| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Femmes du monde | Polytechnique 6 décembre 1989 | Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  

                   Sisyphe.org    Accueil                                   Plan du site                       






dimanche 3 septembre 2006

Le discours de la Traîne

par Michèle Bourgon






Écrits d'Élaine Audet



Chercher dans ce site


AUTRES ARTICLES
DANS LA MEME RUBRIQUE


Canada - Le retour des Autochtones : une lutte à nulle autre pareille
La cheffe Theresa Spence s’exprime sur sa grève de la faim et la situation actuelle des Autochtones
Repenser le multiculturalisme
G20 à Toronto - Le Comité jeunes féministes de la CLES dénonce les violences sexistes et la violation des libertés civiles
G20 et brutalité policière au pays de Stephen Harper
Gouvernement Harper – Sabrer avec un zèle religieux dans les programmes pour les femmes
Sommet UE-Canada : les sables bitumineux en accusation
Le viol psychologique d’Omar Khadr
Manifestation pour le retrait de l’ambassadeur du Mexique au Canada
Équité salariale - Entre un idéologue obtus et un opportuniste, les droits des femmes sont menacés à Ottawa
Stephen Harper est-il allergique à Céline Galipeau en particulier ou aux intervieweuses en général ?
La fin de l’équité salariale pour les femmes dans la Fonction publique fédérale
Les femmes et la crise économique
Le budget fédéral laisse tomber les femmes, les travailleurs et les travailleuses
Lettre à la Gouverneure générale Michaëlle Jean en faveur de la coalition des partis d’opposition à Ottawa
Harper Rule : une gouvernance sexiste et inéquitable
Les femmes vous observent, disent des groupes de femmes au premier ministre Harper
Le Comité de la CEDEF de l’ONU scrute la performance du Canada
"À voix égales" invite le Premier ministre à nommer des femmes au Cabinet
Appel des artistes pour la Paix : "Dans dix ans, quelle direction voulez-vous voir le Canada et le Québec emprunter ?"
Votre vote comptera-t-il le 14 octobre ?
Avortement et élection : souvenons-nous
Élection Canada - Sur la question de l’égalité des femmes, Stephen Harper ne répond pas
Maintes raisons de ne pas voter pour Stephen Harper
"Les conservateurs nous ont rappelé que nous sommes ‘juste’ des femmes"
Élections fédérales - Battons-nous contre la droite !
Dieu au pouvoir ! God Bless Canada !
La Fédération des femmes du Québec appelle les Québécoises et les Québécois à battre les Conservateurs
Margaret Atwood s’explique - Harper : déconnecté, dépassé
Ingérence de l’Église catholique dans la campagne électorale au Canada
L’Association des Femmes Autochtones du Québec répond aux excuses du gouvernement Harper
Les compressions du gouvernement Harper forcent le départ d’une leader féministe
Le gouvernement Harper cherche à réduire les femmes au silence
La ministre Oda quitte le ministère de la Condition féminine. Enfin !
La déclaration du Canada à la Commission de la condition de la femme des Nations Unies est tendancieuse et décevante
Politique Canada : dossier principal
Les promesses brisées de Stephen Harper
Stephen Harper tient ses promesses
Des coupures antidémocratiques à Condition féminine Canada
Le gouvernement Harper veut museler les groupes de femmes
La ministre de la Condition féminine, Bev Oda, passe un mauvais quart d’heure devant un comité parlementaire
La ministre à la Condition féminine du Canada interdit aux groupes de femmes de défendre ... les droits des femmes
Il faut rétablir immédiatement le Programme de contestation judiciaire
Pour l’égalité entre les femmes et les hommes, il faut changer le mode de scrutin !
Victoire réjouissante : Vivian Barbot a battu le ministre Pierre Pettigrew
Voter ? Mais pour qui ?
Des leaders afro-québécoises inquiètes s’adressent aux chefs des partis politiques en campagne électorale
L’R des Centres de femmes écrit aux quatre chefs de parti à Ottawa
"Des tribunaux islamiques au Canada ?"
10 ans de budgets fédéraux : les femmes doublement pénalisées
Le budget fédéral ne tient pas compte des femmes
Une décennie de reculs : le Canada de l’après-Beijing
Une autre élection injuste pour la population québécoise et canadienne
Harper, une menace sérieuse au droit des femmes à l’avortement







Rideau Hall est une splendide résidence du Gouvernement canadien. Le bâtiment sert de maison officielle au ou à la Gouverneure générale du Canada. On peut émettre plusieurs commentaires sur la fonction, il reste que l’architecture de la maison est magnifique et qu’elle est elle aussi ouverte gratuitement au grand public.

