| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Femmes du monde | Polytechnique 6 décembre 1989 | Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  

                   Sisyphe.org    Accueil                                   Plan du site                       






lundi 30 janvier 2006

La Commission spéciale sur la loi électorale : consultations pour la révision du mode de scrutin au Québec

par Mercédez Roberge, présidente du MDN






Écrits d'Élaine Audet



Chercher dans ce site


AUTRES ARTICLES
DANS LA MEME RUBRIQUE


La parité hommes-femmes en politique, une question de démocratie et de justice
Élection Québec 2014 - Je ne tairai pas ma colère
Sommet sur l’enseignement supérieur au Québec - Y aller ou ne pas y aller ?
Lise Payette - Poursuivre sa route avec une farouche indépendance d’esprit
"Un Québec pour tous" (et pour toutes...) - Discours inaugural de la première ministre du Québec à l’Assemblée nationale
Journée historique pour les femmes du Québec : entre fierté et consternation
Sur le "vaisseau amiral" de la capitaine Marois
Voter vrai
"La Marois" pour qui je vote
Élections 2012 - Le NMQ appelle à choisir le projet de pays avant la partisanerie
Où sont les femmes dans le débat ?
Québec 2012 - Lettre ouverte d’Andrée Ferretti à Pauline Marois
Pauline Marois : l’étoffe d’un premier ministre ?
La remarquable campagne de Pauline Marois
Les Libéraux et l’angoisse de la défaite
Mentir : l’arme corrosive du pouvoir libéral, aujourd’hui comme en octobre 1970
Derrière l’arrestation et la détention de Yalda Machouf-Khadir
Grève étudiante - Les origines d’une rébellion printanière
Honte à vous, Jean Charest
Conflit étudiant - De l’argent pour les étudiantEs … et les autres !
L’"entente" entre le gouvernement et les étudiantEs - Quelle supercherie !
L’égalité hommes-femmes dans la représentation : un objectif collectif
Deuxième Rendez-vous mensuel de la démocratie : "Le taux de participation sous des modes de scrutin proportionnels"
Nous unir et soutenir Pauline Marois pour réaliser l’indépendance du Québec
Les membres du Parti québécois peuvent agir pour que leur parti mérite à nouveau sa réputation démocratique
Encore du chemin à parcourir au Québec pour une pleine participation des femmes à la société
Pas de religion dans les garderies du Québec à compter de juin 2011
Le Mouvement pour une démocratie nouvelle demande à l’ADQ et à QS d’exiger une réforme électorale complète
La meute est lâchée
Recrutement militaire dans les écoles – Le recul de la FFQ injustifié
Projet de loi 94 sur les accommodements raisonnables - Il faut des amendements
Les membres du Parti libéral du Québec peuvent compléter la réforme du mode de scrutin
Les membres du Parti québécois doivent préserver l’héritage de René Lévesque
Projet de loi 94 sur les accommodements raisonnables - L’arbre qui cache la forêt (bis)
Le "old boys network" toujours actif - Une commission à reculons
Égalité - Il est temps de joindre le geste à la parole !
Encore une fois, de nombreuses voix réclament un nouveau mode de scrutin
Pour une représentation équitable des femmes et des hommes en politique - Mémoire du Conseil du statut de la femme sur le projet de loi no 78
14 semaines pour s’engager à améliorer la représentation des femmes dans la députation
Les intérêts de Lucien Bouchard
L’égalité durable - Mémoire déposé à la Commission parlementaire relative à la loi électorale
Urgence démocratique - Il ne reste que 26 semaines pour une réforme du mode de scrutin
Réforme du mode de scrutin - Un consensus citoyen écarté au profit de voix influentes
Ne nous résignons pas à l’idée de subir une démocratie déficiente
Mouvement pour une démocratie nouvelle au Forum social québécois
Islamisme au Canada - "Gardiennes de l’Identité" …non, plutôt gardiennes de l’égalité 
Un budget n’est jamais neutre !
De l’importance des quotas dans les conseils d’administration : réponse à Stephen Jarislowsky
Réforme du mode de scrutin : ne ratons pas les prochaines élections
Le Collectif pour un Québec sans pauvreté inquiet des hausses de tarifs annoncées dans le budget du Québec
Investissons les lieux de pouvoir
Budget du gouvernement du Québec - Le Conseil du statut de la femme énonce ses attentes
"L’équité salariale devient un droit acquis au Québec" - Christiane Pelchat, présidente du CSF
Travailleuses de services de garde et de soins de santé. Résumé du jugement de la Cour supérieure du Québec blâmant le gouvernement
Jean Charest et Pauline Marois : les personnalités politiques les plus utiles à l’égalité des femmes en 2008
PPP - Une dernière occasion d’en parler avant longtemps
