| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Femmes du monde | Polytechnique 6 décembre 1989 | Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  

  Hébergé par                   Sisyphe.org    Accueil                                   Plan du site                       Éditions Sisyphe






lundi 3 octobre 2005

Garde des enfants - Les pères ont-ils raison de se plaindre ?

par Renée Joyal et Évelyne Lapierre-Adamcyk



Format Noir & Blanc pour mieux imprimer ce texte Imprimer ce texte


Chercher dans ce site


AUTRES ARTICLES
DANS LA MEME RUBRIQUE


Union de fait et pension alimentaire - La Cour d’appel donne raison à Lola
La télé, complice de la pandémie d’obésité chez les enfants
Pensions alimentaires pour enfants - La Cour suprême donne raison à une étudiante monoparentale
Non à l’imposition d’une résidence alternée pour les enfants de parents séparés par défaut !
Protection juridique des conjointes de fait - Au-delà des 50 millions $, il y a les autres femmes
Ontario - La campagne "Un seul droit de la famille pour toutes les femmes"
Pensions alimentaires des enfants - La campagne continue auprès des député-es
Des idées reçues compromettent la sécurité des enfants lors des litiges de garde (Partie I)
Des idées reçues compromettent la sécurité des enfants lors des litiges de garde (Partie II)
La résidence alternée, une loi pour les adultes ?
Garde partagée ou résidence alternée : l’enfant d’abord
Un toutou, une p’tite poupée ou un bébé ?
Le Livre noir de la garde alternée
Courte-pointe d’un amour infini : Éloïse et Loïse
Punir les enfants pour les iniquités des pères
La DPJ et la chasse aux sorcières contre les mères
Les pères continuent à ne pas faire leur part
Mythes et faits sur la détresse "des" hommes
Une mère belge proteste contre un soutien ministériel à des masculinistes
Du calme, Dr Chicoine
« Lyne la pas fine » a son voyage
Des lunettes féministes au secours des enfants
Réforme des services de garde : Lettre d’une maman à la ministre Carole Théberge
Des mères privées de leurs enfants à cause des préjugés sexistes de la DPJ - suite
Un recul, un affront, un geste politique inacceptable
La garde alternée : au nom des femmes ?
Quand les pères se vengent
Garde partagée ou résidence alternée : l’enfant d’abord
La machine à broyer les solidarités
L’enfant, prétexte de toutes les dérives des pouvoirs ?
Mythes et réalités sur la garde des enfants et le droit de visite
L’influence des groupes de pères séparés sur le droit de la famille en Australie
Un choix parental féministe et subversif : donner le nom de la mère
La paranoïa paternelle triomphera-t-elle ?
Mémoire au Comité fédéral, provincial et territorial sur le droit de la famille, sur la garde, le droit de visite et les pensions alimentaires pour les enfants
Un programme qui prive les enfants de leur mère
Les enfants du divorce ont besoin de notre protection
La « responsabilité parentale » tiendra-t-elle ses promesses ?
Les partisans des "droits des pères" veulent imposer la garde partagée obligatoire




Éléments de réponse à la lumière de recherches récentes.

Depuis quelques années, et de façon très spectaculaire récemment, des groupes de pères séparés ou divorcés, notamment Fathers 4 Justice, protestent contre les supposés préjugés du « système judiciaire » à leur endroit, lesquels, en favorisant indûment la mère dans l’octroi de la garde, les empêcheraient de maintenir une relation significative avec leurs enfants et de jouer leur rôle de pères auprès de ceux-ci.

Voyons ce que diverses données, provenant de l’étude de 800 dossiers judiciaires de Montréal et de Saint-Jérôme, analysés en 2001, et d’interviews récentes auprès d’avocates et d’avocats, nous apprennent à cet égard.

Très majoritairement des ententes

Précisons d’entrée de jeu qu’un dossier judiciaire sur la garde des enfants peut comporter plusieurs décisions. D’abord, le juge peut statuer plus d’une fois sur la garde, même à un stade intérimaire. Les ordonnances rendues peuvent ensuite être révisées, s’il survient des changements dans la situation familiale.

Notre étude a porté sur le premier et le dernier jugements de chaque dossier. Les décisions prennent la forme d’un arbitrage, lorsque les parents ne s’entendent pas ; lorsqu’il y a entente entre les parents, même si celle-ci n’intervient que le jour de l’audition, le tribunal ne fait qu’homologuer celle-ci. Le jugement est rendu par défaut lorsque l’un des parents ne fait pas valoir son point de vue devant le tribunal.

Lors du premier jugement, on voit que les dossiers se règlent très majoritairement à la suite d’une entente entre les parents (78,2 %), les cas d’arbitrage ne représentant que 12,2 % et ceux où le juge agit par défaut 9,6 %.

Au moment de ce premier jugement, les modalités de garde établies se présentent de la façon suivante : on observe une nette prédominance de la garde exclusive accordée à la mère (77,4 %) et la faible importance relative des autres situations : 9,7 % pour la garde exclusive au père ; 10 % pour la garde partagée et 2,9 % pour la garde exclusive au père et à la mère de l’un ou l’autre des enfants, lorsqu’il y a plus d’un enfant dans la famille.

Modalités de garde selon le type de jugement rendu

Au vu de ces résultats, il convient d’examiner la relation entre le type de jugement rendu (arbitrage ou homologation) et les modalités de garde. La situation varie aussi en fonction du type d’union — mariage ou union libre.

Dans les cas où les couples étaient mariés, la proportion de dossiers où la garde est accordée à la mère ne varie pas substantiellement, qu’il s’agisse d’homologations (69,5 %) ou d’arbitrages (67,8 %). Par contre, lorsque les couples s’entendent et que le juge ne fait qu’entériner leur décision, le pourcentage de gardes partagées serait légèrement plus élevé que dans les cas d’arbitrage : 20 % contre 15 %.

On observe la relation inverse pour ce qui est de la garde exclusive au père : 17 % pour les arbitrages contre 10 % pour les ententes homologuées. Le tribunal ne défavoriserait donc pas systématiquement les pères ; les arbitrages correspondraient même aux demandes des pères dans une proportion légèrement plus forte lorsque la garde exclusive est octroyée à ceux-ci.

Les dossiers de séparations d’union libre ne permettent pas de tirer de conclusions à cet égard, car, dans l’immense majorité de ces dossiers, les couples s’entendent pour confier la garde à la mère. Les pères en union libre seraient-ils différents des pères mariés ? Sont-ils moins prêts à prendre charge de leurs enfants, leur engagement était-il plus précaire, ou y a-t-il des raisons économiques qui les empêchent de recourir au tribunal et les incitent à accepter de confier la garde à la mère ?

