| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Femmes du monde | Polytechnique 6 décembre 1989 | Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  

                   Sisyphe.org    Accueil                                   Plan du site                       






mardi 25 juin 2002

Politique et médias

par Micheline Carrier






Écrits d'Élaine Audet



Chercher dans ce site


AUTRES ARTICLES
DANS LA MEME RUBRIQUE


Legault et la CAQ - Tout ce caquetage pour si peu
Prostitution = violence - Imitons les féministes françaises
Glissement vers la futilité à Radio-Canada
Souvenirs des Himalayas
Démission de Bernard Landry - Je me souviens...
Qui est le plus violent : le mouvement étudiant ou le gouvernement ?
Espace musique, espace fourre tout à Radio-Canada
La prostitution, c’est du sport !
Branle-bas chez les péquistes... cherchez la femme
Sur le CMAC, les femmes sont "toutes des salopes" et les féministes "des chiennes"
La politique et le désenchantement
Antigone, figure mythique inspirante défiant la loi patriarcale
Les chats de ma vie
Du bonheur à Radio-Canada
Le silence entre les mots
Écrire avec la voix
Terre, expérience ratée ?
Les petits bonheurs du jour
Terreur aux États-Unis
Encore un bel automne tout doux
Chronique du désenchantement ou pour en finir avec la guerre





THEMES ABORDES :

médias

J’entendais récemment un immigrant de l’Inde s’étonner que les hommes politiques occidentaux se comportent comme des stars. Il les comparaît aux gourous de son pays, qui ont toujours quelque message à livrer aux disciples qui les entourent.

Il ne faut toutefois pas se méprendre. Nos chefs politiques ne possèdent pas une parcelle de la sagesse et du désintéressement de certains chefs spirituels de l’Inde ou du Tibet. Ils jouent les stars, parce que c’est le jeu des médias qui se font leurs propagandistes. Les médias n’aiment que les vedettes. Au besoin, ils en créent pour les vendre à une certaine clientèle affamée de sensations fortes.

Si les hommes et les femmes politiques voulaient échapper au pouvoir des médias et prétendaient servir la vérité et le peuple sans détour, ils ne feraient pas long feu en politique. Les médias les ignoreraient ou les démoliraient, car ils ne pardonnent pas à ceux qui leur résistent. Cependant, le danger n’est pas grand, les chefs et les sous-chefs politiques collaborent volontiers à l’entreprise de fabrication d’images parce qu’ils aiment se donner en représentation. Ce sont des acteurs consommés.

Un jour, un éminent professeur d’université, écrivain par surcroît, a affirmé que l’information diffusée par la télévision et les journaux constitue une drogue dont il s’est tout à fait désintoxiqué. D’abord, à raison d’un mois de sevrage par an, puis davantage, jusqu’au sevrage définitif. Le professeur rapportait les propos d’une conférencière européenne : « Quand vous lisez un journal, disait-elle, regardez-vous les mains. Votre esprit finit par leur ressembler. »

Mais alors, de demander l’animatrice, pourquoi avez-vous accepté de participer à cette émission de télévision ? Pour témoigner qu’il est possible d’être heureux, informé et tout à fait intégré au monde sans lire un journal ni regarder la télévision, a repris le professeur. Il estime que l’information sur soi-même, puisée à l’intérieur, a plus d’importance que "les insanités", le mot est de lui, transmises par les médias. Il croit avoir trouvé une certaine sérénité depuis qu’il a cessé de s’abreuver à l’information des médias et il s’estime aussi bien informé et politiquement engagé.

Cette théorie de l’information-drogue a peut-être un certain fondement. Chacun peut la vérifier en renonçant pour quelque temps à regarder les journaux télévisés et à lire les quotidiens. À des degrés divers, le manque se fera sentir. D’ailleurs, des études américaines sérieuses ont démontré que des personnes privées de télévision pendant quelques semaines présentent des symptômes de sevrage.

Quel rôle joue vraiment la télévision dans l’information du public ? Il me semble souvent qu’elle se dispense d’informer complètement sous le prétexte qu’une image vaut mille mots. Elle fournit rarement le contexte de la nouvelle, souvent brève, parfois un fait divers, qu’elle nous sert comme un spectacle. Les manchettes des journaux imprimés ont le même attrait pour le spectaculaire au détriment de l’information véritable.

Le monde de l’information est une industrie, et tous les moyens sont bons, aux yeux des gens qui la dirigent, pour accroître leurs profits. Que de scandales les médias peuvent créer au nom du droit du public à l’information ! Pendant ce temps, ils se dispensent d’expliquer à ce public les causes lointaines ou rapprochées de l’injustice sociale. Pourvu que les propriétaires des médias encaissent des millions de dollars.

© 2001 MC


Partagez cette page.
Share


Format Noir & Blanc pour mieux imprimer ce texteImprimer ce texte   Nous suivre sur Twitter   Nous suivre sur Facebook
   Commenter cet article plus bas.

Micheline Carrier
Sisyphe

Micheline Carrier est éditrice du site Sisyphe.org et des éditions Sisyphe avec Élaine Audet.



Plan-Liens Forum

  • > Politique et médias
    (1/2) 6 janvier 2006 , par

  • > Politique et médias
    (2/2) 9 janvier 2004 , par





  • > Politique et médias
    6 janvier 2006 , par   [retour au début des forums]
    DISPARUS DE MOURMELON

    Les politiques devraient bouger, et sérieusement pour ce qui est de dénoncer les dysfonctionnements de la justice et faire en sorte d’engager des commissions d’enquêtes pour les affaires les plus graves,tel que pour l’affaire des disparus de Mourmelon par exemple.
    Pour en savoir plus :
    www.disparusdemourmelon.org

    > Politique et médias
    9 janvier 2004 , par   [retour au début des forums]

    Pour tout ceux qui s’intéresse à ce sujet, et tout le monde devrait car c’est s’intéresser à sa vie... lire absolument "Sur la télévision" de Pierre Bourdieux. Pardonnez moi si vous connaissez déjà tous ce livre, je tenais à faire connaître cet ouvrage, qui me semble-t-il, offre une analyse très clair des rapport entre nos vies, la télévision et la loi du marché.

    A lire aussi "Contre feux" du même auteur, analyse du nouvel ordre mondial, et entre autres, des dominations qu’il engendre.


        Pour afficher en permanence les plus récents titres et le logo de Sisyphe.org sur votre site, visitez la brève À propos de Sisyphe.

    © SISYPHE 2002-2002
    http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Retour à la page d'accueil |Admin