d’arguments, il ne faut pas l’encourager dans cette voie mais l’aider tout de même, un père est il capable de ceder son droit de garde pour quelques temps ? de comprendre que laisser son enfant avec sa mére lui evitera peut être de la perdre plus tard quand enfin elle pourrra réellement choisir ? Car ce choix que nos enfants sont supposés avoir est bien difficile à obtenir, un beau miroir aux allouettes et en attendant nos enfants sont malheureux et ca c’est honteux !

        [Répondre à ce message]

      • > Nous avons tous tord !... (?)
        10 février 2012 , par Internaute
          [retour au début des forums]

        Bonjour,ma fille ne va plus chez son père depuis 2 ans,elle a 14ans.Au tribunal,on me répond que ma fille est mineur et qu elle n a pas le droit de décider.Personne ne l écoute vraiment,ni son père ni les juges.Il faut se battre au tribunal,et ca prend beaucoup de temps et d énergie.Bon courage

        [Répondre à ce message]

    > oui un enfant a droit à sa maman et à son papa
    13 décembre 2005 , par Internaute   [retour au début des forums]

    Je suis une femme et je trouve votre texte généraliste et discrinatoire encore un fois pour les pères. Si il est vrai qu’un enfant a besoin de sa mère il a aussi besoin de son père pour son équilibre psycho affectif.vous parler de la violence qu’entraine les différentes séparations avec la mère, mais que dire de l’image d’un père vu si peu pour un enfant sans parler de ce que l’on peut lui dire de son papa. Merci de bien tenir compte de tous les cas qui peuvent exister

    • > oui un enfant a droit à sa maman et à son papa
      13 décembre 2005 , par Internaute
        [retour au début des forums]

      Idéalement, un enfant devrait pouvoir profiter de la présence et des soins de ses deux parents. Mais que faire si l’un des deux est une menace pour lui ? Il est prouvé qu’un enfant - surtout jeune - se porte mieux de ne pas être en contact avec un parent violent et menaçant, son absence est préférable. En outre, les spécialistes affirment, non sans raison il me semble, que les bébés ont besoin surtout du contact de leur mère. Ça se comorend, elle les a portés, elle les a nourris, elle leur dispense tous les soins quotidiens, elle a avec eux un lien physique qui n’existe pas avec le père. En cas de divorce et si les deux parents sont aptes, les bébés devraient rester avec leur mère, quitte à aménager des visites et des temps prolongé de garde pour le père chez l’enfant même. Il n’est pas normal qu’un enfant soit obligé de se déplacer d’une maison à l’autre. L’enfant ne devrait pas se déplacer, c’est les parents qui devraient le faire.

      [Répondre à ce message]

    • > oui un enfant a droit à sa maman et à son papa
      16 décembre 2005 , par
      nadine   [retour au début des forums]

      J’ai longtemps cru comme vous qu’un enfant avait besoin de son père et que la garde alternée était le meilleur choix pour qu’il en profite au maximum. Cependant un homme qui a été quitté par sa femme et qui n’a jamais accepté cet événement peut nuire à l’équilibre de l’enfant, le en prenant régulièrement en otage à l’égard de la mère. Cordialement.

      [Répondre à ce message]

      • > oui un enfant a droit à sa maman et à son papa
        22 novembre 2006 , par Internaute
          [retour au début des forums]
        REPONSE

        je tiens à vous preciser qu il existe aussi des hommes qui demandent le divorce.Je vis avec l un deux.Je peux vous garantir qu il y a aussi des femmes qui le digèrent mal et qui passe leur vie a utiliser l enfant comme otage.La différence c’est qu en plus les femmes de ce genre ont l appuie hypocrite des juges sous pretextes qu une femmes est plus apte a s occuper d un enfant.l’enfant vit depuis 10 ans avec sa mere:il a d énormes difficultes scolaires par manque d attention il ne pratique aucune activite sportive,on lui fait miroiter des choses chaque fois qu il demande si un jour il pourra vivre avec papa ,si il insiste trop il se fait engueuler(comme il dit...)depuis maintenant 2ans ca mere a completement cesser son suivit par un psychomotricien alors que son bilan scolaire le neccessite sa mere a demenager a 150 km sans aucuns motifs il a donc 10 ans et n’a jamais consulté un dentiste ,il est en surpoid,il suce encore son pouce,chaque fois que nous l avons initié a une dicipline sportive le peu de temps ou nous l avons ,son beau pere lui explique "que c est nul " ou que "c’est un sport de gonzesse"(j ai toujours cru que l equitation etait un sport mixte),sa mere travaille 3 jours par semaine seulement mais il prend matin et soir un ramassage scolaire,ce qui le fait partir tres tot le matin et rentrer tard.Il fait ses devoirs avec la grand mere(environ75 ans) de son beau pere qui l amene chez la mere du beau pere qui le fait manger puis qui le ramene a sa mere qui lui fait vite fait douche:bisou puis au lit parce qu il se leve tres tot...
        Je continue ou etes vous persuade(é) qu il y a aussi des meres inadaptées

        [Répondre à ce message]

      • garde alterner
        6 janvier 2007 , par sarah
          [retour au début des forums]

        je ne suis pas d accord moi meme j ai 14ans et mes parent son separer je vis acctuellement cher ma mere et elle monte la tete contre lui pour que j arrete de le voir donc la garde alternee et la meuilleur surtout pour moi

        [Répondre à ce message]

      • Mes a qu’elle prix on se laisse imposer l’imposable
        26 avril 2008 , par
        Kinna   [retour au début des forums]

