| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Femmes du monde | Polytechnique 6 décembre 1989 | Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  

                   Sisyphe.org    Accueil                                   Plan du site                       






vendredi 2 février 2007

La scolarisation des enfants massais : bilan de 2006

par Maasai Aid Association






Écrits d'Élaine Audet



Chercher dans ce site


AUTRES ARTICLES
DANS LA MEME RUBRIQUE


Ouganda - Esther Madadu, sage-femme et candidate au Prix Nobel de la Paix 2015
Les lycéennes de Chibok sont nos sœurs
L’enlèvement de jeunes filles à Chibok, Nigeria - Déclaration de FEMNET
Islamistes au Mali - Les Talibans de Tombouctou
Au Mali, des femmes résistent aux islamistes en leur lançant des pierres
Du viol en RDC à nos téléphones portables - La violence faite aux femmes, instrument de l’économie mondialisée
L’excision, une « affaire de femmes » ?
Côte d’Ivoire - Attaquées par l’armée de Gbagbo, des femmes résistent et appellent à l’aide
Viols en série dans la République démocratique du Congo
Le Nigéria, royaume de la traite des enfants
La guerre faite aux femmes au Congo
Mères immigrantes africaines - S’opposer aux coutumes discriminatoires
"V-Day" lance une campagne de sensibilisation pour mettre fin aux violences sexuelles contre les femmes au Congo
Fémicide au Congo
Hommage à Aimé Césaire, le maître des trois chemins
Le chanteur mandingue Victor Démé sort son premier album et rend hommage aux femmes burkinabées
Campagne des femmes congolaises contre les violences sexuelles en République démocratique du Congo
Journal de voyage au Sénégal
La stratégie du désespoir : quand les femmes repassent les seins de leurs filles
Sans les femmes, un autre monde n’est pas possible
L’éducation des filles en Afrique
Les Africaines dans le piège de la pauvreté et des maladies
Comment un village africain dirigé par les femmes exclut la violence
Hommage à une figure emblématique de la lutte contre le sida au Burundi
L’acquittement de Zuma en Afrique du Sud
La guerre contre les femmes rallumée au Maroc
Femmes d’Afrique, un jour viendra
Ellen Johnson Sirleaf, première présidente du Liberia et première femme chef d’État en Afrique
Témoignage d’une adolescente qu’on veut forcer à se marier
Tresses africaines, sciences et traditions : mon arrière-grand-mère était mathématicienne
En huit ans, des dizaines de milliers de Congolaises violées et torturées par des militaires et des proches
Code de la famille en Algérie : des femmes en colère
Les fillettes massai ont besoin d’aide contre l’excision et le mariage forcé
Rétrospective 2004 : le Code de la famille, entre charia et droits de l’homme
Tanmia, portail de la communauté du développement au Maroc
Le gavage, une pratique traditionnelle néfaste à la santé des fillettes et des femmes
La réforme du Code civil au Maroc : progrès pour les femmes
Ingénieuses femmes d’Afrique
Des femmes au coeur de la création littéraire africaine
L’essor des femmes d’Afrique subsaharienne
Femmes africaines Horizon 2015
Comment aider les Africaines ?







M.A.A. (Maasai Aid Association)

NEWSLETTER , février 2007

Cher-ère-s membres et ami-es,

Nous reprenons contact avec vous pour vous communiquer les dernières nouvelles.

L’Assemblée Générale M.A.A. a eu lieu le 1 février 2007, à Thônex.

Voici le rapport d’activités 2006 présenté par la présidente.

« Cher-ère -s membres, cher-ère-s ami-es, Mesdames et Messieurs,
La 3e année de fonctionnement de l’association a été marquée par de belles réalisations.

M.A.A. a passé le cap de 140 parrainages (bourses d’école) attribués à des enfants nécessiteux au Kenya, majoritairement des filles et des massais. C’était également la première année où M.A.A. fonctionnait sous son nouveau nom, indépendante de toute autre organisation. M.A.A. a obtenu également le statut d’ONG Kenyane et elle a été enregistrée dans le District de Kajado.

Projets et réalisation

Voici nos principales réalisations :

o A la fin de 2005, 90 enfants massais étaient scolarisés grâce aux parrains et marraines de M.A.A. A la fin de 2006 le chiffre a dépassé les 140 parrainages, grâce à un élan de solidarité parmi le public. Le membre du comité Syrle Batista a contribué pour beaucoup à cette augmentation, ainsi que la Fondation BNP-Paribas et le Cercle de femmes de l’ONU par leurs dons.

o Un projet d’envergure a vu le jour, malgré des multiples obstacles rencontrés lors de sa réalisation : la construction du dortoir et cantine pour 50 enfants massais dans le village de Ilntumtum, à Narok district, pour rendre leur scolarisation possible. Le dortoir a été construit à proximité de l’école primaire. Plusieurs communes genevoises et l’Etat de Genève sont les donateurs généreux de ce projet coûteux.

o M.A.A. a participé au « 2e Salon des Initiatives pour la Paix » à Paris, au Palais des Congrès de la Villette. Une occasion pour se faire connaître du grand public et se placer dans le cercle des organisations qui oeuvrent activement pour la défense des Droits de l’Enfant.

