| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Femmes du monde | Polytechnique 6 décembre 1989 | Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  

                   Sisyphe.org    Accueil                                   Plan du site                       






dimanche 6 novembre 2005

Entre Pauline et Boisclair

par Michel Venne






Écrits d'Élaine Audet



Chercher dans ce site


AUTRES ARTICLES
DANS LA MEME RUBRIQUE


Au Québec : « N’importe qui, sauf Pauline » (Bernard Landry, ex-chef du Parti québécois)
André Boisclair, chef du Parti québécois - L’indépendance Tupperware
Jeux de pouvoir, tolérance aveugle et glissement éthique
Le facteur "sexe" dans la course à la direction du Parti québécois
Pauline Marois nous conduira à l’indépendance
Le Parti québécois a-t-il besoin d’une fausse victime à sa tête ?
Le Parti québécois élira-t-il son fossoyeur le 15 novembre ?
"L’affaire Boisclair", révélatrice d’une classe politique et d’une société
Cocaïne et politique au Québec, 2e partie : le tabou
Cocaïne et politique au Québec, 1ière partie : l’Affaire Boisclair
La vraie faute d’André Boisclair
Pauline Marois, un choix responsable et prometteur
L’affaire Boisclair
Lettre à Pauline Marois
Pourquoi je ne voterai pas pour André Boisclair
Pour le vivant Québec de ma vie
Pour une "vraie" nouveauté - Lettre ouverte aux membres du Parti québécois
L’intérêt supérieur de la nation
La vie politique devant soi : appui à Pauline Marois







« L’élection d’un nouveau chef ne concerne pas seulement les membres du Parti québécois. Le Québec est à la recherche de quelqu’un capable d’affronter le premier ministre Jean Charest et d’offrir à la population un choix réel lors des prochaines élections (...)

Il est vrai que Pauline Marois n’a pas l’étoffe d’un tribun. Mais sa simplicité, sa franchise, la connaissance des dossiers dont elle a su faire preuve, la détermination affichée au sujet de la réalisation de la souveraineté, sont des qualités que les membres devraient prendre en considération.

Le prochain chef du PQ aura la tâche ardue de réconcilier les tenants des différents courants au sein comme à l’extérieur du parti. Certains se rallient à lui parce qu’il est écouté par des électeurs adéquistes qui boudent le Parti québécois. Mais il a toute la gauche contre lui. En face, Mme Marois est capable de rallier les appuis d’un Joseph Facal. Son MBA obtenu aux HEC et son expérience au Trésor et aux Finances valent bien le court séjour de M. Boisclair à Boston. Et puis elle récolte à gauche les appuis qui font défaut à son rival (...)

Lire l’article intégral dans Le Devoir, 7 novembre 2005.


Partagez cette page.
Share


Format Noir & Blanc pour mieux imprimer ce texteImprimer ce texte   Nous suivre sur Twitter   Nous suivre sur Facebook
   Commenter cet article plus bas.

Michel Venne



    Pour afficher en permanence les plus récents titres et le logo de Sisyphe.org sur votre site, visitez la brève À propos de Sisyphe.

© SISYPHE 2002-2005
http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Retour à la page d'accueil |Admin