La parité au Conseil des ministres : une injustice faite aux hommes ??!!
La parité, un concept aussi important que la territorialité
Des distorsions et des iniquités dues au mode de scrutin
Le 8 décembre, votons contre l’indifférence à la pauvreté
Le Directeur général des élections appelle les Québécois et les Québécoises à exercer leur droit de vote
Le Mouvement pour une démocratie nouvelle interpelle les partis politiques sur la réforme du mode de scrutin
Les promesses de Jean Charest : une insulte pour les jeunes professionnelles en soins
La Cour supérieure du Québec donne raison à 25 000 travailleuses de la santé et des services de garde dont le gouvernement avait suspendu les droits
"La diversité : une valeur ajoutée". Politique gouvernementale pour favoriser la participation de tous (et de toutes*) à l’essor du Québec
Stratégie gouvernementale d’intégration des personnes immigrantes - Il reste beaucoup à faire, dit la FFQ
Le Parti québécois dépose un projet de loi pour l’accès des enfants à leur pleine pension alimentaire
Tous les votes doivent être égaux, quel que soit le lieu où ils s’exercent et quel que soit le parti choisi
Les organismes communautaires du Québec exigent une rétractation du journal "La Presse"
Pensions alimentaires : Québec pige dans les poches des enfants !
Cocorico de mâles péquistes
Le gouvernement n’a plus aucune raison de priver le Québec d’un mode de scrutin véritablement proportionnel
Québec détourne 46,5 millions par année destinés aux enfants les plus pauvres !
Des dizaines de personnalités appellent à se mobiliser pour la défense d’un système public, accessible et de qualité au Québec
Groupe de travail Castonguay : des groupes de femmes réclament un débat public d’urgence
Boisclair parti, le Parti québécois toujours en quête d’un "sauveur"
Parti québécois - Marois ou Duceppe
Scrutin proportionnel - Dumont et l’ADQ respecteront-ils leur engagement ?
Pour en finir avec le mode de scrutin - Lancement d’une campagne
Le véritable changement viendra lorsque les résultats électoraux seront proportionnels
Élections Québec 2007 - Un véritable séisme, par Michel David, "Le Devoir"
Élection au Québec lundi 26 mars
Élections Québec 2007 - Voter progressiste, c’est voter solidaire
Services de garde - Pourquoi ne pas laisser payer les riches ?
Dossier Élections Québec 2007
La mondialisation menace-t-elle notre culture ? Forum de l’INM
Moi aussi, ma décision est prise
Une politique industrielle au détriment d’une réelle politique du médicament
Politique Québec : dossier principal
Les femmes dérangent
La Loi 57 : la hargne de l’État contre les pauvres
Conséquent ?
Prestation clownesque
Revendications des femmes pour l’atteinte de l’égalité entre les femmes et les hommes
Le PQ, un parti à deux étages
Lettre ouverte à André Boisclair - Pourquoi je voterai libéral
Colloque "Des partis et des femmes", les 20 et 21 octobre à Québec
L’élection d’André Boisclair : une élection complimentaire
L’argent plus tôt que prévu en éducation... les élections aussi
Il faut s’attaquer aux mœurs politiques
Projet de réforme du mode de scrutin : un premier bilan
Femmes et élections : de la pluralité des analyses des modes de scrutin
Réforme électorale - Le Conseil du statut de la femme erre complètement !
En prônant le statu quo, le Conseil du statut de la femme fait fi des véritables enjeux pour les femmes
Louise Harel s’oppose à l’instauration d’un scrutin proportionnel au Québec
Le gouvernement du Québec doit faire mieux que dans son avant-projet de loi
Manifeste pour un Québec solidaire
Le Groupe Femmes, Politique et Démocratie reçoit le prestigieux "Prix Condorcet-Aron" du Centre de recherche et d’étude politique de Belgique
L’incohérence de Québec dans les services aux familles sème l’inquiétude
Revendications des mères étudiantes et des ménages étudiants du Québec
Une nouvelle ministre de la Condition féminine à Québec
Comment fabriquer un problème
C’est assez !
Prioriser la proportionnelle pour garantir enfin la pleine citoyenneté des femmes
Les travailleuses des services de garde expriment leur colère
Apolitiques, les jeunes femmes ?
Mettre le féminisme au coeur du politique
Les femmes ont besoin du régime des rentes du Québec
« À bâbord » se penche sur la "réingénierie" de Charest
Un budget équitable au service d’un Québec d’abord solidaire
Appui à la Coalition Solidarité Santé contre le projet de loi 25 à Québec
Le cabinet Charest marque un recul pour les femmes
Des femmes exigent leur place dans les institutions démocratiques au Québec
Au Québec, une consultation bidon sur la pauvreté







