| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Femmes du monde | Polytechnique 6 décembre 1989 | Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  

                   Sisyphe.org    Accueil                                   Plan du site                       






mercredi 15 octobre 2008


Élection au Canada
"À voix égales" invite le Premier ministre à nommer des femmes au Cabinet
22% des candidats élus sont des femmes






Écrits d'Élaine Audet



Chercher dans ce site


AUTRES ARTICLES
DANS LA MEME RUBRIQUE


Canada - Le retour des Autochtones : une lutte à nulle autre pareille
La cheffe Theresa Spence s’exprime sur sa grève de la faim et la situation actuelle des Autochtones
Repenser le multiculturalisme
G20 à Toronto - Le Comité jeunes féministes de la CLES dénonce les violences sexistes et la violation des libertés civiles
G20 et brutalité policière au pays de Stephen Harper
Gouvernement Harper – Sabrer avec un zèle religieux dans les programmes pour les femmes
Sommet UE-Canada : les sables bitumineux en accusation
Le viol psychologique d’Omar Khadr
Manifestation pour le retrait de l’ambassadeur du Mexique au Canada
Équité salariale - Entre un idéologue obtus et un opportuniste, les droits des femmes sont menacés à Ottawa
Stephen Harper est-il allergique à Céline Galipeau en particulier ou aux intervieweuses en général ?
La fin de l’équité salariale pour les femmes dans la Fonction publique fédérale
Les femmes et la crise économique
Le budget fédéral laisse tomber les femmes, les travailleurs et les travailleuses
Lettre à la Gouverneure générale Michaëlle Jean en faveur de la coalition des partis d’opposition à Ottawa
Harper Rule : une gouvernance sexiste et inéquitable
Les femmes vous observent, disent des groupes de femmes au premier ministre Harper
Le Comité de la CEDEF de l’ONU scrute la performance du Canada
Appel des artistes pour la Paix : "Dans dix ans, quelle direction voulez-vous voir le Canada et le Québec emprunter ?"
Votre vote comptera-t-il le 14 octobre ?
Avortement et élection : souvenons-nous
Élection Canada - Sur la question de l’égalité des femmes, Stephen Harper ne répond pas
Maintes raisons de ne pas voter pour Stephen Harper
"Les conservateurs nous ont rappelé que nous sommes ‘juste’ des femmes"
Élections fédérales - Battons-nous contre la droite !
Dieu au pouvoir ! God Bless Canada !
La Fédération des femmes du Québec appelle les Québécoises et les Québécois à battre les Conservateurs
Margaret Atwood s’explique - Harper : déconnecté, dépassé
Ingérence de l’Église catholique dans la campagne électorale au Canada
L’Association des Femmes Autochtones du Québec répond aux excuses du gouvernement Harper
Les compressions du gouvernement Harper forcent le départ d’une leader féministe
Le gouvernement Harper cherche à réduire les femmes au silence
La ministre Oda quitte le ministère de la Condition féminine. Enfin !
La déclaration du Canada à la Commission de la condition de la femme des Nations Unies est tendancieuse et décevante
Politique Canada : dossier principal
Les promesses brisées de Stephen Harper
Stephen Harper tient ses promesses
Des coupures antidémocratiques à Condition féminine Canada
Le gouvernement Harper veut museler les groupes de femmes
La ministre de la Condition féminine, Bev Oda, passe un mauvais quart d’heure devant un comité parlementaire
La ministre à la Condition féminine du Canada interdit aux groupes de femmes de défendre ... les droits des femmes
Il faut rétablir immédiatement le Programme de contestation judiciaire
Le discours de la Traîne
Pour l’égalité entre les femmes et les hommes, il faut changer le mode de scrutin !
Victoire réjouissante : Vivian Barbot a battu le ministre Pierre Pettigrew
Voter ? Mais pour qui ?
Des leaders afro-québécoises inquiètes s’adressent aux chefs des partis politiques en campagne électorale
L’R des Centres de femmes écrit aux quatre chefs de parti à Ottawa
"Des tribunaux islamiques au Canada ?"
10 ans de budgets fédéraux : les femmes doublement pénalisées
Le budget fédéral ne tient pas compte des femmes
Une décennie de reculs : le Canada de l’après-Beijing
Une autre élection injuste pour la population québécoise et canadienne
Harper, une menace sérieuse au droit des femmes à l’avortement







Ottawa, 14 octobre 2008 - Avec des gains modestes à l’élection, les femmes
députées ont enfin défoncé le plafond de 21% à la Chambre des communes, mais le Canada est encore loin d’une représentation équitable, dit À voix égales.

Au dernier compte, il y avait 68 femmes élues à la Chambre des communes, ce qui est en hausse par rapport à 64 élues à l’élection précédente. Les femmes occupent maintenant 22% des 308 sièges à la Chambre, comparativement à 21% en 2006.

« Des félicitations s’imposent devant le nombre record de femmes qui se sont présentées candidates à cette élection et de femmes élues pour tous les partis », de dire Raylene Lang-Dion. Cette dernière est présidente nationale d’À voix égales, l’influente organisation à but non lucratif qui travaille avec tous les grands partis pour augmenter le nombre de femmes élues à tous les paliers de gouvernement au Canada.

Toutefois, bien que le résultat démontre des progrès, Lang-Dion note que les propos et l’expérience des experts démontrent la nécessité d’au moins un tiers de femmes au Parlement pour s’assurer que les points de vue des femmes sont pleinement présents dans le programme national. Le résultat d’hier soir signifie que le Canada se classe toujours loin derrière d’autres démocraties quant au nombre de femmes élues à sa législature
nationale.

