| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Femmes du monde | Polytechnique 6 décembre 1989 | Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  

                   Sisyphe.org    Accueil                                   Plan du site                       






lundi 15 septembre 2008

Ingérence de l’Église catholique dans la campagne électorale au Canada

par Micheline Carrier






Écrits d'Élaine Audet



Chercher dans ce site


AUTRES ARTICLES
DANS LA MEME RUBRIQUE


Canada - Le retour des Autochtones : une lutte à nulle autre pareille
La cheffe Theresa Spence s’exprime sur sa grève de la faim et la situation actuelle des Autochtones
Repenser le multiculturalisme
G20 à Toronto - Le Comité jeunes féministes de la CLES dénonce les violences sexistes et la violation des libertés civiles
G20 et brutalité policière au pays de Stephen Harper
Gouvernement Harper – Sabrer avec un zèle religieux dans les programmes pour les femmes
Sommet UE-Canada : les sables bitumineux en accusation
Le viol psychologique d’Omar Khadr
Manifestation pour le retrait de l’ambassadeur du Mexique au Canada
Équité salariale - Entre un idéologue obtus et un opportuniste, les droits des femmes sont menacés à Ottawa
Stephen Harper est-il allergique à Céline Galipeau en particulier ou aux intervieweuses en général ?
La fin de l’équité salariale pour les femmes dans la Fonction publique fédérale
Les femmes et la crise économique
Le budget fédéral laisse tomber les femmes, les travailleurs et les travailleuses
Lettre à la Gouverneure générale Michaëlle Jean en faveur de la coalition des partis d’opposition à Ottawa
Harper Rule : une gouvernance sexiste et inéquitable
Les femmes vous observent, disent des groupes de femmes au premier ministre Harper
Le Comité de la CEDEF de l’ONU scrute la performance du Canada
"À voix égales" invite le Premier ministre à nommer des femmes au Cabinet
Appel des artistes pour la Paix : "Dans dix ans, quelle direction voulez-vous voir le Canada et le Québec emprunter ?"
Votre vote comptera-t-il le 14 octobre ?
Avortement et élection : souvenons-nous
Élection Canada - Sur la question de l’égalité des femmes, Stephen Harper ne répond pas
Maintes raisons de ne pas voter pour Stephen Harper
"Les conservateurs nous ont rappelé que nous sommes ‘juste’ des femmes"
Élections fédérales - Battons-nous contre la droite !
Dieu au pouvoir ! God Bless Canada !
La Fédération des femmes du Québec appelle les Québécoises et les Québécois à battre les Conservateurs
Margaret Atwood s’explique - Harper : déconnecté, dépassé
L’Association des Femmes Autochtones du Québec répond aux excuses du gouvernement Harper
Les compressions du gouvernement Harper forcent le départ d’une leader féministe
Le gouvernement Harper cherche à réduire les femmes au silence
La ministre Oda quitte le ministère de la Condition féminine. Enfin !
La déclaration du Canada à la Commission de la condition de la femme des Nations Unies est tendancieuse et décevante
Politique Canada : dossier principal
Les promesses brisées de Stephen Harper
Stephen Harper tient ses promesses
Des coupures antidémocratiques à Condition féminine Canada
Le gouvernement Harper veut museler les groupes de femmes
La ministre de la Condition féminine, Bev Oda, passe un mauvais quart d’heure devant un comité parlementaire
La ministre à la Condition féminine du Canada interdit aux groupes de femmes de défendre ... les droits des femmes
Il faut rétablir immédiatement le Programme de contestation judiciaire
Le discours de la Traîne
Pour l’égalité entre les femmes et les hommes, il faut changer le mode de scrutin !
Victoire réjouissante : Vivian Barbot a battu le ministre Pierre Pettigrew
Voter ? Mais pour qui ?
Des leaders afro-québécoises inquiètes s’adressent aux chefs des partis politiques en campagne électorale
L’R des Centres de femmes écrit aux quatre chefs de parti à Ottawa
"Des tribunaux islamiques au Canada ?"
10 ans de budgets fédéraux : les femmes doublement pénalisées
Le budget fédéral ne tient pas compte des femmes
Une décennie de reculs : le Canada de l’après-Beijing
Une autre élection injuste pour la population québécoise et canadienne
Harper, une menace sérieuse au droit des femmes à l’avortement







Jeudi dernier, le cardinal Jean-Claude Turcotte faisait une grande "sortie" médiatique sur la question de l’avortement, en déclarant qu’il rendait la médaille de l’Ordre du Canada qu’il avait reçue dans les années 1990. Motif ? La Gouverneure générale s’apprête à attribuer la même distinction au Dr Henry Morgentaler, grâce à qui l’avortement n’est plus un crime au Canada. Le cardinal a dit qu’il avait toujours cru qu’un tel honneur était accordé à des personnes qui font consensus au sein de la société. Mais si c’était le cas, le cardinal Turcotte n’aurait pas reçu cet honneur, car il n’a jamais fait consensus au sein de la société québécoise ni de la société canadienne.