Le Mouvement pour une démocratie nouvelle réclame des modifications majeures au mode de scrutin proposé dans l’avant-projet de loi

Montréal, le 25 janvier 2006. Le Mouvement pour une démocratie nouvelle (MDN) a présenté son mémoire lors de la première journée des audiences publiques de la Commission spéciale sur la loi électorale (CSLE). Elle y a réclamé des modifications majeures au mode de scrutin proposé dans l’avant-projet de loi du gouvernement.

Le modèle proposé par le gouvernement (de type mixte à tendance majoritaire) contient des déficiences majeures qui doivent être corrigées car il ne permettra ni l’expression optimale de la volonté populaire, ni son respect global. Il doit donc être sérieusement reformulé.

Contrairement à ce qu’annonce l’avant-projet de Loi, tous les votes ne compteront pas, les distorsions, les iniquités et le non-respect de la volonté populaire se poursuivront. La représentation des idées politiques, pourtant présentes dans la population, dépendra encore essentiellement de leur concentration géographique. « Ces problèmes nous les connaissons bien puisqu’ils sont inhérents au système actuel et se produisent à chaque élection. Pour obtenir un changement véritable, il ne faut surtout pas reconduire les défauts du système actuel sous une autre appellation », affirme Mercédez Roberge, présidente du MDN.

Cette réforme aura des répercussions à long terme sur l’ensemble de la société et l’exercice ne doit pas être fait à moitié ni aboutir à un demi-résultat. Ainsi, le prochain mode de scrutin du Québec doit faire cesser les distorsions et les barrières et non pas uniquement réduire les écarts du système actuel. Tel que présenté, l’avant-projet de loi remplaçant la Loi électorale ne relève pas ce défi. Conséquemment, l’Assemblée nationale ne refléterait pas vraiment plus qu’aujourd’hui la réalité plurielle de la société québécoise.

Pour le MDN, il est manifeste que cette institution accuse un retard considérable face à l’évolution de la société québécoise et que le mode de scrutin peut contribuer de façon importante à sa mise à jour. « Il est normal et urgent d’agir pour véritablement faire de l’Assemblée nationale lieu rassembleur du pluralisme social, politique et démographique du Québec », a souligné Mme Roberge lors de l’audience.

Le Mouvement pour une démocratie nouvelle propose plusieurs modifications importantes qui doivent être apportées à la proposition gouvernementale afin de rendre cette réforme significative et mener à un changement véritable.

Pour véritablement respecter la volonté populaire et traduire le pluralisme politique, la compensation devrait se faire selon une liste nationale structurée selon plusieurs critères. La répartition proportionnelle des sièges doit être le résultat de l’expression de l’ensemble de l’électorat, non pas celui de son fractionnement par districts. Structurer les listes des partis signifiera garantir leur équilibre en matière de répartition sur le territoire, d’égalité et de diversité. Ainsi, elles devraient compter des candidatures de toutes les régions, une alternance femme-homme et des candidatures issues de la diversité ethnoculturelle. L’électorat pourrait alors juger des efforts des partis en ces matières. De plus, les partis politiques et la population porteraient collectivement la responsabilité de la diversification de la composition de l’Assemblée nationale en fonction de valeurs partagées.

