| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Femmes du monde | Polytechnique 6 décembre 1989 | Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  

                   Sisyphe.org    Accueil                                   Plan du site                       






vendredi 18 juillet 2008

Publicité sexiste - Vendre son corps au plus offrant

par Lise Payette, Le Devoir






Écrits d'Élaine Audet



Chercher dans ce site


AUTRES ARTICLES
DANS LA MEME RUBRIQUE


M. Martineau, vos "jokes de mononc" ne passent plus
Versailles - Viol punitif posthume de la Reine Marie-Antoinette
Insulte à la présidente de l’Assemblée nationale française - Les députés de l’UMP soutiennent le sexisme dans la langue française
Exploiter la nudité devient-il un acte "révolutionnaire" si des femmes le posent ?
Publicité sexiste - Les annonceurs Pulco et Axe modifient leurs films publicitaires
Un lave-auto sexiste pour la charité ! Et le respect des femmes ?
Après la porno chic, la porno crade ?
La publicité nous tire vers le bas. Ça suffit !
Les Chiennes de garde montrent les crocs au « macho de l’année » et aboient contre la publicité la plus sexiste
La Meute des Chiennes de garde dénonce une publicité de Reporters sans frontières
Lancement de la Coalition nationale contre les publicités sexistes (CNCPS)
Sexisme de Molson - Le cercle vicieux
Le retour des publicités sexistes
Publicité sexiste destiné aux diplômés des grandes écoles dans le département des Yvelines
Pub d’une association étudiante de l’Université Laval : pur conformisme au sexisme de l’époque
Publicité sexiste - La ministre Christine St-Pierre incite les entreprises à promouvoir des modèles féminins et masculins non sexistes
Belgique - Pour la première fois, une condamnation pour publicité sexiste et injurieuse envers les femmes
La publicité suit la mode "trash"
Publisexisme - Reversa renversante !
La publicité à connotation pornographique
Toujours prêtes ! Mais à quoi ?
La publicité tentaculaire et le sexisme
Le gouvernement français veut sanctionner les propos homophobes, mais pas les propos sexistes
La publicité, un instrument du patriarcat
La publicité sexiste et violente en France







Les femmes ne cesseront jamais de m’étonner et de me décevoir, je dois bien l’avouer. Alors qu’elles se battent depuis si longtemps pour enfin faire reconnaître leur égalité, il a suffi qu’une agence de publicité (Boss pour ne pas la nommer) se présente avec une offre de calendrier pour que certaines d’entre elles acceptent de poser nues, dans des poses de victimes et de soumises, en sachant qu’elles serviraient à vendre de la bière à tous les « Serge » du pays comme ça se faisait autrefois, quand les femmes étaient toujours au fond du baril.

La seule chose qui me console devant tant d’insouciance, c’est qu’il s’est trouvé en même temps des femmes pour dire « Ça suffit ! » haut et fort et pour obliger tout le monde à regarder en face le mépris du commanditaire et du publicitaire en question.

Le fameux « Serge », ce bonhomme que nous croisons tous les jours, paraît-il, et qui ne jure que par « le sport, la bière et le sexe », trouvera une partie de sa satisfaction en zieutant les pages d’un certain calendrier où 12 jolies jeunes femmes auront accepté de se dévêtir en échange d’une somme d’argent assez substantielle, du moins je l’espère pour elles, tout en permettant aux mâles de se croire les maîtres de ce harem fait sur mesure pour eux. Que les images soient dégradantes pour les femmes ne dérangent pas ces gars-là, non monsieur. Je dirais même qu’au contraire, ça les excite. Et c’est ce qu’ils cherchent.

La question est bien sûr beaucoup plus : pourquoi les femmes le font-elles ? (...)

- Lire la suite dans Le Devoir du 18 juillet 2008.


Partagez cette page.
Share


Format Noir & Blanc pour mieux imprimer ce texteImprimer ce texte   Nous suivre sur Twitter   Nous suivre sur Facebook
   Commenter cet article plus bas.

Lise Payette, Le Devoir



Plan-Liens Forum

  • Publicité sexiste - Vendre son corps au plus offrant
    (1/2) 18 août 2008 , par

  • Aliénation
    (2/2) 18 juillet 2008 , par





  • Publicité sexiste - Vendre son corps au plus offrant
    18 août 2008 , par   [retour au début des forums]
    Triste...

    Ces femmes n’ont sans doute pas réfléchi au message qui pouvait être véhiculé via ces poses, et ont intégré le fait qu’elles étaient avant tout des physiques. La manipulation consiste à leur faire croire qu’elles sont maîtresses de leurs corps et qu’elles peuvent en jouer pour, notamment, gagner quelques sous & excitailler le tocard moyen (quelle gloire). Personnellement, je préfère qu’on me reconnaisse d’autres qualités, mais bon, vue l’époque dans laquelle je suis, je crois que je rêve debout.

    Aliénation
    18 juillet 2008 , par   [retour au début des forums]
    Prostitution : être client ?

    Elles le font parce qu’elles ont subi le matraquage de l’industrie du sexe et croient qu’être femme, c’est être désirée physiquement par les "hommes". Elles ne se donnent que ça comme valeur. Victimes qui l’ignorent, elles croient choisir alors qu’elles ne font qu’obéir aux diktats du patriarcat.

    Edouard


        Pour afficher en permanence les plus récents titres et le logo de Sisyphe.org sur votre site, visitez la brève À propos de Sisyphe.

    © SISYPHE 2002-2008
    http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Retour à la page d'accueil |Admin