| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Femmes du monde | Polytechnique 6 décembre 1989 | Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  

                   Sisyphe.org    Accueil                                   Plan du site                       






samedi 26 juillet 2003

Les chats de ma vie

par Micheline Carrier






Écrits d'Élaine Audet



Chercher dans ce site


AUTRES ARTICLES
DANS LA MEME RUBRIQUE


Legault et la CAQ - Tout ce caquetage pour si peu
Prostitution = violence - Imitons les féministes françaises
Glissement vers la futilité à Radio-Canada
Souvenirs des Himalayas
Démission de Bernard Landry - Je me souviens...
Qui est le plus violent : le mouvement étudiant ou le gouvernement ?
Espace musique, espace fourre tout à Radio-Canada
La prostitution, c’est du sport !
Branle-bas chez les péquistes... cherchez la femme
Sur le CMAC, les femmes sont "toutes des salopes" et les féministes "des chiennes"
La politique et le désenchantement
Antigone, figure mythique inspirante défiant la loi patriarcale
Du bonheur à Radio-Canada
Le silence entre les mots
Écrire avec la voix
Terre, expérience ratée ?
Les petits bonheurs du jour
Politique et médias
Terreur aux États-Unis
Encore un bel automne tout doux
Chronique du désenchantement ou pour en finir avec la guerre





THEMES ABORDES :

chats

Vers 15 heures, hier, un chat gris pâle est arrivé sur mon balcon et s’est installé face à la porte entre les bacs de fleurs. Il me regardait en miaulant d’une toute petite voix, comme celle de Minou, le plus âgé de mes chats.

J’ai pensé qu’il avait faim ou soif. Il a mangé un peu, mais il n’a pas bu. Ensuite, il a repris sa position face à la porte, me suppliant de le laisser entrer et de m’occuper de lui. Il semble craindre la rue et il a les pattes avant dégriffées, ce qui le rend vulnérable. C’est ce qui me fait penser qu’il vivait à l’intérieur.

Il semble que son poil ait été rasé, mais il repousse. On peut constater qu’il s’agit d’un poil long. C’est un beau chat. Mais je ne suis pas une référence en la matière : parce que je les aime, à mes yeux, tous les chats sont beaux. Même les plus crasseux.

Ce matin, il est encore à ma porte. J’ai le cœur à l’envers à l’idée qu’il ait pu s’égarer et ne sache pas comment retourner chez lui. Je ne veux pas penser que son maître ait pu l’abandonner à l’occasion d’un déménagement.

J’ai préparé des bouts de papier que je suis allée afficher dans les buanderies du coin et sur des poteaux. Si sa ou son propriétaire le cherche, elle ou il saura à qui s’adresser. J’ai demandé à des enfants s’ils étaient à la recherche d’un chat. Non, ils n’avaient pas perdu leur chat. L’un d’eux a pris mon papier pour le donner à sa mère qui va nourrir le chat de sa voisine. Au cas où il se serait échappé, a-t-il dit.

Au début de l’après-midi, le chat s’est servi d’un bac de fleurs comme litière. Tous ses appels étaient peut-être une demande de litière. Il est allé sentir chez la voisine d’en bas, une autre maniaque des chats, puis il est remonté s’étendre à l’ombre de la poubelle. Quelques heures plus tard, il n’était plus là.

S’il revient et si personne ne le réclame, F. et S. le prendront peut-être. Ils veulent offrir un chat à leur petite fille de trois ans pour son anniversaire. Il me semble un chat doux et affectueux comme le sont la plupart des chats quand ils sentent qu’on les aime (je sais, je sais, j’ai des préjugés favorables...).

Il est maigre. J’espère que ce n’est pas un chat itinérant. Les chats, comme les êtres humains, qui n’ont que la rue pour tout partage me bouleversent profondément. Quand j’habitais un appartement au rez-chaussée, dans le Plateau Mont-Royal, il venait à la maison cinq ou six chats à la fois. Certains avaient une allure pitoyable, d’autres n’étaient que des chats du coin qui visitaient les miens ou se joignaient aux itinérants pour festoyer.

GIF - 23.5 ko
Minou

Je ne saurais dire combien il nous en a coûté en nourriture pour nourrir des chats pendant ces cinq années. J’étais incapable de les ignorer. Je leur donnais des surnoms : Ulysse, parce qu’il passait ses journées à se promener dans les ruelles et les rues avoisinantes ; Joufflu, parce qu’il avait les joues dodues ; Pattes blanches, parce qu’il était tigré gris foncé, avec les pattes blanches ; Minouche, pour rien, ou simplement parce qu’il était plus jeune, très poilu et peureux comme tout ; Tout-Noir I, parce qu’il était tout noir et Tout-Noir 2 pour la même raison.

Ces deux Tout-Noir avaient été lancés à la rue, avec leur frère de la même teinte, par une locataire qui déménageait près de chez moi. Elle était malade et ne pouvait plus les garder. C’est du moins ce que m’a raconté Monsieur P., qui habitait l’autre extrémité de la ruelle et qui accueillait lui aussi tous les chats qui avaient le courage de se présenter chez lui... (il avait également un gros chien). Il est préférable que je n’aie jamais rencontré cette dame, car je n’aurais pu m’abstenir de lui dire ma façon de penser. Même malade, elle aurait pu confier ses chats à la SPCA plutôt de les vouer à la misère.

Ces chats-là m’ont fait passer par toutes les émotions possibles. Un jour, l’un des Tout-Noir est arrivé à ma porte pour mourir. Il ne tenait plus sur ses jambes, je lui ai fait un lit dans une boîte, je lui ai donné à boire et à manger. Mais il était trop tard. Il m’a fallu un effort surhumain pour appeler le Berger blanc, un centre qui recueille les chats dans cet état et les euthanasie. Son sort était scellé. J’ai les yeux dans l’eau en pensant au moment où le type du Berger blanc est arrivé chez moi. Quand il a fallu faire la même chose pour Ulysse, presque mourant, mon Ulysse qui parcourait les rues en solitaire depuis déjà deux ans, s’arrêtant à ma porte pour manger, je n’ai pas pu faire face. J’ai préféré ne pas le voir partir.

