| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Femmes du monde | Polytechnique 6 décembre 1989 | Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  

                   Sisyphe.org    Accueil                                   Plan du site                       






samedi 26 février 2005

Le budget fédéral ne tient pas compte des femmes

par La Coalition canadienne pour l’égalité des femmes






Écrits d'Élaine Audet



Chercher dans ce site


AUTRES ARTICLES
DANS LA MEME RUBRIQUE


Canada - Le retour des Autochtones : une lutte à nulle autre pareille
La cheffe Theresa Spence s’exprime sur sa grève de la faim et la situation actuelle des Autochtones
Repenser le multiculturalisme
G20 à Toronto - Le Comité jeunes féministes de la CLES dénonce les violences sexistes et la violation des libertés civiles
G20 et brutalité policière au pays de Stephen Harper
Gouvernement Harper – Sabrer avec un zèle religieux dans les programmes pour les femmes
Sommet UE-Canada : les sables bitumineux en accusation
Le viol psychologique d’Omar Khadr
Manifestation pour le retrait de l’ambassadeur du Mexique au Canada
Équité salariale - Entre un idéologue obtus et un opportuniste, les droits des femmes sont menacés à Ottawa
Stephen Harper est-il allergique à Céline Galipeau en particulier ou aux intervieweuses en général ?
La fin de l’équité salariale pour les femmes dans la Fonction publique fédérale
Les femmes et la crise économique
Le budget fédéral laisse tomber les femmes, les travailleurs et les travailleuses
Lettre à la Gouverneure générale Michaëlle Jean en faveur de la coalition des partis d’opposition à Ottawa
Harper Rule : une gouvernance sexiste et inéquitable
Les femmes vous observent, disent des groupes de femmes au premier ministre Harper
Le Comité de la CEDEF de l’ONU scrute la performance du Canada
"À voix égales" invite le Premier ministre à nommer des femmes au Cabinet
Appel des artistes pour la Paix : "Dans dix ans, quelle direction voulez-vous voir le Canada et le Québec emprunter ?"
Votre vote comptera-t-il le 14 octobre ?
Avortement et élection : souvenons-nous
Élection Canada - Sur la question de l’égalité des femmes, Stephen Harper ne répond pas
Maintes raisons de ne pas voter pour Stephen Harper
"Les conservateurs nous ont rappelé que nous sommes ‘juste’ des femmes"
Élections fédérales - Battons-nous contre la droite !
Dieu au pouvoir ! God Bless Canada !
La Fédération des femmes du Québec appelle les Québécoises et les Québécois à battre les Conservateurs
Margaret Atwood s’explique - Harper : déconnecté, dépassé
Ingérence de l’Église catholique dans la campagne électorale au Canada
L’Association des Femmes Autochtones du Québec répond aux excuses du gouvernement Harper
Les compressions du gouvernement Harper forcent le départ d’une leader féministe
Le gouvernement Harper cherche à réduire les femmes au silence
La ministre Oda quitte le ministère de la Condition féminine. Enfin !
La déclaration du Canada à la Commission de la condition de la femme des Nations Unies est tendancieuse et décevante
Politique Canada : dossier principal
Les promesses brisées de Stephen Harper
Stephen Harper tient ses promesses
Des coupures antidémocratiques à Condition féminine Canada
Le gouvernement Harper veut museler les groupes de femmes
La ministre de la Condition féminine, Bev Oda, passe un mauvais quart d’heure devant un comité parlementaire
La ministre à la Condition féminine du Canada interdit aux groupes de femmes de défendre ... les droits des femmes
Il faut rétablir immédiatement le Programme de contestation judiciaire
Le discours de la Traîne
Pour l’égalité entre les femmes et les hommes, il faut changer le mode de scrutin !
Victoire réjouissante : Vivian Barbot a battu le ministre Pierre Pettigrew
Voter ? Mais pour qui ?
Des leaders afro-québécoises inquiètes s’adressent aux chefs des partis politiques en campagne électorale
L’R des Centres de femmes écrit aux quatre chefs de parti à Ottawa
"Des tribunaux islamiques au Canada ?"
10 ans de budgets fédéraux : les femmes doublement pénalisées
Une décennie de reculs : le Canada de l’après-Beijing
Une autre élection injuste pour la population québécoise et canadienne
Harper, une menace sérieuse au droit des femmes à l’avortement







(Ottawa, le 24 février 2005). La Coalition canadienne pour l’égalité des
femmes (CEF) est extrêmement déçue de voir que le gouvernement canadien
a présenté, encore une fois, un budget qui ignore ses engagements envers
les femmes.

