| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Femmes du monde | Polytechnique 6 décembre 1989 | Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  

                   Sisyphe.org    Accueil                                   Plan du site                       






lundi 30 juin 2008

"Nous sommes tous des guerriers", de Sébastien Bec

par Élaine Audet






Écrits d'Élaine Audet



Chercher dans ce site


AUTRES ARTICLES
DANS LA MEME RUBRIQUE


J’ai déposé mes ailes
Le réveil de la sacrifiée
Enfance violée
Chemins de patience
Comme un cœur qui pleure
Elle marche
Mémoires de femmes
À Nadia Ajuman
Trop près pour que tu me voies
La magie de toi
Haïti - Des énergies positives existent encore
J’ai pas choisi
Dans la peau d’un Noir
Quatre chrysanthèmes
Tu es présente
Femmes-mères
Le coeur au centre
Je crois en la femme
Envol et autres poèmes
Eux-elles et nous
Dans la Médina
Discernement
Quatre chrysanthèmes
Feux de langue
Le coeur au centre
Luminance
Feu sage
Effritement
Dissolution
Être prostituée, j’en ai jamais rêvé
La peur
Parole de louve
Illustre Mahomet !
Avril et ses vents
Chuchotements écrits
Poèmes de Kaboul
Funeste
Les longs chemins
Sous les cendres
Abnégation
Note finale
Mon bout du monde
L’étoile la plus fade
Comment (version rap)
Bas salaire
Lisse comme une pierre blanche
Chair, chère
Némésis
Dessins de l’U
Intervalle
Fer et feu







"Nous sommes tous des guerriers" est le titre du dernier recueil de Sébastien Bec, poète de Québec. Tous des guerriers et des guerrières dans la guerre sans fin contre l’injustice. Et quelle plus grande injustice peut-il y avoir que la mort ? Son amie, Marie-Claude Huot, qui l’a accompagné dans et au-delà de l’impensable écrit : "Sébastien s’est intéressé aux luttes de liberation des peuples opprimés et à la violence étatique. À ce chapitre, il affirmait volontiers qu’il aurait pris les armes. Celle qu’il a choisi est la poésie. Il disait souvent que si sa poésie pouvait permettre à une seule personne de ne pas se décourager et de ne pas vouloir en finir avec la vie, il aurait réussi. [...] Sébastien Bec est mort le 19 mai 2001 d’une tumeur au cerveau. Il avait 29 ans." Voici quelques-uns de ses poèmes lapidaires, sans compromis, chargés de rage impuissante, de révolte, de tendresse, de malamour.

Chaque soir
assoiffé
affamé
j’astique les mots

***

À fréquenter la mort
nous deviendrons frères et soeurs de feux

Pour le meilleur ou pour le pire

***

La télévision, la bière
coûtent moins cher à l’État
qu’une intervention militaire

L’inertie tue

***

L’essentiel est d’être une cible
la seule façon de se faire entendre
de vivre

***

JE NE ME SOUVIENS PLUS

Je suis revenu chez moi
le visage brûlé

Tes cuisses en sel
sûr de revenir, une autre fois
assoiffé

le visage brûlé

Je ne me souviens pas
de m’être roulé cette cigarette
du sel sur les doigts

***

BLUES # 7

Je vis avec ton fantôme
tes bottes à vaches dans les pieds
partie après la pluie
chaque jour tu repars pour je ne sais où

Je voudrais juste vivre en paix
arrêter de m’entendre traîner tes bagages
partie après la pluie
à chaque fois qu’un orage se prépare

je voudrais juste vivre en paix
me lever sans m’engueuler avec tes lettres
livrées avec la pluie
à chaque fois je pense à m’acheter un chien

Un matin en soleil
avant que le ciel pleure
avant que le postier s’amène
j’ai mis mes grosses bottes
ma chemise carreautée noire

Aller courir dans le champ en arrière
chus parti à course attraper le train
attraper le train
le train
avoir la paix

***

Me laver dans tes draps
comme si
je renaissais

***

Sébastien Bec, Nous sommes tous des guerriers et autres poèmes, Éditions Trois-Pistoles, 2008.

Mis en ligne sur Sisyphe, le 3 juin 2008.


Partagez cette page.
Share


Format Noir & Blanc pour mieux imprimer ce texteImprimer ce texte   Nous suivre sur Twitter   Nous suivre sur Facebook
   Commenter cet article plus bas.


Élaine Audet

Élaine Audet a publié, au Québec et en Europe, des recueils de poésie et des essais, et elle a collaboré à plusieurs ouvrages collectifs. Depuis 2002, elle est l’une des deux éditrices de Sisyphe.
Ses plus récentes publications sont :
- Prostitution - perspectives féministes, (éditions Sisyphe, 2005).
- La plénitude et la limite, poésie, (éditions Sisyphe, 2006).
- Prostitution, Feminist Perspectives, (éditions Sisyphe, 2009).
- Sel et sang de la mémoire, Polytechnique, 6 décembre 1989, poésie, (éditions Sisyphe, 2009).
- L’épreuve du coeur, poésie, (papier & pdf num., éditions Sisyphe, 2014).
- Au fil de l’impossible, poésie, pdf num., (éditions Sisyphe, 2015).

On peut lire ce qu’en pensent
les critiques et se procurer les livres d’Élaine Audet
ICI.



    Pour afficher en permanence les plus récents titres et le logo de Sisyphe.org sur votre site, visitez la brève À propos de Sisyphe.

© SISYPHE 2002-2008
http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Retour à la page d'accueil |Admin