DES DEUILS DIFFICILES

Riez si vous voulez, mais je trouve certains deuils de chats presque aussi difficiles à faire que le deuil de personnes. L’expérience qui avive ces deuils pour des chats qui ne sont pas les miens remonte à plusieurs années. J’habitais alors le quartier de Montréal-Nord. J’avais un chat d’environ trois ans - Toupie - qui avait malheureusement les pattes avant dégriffées. Une chose que je me suis juré de ne plus jamais faire à un chat, dût-il déchirer tous les rideaux et les divans. Mon amie D. me l’avait donné, alors qu’il était tout petit. J’habitais Québec et, bien entendu, j’ai amené le chat lors de mon déménagement à Montréal.

GIF - 181.2 ko
C’est Toupie.

Un été, je devais m’absenter pour une semaine. J’avais placé une petite annonce dans le journal de mon quartier pour faire garder mon chat. J’ai trouvé à deux rues de chez moi. La famille avait un enfant qui s’occuperait bien du chat, pensais-je. J’avais prévenu que mon chat n’avait pas l’habitude de la rue et qu’il ne fallait pas le laisser sortir parce qu’il était dégriffé. Il serait en danger s’il s’échappait, par exemple, par le balcon.

Eh bien, c’est précisément de cette façon que les gardiens de mon chat l’ont perdu : ils l’ont laissé sortir sur le balcon, il s’est échappé et, m’ont-ils dit, il est allé se réfugier sous une auto. Inutile de leur demander pourquoi ils ne sont pas allés le chercher sous cette auto. Ils avaient l’attitude de gens pour qui perdre le chat dont ils avaient la garde représentait un fait tout à fait anodin.

J’ai cherché mon chat pendant des nuits. Je me levais vers quatre heures - une heure qu’aiment bien les chats en général - et je parcourais systématiquement les rues des environs. J’ai cessé quand la police m’a suivie et que j’ai craint de paraître suspecte. J’ai mis une petite annonce dans le journal. En vain.

Je n’ai jamais revu ma Toupie. Dans les meilleures jours, j’espérais qu’elle avait été recueillie par quelqu’un qui aimait les chats. Dans les pires, je la voyais blessée par d’autres chats, d’autres animaux ou des humains, ou encore, heurtée par une voiture. C’était il y a quelque 14 ans. Toupie serait peut-être morte à l’heure qu’il est, s’il est vrai qu’un chat vit normalement de 14 à 17 ans.

GIF - 44.7 ko
Pesto

En fouillant dans mes vieilles photos, j’ai trouvé récemment des clichés que j’avais pris d’elle. (En fait, je devrais dire de lui, car c’était un mâle. Je l’avais appelé Toupie car je croyais, quand il était tout petit, que c’était une femelle). En voyant ces photos, j’ai eu un petit coup au cœur. Elle était le premier chat de mon âge adulte. Huit ans se sont écoulées avant que j’en adopte un autre. Un pauvre misérable, couleur caramel, qui est apparu dans la ruelle Christophe-Colomb/St-Joseph à Montréal, un jour de la fin de juillet, en compagnie de la chatte qui régnait à l’étage du dessus.

Il a fallu beaucoup de patience et de temps pour apprivoiser Minou, c’est le nom que je lui ai donné parce qu’il était arrivé avec cette chatte qui s’appelait Minoune et qui était d’une couleur identique. Le nom du chat était ma dernière préoccupation à l’époque. Je ne savais même pas si je pourrais l’apprivoiser et s’il resterait chez moi.

Quand je l’ai mieux connu, je n’ai jamais compris qu’on puisse avoir maltraité ce chat si doux et si tolérant. Minou est le chat le plus agréable et le plus attachant qu’on puisse avoir. Loin de se battre avec les autres, il partageait son territoire avec tous lorsque nous étions sur le Plateau Mont-Royal. Je trouvais parfois quatre ou cinq chats assis ensemble, à peu près à égale distance, devant la maison, et Minou, le maître des lieux, parmi eux. Il a comme les autres chats l’instinct de propriété et le sens du territoire, mais il accepte les autres à la condition qu’ils le respectent. Dans le cas contraire, il en impose, non en griffant ou en mordant, mais par sa grosseur et son attitude. Si cela ne marche pas, il se retire.

C’est parce que Minou a bon caractère et est tolérant que j’ai pu adopter plus tard un autre chat, Pesto, à l’époque une véritable petite peste. D’où le nom que lui avaient donné ses propriétaires. Oh ! pardon ! Ses co-locataires. Ils m’ont déjà avertie que les chats n’ont pas de propriétaires !

C’est une autre histoire de chat que je raconterai un de ces jours.

Mis en ligne le 30 juillet 2002


Les compagnons félins de Liliane

Votre Minou est un gros rouquin comme je les aime. Il y en avait un comme lui qui rôdait autour de chez nous, il y a quelques années. Il n’appartenait visiblement à personne. Puis est venu s’installer un nouveau locataire chez un de nos voisins sur le rang. Ils se sont pris d’affection l’un pour l’autre et le vagabond, depuis ce temps-là reste collé à sa maison. Il en avait marre de sa vie de Survenant.

Figaro nous a quittés en 1992 après 19 ans de vie commune. Il est mort de vieillesse dans mes bras. Il est enterré sur notre terrain et il a donné toute son énergie au sapin vigoureux que nous avons planté sur sa tombe. C’était un doux, un petit ange à poils. Il a vécu 16 ans avec sa petite compagne Mounou, toute noire avec des chaussons blancs.

