| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Femmes du monde | Polytechnique 6 décembre 1989 | Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  

                   Sisyphe.org    Accueil                                   Plan du site                       






mercredi 19 janvier 2005

La Meute québécoise demande au gouvernement de légiférer contre la publicité sexiste

par La Meute québécoise






Écrits d'Élaine Audet



Chercher dans ce site


AUTRES ARTICLES
DANS LA MEME RUBRIQUE


L’aveuglement des Normes canadiennes de la publicité
Le cheminement d’une plainte contre la publicité sexiste
Les publicités de Canadelle : multipliées par trois, imposées et polluantes !
Qu’est-ce que La Meute ?







Bonjour,

Le comité de la Meute réalisait le bilan de l’année le 17 mai dernier dans le cadre de sa première assemblée générale. Sous forme d’un rapport des activités s’échelonnant de décembre 2002 à mai 2004, ce bilan confirmait que les communiqués, les lettres et les quelques pétitions envoyées aux annonceurs n’ont pas eu de véritables impacts. Au contraire, on assiste comme jamais à une avalanche de publicités sexistes.

La Meute québécoise veut donc interpeller nos élus(es) avec l’appui de la CSQ. Nous avons accepté leur invitation au mois de mars 2004 pour former une coalition suite à leur 37ième congrès. Une coalition qui correspond aux buts exprimés dans l’article 4.9

    4.9 Que la CSQ en collaboration avec les autres centrales syndicales et groupes concernés, participe à toute coalition pour forcer l’adoption de normes plus strictes pour contrer les publicités sexistes et plus particulièrement celles utilisant le corps des femmes et pour assurer un vigilance constante dans ce dossier.

Vous trouverez donc en attaché une pétition que nous vous encourageons à diffuser partout car le moment est venu d’unir nos forces puisque nous n’avons pas d’autres choix pour se faire entendre que celle d’apposer plusieurs milliers de noms pour dire au gouvernement : Ça suffit ! Nous disons : " Non, à l’exploitation du corps des femmes. "

Fortes de notre alliance avec le comité de femmes de la Centrale des syndicats du Québec, nous sommes persuadées que nos actions seront prochainement, couronnées de succès pour défendre la dignité des femmes.

Le comité de la Meute québécoise

PÉTITION POUR L’ASSEMBLÉE NATIONALE DU QUÉBEC

Cette pétition sera présentée à l’Assemblée nationale à l’automne 2005

Non à l’exploitation du corps des femmes !

Nous en avons assez d’être bombardés de publicités sexistes, à la télévision, dans les transports en commun, dans la presse, le long des rues et des routes.

Nous en avons assez de voir les femmes exhibées comme valeur marchande, dépossédées de leur intimité pour vendre de la bière, des jeans, des bijoux, des parfums ou d’autres quelconques produits de consommation.

Nous en avons assez des panneaux-réclame qui affichent de la lingerie, des produits érotiques, des clubs de danseuses nues, et des spectacles tout aussi dégradants.

Nous en avons assez de devenir voyeur(euse) malgré nous lors de certains rassemblements sportifs ou d’évènements qui font la promotion des voitures ou d’un talent musical, utilisant des femmes qui paradent légèrement vêtues.

Nous en avons assez de toutes ces images qui accentuent les inégalités entre les femmes et les hommes et qui alimentent le mépris quand ce n’est pas la violence envers celles-ci.

Au nom d’une population trop silencieuse, au nom de nos enfants qui s’étonnent devant cet exhibitionnisme, au nom de nos jeunes qui intègrent ces messages dévalorisants et ne voient que la « marchandisation » du corps, du corps féminin surtout et de sa sexualité ;

nous demandons au gouvernement une législation pour encadrer la pratique publicitaire ainsi qu’une loi pour bannir l’exploitation du corps des femmes comme valeur promotionnelle lors d’évènements publics.