Un mode de scrutin mixte nécessite deux votes distincts car l’électorat doit avoir la possibilité d’exprimer ses choix distinctement et le plus précisément possible : le choix d’une personne qui représentera sa circonscription et le choix d’un parti pour former le gouvernement.

La combinaison du vote unique et de la division du Québec en 27 districts ne permet pas la représentation équitable des partis politiques, petits et grands, en sur-représentant l’aspect territorial au détriment de la proportionnalité des résultats. Ces modalités, et leurs effets combinés, engendrent la perte de trop nombreux votes, contrairement aux objectifs de l’avant-projet de loi.

D’autre part, la proportionnalité serait grandement affectée si le nombre de sièges proportionnels (50) diminuait au profit de sièges de circonscription (77 sous le mode de scrutin majoritaire), ce ratio de 40/60 limitant déjà l’effet proportionnel.

Quant aux mesures proposées en vue d’augmenter la présence des femmes et de personnes issues de la diversité ethnoculturelle, elles ne sont pas suffisantes. Les bonifications financières s’adressant aux partis politiques devraient être attribuées en fonction des personnes élues plutôt qu’en fonction des candidatures. Ces mesures concrétisent une décision de société laquelle est appuyée par un financement public. Il serait ainsi plus efficace de récompenser les résultats plutôt que les efforts. Les mesures visant la représentation des femmes devraient s’appliquer à compter de 35 % (plutôt que 30 %) pour récompenser leurs résultats additionnels. Ces bonifications demandent un suivi, des plans d’action spécifiques et des rapports sur l’utilisation de ces argents. Il faudrait également les appliquer jusqu’à ce que les résultats se maintiennent. Autrement, l’avant-projet de loi pourrait bien enrichir les partis politiques sans que l’égalité de représentation des femmes et des hommes à l’Assemblée nationale ne soit atteinte ni que le nombre de personnes issues de diverses origines ethnoculturelles ne soit augmenté. La vraie question à poser étant bien « quelles seraient les meilleures mesures » et non pas « OUI ou NON à des mesures »

La réforme du mode de scrutin est une démarche structurante et un geste important de citoyenneté qui ne doit pas être subordonné à d’autres considérations que des objectifs démocratiques. Ce processus étant un rendez-vous avec l’histoire et avec l’électorat québécois, la présente consultation doit mener à des résultats signifiants.

Selon les informations fournies par la Commission, celle-ci aurait reçu environ 240 mémoires et près de 500 demandes d’audiences publiques. La question intéresse de plus en plus de personnes et rejoint maintenant un large éventail d’organismes, des groupes locaux jusqu’aux regroupements provinciaux, qui y voient un geste de citoyenneté important. Cette impressionnante énergie de changement signifie que le statu quo serait inadmissible et que l’avant-projet de loi est encore loin de représenter la réponse adéquate aux problèmes du mode de scrutin actuel.

Le MDN invite la population et les organismes à faire de même lors des audiences publiques qui se dérouleront dans 16 villes d’ici au 9 mars. Leur contribution est essentielle pour qu’une réforme majeure du mode de scrutin se réalise et qu’elle propulse le Québec sur des voies d’avenir. Pour le MDN, à l’heure du « Vivre ensemble », il est temps de se donner les moyens pour véritablement « Gouverner ensemble ».

Le mémoire du MDN est accessible sur son site web. Il a été présenté à la Commission spéciale sur la loi électorale à Québec le 24 janvier 2006 à 16h00. Le MDN surveillera de près les travaux de la Commission afin que ses conclusions soient connues d’ici à la fin juin 2006.

- 30-

Pour que mon vote compte vraiment - Un mouvement citoyen non partisan

Adresse postale : CP 49059 CSP PL. VERSAILLES (7275 Sherbrooke est local 32),
MONTRÉAL, QC, H1N 3T6
Courriel
http://www.democratie-nouvelle.qc.ca

Qu’est-ce que le Mouvement pour une démocratie nouvelle ?

Le Mouvement pour une démocratie nouvelle (MDN) est un mouvement citoyen non partisan qui s’emploie à ce que le Québec dispose d’un mode de scrutin respectueux de la volonté populaire, permettant une représentation égale entre les femmes et les hommes, incarnant la diversité ethnoculturelle québécoise ainsi que le pluralisme politique, et attribuant une juste place aux régions. Son rôle est d’aider la population à évaluer les propositions à la lumière de ces résultats.

