| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Femmes du monde | Polytechnique 6 décembre 1989 | Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  

                   Sisyphe.org    Accueil                                   Plan du site                       






jeudi 4 janvier 2007

La publicité suit la mode "trash"

par Michèle Bourgon






Écrits d'Élaine Audet



Chercher dans ce site


AUTRES ARTICLES
DANS LA MEME RUBRIQUE


M. Martineau, vos "jokes de mononc" ne passent plus
Versailles - Viol punitif posthume de la Reine Marie-Antoinette
Insulte à la présidente de l’Assemblée nationale française - Les députés de l’UMP soutiennent le sexisme dans la langue française
Exploiter la nudité devient-il un acte "révolutionnaire" si des femmes le posent ?
Publicité sexiste - Les annonceurs Pulco et Axe modifient leurs films publicitaires
Un lave-auto sexiste pour la charité ! Et le respect des femmes ?
Après la porno chic, la porno crade ?
La publicité nous tire vers le bas. Ça suffit !
Les Chiennes de garde montrent les crocs au « macho de l’année » et aboient contre la publicité la plus sexiste
La Meute des Chiennes de garde dénonce une publicité de Reporters sans frontières
Lancement de la Coalition nationale contre les publicités sexistes (CNCPS)
Publicité sexiste - Vendre son corps au plus offrant
Sexisme de Molson - Le cercle vicieux
Le retour des publicités sexistes
Publicité sexiste destiné aux diplômés des grandes écoles dans le département des Yvelines
Pub d’une association étudiante de l’Université Laval : pur conformisme au sexisme de l’époque
Publicité sexiste - La ministre Christine St-Pierre incite les entreprises à promouvoir des modèles féminins et masculins non sexistes
Belgique - Pour la première fois, une condamnation pour publicité sexiste et injurieuse envers les femmes
Publisexisme - Reversa renversante !
La publicité à connotation pornographique
Toujours prêtes ! Mais à quoi ?
La publicité tentaculaire et le sexisme
Le gouvernement français veut sanctionner les propos homophobes, mais pas les propos sexistes
La publicité, un instrument du patriarcat
La publicité sexiste et violente en France







Oyez, oyez bonnes gens et gentes dames !

L’art de vendre des produits a bien changé depuis quelques années. Comme la société probablement. Je me demande si la publicité de maintenant n’est pas le reflet de cette pression sociale et médiatique qui nous force à sortir de nos derniers retranchements et à abdiquer nos valeurs. Les émissions de télé-réalité ont forcé tous les foyers et ont rendu intéressante, pour plusieurs, la spontanéité vulgaire, la provocation gratuite. Le français prend le champ et les invité-es se croient obligé-es de jurer ou de parler de cul pour être intéressant-es et se démarquer. On a même vu une jeune femme « embrasser à la française » tous les invités d’un plateau.

Nous sommes devant le téléviseur à saliver, à baver en attendant que quelqu’un se fasse « planter ». Nous appelons le scandale et, s’il n’y en a pas, nous sommes déçu-es. Faites-nous réagir ! Choquez-nous, surprenez-nous avec de la vulgarité, de la bassesse, de l’insolite !!! Sortez-nous de notre p’tite vie plate. Allez, critiquez aussi la Bombardier*, faites-la brûler, cette vieille (j’insiste ici sur le mot vieille...) sorcière qui nous empêche de tourner en rond ! (Tourner en rond est vraiment la bonne expression). Et plus ce sera grossier, plus on rira gras. Je ne reviendrai pas sur le Bye Bye RBO** 2007, mais quant à moi, inquiétante émission et non moins inquiétantes réactions du public.

La publicité suit cette mode « trash » et parfois même la fabrique.

Pendant la période des fêtes, la compagnie Molson a présenté une annonce de sa bière Coors Légère carrément sexiste. Un jeune homme est catapulté dans un château où des jeunes femmes l’attendent en petite tenue. Une voix off mentionne qu’il s’y passera des choses qu’on ne peut pas dire à la télé... Comme si tous les jeunes hommes québécois étaient des bêtes en rut qui achètent plus de bière pour avoir la possibilité de forniquer. Oh ! là là, j’en entends qui m’écrivent que si je n’aime pas ça, je n’ai qu’à ne pas en acheter (vous en faites pas pour ça) ; que je n’ai pas le sens de l’humour (y’a de l’humour là-dedans ?), etc. Whow ! On laisse supposer que des femmes vont faire des choses qu’on ne peut pas décrire. À la télévision ? En l’an 2007 ???

Il y a aussi l’annonce des truffes au chocolat noir Le choix du Président. Un jeune homme fait goûter une truffe à une jeune femme. Il porte la truffe à ses lèvres. Il lui demande ce qu’elle ressent dans sa bouche..., une explosion..., puis l’annonce se poursuit quand il lui demande ce qu’on fait ensuite quand on a les doigts pleins de chocolat fondu. Elle lui répond : on les suce. Tiens donc ! Ce qu’on ne ferait pas pour vendre des truffes au chocolat.