GIF - 44.1 ko
Figaro
GIF - 63.4 ko
Titus

Titus a disparu en juillet 1993. Il avait 9 ans. Tout comme votre Toupie, nous l’avons longtemps recherché dans les chemins et les boisés avoisinants. Sa mort a dû être cruelle, mais j’espère qu’elle a été soudaine. C’était un dur au cœur tendre. Il agaçait beaucoup Figaro qui n’avait plus le goût de jouer, les dernières années. Notre vieux pépère venait se plaindre à nous pour qu’on l’aide à se débarrasser du jeune fatiguant. Mounou, elle, lui avait interdit de l’approcher et il la craignait assez pour la respecter. Quelques temps avant sa disparition, j’ai eu des problèmes avec mes bronches. Titus a passé presque un mois allongé sur ma poitrine, sa tête collée contre ma joue. J’ai toujours pensé qu’il m’avait aidé à guérir.

GIF - 108.6 ko
Rosine

Rosine est morte à l’automne 2000. Elle avait 8 ans. Je l’avais ramassée en bordure d’un chemin alors que presqu’encore un bébé, elle venait d’échapper de justesse aux roues d’un camion. Titus l’avait prise en charge, mais il lui avait fait comprendre qu’il était le chef. Ils n’ont cohabité qu’un an. C’est elle qui est tombée très malade et nous a quitté alors que je donnais des ateliers à Québec et Montréal. Ce fut très difficile. Dans notre jardin, nous avons planté un rosier "Rosine" en son honneur.

JPEG - 86.8 ko
Fanny

Fanny est notre petite compagne actuelle. Je l’ai remarquée sur notre tas de compost, un jour assez froid de novembre, il a 4 ans. Elle était complètement décharnée et cherchait désespérement de la nourriture. Aujourd’hui c’est une grosse toutoune, très joueuse, qui nous joue des tours en se cachant derrière les portes pour nous surprendre. J’espère que nous l’aurons longtemps.

Avant eux, il y en a eu d’autres : Mickou, le chat de mon adolescence ; Mélany (finalement c’était un mâle !), Rodolphe et Bouboule (boule blanche !), les minous de nos débuts de vie commune. Chacun avec sa personnalité, sa dignité et son charme.

Liliane Blanc


Partagez cette page.
Share


Format Noir & Blanc pour mieux imprimer ce texteImprimer ce texte   Nous suivre sur Twitter   Nous suivre sur Facebook
   Commenter cet article plus bas.

Micheline Carrier
Sisyphe

Micheline Carrier est éditrice du site Sisyphe.org et des éditions Sisyphe avec Élaine Audet.



Plan-Liens Forum

  • Les chats de ma vie
    (1/22) 13 août 2012 , par evelyne

  • Les chats de ma vie
    (2/22) 11 mai 2012 , par Clémentine

  • > Les cadeaux qui me trouve-
    (3/22) 28 mars 2008 , par Angela

  • Un animal, un coeur et beaucoup de bonheur....
    (4/22) 4 décembre 2007 , par Anouchka

  • > Les chats de ma vie
    (5/22) 12 juin 2007 , par bertrand

  • > Les chats de ma vie/ Douce folie !
    (6/22) 11 décembre 2006 , par Lynda

    rép: firbyweb
    rép: Armenia
    rép: Internaute
  • > Les chats de ma vie
    (7/22) 11 juillet 2006 , par France Dombrowski

  • Notre responsabilité
    (8/22) 18 juin 2006 , par Anne

  • > Les chats de ma vie
    (9/22) 5 novembre 2005 , par France Dombrowski

  • > Les chats de ma vie
    (10/22) 5 novembre 2005 , par France

  • > Les chats de ma vie
    (11/22) 23 octobre 2005 , par doudoune

  • > Le bonheur est roi chez les chats
    (12/22) 12 juillet 2005 , par Sonya

  • > Les chats de ma vie
    (13/22) 21 décembre 2004 , par Evel

  • > Les chats de ma vie
    (14/22) 7 septembre 2004 , par Zénon

  • Ce texte est tellement émouvant !!
    (15/22) 7 juillet 2004 , par Artémis

  • > naissance proche. au secours.........
    (16/22) 11 avril 2004 , par valérie

    rép: Internaute
  • Une place mémorable dans votre vie
    (17/22) 2 mars 2004 , par Laetitia

  • > Les chats de ma vie
    (18/22) 1er janvier 2004 , par Chatykassy

  • > Les chats de ma vie
    (19/22) 8 octobre 2003 , par Internaute

  • > Les chats de ma vie
    (20/22) 17 septembre 2003 , par Danielle Serralta

  • > Les chats de ma vie
    (21/22) 4 juin 2003 , par Internaute

    rép: Rollande
    rép: choup
  • > Les chats de ma vie
    (22/22) 26 mai 2003 , par Internaute

    rép: Marie-Danielle
    rép: Roussy
    rép: LouLou
    rép: amandine




  • Les chats de ma vie
    13 août 2012 , par evelyne   [retour au début des forums]

    Moustic trouvée à 2 mois 1/2 env. dans un chantier est restée très heureuse avec moi pendant 5 ans... Petite vagabonde elle s’est aventurée trop loin - pourquoi ?
    le parc de l’immeuble est immense.
    Lundi 6 à 14 h j’ai découvert son petit cadavre sur la route.
    Dans mon malheur une chance une voiture de police passait et m’ont dit qu’ils appelaient le Sce de l’Hygiène pour la ramasser. Aussitôt j’ai appelé ce service et un monsieur très compréhensif m’a proposé de l’emmener chez mon vétérinaire pour la "congeler" afin que je puisse l’enterrer le lendemain dans un verger avec mon chat Mimi (1984/2002).
    C’est une déchirure profonde.
    Elle était tigrée et blanche, bouts des pattes blancs.
    Elle était toute fine. C’était ma petire mousseline.
    Il me reste Moka 6 ans et Chloé 15 ans.
    Bonne chance à tous ceux qui aiment les animaux.
    Evelyne de Versailles Porchefontaine.