Le cardinal Turcotte a affirmé aussi qu’il ne voulait pas s’ingérer dans la campagne électorale. C’est tout de même ce qu’il a fait, en s’autorisant en plus à faire pression sur la conscience des électrices et des électeurs. Bien peu de gens seront dérangés par le fait que le cardinal rende sa médaille, mais plusieurs le seront par cette ingérence de l’Église dans la politique et dans la conscience des citoyen-nes, qui rappelle des années sombres que plusieurs préféreraient oublier. Cette ingérence du religieux dans le politique n’a rien à envier aux prétentions des islamistes radicaux qui demandent à être exemptés de l’application des règles communes pour cause de croyances religieuses.

La Conférence des évêques catholiques du Canada a publié un "guide de l’électeur", il y a quelques jours.

« En pleine campagne électorale fédérale, les évêques du Québec ont divulgué leur position sur l’avortement. Les prélats appuient notamment le geste du cardinal Jean-Claude Turcotte, qui vient de remettre son insigne de l’Ordre du Canada. Il proteste ainsi contre l’attribution controversée de ce même titre honorifique au Dr Henri Morgentaler, militant pro-avortement. Pierre Maisonneuve s’entretient avec le cardinal Jean-Claude Turcotte, avec Jean-Claude Leclerc, journaliste au Devoir, et avec Michèle Asselin, présidente de la Fédération des femmes du Québec. » (Voir sur le site Maisonneuve en direct , de Radio-Canada.)

« Le cardinal Turcotte veut relancer le débat sur l’avortement », titre Le Devoir du 12 septembre. D’abord, le débat n’a pas besoin d’être relancé, il l’a été en janvier dernier quand la Chambre des communes a commencé à débattre du projet de loi privé C-484 dont l’objectif ultime est de limiter le droit à l’avortement. On saurait que le débat est en cours si on s’intéressait à l’opinion qui s’exprime à l’extérieur des canaux traditionnels et officiels. Dans les milieux féministes, par exemple, le débat s’amplifie depuis janvier et il débouchera sur une grande manifestation pancanadienne, le 28 septembre prochain.

Malgré cela, c’est en pleine campagne électorale que le cardinal a choisi d’intervenir publiquement, pas avant. Une coïncidence, dit-il, puisque la Conférence des évêques catholiques était prévue bien avant que ne se déclenche l’élection. Pas si coïncidence que cela, dit Jean-Claude Lecerc dans Le Devoir. Car s’il ne voulait pas avoir l’air de se mêler de l’élection, le cardinal aurait pu donner son opinion après le 15 octobre. "Les partis et l’avortement - Les évêques du Québec sont-ils en retard d’une élection ?" (il faut être abonné au journal pour accéder à l’article).

Personnellement, cela ne me dérangerait pas qu’on débatte d’avortement pendant l’élection. On verrait si les discours en campagne électorale sont les mêmes qu’à la Chambre des communes. Il est dans la logique des choses aussi que la Conférence des évêques catholiques intervienne publiquement pendant l’élection puisque ses membres font du lobbying à longueur d’année auprès des hommes et des femmes politiques. Avec le résultat que le projet de loi C-484 a été adopté en deuxième lecture grâce à l’appui de 27 libéraux anti-choix et fervents croyants. Stéphane Dion a déclaré que le projet ne passerait pas en 3e lecture et, dans un même souffle, il a dit qu’il laissait les députés voter librement sur cette question. Alors, si le projet n’était pas mort au feuilleton, pourquoi les députés libéraux auraient-ils voté différemment en 3e lecture qu’en 2e ? Si le parti conservateur est élu avec une majorité, ce projet reviendra sous une autre forme et il sera adopté, avec ou sans des députés libéraux, et peu importe le consensus national qui ne souhaite pas rouvrir le débat ni modifier les législations en la matière. Les Conservateurs et les dépuités libéraux qui les appuient obéissent à d’autres considérations que le respect de l’opinion publique. Ils appellent cela "le respect de la vie".

Une correspondante du Devoir écrit ceci :

« Bravo, Mgr Turcotte !

« Je suis fière que vous ayez décidé de rendre votre médaille de l’Ordre du Canada. Je suis convaincue qu’en votre âme et conscience, vous avez jugé qu’étant donné l’institution que vous représentez, il n’était pas de mise de recevoir cet honneur. Vous rappelez à notre mémoire les millions de victimes innocentes qui sont mortes dans des guerres menées par votre Église ou par des gouvernements soutenues par elle.

« Vous entendez encore les confessions de toutes ces femmes qui ont dit violence conjugale, familiale, inceste et à qui on a dit de maintenir le lien sacré du mariage. Vous vous souvenez de ces femmes, soumises au devoir conjugal, qui sont décédées des suites de leurs multiples grossesses. Vous nous dites votre désolation devant les milliers d’enfants victimes de pédophilie de la part des représentants de l’Église catholique.

« Vous regrettez l’absurdité d’interdire que deux personnes s’aiment du fait qu’elles soient du même sexe. Il vous fallait un grand courage pour dénoncer par ce geste le peu de respect de la vie dont a fait (et fait) preuve votre institution. » À cette page.