        A mon avis,ce n’est pas a mon avis une garde partager qui mes les enfants allenver ses que les juge accorde a un pere ou une mere qui a une attitude meprisable a l’egard de l’autres parent voire irrespectueuse et accorde malgre ca un privilege sans exiger de la par du parent en question un suivit pendant un certains temps qui permetterait a ce moment la de detecter un parent qui devriendras toxique pour sont enfant ou s’il es de bonne fois parce que n,oublons pas que les enfants deviennent perturber lorque la chicane perdure apres la separation pas si les parent entretiennent des relation de respect et que l’equilibre redevient un climat de rire et plus leger si on se separe ses parce quil y a des climat plutot tendu alors si se climat ne sesse pas pourquoi on se separe ?le plus imprtant ces de ne pas allimenter meme si on entend de la bouche de notre enfant des discours qui nous fait reagir parce que si on reagit nous aussi on ne laisse pas la chance a notre enfant de voir qui est toxique sa lui laisse par la meme occasions un gout amer de par et d’autres et il n’est que plus en plus facher et souvent sesnous les femme qui sommes les heureuse elu du deversages de nos enfant a quelle prix cette justice laisse t’elle un pere avoir ses droit sil n est meme pas capable de faire un effort pour avoir un climat de respect.Jamais je n’aurais penser que le pere de mon garcon de 6 ans serait aussi meprissant a mon egard parce que avant de lui donner un fils javais deja un enfant avec un problemes envahissant du developpement qui comment sait a peine la marternelle et comme je voulait absolument qui aillent en milieux scolaire regulier j’ai du etre disponible en cas de debordement a l’ecole donc sa ma amanere a etre mere aux foyer pourtant il sais tres bien combien j’ai due et doit encore travailler fort pour quil puisse rester au regulier et encore aujourdhui apres 4 ans il ne sesse de me persecuter il m’impose des activiter lors de mma semaine et il me dit quand je peut choisir mes vacance estival avec mon fils sous pretexte que je suis en vacance a l’année faque je peut attendre quil ait choisit et plus jen laisse passer plus il enbitionne apres 4 ans a me faire imposer a peut pres m’importe quoi je pense quil est grand temps qui apprennet a ce conformee a se qui est ecrit dans le jugement parce que il pense quil a tout les droit mes moi je ne pense pas ..mon fils depuis que je vis la garde partager en 4 ans a eu que tres peut de bon moment avec moi parce que son pere la considerer comme son allier une bonne periode de temps et puis mon fils ne sessait de me faire par des conversation quil avait avec son pere pis il etait tres en colere apres moi encore aujourdui je nest toujours pas de temps dit de qualitee avec lui parce quil a la meme attitude condessandante a mon egard que son pere yas de la joie je ne fait qu’esperer que la vie se chargeras de faire payer son pere pour toute la mechanceter dont il a fait preuve e mon egard et justice se faras enfin bien tard je le consede il morra voler mon enfant a 3 ans et je le recuperer bien a un moment ou a un autres..

        [Répondre à ce message]

    • > oui un enfant a droit à sa maman et à son papa
      26 janvier 2006 , par Un québécois parmi tant d’autres
        [retour au début des forums]

      Je suis le père d’une adorable jeune-fille de 14 ans. Étant séparé de sa mère depuis une douzaine d’années, je suis avec ma fille le dimanche et quelques fois, le mercredi en fin de journée.

      Il est difficile de vivre séparé de ceux que l’on aime et même si un couple se sépare, la famille existe toujours. Qui plus est, j’ai toujours conservé un lien d’affection envers mon ex-épouse, j’ai beaucoup de respect pour elle et ma fille le sait...

      toutefois, la société ne favorise pas l’épanouissement des familles, on préfère faire profiter à une pléiade d’avocats, de juristes et de spécialistes du pactole que représente cette « faillite » de la famille en occident.

      Il est temps que les femmes et les hommes apprennent vraiment à se parler, à dialoguer et, partant, à s’aimer. Les enfants pourront, alors, se développer dans un milieu harmonieux, là où la concorde remplace la ... discorde.

      [Répondre à ce message]

      • > oui un enfant a droit à sa maman et à son papa
        29 septembre 2007 , par
        framboise   [retour au début des forums]

        Je suis maman d’une jeune fille de 14 ans moi aussi et je rencontre des difficultées avec elle. Son papa s’était exilé à l’autre bout de la france, et elle souffrais de ne plus le voir beaucoups, surtout qu’il lui faisait des promesses ... J’essais moi aussi de garder un regard positif sur mon ex-mari et sa femme ...j’ai donc accepté que mon enfant aille vivre chez son papa. Mais celui ci a changé d’avis consernant sa vie professionnelle, et il est de retour dans ma ville ... Pour moi la situation a changé car Sophie peut aller le voir quant elle veu ; les choses sont allées si vite que les droits de garde n’ont pas encore été changés... je pense que vu cette nouvelle situation nous pourions faire une garde partagé une semaine sur deux, car elle est pensionaire ; de plus je crain un peu que mon ex-mari ne me sucre quelques garde si on fait la garde excusive par le père (cela c’est dèjas produit pour mes autre enfant dont il a eu la garde il y a quelques temps)... Je veu bien positiver mais je suis un chat échaudé...

        Dans toute cette histoire il y a une tuile c’est que mes revenus sont tellement bas, que je ne sais pas qui devas payer les frais médicaux comme l’othodontiste...

        [Répondre à ce message]

    • > oui un enfant a droit à sa maman et à son papa
      3 mars 2006 , par
      magid betouche   [retour au début des forums]

      Vous ne pouvez imaginer a quel point ce que vous dites me touche. Je suis papa d’un petit garcon. Je me suis separe d’avec sa mere car j’etais victime de violences conjugales (on oublie souvent que ce genre de situation peut aussi arriver a un homme) et je me refusais de voir mon fils grandir dans un tel contexte. J’ai toujours chercher apres mon fils mais on s’est toujours oppose a ce que je le vois. J’ai donc entame une procedure pour voir mon enfant et j’ai maintenant le droit de le voir un week sur deux mais toujours quand elle veut je me rend compte que la justice reste plante sur de vieux adages je crois que chaque cas est particulier et il faut en tenir compte.

      [Répondre à ce message]

    • > oui un enfant a droit à sa maman et à son papa
      13 mai 2006 , par
      stef   [retour au début des forums]

      merci...