Quand il y a au moins deux jugements

Les dossiers où l’on retrouve plus d’un jugement permettent d’explorer davantage la question du rôle du tribunal. En combinant les décisions prises au premier et au dernier jugement, on obtient le pourcentage où la garde exclusive a été accordée à la mère dans les deux jugements ; le complément de ce pourcentage correspond donc aux cas où le père a été plus présent au moins une fois, soit dans le cadre d’une garde exclusive, soit dans le cadre d’une forme de garde partagée.

Lorsqu’il y a entente dans les deux jugements, la garde est accordée à la mère dans 72,3 % des dossiers ; par contre, dans les cas où il y a au moins un arbitrage, le pourcentage baisse à 61,3 % ; en conséquence, presque 40 % des dossiers impliquent une participation accrue du père lorsqu’il y a au moins un arbitrage. Ces résultats indiquent une tendance des juges à donner plus de place au père dans la prise en charge des enfants.

La proportion de gardes partagées s’est vraisemblablement accrue ces dernières années ; c’est du moins ce qu’observent de nombreux juges et avocats. C’est également ce qui ressort de recherches récentes dont il faut toutefois interpréter les résultats avec prudence, gardes conjointes (partage des décisions) et gardes partagées (partage des responsabilités quotidiennes et des décisions) n’y étant pas toujours distinguées.

D’autres questions se posent

Ces premiers résultats de recherche nous ont amenées à explorer deux autres questions qui y sont étroitement reliées :
- Pourquoi, dans un contexte d’égalité juridique des parents, la garde des enfants est-elle encore très majoritairement confiée à la mère en cas de séparation ou de divorce ?
- Le grand nombre de « consentements » des parents concernant la garde reflète-t-il une entente réelle entre ceux-ci ?

Pour mieux cerner ces questions, nous avons interviewé vingt avocates et avocats de la grande région de Montréal, 13 femmes et sept hommes, qui exercent de façon régulière en droit familial.

La valeur des « consentements »

Quelle est, parmi les « consentements » recueillis, la proportion de consentements « à l’arraché », c’est-à-dire de consentements donnés sans adhésion véritable du parent ? Selon nos répondants, il n’y aurait, en moyenne, que moins de 8 % de ces consentements, les autres reflétant des ententes de plein gré ou des compromis honorables.

Parmi les facteurs susceptibles d’amener un parent à « signer » un consentement auquel il ou elle n’adhère pas vraiment, il y aurait d’abord les problèmes personnels de ce parent ou le risque de dévoilement de tels problèmes (épuisement psychologique, problèmes de santé mentale, de drogue ou d’alcool), ou encore certaines manoeuvres ou pressions exercées par l’autre parent ou des tiers.

Viennent ensuite les résultats de l’expertise ou les besoins exprimés par l’enfant, la crainte d’un passage devant le tribunal et les contraintes financières. Ces facteurs viseraient aussi bien les pères que les mères.

L’attribution de la garde à la mère

Sur le fait que les enfants soient majoritairement confiés à la mère, à la suite d’un « consentement » homologué ou d’un arbitrage de la cour, nous avons présenté à nos répondants cinq motifs explicatifs (excluant les facteurs purement personnels) que nous leur avons demandé de classer.

Voici les résultats obtenus par ordre d’importance :

1- Les mères insistent pour obtenir la garde et s’estiment plus compétentes que les pères à cet égard.
2- Il est difficile pour les pères de faire valoir leur point de vue en raison des coûts psychologiques et financiers associés à ces démarches.
3- La répartition traditionnelle des rôles dans la famille persiste.
4- Les mères estiment qu’elles seront désavantagées financièrement si elles n’obtiennent pas la garde.
5- Les hommes jouent un rôle effacé auprès des enfants avant comme après la séparation ou le divorce.

Plaintes bien fondées ?

Les pères et les groupes de pères qui se plaignent d’être « désavantagés par le système » ont-ils raison de se plaindre ? Douze avocats répondent « oui » ou « plutôt oui », dont sept femmes et cinq hommes ; cinq répondent « non » ou « plutôt non », dont quatre femmes et un homme, et trois répondent « oui et non », dont deux femmes et un homme.

Parmi ceux et celles qui répondent par l’affirmative, une majorité tient à préciser que ces plaintes leur semblent fondées dans certains cas seulement. La situation, lorsqu’elle existe, serait due selon eux à la persistance de préjugés en matière de garde, à la difficulté pour les pères de prendre leur place et de se faire entendre, à la moins grande disponibilité de certains d’entre eux, aux difficultés financières auxquelles ils se heurtent et aux fausses allégations dont ils sont parfois victimes.

Plusieurs signalent par ailleurs l’évolution qui a eu cours ces dernières années, notamment l’ouverture de nombreux juges à la garde partagée.

Les personnes qui répondent par la négative soulignent le fait que souvent les pères ne se sont pas beaucoup « impliqués » auprès des enfants durant la vie commune, et qu’ils ne doivent donc pas s’étonner que la garde soit confiée à la mère après la rupture ; l’une note que les plaintes dues à des problèmes d’accessibilité à la justice lui semblent toutefois fondées et une autre insiste sur le fait que les préjugés tendent à disparaître et qu’il faut encourager les pères à se faire entendre.

Enfin, pour les trois personnes qui répondent « oui et non », il y a persistance de certains préjugés, mais une évolution est en cours, et il faut aider les pères à faire valoir leur point de vue.

La garde partagée

Les gardes partagées, consensuelles ou non, ont-elles augmenté ces dernières années ? Oui, répondent sans hésiter la très grande majorité de nos répondants. Deux seulement ne perçoivent pas une telle augmentation, l’un précisant observer un retour à la garde exclusive assortie de droits d’accès élargis pour le parent non gardien.

À la majorité, nos répondants constatent également une augmentation des ordonnances de garde partagée, et ce, malgré les réticences de l’un des parents, le plus souvent la mère. Il ne suffit plus, notent certains, d’invoquer des difficultés de communication pour que la garde partagée ne soit pas prononcée.

Quelques avocats observent toutefois un certain ralentissement de cette tendance, une remise en question : on se demande si la garde partagée est vraiment la meilleure solution pour l’enfant, par exemple en cas d’inimitié persistante entre les parents, ou lorsque l’enfant souffre des nombreux déplacements que lui impose la situation.