Aussitôt complétée, postez cette pétition à :
Médi-Action/La Meute québécoise
C.P. 68059
Blainville. Qc
J7C 4Z4

SIGNATURE ____ NOM en lettres carrées ____ VILLE ET CODE POSTAL

Cette pétition sera présentée à l’Assemblée nationale à l’automne 2005.


LETTRE TYPE À ADRESSER À UNE COMPAGNIE

Date : ……………….

Objet : La publicité………….

Madame, Monsieur,

Bonjour,

Je m’adresse à vous, parce que je sais que vous êtes responsable de la diffusion des publicités de votre compagnie.

Je suis très préoccupé-e par les publicités sexistes dont vous êtes le promoteur. Par votre travail, vous invitez à des rapports inégaux entre les femmes et les hommes notamment dans la publicité de « -------------------------------------- » qui propose -------------------------------------------.

Vous utilisez le corps de la femme pour vendre votre produit. Si c’était une personne membre de votre famille qui servait d’objet sexuel de commerce, qu’en penseriez-vous ?

Se voir exhiber tel un morceau de viande n’a rien de tellement digne. C’est une marchandisation de la femme, dans son corps et dans sa dignité.

Cette publicité --------------------------- a pour effet de renforcer les stéréotypes sexuels et sexistes, ce contre quoi, depuis des décennies, les femmes se sont battues et se battent encore. Ces modèles ont des effets néfastes sur les relations entre les personnes, proposant une domination d’un sexe par rapport à un autre.

Vos publicités me heurtent, j’en suis un otage malgré moi. Je veux offrir aux jeunes, filles et garçons, une vision d’un monde sans violence, sans discrimination et pour cela, ils doivent être témoins de publicités respectueuses des personnes.

En conséquence, je vous demande de retirer cette publicité :

Signature


Mise à jour du 22 mars 2005.

Bonjour !

La collecte de noms se poursuit. Nous avons atteint le cap des 8000 signatures avec notre proche collaborateur le Centre des femmes d’aujourd’hui.
Ne lâchons pas et poursuivons. Vous pouvez obtenir la pétition en allant sur le site internet de la Meute québécoise et l’imprimer pour la distribuer. Le dépôt de la collecte devrait se réaliser au cours du mois de mai. Vous trouverez également sur ce site le modèle de la lettre type ( la 2ième ) à adresser aux commerçants et aux compagnies pour manifester votre indignation contre leur publicité.

A propos de la pétition, certaines personnes déplorent qu’elle soit orientée uniquement contre l’exploitation du corps de la femme. Force est de constater que la très grande majorité des publicités exploitent surtout la sexualité ou le corps de la femme. Outre les exemples cités, notre demande est précise : que le gouvernement légifère dans le but d’encadrer les pratiques publicitaires, dans le sens de ne plus permettre de publicités sexistes. Bref, nous avons la ferme conviction que cette mobilisation servira les hommes autant que les femmes et que c’est donc toute la société qui en sortira gagnante.

Le comité de la Meute québécoise.

La Meute québécoise a déjà recueilli plus de 8000 signatures à ce jour dans sa pétition, sans compter les lettres qui ont été envoyées directement au gouvernement du Québec. Il faut continuer !


Partagez cette page.
Share


Format Noir & Blanc pour mieux imprimer ce texteImprimer ce texte   Nous suivre sur Twitter   Nous suivre sur Facebook
   Commenter cet article plus bas.

La Meute québécoise



Plan-Liens Forum

  • > La Meute québécoise demande au gouvernement de légiférer contre la publicité sexiste
    (1/3) 21 janvier 2005 , par

  • Conditionnement de la publicité
    (2/3) 9 juillet 2004 , par

  • Publicité et mass-media
    (3/3) 9 juillet 2004 , par





  • > La Meute québécoise demande au gouvernement de légiférer contre la publicité sexiste
    21 janvier 2005 , par   [retour au début des forums]