      [Répondre à ce message]

    • chaque cas est un cas particulier !
      31 mai 2006 , par
      Joséphine du chavert   [retour au début des forums]

      Chacun y va de sa propre histoire, et oublie de ce fait, d’écouter l’autre.

      Si des séparations sont parfois réussies tant mieux pour ceux et celles qui les vivent, mais de grace respectez celles qui souffrent et plutot que de critiquer venez leurs en aide.
      Merci ! pour elles... toutes les femmes ne sont pas rouquines

      [Répondre à ce message]

    • > oui un enfant a droit à sa maman et à son papa
      31 janvier 2007 , par
      une maman de deux enfants (séparée)   [retour au début des forums]

      Je suis entièrement d’accord avec vous !
      Un enfant a autant besoin de son père et de sa mère.
      Quand les parents vivent toujours ensemble, on trouve ça normal.L’enfant est avec les deux parents.Alors pourquoi, en cas de divorce, l’enfant ne partagerait pas sa vie avec ses deux parents.Du 50% 50% !

      [Répondre à ce message]

    Garde partagée ou résidence alternée : le respect de l’enfant d’abord
    27 mai 2005 , par Chris   [retour au début des forums]

    Bonjour,
    Je viens de lire le texte de Mme Phélip. Pour décrire ma réalité et celle de plusieurs de mes confrères, relisez ce texte en interchangeant les références au père et à la mère.

    Père 44 ans, mère 34 ans, 2 garçons, 11 et 12 ans.

    Je passe du temps avec mes enfants depuis leurs naissance(couches, biberons, docteur, ect...)et je m’occupe de l’école, des activitées, des vêtements, du dentiste, ect... Bref, je suis père-mère au minimum 2 semaines sur 4 en plus de m’occuper de leur santé mentale et physique à l’année longue.
    Pour moi, la garde partagé, c’est le partage à 50% des décisions, des responsabilités et du temps de garde. Pour la mère, la garde partagé c’est, elle prend les décisions et je prend les responsabilités.
    Les femmes dans la trentaine sont trop souvent des superwoman qui font tout à moitié et oublient de prendre le temps de s’occuper et vivre du temps de qualité avec leurs enfants. Elles écoutent leurs désirs propre et ceux des enfants au lieu de voir à leurs besoins.

    À la demande de mon Ex, une entente légale est rédigé pour le respect des enfants. Des lois encadrent aussi le respect des enfants lors de séparations. Cette entente et ces lois sont ou ne sont pas respectées selon l’humeur de la mère. C’est la réalité de plusieurs hommes, et de plusieurs enfants dont la mère est souvent dans le début trentaine suite a mes observations.
    En conclusion, je crois que la garde partagée est une abération dans la plupart des cas et que les enfants en font les frais.

    Chris

    > Garde partagée ou résidence alternée : l’enfant d’abord d’accord !!
    15 mars 2005 , par domino   [retour au début des forums]

    Dans cet article on présente les pères demandant ce mode de garde comme des personnes :
    - cherchant par n’importe quel moyens à se venger d’une femme qui les a fait souffrir,
    - estimant injuste de payer une pension alimentaire.
    Dans le deuxième cas, les juges aux affaires familiales y répondent le plus souvent en instaurant la résidence alternée et en laissant ou imposant de surcroît une pension alimentaire.

    Pour ma part, il me semble que la mentalité des pères évolue. Nous sommes loin du stéréotype de l’homme ne pensant qu’à son travail, ses loisirs et en dernier sa famille. Il existe de plus en plus d’hommes assumant leur rôle de père aussi bien dans leurs devoirs que dans leurs droits (ces derniers étant, en cas de séparation ou de divorce bien difficile à exercer). Pour s’en apercevoir, il suffit d’ouvrir les yeux aux bons endroits, il y a de plus en plus de pères déposant ou reprenant leur(s) enfant(s) à l’école ou à la crèche.

    Dans cet articles ont fait part des enfants perturbés par ce système de garde parce qu’ils le refusent. Mais on ne présente pas les cas d’enfant le réclamant. On ne parle pas des cas où la mère à obtenu la garde de l’enfant et qui pour avoir la paix le colle devant la télévision ou confiant le plus petit à la surveillance, voir la garde, du plus grand.

    Pour nous convaincre qu’une méthode de garde est mieux que l’autre, les différent protagoniste se battent à grands coûts de statistiques en prétextant savoir ce qui est le mieux pour l’Enfant. Mais n’est-il pas plus simple de lui demander ce que lui il veut. Certes, lorsque l’Enfant n’est encore qu’un nourrisson, ceci est très difficile, voir quasiment impossible, mais dès qu’il est atteint 4 ans, voir même avant, il peut s’exprimer.
    Malheureusement, pour les affaires familiales, nous sommes dans un système judiciaire, où un cas rentre automatiquement dans une statistique, et où l’enfant n’a pas le droit à la parole (sauf éventuellement à partir de 12 ans).

    Dans les cas de séparation des parents l’Enfant souffre de la perte d’un des deux. Son souhait est, dans beaucoup de cas, de voir ses parents ensemble ou tout au moins autant l’un que l’autre. L’Enfant sait, naturellement, qu’il a besoin de sa mère et de son père. Les parents ont un rôle un jouer dans l’évolution de l’Enfant.
    Pourquoi les pères, qui prennent leur rôle à cœur, s’ont-ils brimer, brider, par un juge aux affaires familiales qui ne se rapproche d’aucun spécialiste de l’enfance pour prendre sa décision ?

    • Amalgame
      16 mars 2005 , par
      Jacqueline Phelip, présidente de l’enfant d’abord   [retour au début des forums]

      Non ! un enfant ne demande pas de voir un parent AUTANT que l’autre ; Il s’agit là d’une traduction d’adulte. Mais un enfant demande à ne pas perdre le contact avec l’autre parent. Et c’est là une grande différence.

      Dans un foyer uni, y a t-il jamais eu un sablier qui mesurait la quantité de présence de chaque parent auprès de son enfant ?