Lorsqu’il y a conflit, c’est le plus souvent le père qui demande la garde partagée et la mère qui s’y oppose ; dans les situations consensuelles, il arrive plus fréquemment que la mère souhaite ou offre une garde partagée.

Selon les praticiens interviewés, lorsque le père insiste pour obtenir une garde partagée, c’est la plupart du temps parce qu’il désire continuer à jouer un rôle important auprès de ses enfants, plus rarement pour alléger ses obligations alimentaires ou pour s’assurer d’un certain « contrôle » sur la mère ; lorsque la mère souhaite ou offre la garde partagée, c’est parce qu’elle reconnaît l’engagement du père à l’égard de ses enfants et qu’elle désire, dans l’intérêt des enfants, que ce partage des responsabilités se poursuive au-delà de la rupture ; c’est aussi parce qu’elle désire mener ses activités professionnelles et personnelles sans être submergée par les responsabilités découlant d’une garde exclusive.

Même si la mère se voit encore le plus souvent confier la garde des enfants, ce qui n’exclut pas que le père maintienne des contacts suivis avec eux, la garde partagée, lorsqu’elle est envisageable, semble gagner du terrain, de même que l’octroi de la garde au père, surtout, dans ce dernier cas, lorsque c’est le tribunal qui arbitre la situation.

Par ailleurs, dans la très grande majorité des cas, le tribunal ne fait qu’homologuer une entente entre les parents et, lorsqu’il doit effectuer un arbitrage, celui-ci ne semble pas, au vu de nos résultats, se faire au détriment des pères.

Cela dit, des idées préconçues subsistent même si elles tendent à disparaître. Voici les suggestions formulées par nos répondants en vue d’éviter les consentements « à l’arraché » et les conflits aigus : accès accru à des ressources d’information, d’aide et de soutien pour les parents, recentrage sur l’intérêt des enfants, recours plus fréquent à la médiation ; enfin, que les deux parents puissent disposer de ressources financières suffisantes pour faire valoir leur point de vue devant le tribunal.

Merci aux auteures pour la reproduction de cet article sur Sisyphe.

Publié également dans Le Devoir, le 26 septembre 2005.

Mis en ligne sur Sisyphe, le 3 octobre 2005

                        Format Noir & Blanc pour mieux imprimer ce texteImprimer         Nous suivre sur Twitter       Nous suivre sur Facebook

Renée Joyal et Évelyne Lapierre-Adamcyk

Renée Joyal est professeure associée, à la Faculté de science politique et de droit, Université du Québec à Montréal, et Évelyne Lapierre-Adamcyk est professeure honoraire, au Département de démographie, Université de Montréal.



Plan-Liens Forum

  • > Garde des enfants - Les pères ont-ils raison de se plaindre ?
    (1/3) 20 mai 2008 , par Carène

  • > Garde des enfants - Les pères ont-ils raison de se plaindre ?
    (2/3) 22 septembre 2006 , par lugmina

    rép: ramcese
    rép: PADROUTTE PHILIPPE
    rép: Internaute
    rép: sebastien
    rép: titi
    rép: christophe
    rép: olive
    rép: wingbeast
    rép: kerdawen
    rép: Mamimi
    rép: Belle maman peinée
    rép: ann
    rép: Nadia
    rép: loute
    rép: kellya509
    rép: Papa à un rôle à jouer autant que maman
    rép: BaTo
    rép: Julie
    rép: mario
    rép: aurelie
    rép: d_james
    rép: paquiste
    rép: lou
    rép: iiiiii
    rép: Internaute
    rép: wolf
    rép: bernard
    rép: xanar
    rép: nanou0681
  • > Garde des enfants - Les pères ont-ils raison de se plaindre ?
    (3/3) 11 octobre 2005 , par Gilles Bolduc

    rép: lynda
    rép: LALOU
    rép: Guillhem
    rép: Micheline Carrier, Sisyphe
    rép: mick62
    rép: yezza
    rép: July




  • > Garde des enfants - Les pères ont-ils raison de se plaindre ?
    20 mai 2008 , par Carène   [retour au début des forums]

    bonjour, je suis une maman de 2 enfants . il y a 2 ans j’ai perdu la garde de mon fils (8 ans)depuis je suis dépressive .Mes séjours a l’hopital sont nombreux pas pour ma dépression mais de fortes infections car mon corps est faible je vous dis tout ça juste pour répondre que l’on peut poser des millions de questions au sujet du bien etre de l’enfant mais chaque cas est différent,dans mon cas je suis une bonne mére et son père aussi.Alors ou va l’enfant ?A qui le confier ?Un juge est une personne il ne prendra jamais la bonne décision !!!Dans tous les cas il restera toujours une personne qui ne comprendra pas le compte rendu du jugement !Merci

    [Répondre à ce message]

    > Garde des enfants - Les pères ont-ils raison de se plaindre ?
    22 septembre 2006 , par lugmina   [retour au début des forums]

    on parle des mères qui ont tout les droit mais quand elles mettent leur conjoint dehors pour s’envoyer en l’air sans contrainte et qu’elle laisse leur enfant dans leur lit seul toute une journée pour avoir la paix, axcusez-moi mais moi aussi je suis une mère et je n’accepte pas le comportement de certaine, et c’est encore les pères qui prennent alors qu’ils sont aussi capable que nous... Il faut savoir vivre dans son temps et accepter nos choix !

    [Répondre à ce message]

    • > Garde des enfants - Les pères ont-ils raison de se plaindre ?
      27 novembre 2006 , par ramcese
        [retour au début des forums]

      merci d’avoir une ouverture d’ésprit ca fait du bien de voir qu’il y a des femmes qui nous soutiennes encore merci

      [Répondre à ce message]

    • > Garde des enfants - Les pères ont-ils raison de se plaindre ?
      11 décembre 2006 , par
      PADROUTTE PHILIPPE   [retour au début des forums]

      Suis actuellement en instance de séparation,et je vous assure que mon ex.concubine,n’a vraiment pas un comportement de mère.Suis malheureux de voir mes enfants malheureux,mais il ne faut surtout pas leurs montrer.Jugements reportés,enquête sociale, va t’on vraiment se rendre compte de l’intêret de mes chéris.Mes beaux parents ont cru bon de s’en mêler, ils ne m’ont jamais acceptés et se sont même vantés de briser notre ménage,(il y a un an) sans penser qu’ils étaient les grands parents de nos enfants.Je ne sais pas si ce message sera lu, entre association et avocats,je ne sais plus.Peut on à notre époque ne pas entendre un père qui ne veut que le bon équilibre de ses enfants.Pourquoi ?

