| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Femmes du monde | Polytechnique 6 décembre 1989 | Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  

                   Sisyphe.org    Accueil                                   Plan du site                       






vendredi 6 octobre 2006

Écoute ton corps... Jusqu’à quel point ?

par Annie Valois






Écrits d'Élaine Audet



Chercher dans ce site


AUTRES ARTICLES
DANS LA MEME RUBRIQUE


De l’hystérie de la gestion politique dans nos services de santé publics
Lettre de Julie Miville-Dechêne
Où va le Conseil du statut de la femme ?
CSF et projet de loi 20 : une position contre les femmes ?
La réforme Barrette est le prélude à un démantèlement annoncé (FIQ)
Mépris du gouvernement Marois à l’endroit des sages-femmes - Leur modèle de pratique est menacé
Le Conseil du statut de la femme plaide pour un accès ouvert à la première ligne médicale
Louise Vandelac veut comprendre la « transformation sociotechnique du vivant »
Dix-neuf jeunes femmes sur vingt "modifieraient leur corps"
Manifestation concernant le procès d’une femme séropositive à Montréal le 1er mai
Anorexie mentale - Dompter la douleur
La télé, complice de la pandémie d’obésité chez les enfants
La dépression au-delà des préjugés
Des monts et merveilles !
Les animaux, nos cobayes
Va-t-on déposséder l’Amazonie de ses ressources ?







Dans notre société, les gens aiment s’expliquer les choses d’une manière ou d’une autre, en autant que l’explication les satisfasse et surtout qu’elle semble reposer sur des faits scientifiques.

Nous sommes dans une ère plus que moderne, mais que l’on veut zen tout à la fois. Par exemple, la recherche trouve des remèdes à de plus en plus de maladies, mais la mode en matière de santé demeure tout de même au naturel (plantes, tisanes aux pétales et potions de grand-mère trouvent preneurs et preneuses). On prône l’importance de prendre soin de soi et d’être à l’écoute de son corps.

Être à l’écoute de son corps... Une petite phrase banale, qui semble sans répercussion néfaste. Cependant, cette phrase commence dangereusement à se tracer un chemin au travers des philosophies de pensée de plusieurs personnes. « Écoute ton corps, il te lance des messages ! », peut-on entendre. D’accord ! Il est effectivement possible que mon corps m’envoie des messages, tels que « Relax ! » ou bien « Respire, tu es trop stressée ! » Messages pouvant se traduire par de la fatigue ou un méchant mal de tête !

Cependant, que penseriez-vous si je vous disais : « Si tu tousses de façon chronique, c’est que tu es étouffé par la vie » ou « Si tu as un cancer, c’est que tu n’as jamais exprimé une grosse souffrance vécue dans l’enfance... » Ridicule, diriez-vous ? Propos exagérés et sans fondement ? Pourtant, on peut lire plusieurs de ces affirmations dans le petit livre rose de l’auteure Lise Bourbeau : Écoute ton corps, ton plus grand ami sur la Terre.

Mais au fait, qui est Lise Bourbeau ? Peut-être la connaissez-vous par son autobiographie : Je suis Dieu, wow ! En fait, il s’agit d’une femme de 65 ans, ancienne vendeuse-gérante de produits Tupperware et détentrice d’un diplôme en philosophie métaphysique de la University of Healing/God Unlimited, près de San Diago (Université de la Guérison/Dieu Illimité), qui enseigne le concept de divinité intérieure. Elle est aussi fondatrice de L’École de Vie : Écoute ton corps, dont le siège social se trouve à Saint-Jérôme.

Le but de mon article est de dénoncer cette pratique de plus en plus populaire au sein de la société. Ces dires ne sont AUCUNEMENT basés sur des faits scientifiques et ne sont qu’un amas de suppositions et d’interprétations. Je trouve dommage que des gens suivent les formations données par L’École de Vie : Écoute ton corps et dépensent des sommes exorbitantes pour des affirmations aussi scandaleuses.

De plus, imaginez-vous que Madame Bourbeau a ses propres théories sur des sujets comme l’inceste. Selon ses enseignements, une personne ayant vécu de l’inceste ne détestait pas complètement les attouchements qu’elle subissait et aimait cette forme d’affection. En ce qui a trait à son agresseur, il était simplement immature sexuellement ! Est-ce assez culpabilisant comme affirmation ? Ces personnes, des femmes en grande majorité, ont déjà un estime de soi à zéro et se sentent coupables d’avoir « provoqué » l’agresseur. Ce genre de discours peut déconstruire tout le travail que plusieurs intervenant-es et psychologues essaient de bâtir avec les personnes agressées sexuellement et surtout tend à excuser et à minimiser les gestes posés par les agresseurs sexuels. Ce n’est pas cela qui encouragera les victimes à dénoncer ces derniers.