      Dans un foyer uni a t-on jamais entendu un enfant demander la même quantité de présence de chacun de ses parents ?

      Les pères, aujourd’hui,extériorisent davantage leur affection pour leur enfant, mais ils n’en aiment pas mieux ou davantage leur progéniture que les pères d’antan. Ces derniers, faute de changer des couches ou donner des biberons, montraient leur affection de façon
      différente.Qui plus est, les statistiques sont là : les pères non divorçés non séparés passent en moyenne 15 ou 16 mn par jour à s’occuper de leurs enfants.

      Faut- il en conclure que les pères non divorçés non séparés n’assument pas leur rôle de père ?

      Faut-il inciter la majorité des couples à se séparer ?

      Enfin, qui trouve anormal qu’on retire un médicament du marché qui provoque chez 0,5%de patients des effets secondaires graves, alors que 99,5% des utilisateurs en etaient pleinement satisfaits ?

      Encore une fois, la coparentalité n’a jamais été une machine à décompter le temps !!!

      [Répondre à ce message]

      • > garde alternee temoingnage d une belle mere
        6 mars 2006 , par
        une jeune belle maman et une jeune maman   [retour au début des forums]

        en effet, un enfant de trois quatre ou cinq ans ne reclame pas de vivre avec papa ou maman, il a des preferences, souvent changeantes fonctions de l humeur du parent... je vis avec un homme et sa fille de cinq an en alternance, nous avons aussi un bebe . j ai vu cette residence alternee se metre en place doucement, dificilement. le papa est un papa investit il s occuppe de ses enfants bien plus qu un simple quart d heure par jour ! au depart, la maman ne voulait entendre ni de garde alterne ni de garde tout court, estimant que si le pere partait il devait tout laisser ! puis apres bagarre la residence alternee s est doucement mis en place. moi qui ait beaucoup regardee cette enfant je l ai vu se sentir beaucoup mieux au fur et a mesure que cette garde s est mise en place : moins de pleurs moins de coleres ... mais dmandez lui ce qu elle prefere ! lorsqu elle est chez nous, elle dit : "je veux rester toujours avec vous pas avec maman" lorsqu elle est chez sa mere elle dit " j aime pas les garcons je veux que maman"lorsqu elle est chez nous et que son papa la gronde elle dit :" je veux rester toujours avec maman" et quand son papa lui dit d accord on va faire un jour chez papa et treize chez mamn
        an, elle repond en pleurant : non !!!! on fait sept avec papa et sept avec maman... alors oui elle sait ce qu elle veut, elle voudrait que papa et maman soient ensemble ; en meme temp elle aime bien que je sois la et que son beau pere soit la... beaucoup de choses etranges, dzs fois je me dis c’est le debut de la skizophrenie... deux maisons, deux chambres deux maniere de faire.. mais en y regardant bien, cette petite fille est heureuse epanouie souriante... je pense que la residence alternee est une bonne chose, encore faut il qu elle soit faite de maniere intelligente...

        je pense surtout qu’un enfant et le reflet de ce que l on est, cette petite fille me le montre tous les jours, lorsque sa maman etait fache contre son pere et en refus, l enfant disait en pleurant : "je manque a maman quand je suis pas la elle pleure en rangeant mes jouets".. de meme lorsque son papa n allait pas tres bien elle aussi etait tres nerveuse et dormait mal la nuit.

        depuis quelques moi, tout se passe assez bien, les parents sont de nouveau amis, a l ecoute de l enfant et d eux meme et cette petite fille est tres sereine.

        au point de vue il faut faire pour l enfant et pas pour soit, c est vrai, mais moi qui suis jeune maman, pourquoi ais je mis au monde ma fille, pour lui faire plaisir ou pour me faire plaisir ? le fait meme de faire des enfants est un acte egoiste lorsqu il est la il ne faut pas condamner le parent de l etre encore !

        si demain je me separe du papa de mon enfant, alors meme que j ai ete temoin d une separation et d une garde alternee je ne sais si mon reflexe sera de faire pour l enfant ou pour moi !

        merci a tous ces papa "normaux" ; qui sont tres nombreux de se battre un peu pour leurenfant !

        [Répondre à ce message]

      • > Amalgame
        22 mars 2006 , par
        lilay   [retour au début des forums]

        vous faite une généralité le père de mon enfant ne passe pas 16 min par jour avec son fils il y a des jours ou il le voit plus longuement que moi et pour les besoins de mon fils j’estime qu’il ya certaines choses que je ne pourrais pas lui apporter ou que son père fera mieu que moi il est indéniable qu’un enfant a autant besoin de son père que de sa mère

        [Répondre à ce message]

    • un papa peut-il avoir la garde en cas de depart de la mere en province ?
      25 avril 2005 , par
      Internaute   [retour au début des forums]

      bjr
      quelqu’un peut il me renseigner ?actuellement, nous etions d’accord sur le systeme de garde.La mere veut demenager en province...le peut-elle ?tout en sachant que je verrais bcp moins mon enfant.merci de m’aider.

      [Répondre à ce message]

      • Le bien de l’enfant d’abord
        25 avril 2005 , par Internaute
          [retour au début des forums]

        Si l’enfant est bien avec sa mère là où elle vit, pourquoi ne serait-il aussi bien avec elle où qu’elle vive ?

        L’inverse peut arriver : un père qui déménage pour cause de travail éloigné et qui ne pourra partager la garde telle que convenue.

        Est-ce le bien du papa ou de la maman qu’il faut d’abord regarder ou celui de l’enfant ?

        [Répondre à ce message]

        • le bien de l’enfant avant celui de ses parents
          28 avril 2005 , par
          Jacqueline Phelip présidente de l’enfant d’abord   [retour au début des forums]

          Un jeune enfant ne peut être séparé de sa mère trop souvent et/ou trop longtemps ( séparations surtout nocturnes) sans qu’on lui fasse prendre des risques, en fonction de sa sensibilité propre, dont les conséquences n’apparaitront que plus tard.