Quoi ? J’ai l’esprit mal tourné ? C’est drôle ça aussi ? Hum...

Ici, où j’habite, une marque d’auto présente à la télévision une chorale qui chante les louanges de Toyota dans une vraie église !!! A défaut de ne servir à rien, le curé doit l’avoir louée pour payer le chauffage. Les lieux de culte deviennent profanes. Les enfants sont tous vêtus de la belle aube rouge et du surplis en dentelle de jadis. Les symboles religieux de jadis sont orientés vers le mercantilisme. Je ne suis pas une grenouille de bénitier, mais j’ai juste souvenance qu’il n’y a pas si longtemps, cela aurait soulevé l’ire citoyenne. Accommodement raisonnable oblige.

Et la meilleure, je l’ai tirée d’une information de Paris-Match : le Vatican aurait édité un calendrier où chaque mois est représenté par de jeunes prêtres. Eh oui, le Vatican aurait ses « playmates » mensuels, euh...

J’ai peine à croire que Benoît XVI aurait permis cela. Montrer de jeunes éphèbes vêtus de la soutane n’équivaut pas uniquement à faire la promotion de la religion. Monseigneur Turcotte pourrait peut-être nous répondre sur ce délicat sujet. Paris-Match devra-t-il se rétracter ?

J’ai fait une recherche*** et je n’arrive pas à savoir si tout cela est vrai. Regardez particulièrement celui qui, tenant un immense chandelier, ouvre la bouche pour manger un morceau de je ne sais quoi, présenté par une main inconnue. Mes cours de phénomène psychanalytique de l’image vont enfin me servir !!!

Mais si cela était vrai, Seigneur...

Et vous, que pensez-vous de l’évolution de la publicité ? Reflet social ? Exagération ? Attaque aux valeurs ? Imposition d’un mode de pensée ? Danger ? Futilité ?

Notes


* Bombardier fait ici référence à Denise Bombardier, journaliste et écrivaine.
** RBO est un groupe d’humoristes québécois jadis appelé Rock et Belles Oreilles. Le Bye Bye est une émission de Radio-Canada qui clôt l’année.
*** Voir www.calendarioromano.org et cet autre lien.

Mis en ligne sur Sisyphe, le 3 janvier 2007


Partagez cette page.
Share


Format Noir & Blanc pour mieux imprimer ce texteImprimer ce texte   Nous suivre sur Twitter   Nous suivre sur Facebook
   Commenter cet article plus bas.

Michèle Bourgon

L’auteure a été professeure de français au niveau secondaire pendant 13 ans et est professeure de littérature française au niveau collégial depuis 1990. Elle a prononcé de nombreuses conférences sur des sujets littéraires partout au Québec et elle travaille à plusieurs projets d’écriture. Elle a publié Contes de Noël, qui lui a valu un prix littéraire, et des articles dans Brèves littéraires (Laval, 1999) et Nouvelles Fraîches (Montréal, 1991). Elle a participé à la création de l’émission pour enfants, « Charamoule », à Radio-Canada (1988-1989), sous la direction de Pierre Duceppe.



Plan-Liens Forum

  • Une autre publicité qui fait parler d’elle.
    (1/2) 12 janvier 2007 , par

  • > La publicité suit la mode "trash"
    (2/2) 11 janvier 2007 , par





  • Une autre publicité qui fait parler d’elle.
    12 janvier 2007 , par   [retour au début des forums]
    Deux syndicats de policiers dénoncent une publicité

    La publicité de KIA est dénoncée par des policiers.

    > La publicité suit la mode "trash"
    11 janvier 2007 , par   [retour au début des forums]

    À propos du calendrier des jeunes prêtres, plusieurs personnes me disent : Voyons ! Il est impossible que cette idée soit endossée par le Vatican !

    Voilà donc l’extrait exact tiré de Paris Match, qui, vous le conviendrez, n’est pas une petite revue.

    p.20 de l’article Les calendriers embellissent le temps.

    "Beaucoup plus chaste, le "Calendario romano" édité par le Vatican, n’en offre pas moins de très belles images. S’ils posent en soutane, les curés choisis par le Saint-Siège affichent des visages jeunes, séduisants, dont la grâce nous rapproche du ciel. Une façon inventive pour l’Église de se répapproprier les douze mois de l’année, créés en 1582 par le pape Grégoire Xlll.


        Pour afficher en permanence les plus récents titres et le logo de Sisyphe.org sur votre site, visitez la brève À propos de Sisyphe.

    © SISYPHE 2002-2007
    http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Retour à la page d'accueil |Admin