    Les chats de ma vie
    11 mai 2012 , par Clémentine   [retour au début des forums]

    c triste si Rosine elle est morte elle est morte l’automne en 2000 moi j’était pas née.

    > Les cadeaux qui me trouve-
    28 mars 2008 , par Angela   [retour au début des forums]

    Le plus que je connaisse l’etre humain- le mieux que j’aime les animaux !

    21 en refuge chez moi- et- s’arrete pas-le plus recent- Glacier- tout blanc- sourd- maladroit-tres jeune- il joue avec Eclipse- tout noir- Siamois .Tous operer, nourrir etc.-
    ca coute une fortune et c’est presque le meilleur investissement de ma vie !

    Un animal, un coeur et beaucoup de bonheur....
    4 décembre 2007 , par Anouchka   [retour au début des forums]

    Bonjour,

    je ne pensais pas trouver par hasard un article si émouvant et qui partage tout ce que je pense des chats...

    Depuis toute petite, j’ai vécu entourée de chiens. Quel bonheur j’ai eu à leur côté : que ce soit chiens ou chats, ces petits êtres vous donnent tant, sans compter, sans calculs, sans hypocrisie ! Comment des animaux peuvent-il être aussi simples et nous toucher plus que des humains !!!!

    Il y a peu, je suis devenue foyer d accueil pour la Spca et j’ai accueilli chez moi, deux chatons, Camel et Bella, pendant 1 mois entier. Je ne peux vous dire comment j’ai été émue lorsque j’ai dû les rendre. J’en ai toujours le coeur brisé et c’est un dilemne quotidien de ne pas y retourner pour les chercher...

    Si vous avez eu une peine de coeur parce que votre chat vous a quitté, je ne peux que comprendre et partager votre peine...mais pensez à ces magnifiques et malheureux chats qui attendent dans ces horribles cages à la Spca... S’il vous plait, prendre un autre chat ne le remplacera jamais mais vous pourrez rendre un autre animal si heureux....

    Pensez à eux...sans oublier à ceux qui sont partis...

    > Les chats de ma vie
    12 juin 2007 , par bertrand   [retour au début des forums]
    Mia la chatte du quartier

    j’ai bien aimé lire votre article sur les chats, depuis quelques mois , j’ai la visite quotidienne de Mia , une chatte qui se balade de maisons en maisons, elle est belle et fière, tres calme et peu joueuse, elle se laisse difficilement carresser, j’ai eu droit une fois seulement à un gros calin d’amour mais en général, elle tient toujours ses distances, comme la chatte dotn vous parlez, elle n’est pas dutotu bagareuse et laisse les autres choix s’approcher de nous ou prendre sa nourriture... ma femme ne veux pas qu’elle entre dans la maison mais quand je suis seul ... elle sait qu’elle peut visiter à sa guise :))

    > Les chats de ma vie/ Douce folie !
    11 décembre 2006 , par Lynda   [retour au début des forums]
    http://sisyphe.org/forum

    Bonjour,
    Je vous écris pour vous dire que je suis compatissante face au deuil que vous vivez face à votre chat. J’ai moi-même perdu 4 chats, l’un après l’autre.

    Je suis une passionnée des chats. Après avoir vécu un deuil très difficile d’un chat que j’ai adoré, je m’étais promise de ne plus jamais en avoir. Mais je crois que la vie en a décidé autrement. Je suis déménagée en montagne il y a quatre ans et depuis j’ai hébergé 22 chats, tous à la maison. Je les ai trouvé un à un et ne pouvant les laisser à eux-mêmes, je les ai tous adoptés. Ils sont tous opérés et portent chacun un nom. Ils s’entendent tous. Il y a bien sûr un chef, le gros Noireau. Mais depuis l’arrivée de la petite Coquette, une petite chatte miniature, (évidemment abandonnée dans un boisé) croyez-le ou non, Noireau a perdu sa place. La mignonne petite Coquette est devenue Chef de bandes. Ils ont tous leur tempéramment et ils sont admirables. Ils se crée des liens formidables entre ces animaux, qui pourtant ne se connaissait pas au départ. Je les observe attentivement et j’apprends à les connaître davantage. Parfois, on dirait même qu’il me parle tellement leur regard me dévisage. Je saisi très souvent leur message. Soit qu’ils ont faim, qu’ils veulent de l’eau fraîche, qu’il désire de l’affection ou parfois même qu’ils souffrent parce qu’ils ont une blessure quelconque que je n’avais pas dépistée. Si nous sommes vraiment attentif à eux, nous pourrions rester surpris de les voir communiquer leurs besoins. Je les adore et je ne pourrais m’en passer. Ce sont tous des chats qui ont sûrement eus des vies difficiles, certains blessés grièvement, d’autres sourds ou nés dans la nature sans famille pour les héberger.

    Je trouve parfois cela difficile car c’est beaucoup de travail : nettoyer les litières, passer le balai régulièrement, bien les nourrir et être suffisamment attentive à chacun pour ne pas qu’ils soient malades. Malgré tout cela, ils m’apportent énormément, ils sont si reconnaissants. Ils sont doux, affectueux et parfois espiègles. Il m’aime sans conditions et je leur rend la pareille. Même si je sais qu’un jour,la perte de mes animaux me fera un vide immense, je sais aujourd’hui que je ne pourrai jamais plus me passer d’eux et que malgré tout ce qu’ils m’en coûtent pour les faire vivre je ferai tout pour trouver l’argent nécessaire pour continuer à les nourrir convenablement et en prendre soin jusqu’à leur dernier souffle car ils ont le droit de vivre décemment eux aussi. Merci à la vie de m’avoir donné l’Amour et la Patience pour vivre entourée de ces êtres si attachants !

