| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Femmes du monde | Polytechnique 6 décembre 1989 | Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  

                   Sisyphe.org    Accueil                                   Plan du site                       






lundi 29 janvier 2007

Sans les femmes, un autre monde n’est pas possible

par Brenda Zulu






Écrits d'Élaine Audet



Chercher dans ce site


AUTRES ARTICLES
DANS LA MEME RUBRIQUE


Ouganda - Esther Madadu, sage-femme et candidate au Prix Nobel de la Paix 2015
Les lycéennes de Chibok sont nos sœurs
L’enlèvement de jeunes filles à Chibok, Nigeria - Déclaration de FEMNET
Islamistes au Mali - Les Talibans de Tombouctou
Au Mali, des femmes résistent aux islamistes en leur lançant des pierres
Du viol en RDC à nos téléphones portables - La violence faite aux femmes, instrument de l’économie mondialisée
L’excision, une « affaire de femmes » ?
Côte d’Ivoire - Attaquées par l’armée de Gbagbo, des femmes résistent et appellent à l’aide
Viols en série dans la République démocratique du Congo
Le Nigéria, royaume de la traite des enfants
La guerre faite aux femmes au Congo
Mères immigrantes africaines - S’opposer aux coutumes discriminatoires
"V-Day" lance une campagne de sensibilisation pour mettre fin aux violences sexuelles contre les femmes au Congo
Fémicide au Congo
Hommage à Aimé Césaire, le maître des trois chemins
Le chanteur mandingue Victor Démé sort son premier album et rend hommage aux femmes burkinabées
Campagne des femmes congolaises contre les violences sexuelles en République démocratique du Congo
Journal de voyage au Sénégal
La stratégie du désespoir : quand les femmes repassent les seins de leurs filles
La scolarisation des enfants massais : bilan de 2006
L’éducation des filles en Afrique
Les Africaines dans le piège de la pauvreté et des maladies
Comment un village africain dirigé par les femmes exclut la violence
Hommage à une figure emblématique de la lutte contre le sida au Burundi
L’acquittement de Zuma en Afrique du Sud
La guerre contre les femmes rallumée au Maroc
Femmes d’Afrique, un jour viendra
Ellen Johnson Sirleaf, première présidente du Liberia et première femme chef d’État en Afrique
Témoignage d’une adolescente qu’on veut forcer à se marier
Tresses africaines, sciences et traditions : mon arrière-grand-mère était mathématicienne
En huit ans, des dizaines de milliers de Congolaises violées et torturées par des militaires et des proches
Code de la famille en Algérie : des femmes en colère
Les fillettes massai ont besoin d’aide contre l’excision et le mariage forcé
Rétrospective 2004 : le Code de la famille, entre charia et droits de l’homme
Tanmia, portail de la communauté du développement au Maroc
Le gavage, une pratique traditionnelle néfaste à la santé des fillettes et des femmes
La réforme du Code civil au Maroc : progrès pour les femmes
Ingénieuses femmes d’Afrique
Des femmes au coeur de la création littéraire africaine
L’essor des femmes d’Afrique subsaharienne
Femmes africaines Horizon 2015
Comment aider les Africaines ?







Sans les femmes, un autre monde n’est pas possible tant et si bien que les féministes ont revendiqué leurs droits hier, à l’occasion du Forum social mondial (FSM), qui se déroule actuellement à Nairobi.

« Nous voulons nos droits », ont scandé les participantes au rassemblement féministe organisé par le Groupe coordonnateur des Dialogues féministes. Plus de 500 personnes ont pris part à la marche qui a eu lieu au stade Kasarani.

Le rassemblement féministe a été rythmé par des chants et des slogans portant sur les différents droits des femmes, des chansons, principalement en langue anglaise, des concerts et des danses. Il s’est conclu par une marche et de nombreux messages de solidarité ont été exprimés en anglais, mais également en espagnol et en français.

Un important système stéréophonique diffusait aussi de la musique et permettait ainsi à un maximum de personnes d’avoir accès aux informations. La musique est un outil efficace des technologies de l’information et de la communication (TIC) car elle permet de rassembler les gens et de dépasser la barrière des langues. En effet, des personnes venues des quatre coins de l’Afrique ont dansé sur la musique jouée lors du rassemblement féministe.

Isatou Touray, une féministe originaire de la Gambie, a déclaré que le féminisme africain était une réalité et non une influence de l’Occident.

La Charte des principes féministes

Le Forum des féministes africaines (AFF en anglais) a participé au mouvement féministe en élaborant la Charte des principes féministes pour les féministes africaines, à l’occasion des troisièmes Dialogues féministes internationaux, qui se sont tenus lors du FSM. Cette année, la septième édition du FSM s’est déroulée à Nairobi, au Kenya, du 20 à 26 janvier.

L’année dernière, l’AFF a eu lieu au Ghana, sous la forme d’un espace autonome où les féministes africaines, plus ou moins engagées, et de divers horizons, pouvaient échanger des idées. En mobilisant les féministes qui se battent pour l’autonomisation de la femme, aussi bien au niveau communautaire qu’universitaire, l’AFF a engendré des discussions sur une base collective et a donné aux participantes la possibilité d’étudier les différentes façons de renforcer et d’élargir le mouvement féministe sur le continent.

L’avancée du féminisme africain

Pour Mercy Siame, une activiste originaire de la Zambie, l’élaboration de la Charte des principes féministes constitue une avancée pour le féminisme africain et encourage les autres militantes à se rallier au mouvement et à le soutenir. « L’AFF aura peut-être des difficultés à se faire une place. Ainsi, nous devons passer plus de temps à expliquer nos idéologies aux populations, et notamment à nos responsables », a affirmé Mercy Siame.

C’était la première fois que Fikile Vilakazi, directrice de la Coalition des lesbiennes africaines, participait aux Dialogues féministes internationaux et elle s’est dite surprise de voir comment l’espace permettait de rassembler un si grand nombre de courants militants différents. Elle a également confié avoir beaucoup appris sur la situation des femmes dans les zones de conflit et sur la violence à l’égard des femmes. Enfin, elle a souligné qu’il s’agissait d’une « expérience différente de celle vécue en Afrique du Sud, son pays d’origine ».

Les Dialogues féministes internationaux se sont tenus du 17 au 19 janvier 2007, juste avant le FSM, sur le thème « Transformer la démocratie : visions et stratégies féministes ».

L’auteure a écrit cet article le 29 janvier 2007, de Nairobi, au Kenya, où avait lieu cette année le 7e Forum social mondial.

Sources :

Article original.
Version française.
Blogue de l’Association pour le progrès des communications.

Mis em ligne sur Sisyphe, le 30 janvier 2007.


Partagez cette page.
Share


Format Noir & Blanc pour mieux imprimer ce texteImprimer ce texte   Nous suivre sur Twitter   Nous suivre sur Facebook
   Commenter cet article plus bas.

Brenda Zulu



    Pour afficher en permanence les plus récents titres et le logo de Sisyphe.org sur votre site, visitez la brève À propos de Sisyphe.

© SISYPHE 2002-2007
http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Retour à la page d'accueil |Admin