L’Église catholique n’a jamais cessé de s’ingérer dans la politique, avec succès dans le passé, mais peut-être aura-telle moins de succès cette fois-ci. Aucun politicien sensé ne voudra débattre d’avortement pendant la campagne électorale : ils seraient tous obligés de mentir aux un-es ou aux autres pour essayer de s’attirer des votes. Non pas qu’ils ne nous mentent pas entre deux élections, mais en campagne électorale, c’est à qui ment le mieux.

Et vous ?

Et vous, pensez-vous que le geste du cardinal Turcotte, qui est un appui explicite au parti conservateur, aura une influence significative pendant la campagne électorale ? Les religions, quelles qu’elles soient, devraient-elles se mêler d’affaires politiques ? Si vous voulez répondre à ces questions, cliquez sur Commenter l’article. Mais attention ! C’est à ces questions que les messages doivent répondre et NON à : "Êtes-vous pour ou contre l’avortement ?" Si vous vous lancez dans de grandes tirades sur les droits du foetus et contre les féministes, ne vous étonnez pas que vos messages ne soient pas publiés. Il faut que les réponses aient un rapport avec les questions posées.

Mis en ligne sur Sisyphe, le 15 septembre 2008.


Partagez cette page.
Share


Format Noir & Blanc pour mieux imprimer ce texteImprimer ce texte   Nous suivre sur Twitter   Nous suivre sur Facebook
   Commenter cet article plus bas.

Micheline Carrier
Sisyphe

Micheline Carrier est éditrice du site Sisyphe.org et des éditions Sisyphe avec Élaine Audet.



Plan-Liens Forum

  • Un seul enjeux !
    (1/4) 18 septembre 2008 , par

  • Ingérence de l’Église catholique dans la campagne électorale au Canada
    (2/4) 18 septembre 2008 , par

  • Ingérence de l’Église catholique dans la campagne électorale au Canada
    (3/4) 16 septembre 2008 , par

  • Ingérence de l’Église catholique dans la campagne électorale au Canada
    (4/4) 16 septembre 2008 , par





  • Un seul enjeux !
    18 septembre 2008 , par   [retour au début des forums]

    Dans ces multes "retour" du "religieux" : la conservation via le religieux de la domination masculine.

    Connaissez-vous d’autres textes que ceux dits "religieux" qui donnent légende incompréhensible pour justifier d’une supposée infériorité des femmes ?

    Que les pouvoirs politiques pensent à de "nouvelles" théocraties,et ce dans le monde entier, me semble être message, voire plus, clairement misogyne.

    Ingérence de l’Église catholique dans la campagne électorale au Canada
    18 septembre 2008 , par   [retour au début des forums]

    Évidemment, l’Église catholique tente, et ce avec le peu de moyens dont elle dispose toujours, de convaincre quelques fervants de l’enjeu moral ’’du droit à la vie’’ que représente l’avortement.

    Il est sans doute futile de rappeler à cette même Église que son ’’ordre’’ de ne pas utiliser la contraception en Afrique, par exemple, est l’une des causes de propagation du SIDA. Inutile aussi de rappeler que cette Église méprise profondément les femmes dans leur autonomie personnelle et financière, d’une part, mais aussi en tentant d’empêcher ces dernières d’excercer un contrôle sur leur corps.

    Criminaliser l’avortement pour les ’’droits de vie du foetus’’ retirerait à la femme une indépendance chèrement acquise (c’est d’ailleurs le constat de la Cour Suprême dans l’affaire Morgentaler et Tremblay contre Daigle). Il faut une fois pour toute faire comprendre à l’Église catholique que ses idéologies sont irrespectueuses du droit de chacun à l’autonomie et à la liberté.

    Ingérence de l’Église catholique dans la campagne électorale au Canada
    16 septembre 2008 , par   [retour au début des forums]
    Comment faire pour retourner mon crucifix au Cardinal Turcotte

    Dans la meme optique du geste pose par le Cardinal Turcotte je voudrais retourne mon crucifix car pourqoi je ferais partie d’un groupe qui endosse certains cures et eveques qui ont violer des enfants...

    C’est dans le meme ordre d’idee qu’il a retourne sa medaille...

    Ingérence de l’Église catholique dans la campagne électorale au Canada
    16 septembre 2008 , par   [retour au début des forums]
    Nous méritons mieux de ça !

    Nous semblons vivre un rapprochement semblable a ce qui c’est passé au US.

    Moi je trouve cela complètement fou, un retour dans les années médiévales.

    Surement le tout est relié au financement qui se fait rare dans ce milieu. Je paris que l’argent enlevé dans la culture ira vers des alliés plus naturels que sont le clergé.Si il gagne... pas sur de cela.

    Bref avec des affaires de même ils vont me faire allez voter pour le bloc.

    Celui ci (le bloc) serait 1000x plus attrayant si il faisait une alliance avec le NPD et proposait un test de bon gouvernement de 3 ans... un ti-souhait on dirait.

    Robert Dumont, Québec


        Pour afficher en permanence les plus récents titres et le logo de Sisyphe.org sur votre site, visitez la brève À propos de Sisyphe.

    © SISYPHE 2002-2008
    http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Retour à la page d'accueil |Admin