D’abord, le paysage est un délassement pour les yeux et le boisé recèle une somme d’informations fort intéressantes. Les arbres de la propriété ont presque tous été plantés par des personnalités importantes du monde entier. Par exemple, John Kennedy a planté un chêne rouge, de même que son épouse Jackie. Ce sont les arbres les plus visités. Des plaques commémoratives sur les planteurs d’arbres sont au pied des troncs (on voudrait en abattre certains...) et il est amusant de constater que, très souvent, les arbres plantés par les femmes ont mieux poussé. Doit-on tirer une conclusion ?

Vers la droite, un jeu de cricket rappelle le passage des Britanniques. Très souvent, des équipes pratiquent leur sport favori, et il est amusant de tenter d’en comprendre le fonctionnement. Chouchou a sa théorie et moi la mienne... Puis, si vous cheminez légèrement vers la gauche du terrain de cricket, vous sillonnerez la roseraie. Encore là, plusieurs espèces ont été offertes comme présents par d’autres pays. Puis, il y a bien sûr cette visite gratuite de la résidence.

Notre guide se nommait Ashley (nom fictif). En ce dimanche de juin, nous étions trois francophones à qui on avait fortement suggéré la visite des lieux. Michaëlle*, du haut de sa tourelle, devait nous avoir reconnus, Chouchou et moi. Ashley demanda fort civilement : « Si tu voulez me ‘suiver’ ??? » Nous la suivîmes donc protocolairement, religieusement. Et elle nous instruisit fièrement sur la vie et les apports des différents Gouverneurs du Canada et sur leur ‘immense’ importance... Ils sont les gardiens de l’héraldique... ; ce qui semble les rendre, selon Ashley, indispensables au pays.

Chouchou et moi sommes très impressionnés. On y apprend aussi que Lord Stanley a offert la coupe du même nom, que lord Grey a aussi offert une coupe éponyme, lui dont les parents possédaient la compagnie de thé Earl Grey... Ensuite, Ashley nous présente le drapeau de la Gouverneure générale. Un lion doré à la langue rouge bien pendue se présente sur un fond bleu. Notre Gouverneure nationale apporte ce drapeau partout où elle va. L’autre dame qui nous accompagnait pour la visite a demandé pourquoi une langue rouge pendue ? J’ai tourné la mienne sept fois avant de ne pas lui répondre.

Bref, une visite pleine d’informations intéressantes et anecdotiques. Ashley a fortement insisté sur le ‘discours de la Traîne’. La Gouverneure générale est très importante : elle fait toujours le discours de la Traîne... a mentionné notre Ashley, émue, les larmes aux yeux. Moi aussi, j’avais les larmes aux yeux, mais pas pour la même raison.

Discrètement, à la fin de la visite, je lui ai expliqué ce qu’était une traîne et un trône. Madame Jean trône et prononce le discours du Trône et elle représente la reine d’Angleterre au Canada « OH ! Je tu remercier bien beaucoup ! Je le dirai la prochaine fois », rajouta-t-elle avec son plus charmant sourire.

Pas très rassurée sur la qualité du français de notre guide toutefois charmante, je quittai la salle de bal en traînant ma perplexité... Si jamais vous rencontrez Ashley, précisez-lui les différentes acceptions du mot trône...

* Son Excellence Michaëlle Jean, gouverneure générale du Canada.


Partagez cette page.
Share


Format Noir & Blanc pour mieux imprimer ce texteImprimer ce texte   Nous suivre sur Twitter   Nous suivre sur Facebook
   Commenter cet article plus bas.

Michèle Bourgon

L’auteure a été professeure de français au niveau secondaire pendant 13 ans et est professeure de littérature française au niveau collégial depuis 1990. Elle a prononcé de nombreuses conférences sur des sujets littéraires partout au Québec et elle travaille à plusieurs projets d’écriture. Elle a publié Contes de Noël, qui lui a valu un prix littéraire, et des articles dans Brèves littéraires (Laval, 1999) et Nouvelles Fraîches (Montréal, 1991). Elle a participé à la création de l’émission pour enfants, « Charamoule », à Radio-Canada (1988-1989), sous la direction de Pierre Duceppe.



Plan-Liens Forum

  • Pauvre vice-reine !
    (1/4) 24 septembre 2006 , par Michèle Bourgon

    rép: Johanne St-Amour
  • > Le discours de la Traîne
    (2/4) 19 septembre 2006 , par Monique

  • > Le discours de la Traîne
    (3/4) 13 septembre 2006 , par Lise

  • > Le discours de la Traîne
    (4/4) 6 septembre 2006 , par Stéfane Cloutier





  • Pauvre vice-reine !
    24 septembre 2006 , par Michèle Bourgon   [retour au début des forums]
    Les Québécois doivent resserrer les liens avec le Canada anglais

    Pauvre madame Jean !
    Une gouverneure générale qui, malgré ses "accointances" souverainistes de l’époque, n’a rien compris aux différences culturelles des deux solitudes. Non, mais quel discours ridicule pour la célébration du premier anniversaire de son intronisation à ce poste. Poste tout aussi hautement ridicule. Comme si le Canada était toujours une colonie britannique. Non mais…une vice-reine…quel titre ronflant pour si peu ; d’un anachronisme abscon qui me fait sortir de mes gonds.