À plusieurs reprises, les membres du gouvernement libéral ont promis à
la CEF que le budget tiendrait compte des « facteurs favorisant l’égalité
entre les sexes ». En fait, ces paroles ont été prononcées par le
ministre Goodale à la Chambre des communes le 8 février dernier. Notre
analyse semble indiquer qu’il n’en est rien.

Lors de sa présentation au Comité des finances, la CEF a demandé une
augmentation des soutiens fédéraux dans les secteurs du logement social,
de la garde des enfants, de la sécurité du revenu, de l’aide juridique
et du soutien pour les programmes d’établissement des immigrants, ainsi
qu’une augmentation des paiements par l’entremise de la prestation
fiscale canadienne pour enfants. La CEF a aussi demandé la conversion
des crédits d’impôt non remboursables pour les personnes handicapées en
un crédit remboursable. Toutes ces mesures auraient contribué largement
à réduire la pauvreté des femmes et à promouvoir leur égalité.

Selon nous, ces mesures importantes font partie du modèle requis pour
garantir les fondations sociales du Canada. « Le gouvernement ne partage
manifestement pas cette opinion, car il a encore une fois choisi de
donner la priorité aux réductions d’impôt pour les personnes riches et
les grandes sociétés au lieu d’investir dans nos infrastructures
sociales sérieusement délabrées », mentionne Lise Martin, directrice
générale de l’Institut canadien de recherches sur les femmes. En effet,
le gouvernement a délibérément choisi d’offrir 13,4 milliards de dollars
en réductions d’impôt au cours des trois prochaines années au lieu
d’investir dans des programmes qui pourraient réduire la vulnérabilité
des femmes à la pauvreté.

« Pour les 2,4 millions de femmes vivant actuellement dans la pauvreté,
très peu de choses ont changé ce matin. Le gouvernement n’a pas tenu ses
promesses sur le logement et n’a pas apporté de changements
considérables au programme d’AE. Ces programmes sont importants pour les
femmes », souligne Michèle Asselin de la Fédération des femmes du
Québec.

Tandis que le gouvernement a pris des engagements envers un programme
national de garde des enfants, nous ne voyons aucun mécanisme de
responsabilité pour garantir que les principes QUAD sont respectés. Les
femmes au Canada sont à la recherche d’un programme de garde d’enfants
abordable et de haute qualité. Le programme doit assurer l’inclusion de
toutes les femmes, y compris celles qui vivent dans des régions rurales
et les travailleuses de quart, et répondre à leurs besoins multiples. Ce
budget ne tient vraiment pas compte de ses engagements sur ces
questions.

Des 398 millions de dollars mis de côté sur une période de cinq ans pour
les programmes d’établissement et d’intégration des immigrants,
seulement 20 millions seront distribués durant la première année. « 
C’est encourageant de voir que le gouvernement a spécialement ciblé
l’accréditation et l’établissement des immigrants », fait remarquer Anu
Bose, de l’Organisation nationale des femmes immigrantes et des femmes
appartenant à une minorité visible du Canada. Mais encore une fois, « il
s’agit d’une situation de paiement différé étant donné que la majorité
des fonds seront distribués au cours de la quatrième et de la cinquième
année. Il aurait été utile si ces fonds avaient pu être mis de côté pour
faire progresser l’égalité des femmes immigrantes », ajoute-t-elle.

Enfin, il semble que la recommandation du Comité parlementaire sur les
questions relatives aux femmes d’augmenter de 25 % le financement du
Programme des femmes de Condition féminine Canada a été ignorée. La
ministre Frulla a réussi à obtenir pour la culture et les sports 688
millions de dollars répartis sur les cinq prochaines années, mais il
n’est pas clair si des fonds ont été réservés pour Condition féminine
Canada, l’autre ministère dont elle est responsable.

Dans la même veine, une promesse de vieille date de financer la campagne
Sœurs d’esprit menée par l’Association des femmes autochtones du Canada
ne semble pas avoir été prise en compte.

-30-

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec Sara
Torres, (613) 563-0681 ext. 224 or Nancy Peckford, (613) 292-7941.

Mis en ligne sur Sisyphe 26 février 2005.


Partagez cette page.
Share


Format Noir & Blanc pour mieux imprimer ce texteImprimer ce texte   Nous suivre sur Twitter   Nous suivre sur Facebook
   Commenter cet article plus bas.

La Coalition canadienne pour l’égalité des femmes



    Pour afficher en permanence les plus récents titres et le logo de Sisyphe.org sur votre site, visitez la brève À propos de Sisyphe.

© SISYPHE 2002-2005
http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Retour à la page d'accueil |Admin