Je crois donc qu’il importe de faire très attention à ces supposées "Écoles de Vie" et au contenu qu’elles véhiculent. Gardons aussi en tête qu’il est possible, dans la vie, d’être simplement malade sans plus d’explications !

Mis en ligne sur Sisyphe, le 3 octobre 2006.


Partagez cette page.
Share


Format Noir & Blanc pour mieux imprimer ce texteImprimer ce texte   Nous suivre sur Twitter   Nous suivre sur Facebook
   Commenter cet article plus bas.

Annie Valois

L’auteure est depuis 2 ans intervenante sociale au Centre de femmes La Marg’Elle de St-Rémi, sur la rive-sud de Montréal. Elle détient un baccalauréat en sexologie de l’Université du Québec à Montréal (UQAM), en 2003. Elle a travaillé dans un CALACS un stage de 8 mois au CALACS et a fait plusieurs animations dans des écoles secondaires (programme J’AVISE : Jeunes en Action contre la VIolence SExuelle) et au sein de maisons de jeunes (ateliers sexologiques portant sur la contraception, les ITS et les relations amoureuses à l’adolescence). Elle participe à différentes tables de concertation dans son milieu de travail. Elle dénonce les injustices et aime écrire sur différents sujets concernant les femmes ou la conjoncture politique.



Plan-Liens Forum

  • Écoute ton corps... commentaire objectif
    (1/10) 14 juillet 2008 , par

  • > Écoute ton corps... Jusqu’à quel point ?
    (2/10) 30 mars 2008 , par

  • > Écoute ton corps... Jusqu’à quel point ?
    (3/10) 13 février 2008 , par

  • > Écoute ton corps... secte ou croissance ?
    (4/10) 14 décembre 2007 , par

  • Écoute ton corps... mais bien sûr !
    (5/10) 12 décembre 2007 , par

  • > Écoute ton corps... Tout le temps
    (6/10) 7 mars 2007 , par

  • > Écoute ton corps... Jusqu’à quel point ?
    (7/10) 11 octobre 2006 , par

  • > Commentaire sur "Écoute ton corps... Jusqu’à quel point ?"
    (8/10) 11 octobre 2006 , par

  • > Écoute ton corps... Jusqu’à quel point ?
    (9/10) 8 octobre 2006 , par

  • Heureuse que quelqu’un ose
    (10/10) 6 octobre 2006 , par





  • Écoute ton corps... commentaire objectif
    14 juillet 2008 , par   [retour au début des forums]

    Un texte objectif évoquerait à la fois les éventuels écueils et simultanément les éventuels points positifs. Hors s’il faut évidemment se méfier d’éventuels mouvement sectaire, il faut aussi s’ouvrir à la nouveauté et ne pas toujours critiquer d’office ce qui touche au développement personnel qui échappe au cursus "classique" en essayant de voir plus loin que le bout de son nez. Pour pouvoir critiquer ouvertement avoir lu les ouvrages de l’auteur, et tenté de comprendre le sens de ses mots au delà du simple 1er degrés. Prenez le sketch "la journée d’un petit fasciste" de Luis Rego.Allez vous après cette écoute en déduire que Luis Rego était réellement une personne raciste ?

    • Écoute ton corps... commentaire objectif
      21 juin 2012 , par
        [retour au début des forums]

      Ma mère était membre d’écoute ton corps et celle ci a fini en Psychiatrie suite au conseil de sa soit disant thérapeute , représentante de Lise BOURBAU, car les médicaments sont du poison d’après elle ! J’ai lu ces livres et c’est grave. Ce groupe est quand même classé comme un groupe à manipulation mentale dangereux, et Lise BOURBAU à été exclu de la Réunion par un avocat au bureau de St Pierre comme étant une secte. Si celle ci est basée au Québec c’est seulement parce que les lois sont différentes. Ma mère à souffert et toute notre famille aussi, alors je vais me battre et crier au et fort que Écoute ton Corps est une SECTE !!!!

      [Répondre à ce message]

    > Écoute ton corps... Jusqu’à quel point ?
    30 mars 2008 , par   [retour au début des forums]

    après avoir assisté à une matinée gratuite d’écoute ton corps, j’ ai effectivement éprouvé un malaise.
    Un participant m’ a raconté ses problèmes sexuels... Oui au bout d’une heure nous avions tous un problème choisi dans une liste.
    enfin, l’impression d’ être pris pour des cons !
    L’ animatrice pétait l’ feu, c’ qui ferait douter de notre raison, mince fut- il être simpliste comme ça pour péter l( feu ?
    Mais bon, avant d’être un jour animatrice chez ETC, j’ ai cru comprendre qu’il fallait dépenser une fortune !
    Je ne dois pas être dans la cible, je ne dépenserais même pas 260 euros pour un premier "stage"...
    Le problème, c’est que je fais partie d’ un groupe d’ entrepreneurs qui acceuille déjà plusieurs adeptes, et il y a un prosélitisme insidieux et troublant qui se met en place, aprés tout on recherche tous l’ amour... Que faire pour contrer ces beaux discours ?