          Pour autant il doit accéder à son père régulièrement, avec un découpage du temps qui convienne à l’âge de l’enfant.

          Un jeune enfant a également besoin de stabilité, de routine :

          Il ne doit pas changer d’école, de crèche ou d’environnement trop souvent, même avec sa mère.

          Certains enfants par exemple, plus sensibles que d’autres, sont perturbés par le seul changement de décoration de leur chambre ou par un changement d’orientation de leur lit...

          Ce sont aux parents, pères et mères, de se plier aux besoins de l’enfant, et non à l’enfant de se soumettre aux désirs ou besoins des adultes.

          [Répondre à ce message]

          • > le bien de l’enfant avant celui de ses parents
            24 juin 2005 , par
            Marie-Eve   [retour au début des forums]

            Un instant....

            "Il ne doit pas changer d’école, de crèche ou d’environnement trop souvent, même avec sa mère."

            On entend quoi par souvent : 3 ou 4 fois par année ???

            "Certains enfants par exemple, plus sensibles que d’autres, sont perturbés par le seul changement de décoration de leur chambre ou par un changement d’orientation de leur lit...

            Ce sont aux parents, pères et mères, de se plier aux besoins de l’enfant, et non à l’enfant de se soumettre aux désirs ou besoins des adultes."

            Après un commentaire comme celui ci, on se demande d’ou vient la génération des enfants rois ! Je pense que la façon dont un enfant réagit au changement est grandement fonction de la manière dont le parent réagit à ce même changement. Pour ma part,je suis une mère appeller à déménager tout les deux ou trois ans. Depuis un certain temps, ma petite fille de 5 ans, à qui mon conjoint lit quotidiennement un livre sur l’Europe, a décidé qu’elle voulait qu’on déménage à Paris !!! Pour nous, les déplacements sont sources d’enrichissement culturels. C’est une chance que nous avons de pouvoir nous déplacer ainsi d’une province à l’autre voir, d’un pays à l’autre. Ma fille parle trois langues et est très ouverte d’esprit pour une petite fille de son âge.

            Je crois que l’assertion suivante : "Ce sont aux parents, pères et mères, de se plier aux besoins de l’enfant, et non à l’enfant de se soumettre aux désirs ou besoins des adultes", doit être interprété avec beaucoup de prudence. Les enfants doivent aussi apprendre à s’adapter à des environnements nouveaux cela n’ayant que pour effet de renforcer son estime de lui-même. Les enfants trop surprotégés font aussi des adultes insécures ayant de la difficulté à s’intégrer à la société et au nombreux changement qu’elle comporte. Dans la vrai vie, le décor change souvent et c’est notre devoir de parent de préparer nos enfants à affronter la réalité à laquelle ils auront à faire face quand nous serons vieux et plus en mesure de les protéger contre le moindre petit changement.

            [Répondre à ce message]

            • Les changements, bons pour les enfants ?
              30 avril 2007 , par kikou
                [retour au début des forums]

              Je trouve que vous allez un peu loin dans vos "louanges" des changements.

              En effet, les parents doivent apprendre aux enfants d’avoir un certain sens de l’adaptation. Mais il ne faut pas aller trop loin.

              Votre fille de 5 ans semble bénéficier des changements qu’elle a vécu. Mais à cet âge, même si la vie sociale devient plus importante, les enfants sont encore très centrés sur la cellule familiale. Hors, au fut et à mesure qu’ils grandissent, la vie à l’extérieure de la maison, les copains, l’école, la vie locale, deviennent de plus en plus importants.

              Allez-vous imposer changements d’écoles, de copains et d’environnement à votre fille tous les deux-trois ans tout au long de son enfance ?

              [Répondre à ce message]

      • > un papa peut-il avoir la garde en cas de depart de la mere en province ?
        13 novembre 2005 , par
        Paul TOTH   [retour au début des forums]

        évidemment, pourquoi ne pourrait-il pas l’avoir ?

        Quand un parent (le père ou la mère) décide pour des raisons qui lui sont propre de remettre en cause la garde en place par un déménagement, il n’y a pas de raison à priori que les enfants suivent le mouvement.

        Mon ex compange est partie vivre à 1000km après la mise en place d’une résidence alternée...c’est aujourd’hui moi qui ai la garde de mes enfants qui avaient à l’époque 3,5 ans et 5 ans.

        Deux ans plus tard, ils vont parfaitement bien, même si la séparation d’avec leur mère (qu’ils voient durant les vacances) a été tout aussi dure, que la séparation d’avec moi durant les vacances.

        A partir du moment ou l’on considère que les enfants ne sont pas plus mal avec un parent qu’avec l’autre, il me semble légitime qu’ils restent dans leur cadre de vie habituel. Je suis intimement convaincu que c’est cela qui a permis à mes enfants de garder leur équilibre.

        [Répondre à ce message]

        • > un papa peut-il avoir la garde en cas de depart de la mere en province ?
          7 décembre 2005 , par
          jo   [retour au début des forums]

          monsieur,
          avez vous demandé à vos enfants ce qu’ils voulaient ? car meme a 3 ans et demi un enfant sait faire ses choix ! plus encore à 5 ans ! j’en ai 3 et je sais de quoi je parle !
          cela m’etonnerait fort qu’ils aient pris la decision de vivre chez leur pere ! a moins que leur mere ne soit pas maternelle !
          et meme si un pere est tout a fait capable, l’enfant au premier age de sa vie a besoin essentiellement de sa mere au niveau affectif, du pere aussi mais ça vient beaucoup plus tard et non a 3 ans et demi ! la mere pour moi n’en ai pas une ! on ne part pas a 1000 km de ses enfants...inconcevable pour moi !