      [Répondre à ce message]

      • il faut se battre
        27 décembre 2006 , par Internaute
          [retour au début des forums]
        http://gachare@hotmail.fr

        je suis ds le meme cas que toi !!!apres enquete sociale je repassa au tribunal pour demander la garde de mes 2 petits gars ; j’ai du mal a y croire mais il faut se battre !!!!

        [Répondre à ce message]

        • > il faut se battre
          4 mars 2008 , par
          sebastien   [retour au début des forums]

          bonjour a tous ...voila en faite je peu vous dire une chose ne laché jamai.j ai obtenue la garde exclusive de ma fille qui a 2ans et demie.je suis un papa jeune un papa qui a etait trompé pendant trois ans par la mere de ma fille.elle preferé s envoyé en l air que de s occupé de ma fille pendant que je travaillé.enfin bref j ai tout fais dans les regles avocat,assistante sociale,psycologue....et encore voila mais pour tout les papas qui vive sa ne laché rien ...seb 84...

          [Répondre à ce message]

          • > il faut se battre
            5 mai 2008 , par
            titi   [retour au début des forums]

            salut, peux-tu me donner le nom de ton avocat ? ça fait depuis 1997 que je me bat contre un monstre qui avait fait reconnaitre mon fils par un autre donc procédure de reconnaissance puis droit de visite avec la mère 3h par mois et dans le 06 moi je suis 84 puis reunion pour madame à 13 re procedure ou j’ai eu un droit de viste et d’hébergement classique puis madame m’a accusé de chose grave donc anquete etc... aucune charge retenue contre moi mais on m’enleve le droit de visite classique pour mettre en place un point rencontre une fois par mois puis un dimanche sur deux chez moi mais plus d’hébergement.Mais madame à rencontré quelqu’un dans le finistere et me permet de voir mon fils deux jours pendant les vacances mais toujours sans hébergement. Mais voilà, retour dans le 13 donc je reprends mon fils un dimanche sur deux, il n’a pas le droit de parler à ma compagne, ne peut pas communiquer par msn, il a 11 ans enfin bref j’en ai marre je voudrai demander la garde exclusive avec un droit de visite pour lamere quand meme....bon courage à tous titi du 84

            [Répondre à ce message]

      • > Garde des enfants - Les pères ont-ils raison de se plaindre ?
        12 janvier 2007 , par
        christophe   [retour au début des forums]

        salut, je reste bete de voir que ta situation je vie la meme depuis que je suis séparé de ma femme qui a refait sa vie le jour ou je me suis retrouve a la rue avec mes deux valises et ma voiture chez mon frere al’age de 34 ans en novembre 2005, tout ça par ce que apres deux mois de doute et de comportement sur ma femme j’ai un jour décider de la suivre et quel a ete ma surprise elle ait allée rejoindre son amant,mensonge et tromperie, donc je ne peux pardonner une erreure aussi grosse que d’avoir ete trahis au plus profont de mon coeur tellement que j’aimer ma femme, j’ai perdu tout par sa faute, mon job, ma vie de famille, plus de salaire,plus de toit,aujourd’huit depuis maintenant 1 an, je galère pour leurs parlés au téléphone, je divorce pour faute mais en plus je demande la garde de mes enfants,quand j’ai lu ta situation je me relisez.voilà ami bye

        [Répondre à ce message]

      • > Garde des enfants - Les pères ont-ils raison de se plaindre ?
        3 mars 2007 , par
        olive   [retour au début des forums]

        bonjour je suis dans la meme situation que vous. a par que moi aussi jai deux petit gars et jai mon premier jusquaux jugement et mon deuxieme mon ex concubines neus veut plus me le faire voire je suis tres malheureux car voire c pas une mere a garder mes enfant car c une fille qui sort tout les week end et laisse les enfants a droite et a gauche pour ramener des nouveaux gars chez, moi . je voudres tellement rencontres des pere comme vous qui et dans la meme situation que moi merci.

        [Répondre à ce message]

      • > Garde des enfants - Les pères ont-ils raison de se plaindre ?
        24 juillet 2008 , par
        wingbeast   [retour au début des forums]
        mon ex m’empeche de voir m as fille

        moi aussi je recherche de l aides, mon ex m empeche de voir m as fille, parce que j ai refuser que sont nouveaux chum rentre dans la salle de reveille apres operation, le doctor nous a dit les parent seulement et 2 a la fois, des fois ont etais trois sa fille de 8 ans venais, elle, sa me derangeait pas mais son nouveau chum, excuser moi mais il n avait pas d affaire la .

        Depuis ce temps elle ne veut plus que je vois m as fille c est de la pure vengeance , comment une mere peut elle se servir d un enfant pour me faire du tord, sa fait 4 mois que j ai pas vue mas fille j ai besoin d aides et personne ne veut m aider , c est quoi faut tu que j aille me faire jutice moi meme.

        Pourquoi elle m enleve mon enfant c est t il un enlevement sa ,,, depuis quelle as sont nouveau copain c est l enfer des fois j ai le gout de monter la bas et de bardasser mais c est pas mon genre ,,

        jusqu a ou m as patience peut il m afecter j ai personne pour m aider , et je demande de l aides quoi faire ,,,, j ai eja demander de l aide a l aides juridiques maisne peut m aider j ai ete refuser , je me demande pk sa s apelleaide juridiques ha oui si tu montre de l argent il vont prendre t as cause ! c est n est plus question de l interets de enfant mais de leur bien etrede leurs poches c est de valeur l enfance lui manques un pere et moi m as fille, m as fille as eu des poux pendant six mois il n ont pas pris ca en consideration tk je capote ,j ai de la misere a dormir a caue de tous ca .

        [Répondre à ce message]

    • > Au secours, enfants stressés, belle-mère peinée
      25 janvier 2007 , par kerdawen
        [retour au début des forums]

      je suis la belle-mère de deux adorables garçons.Je les élève depuis 2 ans. C’est le papa qui en a la garde, leur mère se désintéresse d’eux. A l’heure actuelle le juge a ordonné qu’ils y aillent un samedi sur 2 alors qu’elle ne les avait plus vus depuis une année. Comment peut-on faire subir cela aux enfants ? Elle est dérangée psychologiquement et très instable dans sa vie privée. En attendant, ils pleurent avant d’y aller et nous leur disons qu’ils vont bien s’y amuser, qu’elle est gentille. Ils sont trop petits pour être entendus. Messieurs, y a-t-il parmi vous des papas qui ont obtenus l’autorité parentale exclusive et dont l’ex compagne n’a plus obtenu de droit ?