    > Écoute ton corps... Jusqu’à quel point ?
    13 février 2008 , par   [retour au début des forums]

    j’ai lu plusieurs livre de lise bourbeau mais pour ce qui est de la mere qui vous a quitté en vous traitant d’hyppocryte, c’est qu’elle a du deformé ce qu’elle a compri du livre. je vous invite a le lire en ESSAYANT avant de juger.

    > Écoute ton corps... secte ou croissance ?
    14 décembre 2007 , par   [retour au début des forums]

    Je suis entièrement d’accord avec vous ! Écoute ton corps à détruit ma famille. Ma mère a commencé à lire ses ouvrages conseillés par une amie (si on peut appeler ça ainsi) Par la suite elle s’est inscrit à des cours de croissance personnel (mon père appelait ça les "chrisna" pour faire enrager ma mère) Elle s’est alors mis à virer végétarienne, elle cachait des petits anges partout et allumait des lampions. Elle payait des épiceries à sa soit disant amie dans le besoin et a fini par nous sacrer là. Elle a garder contact 1 an et ensuite nous avons tous reçu chacun une lettre nous mentionnant que nous étions une gang d’hypocryte et que si nous la croisions dans la rue , il fallait faire comme si nous ne la voyion pas. Ça fait au moins 14 ans de cela, elle n’a jamais voulu voir nos enfants, nous l’avons croisé à l’enterrement de sa mère et n’a pas réagit... un lavage de cerveau n’aurait pas fait mieux. Nous passons en avant de son amie des fois et elle est a 4 pattes dans la cours en train de placer des roches à la main.

    Nous avons fait des recherches, moi et mes soeurs et nous en sommes venue à associer son comportement à la FRATERNITÉ BLANCHE UNIVERSELLE, une genre de secte.

    Bref, je ne sais pas qui est la resposable d’ÉCOUTE TON CORPS mais je sais que les personnes plus faibles se laisse facilement manipulé par ses boniements et finissent par perdre la carte. Pour nous , notre mère est morte

    Écoute ton corps... mais bien sûr !
    12 décembre 2007 , par   [retour au début des forums]

    J’espère avant tout que mon texte ne sera pas "censuré" puisqu’il doit être "validé" par un administrateur du site et que je m’aperçois que seulement une seule réaction positive à l’enseignement de Ecoute ton Corps apparaît.... Je pense quant à moi qu’après des années de travail personnel - intéressant et important -au travers des séminaires, de thérapies avec des professionnels reconnus par les instances traditionnelles (psychiatre, psychologues...) le travail que j’effectue aux ateliers de Ecoute ton Corps est très pertinent et surtout très profond ; le respect et l’acceptation sont au coeur de ce travail ; bien sûr cela peut surprendre et choquer au premier abord et, si l’on reste bloqué dans les affirmations, dans une lecture superficielle de cet enseignement, on peut effectivement choisir de rester critique, voire cynique ; c’est en effet assez dérangeant au départ de se dire que l’on est bien responsable de sa vie et ses choix... je peux témoigner du fait que cet enseignement, ces cours, ces outils, ces techniques permettent avant tout de se prendre en main et de se responsabiliser. Cela m’a quantà moi permis de sortir d’une dépression sévère en quelques mois. D’ailleurs des psychologues et psychiatres ouverts à ces concepts sont loin de rejeter une telle approche et ne sont pas pour autant des praticiens rayés de l’ordre des médecins....
    Merci Lise Bourbeau pour ton courage et ta transparence qui prête bien sûr ainsi le flanc à la critique et bravo à ton équipe d’animateurs et animatrices très professionnels. Anne Catherine

    • Écoute ton corps... je suis entièrement d’accord !!
      14 juillet 2008 , par
        [retour au début des forums]

      Les lectures des ouvrages de Lise Bourbeau m’ont fait un bien fou.
      Je partage entièrement l’avis d’Anne Catherine et j’ai du mal à comprendre pourquoi le travail de Lise Bourbeau fait l’objet de critiques car elle ne cherche aucunement à imposer quelle idée que ce soit : elle fait des expériences, elle les livre, elle a des convictions, elle les partage de façon altruiste parce que ses convictions lui semble juste. Après chacun de nous est libre PARFAITEMENT libre d’adhérer ou non, de réagir en allant dans le même sens que Lise Bourbeau ou dans le sens contraire.
      Pour ma part je ne suis pas désocialisée, j’ai toujours un travail, une vie de famille (de plus en plus épanouie), et je ne me suis pas ruiné "à cause" de la fondation écoute ton corps...