    Selon elle, les Québécois nuisent au développement du Canada parce qu’ils sont trop attachés à leur passé et qu’ils regardent vers le monde plutôt que vers le Canada.

    Le passé, madame Jean, n’est-il pas garant de l’avenir ? Et notre avenir à nous, il est fragile, vous devriez le savoir. Les Québécois ont jadis souffert de l’oppression des Anglais. Ils continuent de souffrir de l’incompréhension du ROC et malgré l’outrageant éditorial de madame Wong tout frais pondu de cette semaine, vous venez nous reprocher notre incompréhension des Canadiens ??? Ben là…faudrait peut-être réfléchir un tantinet avant d’ajouter l’outrage à l’insulte. Ce genre de discours n’a rien pour rapprocher les Québécois du reste du Canada. Peut-être que si la reine elle-même venait nous parler…

    Et s’il y a des Canadiens qui vivent au Québec qui sont déconnectés du reste du Canada, il y a une Québécoise qui vit à Ottawa qui est déconnectée du reste du Québec.

    On n’a pas de leçon à recevoir de vous madame. Nous sommes un peuple
    ( ne vous en déplaise) des plus tolérants, des plus ouverts.

    • Ennui, immaturité ou mauvaise foi de la vice-reine ?
      25 septembre 2006 , par Johanne St-Amour
        [retour au début des forums]
      Pauvre vice-reine !

      Madame Jean serait-elle fatiguée de son job d’ « hôtesse sophistiquée », de « waitress chic » comme le qualifiait Denise Bombardier lors d’une entrevue à Marie-France Bazzo le 26 octobre 2005 ici http://www.radio-canada.ca/radio/indicatifpresent/chroniques/65614.shtml#. Mesdames Bazzo et Bombardier, malgré les dénis de son Excellence Jean-Daniel Lafond, soulignaient l’instrumentalisation du poste de Gouverneur général, une « job d’image » disaient-elles et qui consistait principalement à donner des dîners et dire aux gens qu’ils étaient fins. Madame Jean s’ennuie-elle d’un certain pouvoir, de ne pas pouvoir dire ce qu’elle veut ou en veut-elle encore à certains Québécois d’avoir mis à jour les anciennes amitiés qu’elle et son conjoint ont déjà entretenu avec des felquistes ?

      Comme plusieurs, je crois qu’elle n’a pas pu refuser ce poste haut placé… mais sans influence. Mais non seulement elle outrepasse ses fonctions (ses propos sur l’Afghanistan, sur les Québécois) elle fait également preuve d’ignorance par rapport à la réalité québécoise et canadienne… ou de négation ou de mauvaise foie. Elle n’en est pas à ses premières maladresses (je dirais même immaturités), si on se réfère à ses blagues disgracieuses lors du souper parlementaire de la tribune de la presse en octobre 2005 qu’on peut revoir ici : http://www.montrealamoi.com/archives_michaelle-jean-gouverneure-generale-du-canada-controversee.html. En tous les cas, elle vient de diminuer le pouvoir de changement qu’elle croyait avoir au Canada, à tout le moins au Québec.

      [Répondre à ce message]

    > Le discours de la Traîne
    19 septembre 2006 , par Monique   [retour au début des forums]

    Quelle tristesse de constater qu’une langue si belle soit ainsi galvaudée ! Et pas dans la rue, mais bien à Rideau Hall, la résidence de “notre” gouverneure générale.

    > Le discours de la Traîne
    13 septembre 2006 , par Lise   [retour au début des forums]

    J’ose espérer que Ashley n’est pas une de mes anciennes élèves de français, langue seconde....
    Au moins, elle n’a pas dit :"Le discours de la trainée" !!!
    Bravo Michèle, je suis toujours si fière de toi !Lise

    > Le discours de la Traîne
    6 septembre 2006 , par Stéfane Cloutier   [retour au début des forums]

    Le lion avalera-t-il sa langue française ? Stéfane


        Pour afficher en permanence les plus récents titres et le logo de Sisyphe.org sur votre site, visitez la brève À propos de Sisyphe.

    © SISYPHE 2002-2006
    http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Retour à la page d'accueil |Admin