    (J’ai envie de partager leurs noms avec vous, peut-être aurez-vous envie d’en choisir un pour votre nouveau chaton... Ma Belle, Daisy, Grisou, Poussy, Daphnée, Toulouse, Noireau, Coquette, Blanche, Cotonnelle, Cachew, Ti-Nouh, Roby, Tite-Puce, Toutite, Ti-Noir, Roseline et Nico. (Maintenant décédés : Pachat, Ti-Pouh, Poussette et Frimousse) Merci d’avoir pris le temps de me lire et de vous avoir fait partager une partie de ma douce folie, MES AMIS,LES CHATS !

    • whisper
      18 février 2007 , par
      firbyweb   [retour au début des forums]

      je suis depuis 6 semaines endeuillée par le dèpart de mon chat : WHISPER qui a fait mo bonheur durant 10 ans.

      Malheureusement, j’ai énormément de mal à me remettre de son départ pour le paradis des chats...

      Si quelqu’un a des suggestions pour m’aider à mieux digérer, elles seront es bienvenues

      [Répondre à ce message]

    • > Les chats de ma vie/ Douce folie !
      24 mars 2012 , par
      Armenia   [retour au début des forums]

      Bonjour,

      Je suis une femme amoureuse inconditionnelle des animaux .

      Chez moi , mes chats sont les rois de la place .

      Mis à part les miens, je traite aux petits oignons plusieurs autres chats abandonnés (?), perdus (?)...

      Dans mon cabanon, ils trouvent : de la nourriture , de l’eau fraiche , des boites avec des vieux vetements ou des coussins que je ramasse dans la rue en été pour leur fournir du confort en hiver, ainsi que des caresses , quand ils acceptent de se faire caresser.

      À l’aide d’une voisine , j’essaie de capturer et faire castrer au moins les femelles. Malheureusement , les deux qui restaient à faire castrer , ont accouché dans le cabanon il y a quelques semaines.

      Bientôt , je dois subir une chirurgie à la colonne vertebrale et la personne qui viendra nourrir mes chats à la maison , ne pourra pas s’occuper des petits et d’éviter que leurs mamans tombent enceintes à nouveau.

      Ceci étant , je cherche désespérement une personne bénevole qui puisse venir les chercher et les accueillir (mères et chatons) pendant ma convalescence.

      Je peux fournir la nourriture et la litière , mais malheureusement , je ne peux pas payer pour le séjour.

      Soyez sans crainte . je les reprendrai tous après.

      Si quelqu’un connait un endroit où faire opérer ces animaux gratuitement ou à frais minimes ce serait bien apprécié . Mes ressources financières sont très limitées. Il m’est donc impossible de permettre à ces animaux de proliferer.

      Merci beaucoup

      [Répondre à ce message]

    > Les chats de ma vie
    11 juillet 2006 , par France Dombrowski   [retour au début des forums]
    Gloria Steinem to NIH : Stop ‘Triple Injustice’ of ‘Cruelty, Fraud, and Waste’ !

    Information pour diffusion trouvée à l’adresse www.peta.org

    Gloria Steinem to NIH : Stop ‘Triple Injustice’ of ‘Cruelty, Fraud, and Waste’ !

    Feminist icon Gloria Steinem has charged the National Institutes of Health (NIH) with putting women’s health at risk and wasting tax dollars by funding cruel and pointless animal experiments. In a letter to Dr. Vivian Pinn, director of the NIH’s Office of Research on Women’s Health, Steinem urged Pinn to end the “cruelty, fraud, and waste” of NIH-funded experiments on animals purportedly conducted in the name of advancing women’s health.

    Steinem decried the funneling of millions of dollars into cruel, meaningless animal experiments while programs that provide direct assistance to women are getting the budget axe. Blasting animal “models” as being irrelevant, Steinem described several NIH-funded experiments, including one that’s being conducted by an animal experimenter at Wayne State University who received more than $1.6 million of taxpayer money to study the effects of toxic inhalants on pregnant rats at a time when federal coffers have dried up for many women who are desperately seeking help to end their drug addiction.

    “I am writing to ask that you address this cruelty, fraud, and waste by drastically reducing reliance on animal models, and improving oversight of grant monies, thus also saving the energy of citizen protest for causes that allow us all to move forward together,” writes Steinem. She closes the letter saying, “You must understand that this goes beyond even the famous Golden Fleece Award for wasted tax dollars. In this case, there is blood on the fleece.”

    “I am adding my voice to others calling for an end to these and other cruel and useless experiments—on behalf of the animals who are being pointlessly made to suffer and die, on behalf of women whose health concerns are starved for funds, and on behalf of taxpayers who are being defrauded.”
    — Gloria Steinem

    “I am writing to ask that you address this cruelty, fraud, and waste by drastically reducing reliance on animal models, and improving oversight of grant monies, thus also saving the energy of citizen protest for causes that allow us all to move forward together,” writes Steinem. She closes the letter saying, “You must understand that this goes beyond even the famous Golden Fleece Award for wasted tax dollars. In this case, there is blood on the fleece.”

    http://www.femfatalities.com/feat-steinem.asp

    Information pour diffusion trouvée à l’adresse www.peta.org

    Notre responsabilité
    18 juin 2006 , par Anne   [retour au début des forums]

    Il manque certainement de personnes comme vous....Je fais du bénévolat dans une SPA et c,est très souvent bien attristant de voir l’irresponsabilité des humains.J’ai deux chats et un chien ;nous les laissons venir au monde (non stérilisation de nos animaux)alors c’est notre devoir d’en prendre grand soin !!!D’ailleurs ce sont de fidèles compagnons très reconnaissants....je crois qu’ils font de nous, d’être de meilleurs personnes !