      [Répondre à ce message]

    • Écoute ton corps... mais bien sûr !
      19 mai 2009 , par
        [retour au début des forums]
      Un peu d’objectivité avec ETC

      Je suis choquée de lire toutes ces accusations concernant ETC. Depuis des années, je lis les livres de Lise Bourbeau, et cela m’a beaucoup aidée à comprendre ma vie, mes relations. Nous sommes en effet responsables de notre vie et cela ne doit en aucun cas être culpabilisant, ça nous permet juste de devenir conscients de notre façon de fonctionner, et de changer ce que l’on ne veut plus dans notre vie. La formation ETC est d’une grande qualité et en aucun cas sectaire. Chacun est libre d’y adhérer ou non, et si certaines personnes se trouvent entrainées dans des dérives sectaires, ce n’est nullement par l’intermédiaire d’ETC, mais sans doute par des rencontres faites à ce moment-là. Peut-on se poser la question de savoir si certaines sectes ne s’infiltreraient pas dans les cours d’ETC pour y "recueillir" des gens en quête de sens ? Là ou ailleurs, c’est à chacun de faire preuve de dicernement. Il y a du bon et du mauvais partout. Lise Bourbeau est une femme merveilleuse et j’ai rencontré beaucoup de personnes transformées par sa formation. Ce qui est insupportable, ce sont ces critiques non fondées et dépourvues d’objectivité.

      [Répondre à ce message]

    > Écoute ton corps... Tout le temps
    7 mars 2007 , par   [retour au début des forums]

    Je peux dire
    que Lise Bourbeau est 100 fois mieux que Michel Odul (qui lui raconte très souvent n’inporte quoi).
    Lise Bourbau elle raconte souvent des choses que nous souvent on n’a pas envie d’entendre, même si je croyais pas au début c’est que elle à vraiment raison de ce elle dit alors que nous Les Français
    on à un Michel Odul que je craoyais que il allait la remplacer
    eh bien j’ai compris que c’est faux.
    ALORS ON ARRêTE DE DIRE DES CHOSES TRèS BIZZARE SUR LISE BOURBEAU
    Ce que je peux conseiller c’est
    "ton corps dit aime toi"
    - Qui est tu ?
    - la colection de écoute ton corps
    (c’est des gens qui sont aller dans sa conférence) L’aventage de cette colection c’est que justement on peux lire celle qui est nous conserne.
    Pour nous le meilleur c’est Jacques Salomé qui est comme Lise Bourbeau
    Sophie

    > Écoute ton corps... Jusqu’à quel point ?
    11 octobre 2006 , par   [retour au début des forums]

    Très pertinent comme texte, c’est vrai que de nos jours nous sommes tellement désorientés et avides de repères dans une société ou tout semble partir à la dérive que de nombreuses personnes s’accrochent désespérement à tout ce qui ressemble de près ou de loin à une bouée de sauvetage...bien triste tout cela !

    > Commentaire sur "Écoute ton corps... Jusqu’à quel point ?"
    11 octobre 2006 , par   [retour au début des forums]

    Je suis bien d’accord dans le sens qu’on semble aujourd’hui être constamment à la recherche d’explications simplistes pour justifier les phénomènes que l’on ne peut comprendre. Il me semble bien que c’est la nouvelle "dogme" d’aujourd’hui - au même titre que la religion d’antant avec son ciel et son enfer. Les gens y embarquent à deux pieds joints sans remettre quoi que ce soit en question par pure insécurité...dans un monde dénué de points de repères. Merci pour tes commentaires francs et ton regard critique.

    > Écoute ton corps... Jusqu’à quel point ?
    8 octobre 2006 , par   [retour au début des forums]

    Je pense que la psychanalyse établit des liens complexes entre l’agresseur et l’agressé notamment dans le contexte de la relation incestueuse. Notamment la distinction entre plaisir et jouissance...

    Heureuse que quelqu’un ose
    6 octobre 2006 , par   [retour au début des forums]

    Bonjour,

    Je suis contente que quelqu’un soulève cette question. Je trouve culpabilisant cette attitude qui insinue que si nous sommes malades, c’est que nous n’avons pas écouté notre corps ou que notre corps a enregistré des blocages dont nous serions plus ou moins conscients. C’est vrai que le corps est important et nous envoie des messages, mais de là à tout expliquer par lui, il y a une limite. Marie-Ève


        Pour afficher en permanence les plus récents titres et le logo de Sisyphe.org sur votre site, visitez la brève À propos de Sisyphe.

    © SISYPHE 2002-2006
    http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Retour à la page d'accueil |Admin