o M.A.A. a également participé à la « Fête de la Musique » 2006, dans le village des associations, au Parc des Bastions. Il a donné au public des Fêtes l’opportunité de déguster des spécialités kenyanes, grecques et brésiliennes ! Le profit de cette manifestation a été consacré entièrement à l’octroi des nouvelles bourses d’école.

o Notre membre Dr. Aliki Agoritsas a mené une campagne d’information et de sensibilisation au Kenya, dans la région de Rombo, parmi les femmes massais rurales. La santé reproductive et les méfaits de l’excision ont été les principaux sujets.

o Nous avons soutenus « nos groupes de femmes Massai », mères qui s’engagent à épargner leur filles de la mutilation, en leur envoyant le fruit des ventes d’artisanat massai que nous effectuons ici, à leur profit. Dans ce but M.A.A. a participé au
- Marché des associations organisé par le Centre communal de Chêne-Bourg
- Marché d’artisanat parmi les employés de SERONO organisé par la présidente.
Par ailleurs Judith, membre du comité M.A.A. a eu l’occasion de constater lors de son dernier voyage au Kenya en décembre 2006 que les femmes Massai tiennent parole quant à leur promesse d’arrêter les mutilations.

o Nous avons tissé des collaborations et amitiés avec des ONG à d’autres régions du Kenya, dans le District de Kajado et à Isiolo, parmi le peuple Borana - très proche des massai de point de vue culturel-.

o Nous avons secouru 7 jeunes filles menacées par l’excision et/ou le mariage forcé durant cette année 2006. Ces opérations qui nécessitent parfois l’intervention de la police et des autorités locales en plus de nos collaborateurs sont relativement dangereuses et coûteuses. Cependant lorsqu’une personne fait appel à M.A.A. pour sauver un enfant, nous ne pouvons pas ignorer l’appel au secours.

Nous tenons à remercier chaleureusement tous nos donateurs institutionnels et privés qui nous ont fait confiance, sans le soutien desquels M.A.A. ne pourrait pas poursuivre sa mission. Nous remercions tout particulièrement :

• La Fondation BNP Paribas Suisse
• La Fondation « Robin des Bois »
• La Ville de Genève
• La Ville de Lancy
• Les Communes de Meyrin, de Cologny, de Vandoeuvres, de Présinge, et de Grand-Saconnex
• Le UNWG (UN Women Guild)
• Le bureau de l’égalité du Canton de Genève
• Les membres Madame Batista et la Dr. Agoritsas pour leur contribution exceptionnelle ainsi que tous les membres du comité
• Les 70 parrains et marraines d’enfants massai qui font confiance à M.A.A.
et tous les amis et connaissances qui nous aident de multiples façons tout au long de l’année pour continuer à accomplir les buts de M.A.A.

Un grand merci va tout particulièrement à nos collaborateurs au Kenya : Alice Seleyian, Joseph Nkanoni et Elaine Bannon pour leur excellent travail et fidèle engagement.

Thônex, le 1 février 2007

L’action du mois - Février 2007

Elisabeth T. Lemian est une jeune fille massai de 15 ans de Osupuko division, District de Narok. Elle est l’aînée d’une famille de 6 enfants. Sa mère est morte quand Elisabeth avait 6 ans. A cet âge déjà, son père a envisagé de la marier (!) contre une dot, laquelle lui permettrait de prendre une nouvelle épouse en remplacement de sa première, la mère défunte d’Elisabeth.

Un homme de coeur a recueilli la petite fille et lui a permis de suivre l’école primaire pendant plusieurs années.

En 2006, le père d’Elisabeth apprenant que sa fille a été éduquée et qu’elle avait 14 ans, s’est rendu auprès du bienfaiteur d’Elisabeth et il a réclamé "son bien". Son intention était, bien sûr, de la faire exciser pour ensuite la donner en mariage contre une dot (une dizaines de vaches tout au plus). L’homme qui avait accueilli Elisabeth a refusé catégoriquement de livrer la jeune adolescente à ce père absent et calculateur. Lui-même étant maître d’école, il a constaté qu’Elisabeth était une brillante élève. Elle avait passé le concours national kenyan d’admission au Lycée avec des notes excellentes et elle a été placée au "top ten" des meilleurs élèves du district de Narok.

A présent, Elisabeth est en âge de suivre le Lycée. Son "parrain" ayant accueilli d’autres enfants chez lui entre-temps, il ne peut plus subvenir aux frais de ses études supérieures (environ 35 € ou 50 CHF/mois).

Elisabeth a besoin de soutien afin de poursuivre avec succès ses études secondaires. Votre aide lui sera précieuse.

www.e-solidarity.org

Mis en ligne sur Sisyphe, le 2 février 2007.


Partagez cette page.
Share


Format Noir & Blanc pour mieux imprimer ce texteImprimer ce texte   Nous suivre sur Twitter   Nous suivre sur Facebook
   Commenter cet article plus bas.

Maasai Aid Association



    Pour afficher en permanence les plus récents titres et le logo de Sisyphe.org sur votre site, visitez la brève À propos de Sisyphe.

© SISYPHE 2002-2007
http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Retour à la page d'accueil |Admin