          [Répondre à ce message]

    • > Garde partagée ou résidence alternée : l’enfant d’abord d’accord !!
      18 novembre 2005 , par
      val   [retour au début des forums]

      Cher Monsieur,

      Je pense que vous avez tout à fait raison, mais il y a encore très peu de père comme vous.
      Je trouve que votre rôle est extraordinaire et qu’il faut encourager les pères comme vous.
      D’autre part, je pense que cet article reprend une triste vérité.
      la plupart des pères agissent comme dans cet article, c’est tout à fait ce que moi je vis et le plus important est tout de même l’intérêt de l’enfant.
      Je pense que les juges peuvent comprendre qu’il y a différentes sortes de pères et encourage des pères comme vous tout en protégeant les enfants livrés à des pères comme décrit dans l’article et malheureusement majoritaire.
      Je pense que l’article est réaliste,
      même si il n’est hélas pas en votre faveur.

      Le plus important c’est l’équilibre des enfants.
      Espérons que comme je le pense, notre civilisation évolue vers de plus en plus de pères comme vous.

      Valérie

      [Répondre à ce message]

    • > Garde partagée ou résidence alternée : l’enfant d’abord d’accord !!
      11 décembre 2006 , par
      Mamie Simone   [retour au début des forums]

      Les enfants subissent même s’ils s’expriment. Ils faut tj passer par la Justice. Chaque cas est particulier, mais en gal.les pères imposant une garde alternée, ont le même profil : égocentrique, cherchant une revanche. Les papas, se souciant de leur enfant, le respecte avant tout même s’ils souffrent. La Justice n’a aucun respect pour l’enfant. Et Hélas, ils n’ont pas une "BB" comme porte-parole.Il faut cesser de mettre face à face mère et père, afin qu’une génération de petits se soit pas en totale souffrance, à cause d’adultes qui n’en sont pas, et trop égoïstes.
      Mamie Simone

      [Répondre à ce message]

      • demande de renseignement trajet de garde
        3 janvier 2007 , par
        sev   [retour au début des forums]

        bonjour. je suis une maman qui est divorcée depuis juin 2005 et je suis partie du domicile conjugual car j’avais trop peur de mon ex mari.
        (harcelement moral, manipulation mentale).
        je suis partie sans mes filles (par peur de représailles). j’ai retrouvé quelqu’un et j’ai repris du poil de la bête, en aout j’ai trouvé une bonne avocate et j’ai monté un dossier pour récupérer mes filles.
        mon ex m’avait proposé la garde partagée que j’ai refusé. Il m’avait promit qu’il me redonnerait nos filles a la fin de l’année scolaire 2007. (promesse qu’il n’aurait pas tenue).
        j’ai prit un avocat pour nos filles et elles ont exprimées leur souhait de venir vivre avec nous a la fin de l’année scolaire. elles ont 8 et 10 ans.
        mon ex mari a retrouvé une femme avec 3 filles, c’est mit en ménage très rapidement Juillet 2006 et c’est marié en Novembre 2006.
        Ils ont déménagés le 18 décembre, mes filles n’étaient pas au courant de leur départ précipité. Ils sont allées vivre a 200km 3heures de route.
        nous avons fait un divorce par consentement mutuel( par peur)une avocate commune. J’ai récupérer tous les crédit et ne paye pas de pension alimentaire.
        nous devons passés devnt le JAF fin janvier puisqu’il m’enlève les mercredi après midi.
        De mon coté avec mon avocate j’ai demandé a récupérer nos filles (puisque c’est leur souhait).
        je suis désemparée et démoralisé car je ne sais pas si le JAF vas accepté,
        est ce qu’il ne vas pas me jugée et dire que j’ai abandonnée mes filles. est ce qu’il vas écouter l’avocat des filles.
        de plus mon ex me dit que c’est a moi de faire tout les trajets pour récuperer les filles.
        je ne sais plus quoi penser !!!!
        si vous avez des réponses ! merci

        [Répondre à ce message]

        • Je c pas quoi faire
          22 janvier 2007 , par
          moonslivers   [retour au début des forums]

          Voila je suis separer de ma comcubine car je ne pouvaisplus vivre avec elle. Mais nous avons trois enfants d’un une qui est pas de moi mais je l’aime comme ma fille.
          Il n’y a pas de jugement encore car c’est en court et mon ex cocubine refuse que je vois les enfants et pour l’instant je prefer rien faire car je veux pas que les enfants voyent ca.
          Mais il me manque tros et je veux les revoirs.
          Dit moi ce que je peux faire car ma demande de garde partager est en court mais je voudrais les voir avans.

          [Répondre à ce message]

          • > Je c pas quoi faire
            4 février 2007 , par
            stevy   [retour au début des forums]

            papa d une petite fille de 22 moi et separer de la mere de l enfant depuis 6 mois je temoigne aujourdhui pour dire et rassurer les peres
            il y a une justice
            en effet je vivait depuis 12 annee avec ma concubine nous avions decides d avoir un enfant la 1 ere grossesse s est mal terminer fausse couche la vie est ainsi faite
            nous avons pu avoir la joie d avoir enfin cette petite tant desirerlorsque ma concubine a decider de changer de travail
            elle bosse dans un casino machine a sous ou elle a preferer me quiter au profit d un de ses colleque de boulot
            me laissant alors me debrouiller avec la petite alors agees de 16 mois
            sur les conseil d amis j ai demander au jaf un requette conjointe stipulant la garde de bb a mon domicile 5 j/semaine 2 chez la mere
            la mere d accord sur le moment avec le mode de garde s est ensuite retractee pour finalement demander a son profit la garde classique
            somme passes en jugement en decembre2006 a la vue des nombreuses attestation produite les horraire de travail de la mere de nuit le fait qu elle parte vivre avec un tier
            le juge a fixer la residence chez moi laissant a la mere la possibilitee a la mere de prendre la petite 2 a 3 j /semaine en fonction de son planing pro a sa charge de me versee une pension alimentaire et de me laisser au moin un week end par mois mon bb
            nos rapport se sont depuis envenimes j imagine qu elle fera appel de la decision de justice
            dans cette attente je profite au max de ma puce
            et dit a tout les papa dans ma siyuation
            garder espoire il y a parfois une justice

            [Répondre à ce message]

          • > Je c pas quoi faire
            28 avril 2007 , par
            mijo   [retour au début des forums]

            bonjour,dans un premier temps il serais bien de leur telephoné afin qu ils s aperçoive que vous ne les oubliez pas quel age on les enfants ?

