| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Femmes du monde | Polytechnique 6 décembre 1989 | Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  

                   Sisyphe.org    Accueil                                   Plan du site                       






lundi 14 janvier 2008

"Nouveau Voyeur" frappe au-dessous de la ceinture

par Les Chiennes de Garde et le Collectif féministe contre le viol






Écrits d'Élaine Audet



Chercher dans ce site


AUTRES ARTICLES
DANS LA MEME RUBRIQUE


La tête de Beauvoir et le sexe des philosophes
Simone de Beauvoir - Quand la postérité lorgne le postérieur !
Entrevue avec Simone de Beauvoir à Radio-Canada
Centenaire de Simone de Beauvoir - Éloges et critiques







Action des Chiennes de garde n°1 de 2008
vendredi 11 janvier à 13h
devant le siège du Nouveau Voyeur, 12 place de la Bourse
LE NOUVEAU VOYEUR FRAPPE AU-DESSOUS DE LA CEINTURE
et les Chiennes de garde montrent les crocs à Jean Daniel
Combien de fesses de philosophes avez-vous déjà vues ?
Nous, aucune, jusqu’à la couverture du Nouveau Voyeur de la semaine dernière.
Quel est le premier philosophe du XXe siècle dont le corps nu soit exposé à la vue de tous, chez les marchands de journaux ?
Simone de Beauvoir !

Que Jean Daniel, directeur de la publication, nous explique le rapport entre les fesses de Beauvoir et l’originalité de sa pensée ! S’il trouve cette femme si belle, que n’a-t-il choisi son visage, son regard ! Non, il a préféré exhiber une photo intime en prétendant rendre hommage à une philosophe éminente ayant analysé et dénoncé le machisme.

ÇA SUFFIT !

Nous, Chiennes de garde, en avons assez
. que les femmes soient ramenées à leur physique, leur corps traité comme un objet
. que la nudité des femmes soit utilisée pour vendre n’importe quoi, exposée à tout propos et imposée à toutes et tous dans l’espace public.

Nous demandons à Jean Daniel de nous faire des excuses et, sinon, de nous montrer ses fesses.


11 janvier 2008
Chiennes de garde, Maison des associations, boîte n°11
5 rue Perrée 75003 Paris. Site : chiennesdegarde.org
Chiennes de garde
de tous les pays, unissons-nous !

Nous vivons en démocratie. Le débat est libre, mais tous les arguments ne sont pas légitimes. Toute femme qui s’expose, qui s’affirme, qui s’affiche, court le risque d’être traitée de « pute » ou de « salope » ; si elle réussit, elle est suspectée d’avoir « couché ». Toutes les femmes sont trop souvent jugées sur leur apparence et étiquetées : « mère », « bonne copine », « bonne à tout faire », « lesbienne », « putain », etc.

Ça suffit !
Nous, Chiennes de garde, montrons les crocs.
Adresser une injure sexiste publique à une femme,
c’est insulter toutes les femmes.
Nous nous engageons à manifester notre soutien
aux femmes attaquées publiquement en tant que femmes.
Nous affirmons la liberté d’action et de choix de toutes les femmes.

Nous, Chiennes de garde, préservons une valeur précieuse : la dignité des femmes. Elle est inséparable de la dignité humaine. Elle doit être respectée par tous.

Aujourd’hui comme hier, en Europe comme ailleurs, la légitimité des femmes à participer aux décisions à égalité avec les hommes n’est pas admise par tous ; la violence est utilisée contre des filles et des femmes pour les rendre invisibles et muettes.

Nous demandons le vote d’une loi-cadre contre les violences faites aux femmes.

La lutte contre le sexisme doit devenir une priorité politique. Nous demandons que soit organisé un ample travail de réflexion et d’éducation sur les rapports entre femmes et hommes, afin que prévale le respect.

Ceci est le texte (légèrement adapté)
du Manifeste des Chiennes de garde
contre la violence sexiste, lancé le 8 mars 1999.

Site : chiennesdegarde.org

Mis en ligne sur Sisyphe, le 13 janvier 2008

La manifestation a eu lieu comme prévue. On peut voir texte et images sur le site des Chiennes de garde.


Partagez cette page.
Share


Format Noir & Blanc pour mieux imprimer ce texteImprimer ce texte   Nous suivre sur Twitter   Nous suivre sur Facebook
   Commenter cet article plus bas.

Les Chiennes de Garde et le Collectif féministe contre le viol
Les Chiennes de garde



    Pour afficher en permanence les plus récents titres et le logo de Sisyphe.org sur votre site, visitez la brève À propos de Sisyphe.

© SISYPHE 2002-2008
http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Retour à la page d'accueil |Admin