| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Femmes du monde | Polytechnique 6 décembre 1989 | Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  

                   Sisyphe.org    Accueil                                   Plan du site                       






jeudi 4 octobre 2007

Biographie de Louky Bersianik






Écrits d'Élaine Audet



Chercher dans ce site


AUTRES ARTICLES
DANS LA MEME RUBRIQUE


Charlie Hebdo, la prédation et Louky Bersianik
LOUKY BERSIANIK - L’écriture, c’est les cris
Le don vital de Louky Bersianik à sa prochaine
L’importance de l’œuvre de Louky Bersianik
Louky Bersianik : l’écriture-femme en personne
L’occultation du décès de l’écrivaine féministe Louky Bersianik
L’oeuvre de Louky Bersianik - « Monuments », dites-vous ?
L’Euguélionne
"Mon coeur est de plus en plus féministe" - Louky Bersianik (1930-2011)
Louky Bersianik à la recherche de sa "planète positive"
La face cachée des femmes
La face cachée des femmes
Mots d’amour pour Louky
IV — L’Air
Maladie d’amour
III - Le Feu
" Permafrost " de Louky Bersianik, une pure intensité
Louky Bersianik, poète et féministe
Louky Bersianik et les valeurs maternatives
II - La Terre
Naître du mauvais bord de la langue
I - L’Eau







Louky Bersianik est née à Montréal où elle a fait des études universitaires en Lettres françaises, obtenu sa maîtrise ès-arts et terminé avec succès sa scolarité de Ph.D. Elle a ensuite étudié à la Sorbonne et séjourné plusieurs années à Paris. Après avoir publié quelques livres pour enfants dont l’un a obtenu le Prix de la Province (1966), elle a fait paraître L‘Euguélionne en 1976, reconnu comme le premier grand roman québécois d’inspiration féministe ; coédité chez Hachette Littérature en France (1978), traduit et publié en anglais sous le titre The Euguélionne (1982), ce roman a été aussi réédité en livre de poche au Québec (1985). Une nouvelle traduction sous le titre The Euguelion, parue en 1996, a valu à son auteur, Howard Scott, le Prix du Gouverneur général en 1997.

Plus tard, Louky Bersianik passa une année dans l’île de Crête pour écrire Le Pique-nique sur l’Acropole (1979). De retour au Québec, elle a écrit pour Richard Séguin les paroles d’un disque, “Trace et contraste”, qui a mérité en 1981 le premier prix du disque à Spa et le prix de la meilleure chanson de l’année à Antibes, pour le texte intitulé “Chanson pour durer toujours”.

Tour à tour auteure pour la radio, scripteure et documentaliste pour la télévision, scénariste, dialoguiste et recherchiste dans le domaine du cinéma, professeure de création littéraire à l’Université Concordia et à l’Université de Montréal elle a fait plusieurs tournées de conférences et animé des ateliers d’écriture notamment à Cerisy-la-Salle, participé à des festivals de films d’animation en Tchécoslovaquie et en France ainsi qu’à un grand nombre de colloques en Amérique du Nord et en Europe.

Elle a aussi publié plusieurs titres de poésie dont Maternative (1980), Au beau milieu de moi (1983), Axes et eau (1984), Kerameikos (1987), ainsi que quelques essais dont Les Agénésies du vieux monde. (1982), La Main tranchante du symbole (1990) et un autre roman, Permafrost (1997). Depuis trois décennies, elle collabore régulièrement à de nombreuses publications littéraires et culturelles du Québec et d’ailleurs. Elle a ainsi fait paraître plus d’une centaine de textes de poésie, de fiction et d’essai critique et théorique. Elle travaille depuis quelques années à une vaste épopée lyrique qui célèbre l’entrée en existence des femmes et à un cycle de romans inspirés de l’enfance (Les Inenfances de Sylvanie Penn). Le premier de ces romans a paru en 1997.

Enfin, une suite poétique est en préparation sous le titre Le coeur spirale du tournesol. Le tiers d’un long métrage signé Dorothy Todd-Hénault, Les Terribles vivantes/Firewords, ONF, Montréal, 1986, porte sur sa vie et son oeuvre sous forme d’un entretien (Nicole Brossard et Jovette Marchessault font l’objet des deux autres tiers du film). De plus, un dossier de la revue universitaire “Voix et Images, Littérature québécoise”, lui a été consacré à l’automne 1991 (No. 49). « Pour moi, la question de l’engagement est imbriquée dans la question de l’écriture. On est toujours engagé dans sa propre conscience. » (Extrait de ce dossier.)

Source : l’Île, le site de l’UNEQ.

- Bibliographie en PDF de Louky Bersianik et ses oeuvres dans Érudit.
- Andrée Ferretti, "L’œuvre de Louky Bersianik : un secret bien gardé", Nuit Blanche, no 122, avril, mai, juin 2011.
- Extraits de presse sur les livres de Louky Bersianik, 5 décembre 2009.
- Louis Cornellier, "Bersianik-Dworkin - Le féminisme et moi", Le Devoir, 1er et 2 décembre 2009.

Mis en ligne sur Sisyphe, le 1er octobre 2007


Partagez cette page.
Share


Format Noir & Blanc pour mieux imprimer ce texteImprimer ce texte   Nous suivre sur Twitter   Nous suivre sur Facebook
   Commenter cet article plus bas.

    Pour afficher en permanence les plus récents titres et le logo de Sisyphe.org sur votre site, visitez la brève À propos de Sisyphe.

© SISYPHE 2002-2007
http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Retour à la page d'accueil |Admin