      [Répondre à ce message]

      • > Au secours, enfants stressés, belle-mère peinée
        27 janvier 2007 , par
        Mamimi   [retour au début des forums]
        Enfants -Parents après un divorce

        Je viens de lire votre appel au-secours,je ne connais pas la maman de ces deux petits garçons,mais on pourrait supposer qu’elle a été psychologiquement et emotionnellement fragilisée par la séparation forcée d’avec ses enfants, ne croyez-vous pas ? J’ignore pourquoi réellement cette maman n’a pas obtenu le "droit" de voir ses enfants régulièrement. Parfois les actions en justice gâchent les relations humaines.

        Trop souvent, quand ils se séparent, les adultes oublient qu’ils se sont choisis et aimés (encore plus quand plusieurs enfants sont nés de cette union). Empêcher les enfants de voir leur maman ne peut que leur causer des dommages (qu’ils ne ressentiront peut-être qu’à l’âge adulte, en ce moment, ils sont trop jeunes pour avoir une analyse de la situation). Peut-être que le papa des garçons devrait essayer, pour leur bien à eux, de communiquer de façon constructive avec leur maman, afin de mettre à plat leur querelle, tourner la page et enfin oeuvrer pour l’avenir des enfants qu’ils ont en commun.

        Ceci est juste une suggestion de la part d’une maman qui s’est séparée de son mari, il y a bien longtemps, et qui a conservé des liens avec lui, uniquement pour le moins mal-être des enfants (qui eux non plus n’avaient rien demandé,et n’étaient responsables de rien). La vraie communication reste une des clés essentielles pour bien vivre avec les autres.

        [Répondre à ce message]

        • > Au secours, enfants stressés, belle-mère peinée
          23 avril 2007 , par Belle maman peinée
            [retour au début des forums]

          Je crois aussi que la communication et la bonne entente sont les meilleurs des choses qui puissent arriver dans des situations de garde partagé d’enfants, mais crois moi c’est utopique de penser que c’est toujours possible, et j’y croyais puisque ma relation avec mon ex-conjoint c’est toujours bien passée puisque nous nous sommes dit tous deux que nous étions liés d’un façon ou d’une autre ’’à vie’’et qu’il n’en tenait qu’à nous que ça se déroule bien ou non. Mais voilà j’ai fais la rencontre d’un nouveau amoureux et son ex-conjointe est complètement intraîtable, depuis quatres mois pour des raisons plutôt étranges elle ne veut plus que l’enfant vienne en visite chez nous, ne veux pas discuté sans la présence de sa mère et son beau père qui sont tous deux avocats ???. À la suite de la dernière visite avec nous, visiblement il a passé par un questionnaire en règle lorsqu’il est retourné avec sa maman, puisqu’elle nous a laissé un message sur boîte vocale disant que l’enfant ne voulait plus revenir chez nous. Qu’il lui avait confié que nous avions été mesquins, que nous lui avions dit qu’il était mal élevé, que nous avons refusé qu’il mange !!!,que nous étions mal placés pour lui faire des leçons de vie. Alors que dans les faits, si elle avait eu le réflexe de nous appeller pour comprendre nous aurions pue lui dire qu’il avait été contrarié par le fait que lorsque nous sommes revenus de la piscine nous avons refusés qu’il mange un beignet, puisque sa maman avait probablement préparée un souper et qu’il n’aurait plus d’appétit, mais que s’il le voulait il pouvait avoir un yaourt ou un fruit, alors là il a été très contrarié et que c’est sur cette note qu’il aurait dit à sa maman qu’il voulait prendre une pause de papa (c’est ce qu’elle a fini par nous dire sur le message) et depuis, elle ne veux rien entendre, nous sommes condamnés, jugés et ce que nous avons a dire n’est absoluement pas valide. Depuis ce temps mon conjoint est démoralisé, il fautait comprendre que cette situation n’est pas nouvelle, elle se produit environ deux fois l’an, qu’à chaque fois mon conjoint doit s’expliquer, mettre de l’eau dans son vin, finir par discuter avec ses anciens beaux parents. Puisqu’elle ne veut aucunement discuter directement avec nous !!! Le problème c’est que la situation n’est jamais réglée, l’enfant est stressé, a mon avis ce n’est pas saint, chacune de ses paroles est analysées lorsqu’il revient de chez papa. J’ai toujours de mon côté favorisé un dialogue ouvert avec mon ex-conjoint et ma fille lorsqu’arrivait des situations semblables mais je me rend à l’évidence ce n’est pas toujours possible...Malheureusement c’est le petit qui en subit les conséquences. Il est privé de son papa et de tout ce qu’il peut lui apporter...

          [Répondre à ce message]

          • > Au secours,
            29 avril 2008 , par
            ann   [retour au début des forums]

            je suis dans la même situation que toi. Mon conjoint a eu une fille avec son ex-femme et depuis que j’ai accouché de notre enfant, elle questionne la petite sur tout ce qui se passe chez nous. Après elle va à son avocat et nous poursuit afin de diminuer le temps que la petite passe avec son père. Elle lui fait dire qu’on n’a plus le temps de s’occuper d’elle, qu’elle garde notre bébé de 6 mois pendant une heure alors qu’elle ne sait même pas lire l’heure ! vous voyez la logique. De plus, elle la manipule et lui fait rencontré des psychologues et avocats pour qu’elle parle en mal de nous. Puis s’en sert pour enlever complètement les temps de visites de mon conjoint avec sa fille.

            La jalousie maladive de cette femme est en train de détruire la petite qui ne sait pas que ce que sa mère lui demande de dire n’est pas pour son intérêt mais seulement pour se vanger même si c’est elle qui a trompé mon conjoint pendant trois ans avant de partir avec sa fille. En plus, depuis la séparation, madame travaille au noir afin d’obtenir l’aide juridique et continuer à tous les six mois d’aller devant les tribunaux pour faire croire que mon conjoint n’est pas un bon père.

            ON voit bien qu’il n’y a aucune porte de sortie et que le gouvernement aide des profiteurs et menteurs.