    > Les chats de ma vie
    5 novembre 2005 , par France Dombrowski   [retour au début des forums]
    People for the Ethical Treatment of Animals

    Citation d’une grande féministe américaine, Glorai Steinem, parue dans le dernier numéro du Animal Times de PETA : "There is still slavery in the world. There is still a valuing of human beings according to their race or class or gender or culture or sexuality. Part of the reason for this cutting off of empathy is the anesthetizing of our senses to the suffering of animals. Once we grow callous, we cannot feel fully for anyone — not even for ourselves." (PETA, automne 2005, p. 22)

    As-t-on besoin de réfléchir bien longtemps avant de se laisser toucher par la souffrance des animaux ? Voici la réponse que m’a adressée Françoise David le 1er juin 2004 concernant ma question sur la place des droits des animaux dans le programme politique d’Option citoyenne (je ne suis pas devenue membre) :

    "Bonjour,

    "Merci de votre intérêt pour Option citoyenne. Honnêtement, nous n’avons pas de position sur la question des droits des animaux. Nous sommes au tout début d’un processus de réflexion sur beaucoup de questions. Celle-là ne sera pas prioritaire, je dois vous le dire…

    "Merci encore,

    "Françoise David"

    Comme je l’écrivais il n’y a pas si longtemps à Hillary Clinton, qui venait de s’acheter un manteau de fourrure : "Feminism and emancipation of women can in no way serve as an aura of impunity to promote or endorse cruelty."

    > Les chats de ma vie
    5 novembre 2005 , par France   [retour au début des forums]
    Adoption Chats Sans Abri

    Je viens de découvrir des soeurs ! Moi aussi, j’aime beaucoup les animaux mais les chats en particulier. Je suis membre de PETA (http://www.peta.org ou http://www.petafrance.com/) et d’IFAW (ifaw.org, voir drapeaux dans la partie supérieure pour un site en français). Je suis aussi membre d’Adoption Chats Sans Abri à Québec (http://www.centreacsa.com/accueil.asp).

    > Les chats de ma vie
    23 octobre 2005 , par doudoune   [retour au début des forums]

    Bonjour, je viens juste d’avoir une petite chatte angora noir marron et blanche et elle est trop trop trop trop trop mignone.Par contre je n’est pa encore trouvé de prénom dons si vous avez une idée écrivez moi vite : doudoune-91@hotmail.fr

    Merci d’avance.

    > Le bonheur est roi chez les chats
    12 juillet 2005 , par Sonya   [retour au début des forums]

    Ça me fait du bien de vous lire toutes. Moi aussi j’ai deux chats à la maison que j’adore. Ils s’appel Kiki et Timon. Deux frères de coeur. Je suis touchée de voir l’amour que certaines personnes ont pour les chats car étant moi-même profondément attaché à eux, ça me rend heureuse. Je crois que les gens qui apprivoise les chats et qui prennent le temps de les aimer véritablement, vivent quelque chose d’unique avec eux. Ils vous donneront un amour complémentaire à celui des gens, un amour pur et de la joie gratuite. Quand on perd un chat, on perd aussi une source importante de réconfort et d’amour. J’aime les chats et je sais q’ils faut les aimer et les respecter pour qu’ils nous donne l’intensité de leur attachement. Les chats sont assez intelligents pour ne pas perdre leur temps à transmettre ce don d’amour gratuit qu’ils ont à ceux et celles qui ne les aime pas.

    > Les chats de ma vie
    21 décembre 2004 , par Evel   [retour au début des forums]

    Je suis en larmes à la fin de la lecture de ce texte et des réponses qui ont été apportées par les lectrices.
    Je viens moi-même de perdre un de mes amours à poils, mon Tchanpou parti trop tôt. Il n’avait que 8 ans.
    Les chats nous aident vraiment à vivre. Je les aime tous. Et je suis heureuse qu’il y ait des gens comme vous qui apportent un peu de douceur et de tendresse dans ce monde répugnant.
    Amitiés à vous tous.

    Eve

    > Les chats de ma vie
    7 septembre 2004 , par Zénon   [retour au début des forums]
    Mail d’ Agrippine, la chatte de Zénon

    Mail d’ Agrippine, la chatte de Zénon
    par Agrippine

    C’est moi Agrippine le rat d’égout que Zénon dit avoir adopté dans son interview par lui-même. Zénon fait croire qu’il a adopté un rat d’égout. En fait, c’est une chatte qu’il a adoptée. Ou plutôt, c’est moi qui l’ai adopté. Il avait l’air tellement triste qu’un jour j’ai gratté à sa porte après avoir galéré plusieurs semaines dans la rue. Il fait croire qu’il a un rat chez lui, pour me protéger.

    C’est gentil de sa part. Mais moi, ça me gêne. Mon identité en prend un coup. Il a peur qu’à cause de ses articles, on me fasse un sort comme c’est arrivé à certains de mes ancêtres durant le Moyen-âge. Il dit que les risques sont d’autant plus grands que je suis toute noire et que nous sommes dans une phase où les obscurantistes pullulent. Ce qu’il ne sait pas, c’est que je suis capable de me défendre comme une tigresse. La preuve, un jour, j’ai déchiqueté son nounours. Celui qu’il avait quand il était petit. J’sais pas pourquoi mais ce jour-là, ce gros bêta s’est mis sur mon fauteuil préféré. Je n’ai pas supporté.

