| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Femmes du monde | Polytechnique 6 décembre 1989 | Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  

                   Sisyphe.org    Accueil                                   Plan du site                       






dimanche 13 juillet 2008

Publicité sexiste destiné aux diplômés des grandes écoles dans le département des Yvelines

par Femmes et mathématiques






Écrits d'Élaine Audet



Chercher dans ce site


AUTRES ARTICLES
DANS LA MEME RUBRIQUE


M. Martineau, vos "jokes de mononc" ne passent plus
Versailles - Viol punitif posthume de la Reine Marie-Antoinette
Insulte à la présidente de l’Assemblée nationale française - Les députés de l’UMP soutiennent le sexisme dans la langue française
Exploiter la nudité devient-il un acte "révolutionnaire" si des femmes le posent ?
Publicité sexiste - Les annonceurs Pulco et Axe modifient leurs films publicitaires
Un lave-auto sexiste pour la charité ! Et le respect des femmes ?
Après la porno chic, la porno crade ?
La publicité nous tire vers le bas. Ça suffit !
Les Chiennes de garde montrent les crocs au « macho de l’année » et aboient contre la publicité la plus sexiste
La Meute des Chiennes de garde dénonce une publicité de Reporters sans frontières
Lancement de la Coalition nationale contre les publicités sexistes (CNCPS)
Publicité sexiste - Vendre son corps au plus offrant
Sexisme de Molson - Le cercle vicieux
Le retour des publicités sexistes
Pub d’une association étudiante de l’Université Laval : pur conformisme au sexisme de l’époque
Publicité sexiste - La ministre Christine St-Pierre incite les entreprises à promouvoir des modèles féminins et masculins non sexistes
Belgique - Pour la première fois, une condamnation pour publicité sexiste et injurieuse envers les femmes
La publicité suit la mode "trash"
Publisexisme - Reversa renversante !
La publicité à connotation pornographique
Toujours prêtes ! Mais à quoi ?
La publicité tentaculaire et le sexisme
Le gouvernement français veut sanctionner les propos homophobes, mais pas les propos sexistes
La publicité, un instrument du patriarcat
La publicité sexiste et violente en France







Le Conseil Général des Yvelines a programmé une campagne de publicité
destinée aux diplômés des grandes écoles se basant sur des
représentations sexistes.

Le département des Yvelines est représenté par une jeune fille dans une
attitude de séduction provocatrice, avec un jeu de mots qui contient parfois une allusion sexuelle. Tous les visuels sont à caractère sexiste soit par l’attitude de la jeune fille, soit par le jeu de mots soit par les deux combinés. Le lien vers la campagne de publicité actuelle est sur le site www.yvelines.fr.

La représentation du département des Yvelines par une jeune fille en
situation de séduction suggère dans l’inconscient collectif que les diplômés des grandes écoles sont nécessairement des hommes. En outre, certains jeux de mots sont de mauvais goût.

Le plus grave est que cette campagne de publicité fait suite à une
précédente campagne qui s’est déroulée il y a moins d’un an, en août 2007.
Dans la précédente campagne le conseil général des Yvelines était représenté par une femme tronc dont les formes étaient bien mises en avant. Elle portait un débardeur marqué « I love techno ».

Femmes et mathématiques avait officiellement protesté en liaison avec
Femmes & Sciences, Femmes Ingénieurs et l’Association Nationale des Etudes Féministes. Nous avions clairement expliqué le mécanisme de renforcement des stéréotypes dus à ce type d’illustration ; ces stéréotypes expliquent
que les jeunes filles sont minoritaires dans les filières technologiques et
scientifiques et que les femmes sont moins cooptées que les hommes dans les postes de responsabilités. Le lien vers la campagne de publicité de 2007 est ici.

Les personnes qui ont pris la décision de lancer cette deuxième campagne ne
pouvaient pas prétendre qu’elles n’étaient pas au courant de son impact sur
les représentations sexistes responsables des inégalités entre hommes et
femmes.

L’association Femmes et mathématiques va réagir vivement, avec Femmes et
Sciences, Femmes Ingénieurs et l’Association Nationale des Etudes Féministes. Mais, plus les protestions seront nombreuses, plus ces dernières seront efficaces.

Je vous invite à transmettre cette information à vos relations et, si vous
le pouvez, à envoyer votre propre protestation au président du Conseil
Général des Yvelines, Monsieur Pierre Bédier.

Bédier :

communication@cg78.fr
ou mieux par courrier (c’est plus efficace) :
M. Pierre Bédier, président du Conseil Général des Yvelines
2 Place
André Mignot
78012 VERSAILLES Cedex

Une proposition de lettre type suit ce message.

A l’adresse qui suit, vous pouvez trouver certaines lettres envoyées,
l’année dernière et cette année : http://www.lameutefr/actualite/yvelines.php3

Bien cordialement.

V. SLovacek-Chauveau
Vice-présidente de Femmes et mathématiques


Lettre-type à adapter

Monsieur le Président du Conseil Général des Yvelines,

Je viens d’être mis(e) au courant de votre campagne de publicité vers
les anciens élèves des grandes écoles. Le Conseil Général est représenté
par une jeune fille en situation de séduction provocatrice. Sur le
tee-shirt de la jeune fille figure un jeu de mots qui n’est pas toujours
du meilleur goût.

Cette publicité renforce les stéréotypes sexués sur deux plans. Tout d’abord, elle réduit la femme à un objet d’attirance sexuelle, faisant
oublier qu’elle a, nous le savons, intellectuellement les mêmes capacités que les hommes. Ensuite, elle suggère que les diplômés des grandes écoles sont attirés par les femmes et donc que les diplômés des grandes écoles sont des hommes. Par cette publicité vous contribuez à faire perpétuer la représentation sexuée qui suggère que les femmes n’ont pas la même légitimité à faire des études et à diriger des entreprises que les hommes. C’est d’autant plus regrettable que cette publicité s’adresse à des populations comportant de nombreuses personnes en situation de responsabilité, arbitres des promotions des femmes à l’intérieur des entreprises et des administrations.

C’est d’autant plus inacceptable que cette publicité fait suite à une
autre campagne en juillet 2007, pour laquelle de nombreuses protestations s’étaient élevées.

Par ailleurs, cette campagne est payée par les habitants du département
qui, pour moitié, sont des femmes.

Pour toutes ces raisons, je proteste énergiquement contre cette campagne
de publicité que je vous demande d’arrêter immédiatement.

Je vous prie, monsieur le Président du Conseil général, d’agréer mes
salutations distinguées,

Signature, et titre éventuel.

Mis en ligne sur Sisyphe, le 11 juillet 2008


Partagez cette page.
Share


Format Noir & Blanc pour mieux imprimer ce texteImprimer ce texte   Nous suivre sur Twitter   Nous suivre sur Facebook
   Commenter cet article plus bas.

Femmes et mathématiques



    Pour afficher en permanence les plus récents titres et le logo de Sisyphe.org sur votre site, visitez la brève À propos de Sisyphe.

© SISYPHE 2002-2008
http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Retour à la page d'accueil |Admin