            [Répondre à ce message]

            • > Au secours, papa et belle mère désespérés
              20 juin 2008 , par Nadia
                [retour au début des forums]

              Je suis dans la même situation !!! Lex femme de mon mari l’a trompé avec un homme avec qui elle est encore aujourd’hui (plus de 4 ans). Tout allez bien entre eux durant ces 3 année ou mon mari n’avait pas refait sa vie. Ils s’entendaient très bien et faisaient tout pour le bien être des enfants. Le jour ou on s’est marié elle a montré son vrai visage la jalousie la gagné et elle fait tout pour nous discréditer aux yeux des enfants. Notre force et de ne pas rentrer dans son jeu en ne la critiquant pas et on se dit que les enfants un jour sauront faire la part des choses... On va tout de même essayer d’avoir la garde mais c’est pas gagné vu que mon mari a déménagé suite à notre mariage et qu’ils ont grandit dans leur ville ou ils habitent actuellement.

              [Répondre à ce message]

      • > Au secours,
        29 février 2008 , par
        loute   [retour au début des forums]

        bonjour, je voulais savoir si quand le pere reclame le droit de garde de son enfant, es-ce que le juge demande l’avis de sa concubine ou pas ?

        [Répondre à ce message]

    • > Garde des enfants - Les pères ont-ils raison de se plaindre ?
      16 avril 2007 , par
      kellya509   [retour au début des forums]

      a bon mé lé péres ausi font sa mé euxs il delaisse leurs enfants encore pire alors pourquoi leurs faire confiance de plus un enfan,t a plus besoin de sa mére ke de son pére alors excuser moi de dire sa mais vous etes folle car je croi ke si on n’est une mére responsable on assume lses enfant car je ne voudrait pa d’une autre mére our mon enfant car moi méme je suis un enfant et je naccept pa ke les enfant soitdivise entre deux logement son pére peut lui rendre visite mé c tout c moi qui est souffert a lazccouchement c pour le delasser a ladolescence

      [Répondre à ce message]

      • > Garde des enfants - Les pères ont-ils raison de se plaindre ?
        23 avril 2007 , par Papa à un rôle à jouer autant que maman
          [retour au début des forums]

        C’est quoi cette idée de croire qu’un enfant plus besoin de sa mère que de son père. Chacun apportent qu’elle que chose de différent mais essentiel à un enfant, soit un équilibre !! Chacun à un rôle très important. Ce qui est bien triste c’est que certains parents ’’assument leurs enfants’’...

        [Répondre à ce message]

      • > Garde des enfants - Les pères ont-ils raison de se plaindre ?
        25 janvier 2013 , par BaTo
          [retour au début des forums]

        ...Je suis choqué de lire ce genre de chose. Parce que la mère accouche alors elle a plus de droit envers l’enfant que son père ??? Mais c’est n’importe quoi d’entendre ce genre de conn...ries !!! Déjà à la vue de ton orthographe tu n’a pas l’air d’avoir plus de 14 ans, essaie d’évoluer un peu intellectuellement et j’espère que tu changeras d’avis (le post date depuis plusieurs années j’espère que tu as changé depuis...). Les pères et les mères apportent tous deux des choses différentes à l’enfant, et donc des choses complémentaires. L’enfant n’a pas plus besoin d’une mère ou plus besoin d’un père, il a besoin DES DEUX !!! Alors lorsqu’il est question de séparation, il est inadmissible que les mères soient privilégiées par rapport aux père ! Les pères on autant le droit de garde que les mères. Jamais on entendra un père dire qu’il a plus le droit de garde que la mère, alors que les mères qui revendiquent avoir plus de droit que le père sont plus de 70%, c’est révoltant... Les pères souffrent tout autant que les mères lorsqu’ils n’ont pas leur enfant avec eux. Egalité homme/femme ça vous arrange bien quand il faut apparemment...

        [Répondre à ce message]

    • Mamans et papas
      25 avril 2007 , par Julie
        [retour au début des forums]
      http://sisyphe.org/forum.php3?id_ar...

      Bonjour à tous !! Je me présente je m’appelle Julie, j’ai 16ans, mes parents ont divorcés lorsque j’avais 4ans et je me rappelle de ce jour où ma mère m’a laissé seule avec mon papa...Je suis d’accord avec vous cher Madame les hommes portent souvent trop vite des préjugés sur les femmes et c’est une honte que les soi-disant nommés "mères" s’envoient en l’air lorsque leurs enfants sont chez elles et qu’elles ne pensent qu’à leurs gueules(excusez-moi) !!Je peux vous dire que c’est horrible d’entendre votre "mère" si je peux appelé cette personne ainsi jouir, crier, et d’entendre l’homme lui dire des choses incroyables soi-disant et même encore à l’age de 14ans j’ai vécu ces choses jusqu’au jour où je lui ai dit que je n’en pouvais plus...depuis ce jour je n’ai plus jamais revu ma mère et je ne veux plus avoir aucun contact avec elle même si je sais qu’en quelque part ce côté maternelle me manquait...La seule personne qui a été avec moi pour me soutenir est mon papa depuis le début et maintenant ma belle mère avec qui je’ai une très bonne relation !!!Mais quand on me dit que les mères sont prioritaire pour avoir la garde de leurs enfants O.K si elles sont digne de porter ce nom sinon je les qualifirai plus d’extravagante...

      [Répondre à ce message]

      • > Mamans et papas
        17 janvier 2008 , par mario
          [retour au début des forums]

        slt je suis conplaitements d’acorde avec toi.

        [Répondre à ce message]

      • > Mamans et papas
        7 février 2008 , par
        aurelie   [retour au début des forums]

        bonjour je me présente je m’appelle aurélie j’ai 23ans j’ai eu mon petit garçon a l’age de 21ans tous ce passé bien entre son papa et moi jusq’au jour ou il a décidé de partir vivre dans un notre pays en me laissant seule avec mon bébé, tout en sachant que mes revenu financiers ne me permettai pas d’assumer complétement mon fils je ne voulai pas allé jusqu’a lui demander une pension parceque j’avais trop de fierté et je voulai comme meme garder une bonne entente et faire les choses a l’amiable mai au bout de 1 ans de séparation je voudrai refaire ma vie mais il fait tout pour que je sois malheureuse et me demande la garde exclusive de mon fils en sachant ke cela fait un qu’il ne la pas vu et kil n’a rien fait pour lui .

        [Répondre à ce message]

    • > Garde des enfants - Les pères ont-ils raison de se plaindre ?
      1er mai 2007 , par
      d_james   [retour au début des forums]
      Garde des enfants - Les pères ont-ils raison de se plaindre ?

      Enfin toutes les mères heureusement ne sont pas comme ça, il y a des mères responsables. Mais, je suis quand même d’accord avec vous concernant votre article, je suis moi-même victime de cette justice qui donne raison à ce genre de mère que vous cité. Je suis content que vous nous soutenez. C’est une situation qui est difficile à vivre, surtout quand vos enfants sont confiés à une mère qui ne veulent pas.