    Sa chochotte de copine est au courant que j’suis une chatte, puisqu’elle me voit quand elle vient chez moi rendre visite à Zénon. La concierge, madame Rodriguez, l’est aussi, car c’est elle qui vient me nourrir et changer ma caisse quand Zénon est en vacances. J’l’aime pas celle-là, elle m’appelle mimie. Comme si j’avais pas un prénom ! Et puis elle me regarde manger. C’est d’une impolitesse !

    J’ai pas à me plaindre de Zénon. Il me laisse monter sur la table quand il mange. Il ne voit pas d’inconvénient à ce que je me serve dans son assiette ; ça m’change des boîtes. J’comprends pas pourquoi, il me sert par terre dans une gamelle, comme si je n’étais pas capable de me tenir à table. Il suffirait qu’il me mette une chaise et une assiette. Pour les couverts, j’en ai pas besoin, je sais me servir de mes pattes.

    Il arrête pas de lire des bouquins et d’écrire sur mon micro-ordinateur. Remarquez, je m’en plains pas, car à force de lire et de le voir écrire bien blottie dans son cou, j’ai appris la langue des humains. Depuis des années, il s’intéresse aux vers de terre et prétend que sans eux, l’homo sapiens sapiens ne pourrait pas vivre sur terre. Et nous les chats alors, on compte pour des prunes ! Et puis, il pourrait quand même s’intéresser à autre chose qu’à ces bestioles qui ne pensent qu’à se tortiller. Aux chats par exemple ! Moi je m’intéresse bien à ce qu’il fait. De là à écrire un livre sur les humains... J’suis pas certain qu’ils le méritent quand je regarde les infos.

    En le regardant faire du micro, j’ai appris à envoyer des mails. La nuit, quand il dort, je chatte. Je me suis fait un copain en chattant. Il s’appelle ZOZO (pseudo : c’est pour ceux qui aiment les listes). Le pauvre, il vit un véritable enfer. Il vit dans un studio avec trois enfants et un pèteboule qu’ses boss ont appelé Zigotto (c’est pas un pseudo, pour ceux qui aiment les listes) qui n’aime pas les chats et qu’arrête pas de lui courir après, si bien qu’il passe son temps à se cacher. Dès qu’y a le moindre bruit, il aboie et le Zigotto, il s’en prend plein la gueule par le boss. Mais comme il a rien dans le crâne, il continue d’aboyer.

    Moi j’aime pas les chiens. D’abord ça pue et puis, ça ne demande qu’à être soumis à quelqu’un. Moi vous pouvez y aller, pour m’obliger à faire quelque chose ! Un jour, Zénon a voulu me déplacer alors que je dormais sur un livre de cuisine dont il avait absolument besoin pour faire cuire des nouilles. Ben croyez-moi, les nouilles, elles ont brûlé avant que je ne me déplace. A mon avis, ZoZo, Il faut qu’il se sauve. Sinon, y va faire une grosse déprime.

    Ah oui, ce qui me gêne quand même chez Zénon, c’est qu’il arrête pas de fumer des cigares. Si je meure d’un cancer des poumons, faudra pas qu’il s’étonne.

    Quand il est pas devant mon micro ou en train de lire, il est dans le square en face où il joue à la pétanque. Je le regarde par le balcon. Franchement, c’est débile comme jeu. Ils lancent des boules et personne ne court après. Moi, quand il m’envoie une pelote de laine à travers l’appartement, je cours après. C’est bon pour la forme ! Y’a sa copine qui vient le voir de temps en temps. J’laime pas celle-la. Son parfum me brûle les moustaches et quand elle dort chez moi, j’peux pas dormir contre lui comme j’en ai l’habitude. Elle est toujours collée à lui et ils sont toujours en train de remuer. Et puis, est-ce que je fais venir des copains, moi ! J’sais bien que je suis opérée. Mais je pourrais très bien faire venir des copains de gouttière, rien que pour les sentiments. J’le fais pas car je sais qu’ils pisseraient partout. Et je ne veux pas infliger cette odeur à Zénon. Par respect. Et puis j’suis sûre qu’ils s’empresseraient de manger dans ma gamelle.

    Ses philosophes à Zénon, tous des paranos. Ils veulent donner un sens au monde. Est-ce que moi, j’ai besoin de donner du sens au monde. Moi : dormir, manger et quelques câlins, ça me suffit. Pourquoi les humains se donnent tant de mal à vivre ! Enfin ça l’occupe. J’préfère le voir à la maison plutôt que dans le square d’en face à lancer des boules. Y’a des fois, il me parle du style "toi t’a tout compris", "si j’étais un chat, je serais plus heureux", etc... Il a aussi des débordements d’affection et me caresse pendant un temps infini. Après j’en ai pour des heures à faire ma toilette !

    Des fois devant mon micro, il s’énerve tout seul en disant "ah les cons, ah les cons, ils vont foutre la République en l’air ! ". D’après ce que j’ai compris, y’en a qui veulent mettre quelque chose sur la tête des femmes. Moi y peuvent toujours essayer. C’est la défiguration assurée !

    Faut quand même pas que je me plaigne trop, il me laisse faire mes griffes sur mon canapé en cuir, sur les pieds de ma commode, sur le papier peint du mur et me laisse mon fauteuil préféré quand j’ai envie d’y dormir. Mes anciens boss m’ont virée pour moins que ça. J’suis sûre qu’il pense que je dors tout le temps. Ce qu’il ne sait pas, c’est que je veille à ce qu’aucune bestiole ne rentre : souris, mouches, moustiques, etc. Et puis, je le surveille parce que des fois, il change mes meubles de place, en ajoute. Il pourrait au moins me demander mon avis. Les meubles, j’aime bien qu’ils restent à leur place. Et puis ceux qui viennent de l’extérieur, ils ont pas toujours une odeur qui me convient. Après il s’étonne que je fasse la gueule.