            [Répondre à ce message]

        • > demande de renseignement trajet de garde
          28 avril 2007 , par
          mijo   [retour au début des forums]

          bonjour,ce que je trouve etrange c est qu il est eu la garde de vos enfants sans que vous puissiez vous defendre par rapport a ça

          [Répondre à ce message]

      • > Garde partagée ou résidence alternée : l’enfant d’abord d’accord !!
        11 août 2008 , par Internaute
          [retour au début des forums]

        je suis une mamie et mon fils est en phase de se séparer d’avec son amie.ils ont 20 ans et le petit a 3 mois.je trouve vos propos honteux, mon fils adore son fils et fait tout pour que cela se passe bien, il va demander la garde halternée car il veut avoir un role dans l’éducation de son fils et s’en occupe depuis le début, couches , biberons , cela ne lui fait pas peur.ils ont tous les deux conscience que ce petit bonhomme est une personne apparentière et que ce n’est pas une manette se playstation. mon fils n’est pas un père égocentrique et le danger actuellement ce sont les personnes comme vous qui font une généralité des choses. je crois à la valeur humaine et un papa peut être un aussi bon papa qu’une maman une aussi bonne maman. ce genre de discutions ne devraient même pas exister, c’est déjà faire des histoires où il n’y a pas lieu d’en avoir. penser au bonheur du bébé, si ses parents s’entendent bien même s’ils ne vivent pas sous le même toit, alors il sera heureux .

        [Répondre à ce message]

    • > Garde partagée ou résidence alternée : l’enfant d’abord d’accord !!
      20 février 2007 , par
      renée   [retour au début des forums]

      Bonjour jai besoin de conseil je suis une maman dune petite fille de deux ans. Son père et moi nous nous séparons, il est alcoolique mais lorsqu’il est sobre il est un très bon père et je sais qu’il l’aime beaucoup. J’ai décidé pour ma part que cette vie ne me convenait plus alors jai décidé de partir. Je déménage ma famille reste a huit heures de route d’ici, je vais déménager près d’eux puisqu’ici je suis seul donc mon problème ce situe ici moi et mon ex avons convenu que je moccuperais de la petite 3semaines et qu’une semaine par mois je ferais la moitié du chemin et quelle passerait une semaine avec son père. Je dois lui laisser la chance de me prouver quil peut etre sobre en sa présence mais ce que je veux savoir cest si on sentend bien est-ce que ca peut marcher sans faire trop de dommage a ma fille. merci de votre aide.

      [Répondre à ce message]

      • Garde partagée
        19 avril 2007 , par Lulu
          [retour au début des forums]

        Salut, je suis mère d’un garcon de 1 ans et le père a la garde en ce moment..jai été demandé la garde légale de mon fils mais finalement je lui ai laissé a l’amiable, mais ke jai 2 fois par mois de visites et de le ramener 7hrs. Moi et mon ex, on ne sentend pas pentoute.. mais jessaye vraiment de le résonner pour avoir la garde partagée sans avoir a aller en cour pour cela. Le père ne veut rien savoir, il est tjrs bête aek moi.. Pourtant, ca devrait etre le contraire puisque c lui ki ma quitter apres ke mon garcon eu 3 mois...J’aimerais tellement lavoir moi aussi.. c le voeu le plus chere ke jespere mais comme tjrs ya des mais.. jai peur de ne pas obtenir la garde partagée puisque c moi ki lui ai laissé pour ke je puisse étudier a qc vu kils vivaient loin de moi et jai lâché mes études a cause de ca. C la peur de pas avoir la garde partagée pcq apres que mon ex mait quitter, je buvais souvent a chaque fds, mais javais tjrs une gardienne, mais un soir jai pas rentré et mon ex a averti la dpj et ke lui, la amener ou il vivait mais jai pu aller le rechercher et la plainte na pas été prise pcq c lui ki la garder.. le meme mois jai eu un autre plainte.. je c ke ca pas été bien de ma part et je le regrette vraimeent.. je me demande pkoi encore comment jai pu faire ca a mon fils de le laisser seul alors kil avait 3 mois, laisser seul chez ma mere.. mais ma mere a cote de la chambre.. et pis c sur ma mere a alerté la dpj, et kan je suis rentré le lendemain mon fils netait pas la, tout son linge netait plus la.. ainsi jai perdu mon fils avant juste kon déménage lui et moi pour mes etudes...pcq au debut ct sois la thérapie ou les etudes.. et la je suis revenue depuis 3 mois ici, et depuis jy pense tlt a ca daller en thérapie. Ma question est si jaurais la garde partagée avec mon ex des ke jaille en thérapie..Je peux dire ke je bois souvent, les fds..Mais pour ravoir mon garcon, je ferais tout pour lui... je laime tellement enormément. Une chance ke je vois plus souvent ajd mais depuis kon c chicané moi et mon ex, je ne le vois plus bien bien.. et jai plus le choix d,aller en cour pour ca. Il ne veut pas m’écouter et kon sentende bien pour le bien de mon fils. Je ne voudrais pas ke mon fils disent plus tard que Ma mere na jamais été la, juste a dire ca, ca me brise le coeur et plus, depuis kil nest pas avec moi, mon coeur a cesser de battre mais ca se voit pas mais en dedans, ca fait mal et un momeent donné, mon coeur va éclater :’(. j’ai tellement besoin de lui pour combler mon bonheur, et combler mes journées. Jarrete de tjrs compter sur mon ex pour voir mon garcon et kan mrs nest pas content. Et surtout ce ki me rend le plus heureux, c ki me reconnait , pcq kan jai été le chercher une fois et la blonde a mon ex etait avec mon garcon, pis je lui souriais a mon fils, il etait assis a terre, et je vais ds la chambre a mon fils, et mon fils a pleuré kan i ne me voyait plus..vs ne pouvez pas savoir comment jetais contente et comment je voulais pleurer ke mon fils pleure pour moi.. ca ma fait le plus gd sourire et des gd biens. Finalement, jrepose ma question, ai-je des chances de lavoir la garde partagée ?? mon entourage me disent de faire la demande de garde légale mais jai peur de ne pas l’avoir et jaime mieuxxxx aussi kil voit son pere pcq pour moi un pere c important pcq moi je nai pas connu mon pere etant jeune mais la je le connais ajd. Donc un enfant a besoin de sa mere comme son pere. Je ne voudrais pas le mettre de coté, meem si me fait du mal comme ca a cause de mon fils.. J’espère avoir une réponse positive. merci. Une mère malheureuse et ki a besoin de son fils