Si vous souhaitez être tenu informé des activités du MDN et de l’actualité liée à la réforme du mode de scrutin, visitez notre site web et inscrivez vous à liste de diffusion.

*****

Vous le savez, les audiences publiques de la Commission spéciale sur la loi électorale (CSLE) sont en cours. Le Mouvement pour une démocratie nouvelle y a déjà présenté son mémoire lors de la première journée soit à Québec le 24 janvier à 16h00. La présentation a été fait par moi-même, accompagnée d’Évans Desmangle et de Martin Dupuis, tous deux membres du conseil d’administration du MDN.
Le calendrier des audiences, disponible en PDF sur le site de l’Assemblée nationale, est diffusé au fur et à mesure sur le site de la CSLE. Il faut donc le consulter régulièrement (par exemple la version en ligne actuellement intègre l’audience de Val D’Or du 1er février mais ne va pas au-delà.). Quant aux mémoires ils sont mis en ligne dans les 48 heures qui suivent leur présentation orale (dans la section « Mémoires et documents déposés - consultation générale »).

Si vous attendez votre date de convocation, notez qu’il se peut qu’elle vous parvienne tardivement (ce fut notre cas). Cette situation est très loin d’être idéale et nous espérons qu’elle s’améliorera en cours de route.

Dans mon message précédent, je vous indiquais que seules les personnes et organismes convoqués (suite à l’envoi de leur mémoire ou de leur formulaire) pourront s’exprimer aux différentes audiences publiques et que rien ne semblait prévu pour offrir un temps de parole aux personnes se présentant sans s’être préalablement inscrit.

N’ayant encore reçu aucune indication de la part du secrétaire de la Commission, il vaut encore mieux réserver votre place dès à présent en utilisant le formulaire ou encore communiquer avec le Secrétariat de la Commission. L’ampleur des demandes d’audiences amènera peut-être la Commission à proposer une solution.

Si vous souhaitez visionner les présentations, elles sont diffusées de deux façons.

a. Par internet (en direct en direct et ensuite pour l’horaire télé au fur et à mesure et pour les audiences futures.)

Je vous souhaite une bonne journée et de bonnes audiences !

Mercédez Roberge,
Présidente du Mouvement pour une démocratie nouvelle

P.S. Les prochaines régions visitées sont : (le calendrier est révisé fréquemment - voir le site de la CSLE pour plus de précision)

. Région de l’Abitibi-Témiscamingue : 1er février 2006 (Hôtel Forestel de Val-d’Or) : 13h30 à 14h40
. Région de l’Outaouais : 2 février 2006 (Hôtel Holiday Inn Plaza la Chaudière de Gatineau) : 11h00 à 12 h 40 et 14 heures à 17h45 et 19h30 à 20h40
. Région des Cantons de l’est : 7 février 2006 (Hôtel Delta Sherbrooke) : 9 h 30 à 12 h 30 et 14 heures à 18 heures
. Région de Chaudière-Appalaches : 9 février 2006 (Lévis - Centre Raymond-Blais) : 9 h 30 à 12 h 30 et 14 heures à 18 heures
. Région du Bas-Saint-Laurent : 14 février 2006 (Hôtel Rimouski) : 9 h 30 à 12 h 30 et 14 heures à 18 heures
. Région de la Gaspésie : 15 février 2006 (Hôtel des Commandants de Gaspé) : 9 h 30 à 12 h 30 et 14 heures à 18 heures

Mis en ligne sur Sisyphe, le 28 janvier 2006


Partagez cette page.
Share


Format Noir & Blanc pour mieux imprimer ce texteImprimer ce texte   Nous suivre sur Twitter   Nous suivre sur Facebook
   Commenter cet article plus bas.

Mercédez Roberge, présidente du MDN

L’auteure est présidente du Mouvement Démocratie Nouvelle.



    Pour afficher en permanence les plus récents titres et le logo de Sisyphe.org sur votre site, visitez la brève À propos de Sisyphe.

© SISYPHE 2002-2006
http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Retour à la page d'accueil |Admin