    Pendant toutes ces années, les femmes ont persévéré dans un univers sexiste afin de jouir d’une égalité et d’une justice. Et aujourd’hui, contre notre gré, on recule ! On nous ridiculise ! On nous prends comme des objets de vente et des attraits. Nous avons des valeurs !!! Nous ne sommes pas des objets sexuels ! Exposer la femme pour satisfaire la publicité à des fins de vente est d’un non respect incroyable ! On ne traite pourtant pas les hommes comme étant des sujets strictement sexuels ?! Pourquoi le respect ne serait-il pas aussi justifiable pour les femmes ? À bas les publicités de femmes dévêtues ! La morale du monde est de plus en plus dégradante ! Mais, ou est passé la morale ? Je suis une femme, je suis contre les clubs de danseuses, je suis contre la publicité négligeant l’image de la femme et définitivement contre l’exploitation du corps féminin à des fins sexuels ! Gouvernement ? Prenez vos responsabilités !!!

    Conditionnement de la publicité
    9 juillet 2004 , par   [retour au début des forums]

    Et si vous doutez de l’influence, ou plutôt du conditionnement, des publicités depuis 40 ans, regardez-vous, et regardez autour de vous si vous voyez chez les femmes des poils sous les bras, sur le pubis appelé stupidement "maillot", sur les jambes ou sur les bras. Et demandez à ces femmes pourquoi elles se rasent et s’épilent. Il y a à parier qu’elles vous diront pour des raisons esthétiques, ou pour elles, ou pour le conjoint. Disons plutôt que ce modèle ni beau ni laid a été imposé par les commpagnies de rasoir et de crème à épiler... Ben oui, ça fait plus de 30 ans que ces compagnies nous matraquent de publicités de créature de synthèse ressemblant à des femmes anorexiques et surtout glabres.... pour l’unique raison d’augmenter leur chiffre d’affaire, n’est-ce pas ?

    Et si vous doutez encore, référez-vous au scandale parmi les femmes - oui les femmes - lors de l’apparition, il y a peu, de la vedette de cinéméa Julia Roberts non rasée sur les bras ni sur les jambes revendiquant qu’elle est naturelle...

    Meilleures salutations,
    Denis Cosandey

    Publicité et mass-media
    9 juillet 2004 , par   [retour au début des forums]

    Bonjour,

    Je viens de zieuter quelques pages de votre site web, et j’aimerais y relever deux lacunes à combler : la publicité et les mass-médias. Car il va de soi que la publicité, notamment par sa trop fort présence en ces mass-médias, va à l’encontre de la quête de l’égalité ou plutôt de la lutte pour l’égalité amorcé depuis environ 30 ans. Ben oui ! Par exemple, le racket a lieu pour dépouiller tel elève de tel habit dont la marque du fabriquant figure comme par hasard en tel spot publicitiare diffusé la veille et les jours passés...

    Il faut donc réduire fortement la publicité tant dans les lieux publics qu’à la télévision. Il faut aussi fortement réduire la durée de la publicité en ces mass-média. Sachez qu’en Europe, et en Suisse précisément, il n’y a pas de publicité toutes les 8 minutes dans les chaînes de télévision, comme c’est le cas au Canada... Cette publicité en Europe est espacée d’environ 1 heure, ce qui n’est pas assez à mon goût. Et en plus, la loi oblige un "panneau" à la TV de x secondes avant cette publicité. De plus, certaines publicités sont purement et simplement à censurer.

    D’ailleurs, je m’interroge sur l’état mental des publicistes voulant diffuser certaines de leurs "créations" d’ailleurs des plus détestables, style spot publicitaire montrant des créatures de synthèse ressemblant à des filles anorexiques de 12 ans, portant string dépassant des pantalons et T-shirt trop court et trop serré, qui déambulent en pleine rue... Il serait bon d’inciter fortement ces publicistes à se faire soigner par un psychiatre... et de censurer ces publicités.

    Qu’en pensez-vous,

    Et meilleures salutations,
    Denis Cosandey


        Pour afficher en permanence les plus récents titres et le logo de Sisyphe.org sur votre site, visitez la brève À propos de Sisyphe.

    © SISYPHE 2002-2005
    http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Retour à la page d'accueil |Admin