      [Répondre à ce message]

    • > Garde des enfants - Les pères ont-ils raison de se plaindre ?
      10 septembre 2007 , par
      paquiste   [retour au début des forums]

      bonjour a vous tous je suis pere d’un enfant de 4et demi et je viens de me separer ca fait a peine 3 mois et je soufre beaucoup car mon ex conjointe est partie avec mon fils a plus de 45 km de moi,au debut je l’avait autorise a quitter pour aller aussi loin sauf que je suis revenu sur ma desition et je lui demande de demeurer dans le coin ou j’habitait car je voulais la garde partage mais elle ma fait une crise et j’ai eu peur elle me disait qu’elle penssait au suicide si je l’empechait de partir alors pour mon fils pour qu’il est sa maman encore longtemps je l’ai lesse partir mais aujourd’hui je le regrette enormement je crois que mon fils a vraiment besoin de moi et elle m’otorise a le voir 2 fin de semaine sur trois mais moi je voudrais plus .depuis que ca mere a retourne travailler apres l’acouchement c’est moi qui enprenait soin tout les soir car elle travaillait tout les soir sauf le jeudi et le vendredi cependant le jeudi soir elle avait des reunions de mince a vie alors elle etait la pour lui que le vendredi et le wikend avec moi ,je me demande qu’elle sont mes recource est-ce qu’un juge pourait m’otorise a avoir la garde de mon fils j’aimerais bien avoir de l’aide ....

      [Répondre à ce message]

    • Ah bon ?
      17 septembre 2007 , par
      lou   [retour au début des forums]

      Combien connaissez vous de cas comme celui ci ? Mère séparée avec 1 enfant. Officiellement garde alternée, dans les faits je m’occupe de tout gérer (car l’autre pas le temps...)et c’est plus "alterné" pour moi que pour lui ! et pas de pension. Donc pas le temps de m’envoyer en l’air comme vous dites !!! MERCI DE NE PAS TOUT MELANGER !

      [Répondre à ce message]

    • > Garde des enfants - Les pères ont-ils raison de se plaindre ?
      22 novembre 2007 , par
      iiiiii   [retour au début des forums]

      chaques couple a son histoire ne juge pas ma belle

      [Répondre à ce message]

    • > Garde des enfants - Les pères ont-ils raison de se plaindre ?
      20 juin 2008 , par Internaute
        [retour au début des forums]

      je ne suis pa d’accord je suis une bonne mere responsable malheureusement je me suis fait duper n ecoutant mon avocat resultat j’ai perdu mon fils c’est son pere qiu a eu la garde resultat mon fils c’est laisser mourir

      [Répondre à ce message]

    • > Garde des enfants - Les pères ont-ils raison de se plaindre ?
      11 septembre 2008 , par
      wolf   [retour au début des forums]
      garde des enfants:et le père.....

      depuis la naissance de mes filles, je m’en suis tj largement occupées,maintenant que la séparation s’annonce,leur mère veut la garde exclusive juste pour m’emmerder,je trouve cela scandaleux,vu que la nuit,elle ne sait pas se lever en cas de soucis !!!

      [Répondre à ce message]

    • > Garde des enfants - Les pères ont-ils raison de se plaindre ?
      23 mars 2009 , par
      bernard   [retour au début des forums]

      bonjour,je repond a ce courrier car je vien d’avoir,il y a quelque moment une séparation.ma femme est parti cher cé parent s’en me prévenir et g appris quelle a actuellement une relation depuis pas mal de temp avec cette personne.elle m’a trahit,je suis tres malheureux et je ne me fais pas a l’idée de la séparation surtout que je suis tres attché a ma fille.g tand besoin d’elle.

      [Répondre à ce message]

    • > Garde des enfants - Les pères ont-ils raison de se plaindre ?
      2 décembre 2012 , par
      xanar   [retour au début des forums]

      c’est une réalité qui ce fait bien plus présente qu’on le pense ,ces rare de voire des femme s’exprimer de cette facon

      [Répondre à ce message]

    • > Garde des enfants - Les pères ont-ils raison de se plaindre ?
      28 août 2013 , par nanou0681
        [retour au début des forums]

      je suis tout à fait d’accord avec ce message, j’ai l’exemple concret avec l’ex de mon frère qui enferme ces 2 enfants dans leur chambre volets fermés et lumière éteinte pour être tranquille ou les enferme dehors tant qu’elle regarde la télé pour encore une fois être tranquille. lui se levait avec plaisir toutes les nuits pour les couches et les bibis alors qu’il se levait de bonne heure pour le boulot pendant que mme dormait bien gentiement. les hommes sont à l’heure actuelle aussi capables que nous. malheureusement les textes de loi ne sont pas respectés pour les papas responsables qui désirent s’occuper de leurs enfants.

      [Répondre à ce message]

    > Garde des enfants - Les pères ont-ils raison de se plaindre ?
    11 octobre 2005 , par Gilles Bolduc   [retour au début des forums]

    Comment faire respecter ces jugements alors !!!

    Je suis dans la situation ou au départ une entente fut signer à l’amiable avec la mère et ensuite celle-ci fut entérinée par un juge, mais jamais la mère n’a respecté l’entente signée. Je suis retournée devant la cours pour qu’elle respecte l’entente, une étude psychosociale fut ordonnée pour madame et la famille celle-ci me donne raison sur tous les point et exige que madame remettre en place mes périodes de gardes, celle-ci n’est toujours pas respecter. Je retournerai encore devant le juge, nous offrirons même de prendre un psychologue indépendant et spécialiste dans le dommaine pour comprendre le problème le résultat fut le même que l’étude psychosociale, le juge fera un judement intérimaire pour que je puisse revois mes enfants jusqu’à la prochaine audition, mais madame ne respectera pas ces mesures non plus, donc depuis le début des procédures je n’ai pratiquement pas revu mes fils (3 ans) Comment faire respecter ces jugements si je n’ai aucun recours contre madame. Si elle ne respecte aucun jugement ou étude sans aucune conséquence serait-ce parce que Madame est travailleuse sociale dans le secteur enfant 0 à 12 ans ou encore que son père est un ancien sous-ministre et qu’il est capable de mettre la pression aux bons endroits.

    Dites-moi maintenant COMMET PUIS-JE FAIRE POUR FAIRE RESPECTER CES JUGEMENTS, faites vite je retourne encore devant le juge le 14 octobre 2005 et toujours pour qu’elle respecte les jugements et études déjà faites.