    Bon j’arrête là parce que la Concierge va venir ouvrir ma boîte de ronron et me donner quelques poignées de croquettes. J’espère qu’elle oubliera pas l’eau, car les croquettes, ça donne soif.

    Vivement qu’il rentre, le Zénon, car mine de rien, il me manque.

    Miaou, Miaou, Miaou

    Ce texte est tellement émouvant !!
    7 juillet 2004 , par Artémis   [retour au début des forums]

    Ce texte est tellement émouvant !!!
    Ne riez pas, mais j’en pleure. Je comprend très bien le deuil pour la mort des chats. J’imagine si cela arrivait à Minette, ma chatte, je crois que je serais éfondrée.

    > naissance proche. au secours.........
    11 avril 2004 , par valérie   [retour au début des forums]

    j’ai la grande chance de posséder 2 chats depuis 2 ans. Poca va très bientot avoir des chatons. j’ai peur de mal réagir ou d’être absente alors qu’elle a besoin de moi. Comment prévoir le moment et ou me rassurer ?
    Valérie de mouscron.

    Une place mémorable dans votre vie
    2 mars 2004 , par Laetitia   [retour au début des forums]

    Un peu d’humanité dans ce monde de cruauté, comment ne pas se sentir apaisé en lisant ces lignes altruistes et pleines de sensibilité...!

    J’ai moi meme 2chats mais je viens encore de vivre un deuil il y a peu , chacun de nos petis compagnons est à nos yeux un individu à part entiere qui prend tant de place dans notre vie de tous les jours et surtout dans notre coeur !

    La blessure est d’autant plus grande quand la cruauté et la betise humaine nous l’arrache de cette terre...

    Merci à des personnes comme vous qui nous rassurent sur la qualité de sensibilité de l’etre humain, car le doute est toujours permis lorsque l’on regarde ce qui se passe dans nos sociétés...

    Altruisme,reste avec nous !
    Merci à vous.

    Laetitia

    > Les chats de ma vie
    1er janvier 2004 , par Chatykassy   [retour au début des forums]

    Je trouve ce texte très émouvant et
    j’ai moi meme un chat qui s’apelle opium.J’était au Portugal est je devais partir en france mais avant de partir j’ai vu ce petit chaton là tout seul alors qu’il avait a peine 1 mois.

    Ma cousine qui était là elle aussi a craquer pour ce chaton et elle voulait rentrer avec, mais elle était dans la voiture de sa tante qui elle ne voulait pas du chat dans la voiture,alors elle n’est pas partit avec.

    Pour bien faire et pour lui faire une surprise nous lui avons ramener en France.Mais quand nous sommes arrivés elle ne voulais plus le prendre donc noous l’avons garder.Depuit il est la et heureux de l’être.

    > Les chats de ma vie
    8 octobre 2003 , par Internaute   [retour au début des forums]

    Merci c’est tendre et doux, j’ai deux chats dont ma vieille biscuit qui prolonge sa vie pour moi qui ai encore bien besoin d’elle, et mon doux Ti-gars un gros roux bien dodus mais d’une douceur extrème.

    > Les chats de ma vie
    17 septembre 2003 , par Danielle Serralta   [retour au début des forums]

    Micheline,

    Merci pour ces belles pages. Merci de trouver le temps de partager cette tendresse. C’est bizare ce que je vais vous dire mais au lieu de demander mécaniquement" COMMENT ALLEZ-VOUS" on devrait dire "avez-vous un chat ? comment se nomme-t-il ? L’humanité n’en serait que meilleure ( Hi,hi,hi, )Je moi aussi un chat. Il s’appelle Emile Bichon.
    C’est mon doux,mon tendre, mon merveilleux amour. Nous nous sommes mutuellement sauvés la vie. J’avais envie un jour de l’écrire à quelqu’un : c’est à vous que j’offre cette féline confidence. Danielle

    > Les chats de ma vie
    4 juin 2003 , par Internaute   [retour au début des forums]

    J’ai trouvé votre histoire de chats tout à fait délicieuse. J’ai la chance et l’honneur de possèder 2 chats qui sont tout à fait les amours de ma vie et ma passion. Je n’ai pas d’enfants donc je les considère comme mes enfants. Ma vie serait telement vide s’ils ne feraient pas partie de ma vie. Les animaux nous apportent telement d’amour et de joie. Bonne journée.

    • > Les chats de ma vie
      24 février 2004 , par
      Rollande   [retour au début des forums]

      JAI LU LES CHATS DE MA VIE .MOI JAI U LA VISITE D’UNE CHATTE EN FAMILLE.ELLE ÉTAIT SI MAIGRE QUE JE N,EST PAS PU REFUSER DE LA NOURRIRE.À SON ACCOUCHEMENT,ELLE NE VOULAIT PAS ÊTRE SEUL,7 CHATONS.JAI TROUVÉ DES FAMILLES ET D,AUTRE A ANIMALERIE.jE VOULAIT LA FAIRE OPÉRER MES SES TROPS DISPENDIEUX ,LA ELLE VIEN D’EN AVOIR 4 CHATTONS .QUELLE QUN LA VEUT.jE GARDE UN MÂL,IL EST DIFFICILLE DE LAISSER UN ANNIMAL EN DANGER.IL FAUDRAIS PLUS DE RESSOURCE ,jE PENSSE QUE LES STÉRILISATIONS, MOIN CHER FERAIS PLUS D’ADOPTION POUR LES CHATS ET CHIENS BY ROLLANDE

      [Répondre à ce message]

    > Les chats de ma vie
    26 mai 2003 , par Internaute   [retour au début des forums]

    Un grand bravo !


        Pour afficher en permanence les plus récents titres et le logo de Sisyphe.org sur votre site, visitez la brève À propos de Sisyphe.

    © SISYPHE 2002-2003
    http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Retour à la page d'accueil |Admin