        [Répondre à ce message]

        • > Tentatives depuis 1 an de lever une garde partagée
          16 mai 2008 , par pm
            [retour au début des forums]
          passage garde alternée-garde exclusive

          Il est peut-être temps de responsabiliser un peu les médiateurs, qui sont souvent à l’origine des compromis invivables que constituent les gardes alternées. Dans notre cas, le médiateur est visiblement du côté du père, et surtout de son portefeuille. Pas en tous cas de celui de de l’enfant. Je veux que ce qui se passe se sache, pour que d’autres se rendent compte par eux-mêmes et évitent de se retrouver dans une prison. Car chez les médiateurs, il n’y a que les pigeons désireux d’être "dans les règles" qui y vont, et c’est ceux-là qu’on plume jusqu’au bout.

          Comme vous allez pouvoir le juger vous-même avec l’extrait audio ci-joint, le type a dû fumer de l’herbe avec le père de mon fils : sur la bande, on croirait entendre un adolescent attardé qui essaie de réconcilier ses deux copains de classe dans la cour de récréation du lycée.

          Si vous avez suivi l’histoire, nous faisons appel d’un maintien de garde alternée car nous quittons la région dans un mois et demi. La garde alternée n’ayant pas été levée par une juge un peu trop coincée et favorable au père, il nous fallait nous arranger nous-mêmes auprès du père, qui s’est décidé à rencontrer le médiateur au dernier moment, mais qui n’a jamais répondu à nos lettres et continue de nous insulter et de nous menacer de mort - surtout mon conjoint - par l’intermédiaire du petit.
          Le médiateur refuse d’entendre que le père m’a moi-même frappée devant le petit et qu’il a envoyé mon conjoint aux urgences dans une superbe crise de "paternite" aigüe - tout ça passera preuves à l’appui pendant l’appel. On dirait qu’il est impossible d’envisager aux médiateurs, dans leur élan de sympathie pour ces gens - pères ou mères - qui se posent en victimes magnifiques, que si quelqu’un qui est parti pour causes de violences il ne souhaite plus adresser la parole à l’autre. Il y a 5 ans, lors de la première médiation, nous n’avions déjà rien à nous dire, et toute conversation était stérile - à la grande joie du médiateur qui alignait les zéros sur son chéquier (le père n’est pas solvable car n’a jamais travaillé de sa vie, j’ai tout payé... et cédé à la garde alternée). Question attitude, le père était parfait devant le médiateur et à peine sorti de la salle, c’était les insultes (je ne cite pas c’est inutile) et des menaces au poing levé. Revivre ça ? Non merci !!! Alors on va se faire des médiations tous les 5 ans parce que ça ne va pas ? Mais ça n’ira plus jamais entre nous mes pauvres, quand un couple est séparé, ne faites pas tout pour le réunir à nouveau ! On à le droit de continuer sa vie autrement !

          Bref : dans le message audio que vous allez entendre, le médiateur annonce qu’il me faut rencontrer le père... et pour ce faire, il brandit expressément la menace que je perde la garde de mon enfant en faisant appel, puisque c’est moi qui ai fait le choix de partir. Comment pourrait-on qualifier cela, sinon d’abject ? Y’a-t-il plus bas dans l’échelle de la félonie lorsqu’on dit cela à une mère ? Pour assurer ses fins de mois ce monsieur me rappelle gentiment que je me suis exposé à perdre ce que j’ai de plus précieux au monde, parce que j’ai le malheur de vouloir être libre, mais il a malheureusement raison puisque la jurisprudence se base sur l’imbécilité suivante : " c’est vous qui partez, c’est vous qui assumez" donc il faudrait rester et baisser son pantalon... Ce que j’entends dans ce message, c’est exactement du même niveau que le père et que tous ces hommes qui abusent de la garde alternée pour assujettir à résidence : le ton doux et endormi de ce médiateur ne cache pas la vérité : "je ne te laisserai jamais vivre tranquille", "je ferai tout pour t’empêcher de partir","si tu bouges un sourcil, tu perdras ton gamin"... combien de fois j’ai entendu ça de la bouche du père ? Je ne le compte plus.

          Les message audio est à l’adresse suivante : http://perillat.sensei.free.fr/blog4/mediateur.wav

          Moralité : ces gens là, sous couvert de bonnes intentions, pratiquent un clientélisme, forcent à la consommation et sont bien bien bien pourris dans l’âme. J’ai élevé seule mon enfant et ai tout assuré financièrement, la garde alternée n’a fait que à protéger le père qui n’a jamais fait d’efforts, s’est contenté de toucher les demi-parts et la CAF (il n’a jamais bossé, je le répète) et pire, bousille le peu que je fais avec mon gosse. ET MAINTENANT J’ENTENDS CA SUR REPONDEUR ? Alors je veux que ça se sache.

          PS : tout l’histoire en détails sur le lien externe, avec beaucoup d’autres messages pertinents.

          [Répondre à ce message]


        Pour afficher en permanence les plus récents titres et le logo de Sisyphe.org sur votre site, visitez la brève À propos de Sisyphe.

    © SISYPHE 2002-2007
    http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2011 | |Retour à la page d'accueil |Admin