    Merci de prendre le temps de me lire.

    Si vous voulez plus d’info cela ne me dérangera pas appelez-moi et cel me fera extrêmement plaisir d’entendre autre chose que, si c’est comme ça c’est qu’il l’a mérité.

    Bonne journée

    Gilles Bolduc

    [Répondre à ce message]

    • >dans le même bateau
      19 mars 2006 , par
      lynda   [retour au début des forums]

      Je suis une mère dans le même bateau que vous. Depuis trois ans j’ai une garde partagée imposée par un tribunal, ma fille a maintenant 7 ans et vit des angoisses jusqu’à se rendre malade à chaque fois que le père prolonge la garde à sa guise. Malgré les commentaires des juges lors d’audiences monsieur maintient qu’il respecte le jugement car les commentaires ne sont pas écrit.(le jugemet est truffé de zones grise qui font place à beaucoup d’interpétations). J’ai engloutie d’énormes sommes sans résultat. Durant ce temps ma fille écope.Les recours qui s’offrent à moi sont le recours aux tribunaux...Mais à quoi bon si l’intéret de l’enfant n’y est pas représenté ! Le père est psychoéducateur dans un clsc et sait pertinemment les rouages de cet engrenage. Ce jugement donne du pouvoir au père qui en abuse sans tenir compte de sa petite fille intimidée par son intrangisance. Ma fille a été témoins de l’agression physique qu’a fait son père sur moi alors que j’allais reconduire ma fille chez lui.Depuis ce temps elle se soumet à ses exigences et a peur qu’il me fasse mal à nouveau. C’est elle qui fait les concessions.Son enfance s’est envolée...

      Malgré tout je dois avoir des preuves pour tout et rien. Comment démontrer la mauvaise foi ? Comment prouver qu’elle ne peut m’appeler même si c’est ordonné ? Qu’elle se rend malade afin de bénificier d’un répit...du père ?

      Je veux simplement que le jugement soit respecté pour une fois. Sinon qu’en est il de la valeur d’un jugement ? Et qu’en est il de la vie imposée à cette petite fille de 7 ans ?

      Nous avons besoins d’alliés ma fille et moi,mais surtout de paix et de sérénité.

      Lynda

      Je cherche encore une solution efficace. Bon courage m.Bolduc

      p.s. Si m.Bolduc veut me contacter vous pouvez lui donner mon e-mail. Ou si vous pouvez me donner des pistes N’hésitez pas à ma contacter. Merci

      (malgré mon nom, je n’ai aucun lien avec ce monsieur)

      [Répondre à ce message]

      • l’enfant dans la nuit
        31 mai 2006 , par
        LALOU   [retour au début des forums]

        C’est une grand-mère qui vous répond car on semble oublier nos roles constructifs auprès de petits enfants dont le père manipulateur vole la liberté de la mère et de son enfant puisqu’il est le maitre absolu dans ses décisions il manipule à tour de bras la justice la famille et belle famille jusqu’à une enquetrice sociale !!! Le seul recours possible à ce jour, pour etre entendu de tous, lorsque nous sommes dans la vérité, faire appel aux médias au procureur de la république en souhaitant faire réagir l’autorité judiciaire dans l’intéret de l’enfant et le plus grand respect de la mère surtout quand des faits très graves ont été constaté et que le père crée le désordre par des actes manipulatoirs

        [Répondre à ce message]

        • > l’enfant dans la nuit
          28 janvier 2007 , par Guillhem
            [retour au début des forums]

          Bonjour a tous (et a toutes) Voila j’ai 17 ans et j’ai deux soeurs 14 et 12 ans et nos parents vont droit au divorce. Ma mere a trompé mon pere de nombreuses fois en n’en cachant rien a ses enfants comme a son mari. De plus elle a régulierement des contactes (telephone, sms ,e mails) devant nous avec ce mec dans notre maison a des heures ou l’on y est tous... Je trouve cela de nature trés traumatisante pour mes petites soeurs d’autant qu’elle essaye de les rallier a sa cause..."tu veras tu auras deux nouvelles soeurs "etc... Il faut noter que ce mec divorcé deux fois est sensé lui ammener la "stabilitée" alors que nous avons construit une maison il ya a peine 4 ans. Ma mere endette mon pere un peu plus chaques jours. Toutefois mon pere qui était un battant a était brisée par cette adultére et est au bord du "ménage a trois" pour peu qu’elle reste or je veux qu’il se batte qu’il la foute dehors et qu’il ai les droits de garde exclusifes.j’ai perdu confiance en mon pere mais je ne sais comment faire pour débloquer la situation... Avez vous une idée d’un point de vue juridique qui soit suffisante pour que je puisse lancer moi meme la procédure ? Une constatation du traumatisme et de l’état depressif de ma plus petite soeur serait ellke suffiosante ? mon autre soeur et moi devont nous temoigner ? si oui a qui ? merci de me repondre....

          [Répondre à ce message]

      • que faire ?
        12 février 2007 , par
        yezza   [retour au début des forums]

        bonjour, je suis tombe par hasard sur ce site.Je recherchais moi mme des solutions concernant la garde de ma fille de 11ans.Ele aussi,n’ose rien dire chez son pere,au point de ne pas dire que c’est elle qui a demande a vivre avec moi.Elle souffre enormement de cette situation physiquement (elle porte environ10 kilogs tous les vendredi au moment du changement de residence)et psychiquement ex^rimes par des dessins ou un comportement exagere.Je me demande moi aussi comment prouver la mauvaise foi et la manipulation.Contrairement a vous,ma fille n’a mme pas ete entendue lors du jugement ?La justice prend elle vraiment en compte l’interet de l’enfant.Je vou souhaite vraiment bcp de courage a vous et a votre fille.

        [Répondre à ce message]

        • Julie - Que Faire ?
          13 décembre 2007 , par
          July   [retour au début des forums]

          Moi j’ai Bientot 15ans et je veux que ma mère est ma garde , quand je suis chez mon père jose rien dire , jai peur de lui jaimerais savoir comment démarcher pour que ma mère est ma garde. Son comportement a des répercution sur mon travail scolaire , je baisse chaque année ,jzi peur de ne pouvoir passer en seconde il me met trop la pression . S’il vous plait dite moi comment démarcher pour que ma mère est la garde .

          [Répondre à ce message]


       Pour afficher en permanence les plus récents titres et le logo de Sisyphe.org sur votre site, visitez la brève À propos de Sisyphe.

    © Sisyphe 2002-2013
    Sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2011 | |Retour à la page d'accueil |Admin