« Le nouveau caucus de M. Harper comprend quelques députées expérimentées et talentueuses dont les mérites justifieraient une forte proportion de femmes à son cabinet », de dire Lang-Dion.

Il y a 18 mois, à l’occasion de la Journée internationale de la femme, les chefs des quatre grands partis au Parlement ont repris le défi d’À voix égales lancé par Lang-Dion ; promettant dans des déclarations à la Chambre de présenter plus de femmes lors de cette élection. Ils ont tous tenu cette promesse, à des degrés de succès différents.

Les Libéraux ont présenté le plus de femmes (113), mais ont perdu des sièges, alors que les Conservateurs, qui ont remporté le plus de sièges, ont présenté seulement 60 candidates, dont seulement 23 ont été élues. Il y a eu des facteurs décisifs dans le résultat d’hier soir, qui sont décevants compte tenu du fait que plus de femmes que jamais se sont présentées ; elles représentent 29% du total des candidates.

La recherchiste d’À voix égales, Vicky Smallman, a été informée que de nombreuses candidates se présentaient dans des circonscriptions « ingagnables » où leur parti n’avait pas eu de bons résultats dans le passé. Une percée des femmes dépendait du fait que les partis présentant le plus de femmes feraient des gains substantiels, ce qui ne s’est pas produit hier soir.

« Malgré le résultat, nous sommes satisfaites que toutes les partis aient fait plus d’efforts. Nous voyons de nombreux signes de sensibilisation croissante des Canadiens et Canadiennes pour que plus de femmes soient élues », de dire Lang-Dion. « Nous invitons le Premier ministre Harper à réagir en nommant des femmes à la moitié des postes du cabinet ; et en s’assurant que les femmes sont bien représentées parmi les ministères importants. »

La présidente fondatrice d’À voix égales, Rosemary Speirs, envisage déjà la prochaine élection et invite tous les partis à poser les bases maintenant pour le succès à venir.

« Notre objectif demeure inchangé ; nous voulons une représentation équitable des femmes au Parlement », de dire Speirs. « Cela signifie que nous avons besoin que TOUS les partis mettent en candidature au moins un tiers de femmes, comme les Libéraux et les Néo-démocrates ont réussi à le faire, et ce sera encore mieux le jour où la moitié ou plus des candidats des partis seront des femmes. C’est seulement alors que les femmes seront des partenaires à part entière pour diriger notre pays. »

Plus de candidates aux élections fédérales, mais peu de chances de dépasser 21% d’élues

Le 6 octobre dernier, À Voix égales avait compilées des données sur le nombre de femmes canadidates selon les partis.

Selon les données compilées en date du 25 septembre par À Voix égales, un organisme canadien multipartisan qui fait la promotion de l’élection d’un plus grand nombre de femmes, il y a 437 candidates à l’élection fédérale, soit 27% du nombre total de candidat-es. Les Libéraux présentent 113 femmes, soit 37% de ses candidat-es, le plus grand nombre de femmes jamais présentées par ce parti. Les Néo-démocrates en présentent 104, soit 34% des candidat-es du NPD. Le Bloc québécois présente 75 candidats, dont 21 femmes ou 28%. Le Parti vert, avec la seule femme chef de parti dans la course, Elizabeth May, présente 84 femmes, soit 28% des candidat-es du parti. Les Conservateurs présentent 60 femmes sur 307 candidat-es, soit à peine 20%. Quant aux petits partis, ils présentent 50 femmes. Ce sont les Libéraux qui ont le plus augmenté leur nombre de candidates (12% de plus), suivis par les Conservateurs (8%) et les Verts (6%), tandis qu’on note une baisse de 2% chez le Bloc et de 1% chez le NPD.

À Voix égales classe les mises en candidatures de femmes selon leur situation gagnable, c’est-à-dire selon les circonscriptions "détenues par un parti, où il est arrivé deuxième en 2006 avec une marge de 10% ou moins, ou les courses à trois où la marge entre le premier et le troisième est de moins de 15%". Ici, c’est le NPD qui arrive en tête avec 34% de femmes parmi ses candidat-es dont 39% dans des circonscriptions gagnables. Suivent de près le Bloc (28% dont 32% dans des circonscriptions gagnables) et les Libéraux (37% dont 28% dans des circonscriptions gagnables). Les Conservateurs arrivent loin derrière, avec 20% de candidates, dont 15% dans des circonscriptions gagnables. Enfin, le Parti vert a 29% de candidates, mais aucune dans une circonscription gagnable.

Dans chacun des principaux partis, les femmes sont donc moins susceptibles que les hommes de se trouver dans une circonscription gagnable. Et bien que les partis présentent plus de femmes dans l’ensemble, lorsqu’on tient compte des circonscriptions gagnables, on peut douter que cette élection voit les femmes surmonter plus que légèrement la barre des 21% d’élues, et le Canada, décoller sensiblement du 51e rang qu’il détient actuellement dans le monde pour le nombre de femmes à la législature nationale.

Renseignements :
Raylene Lang-Dion : raylenelang-dion@rogers.com - 613-355-3428
Vicky Smallman : smallman@ca.inter.net- 613-295-8129
Rosemary Speirs, rspeirs@equalvoice.ca- 416-577-2777

Source : À Voix égales.

Mis en ligne sur Sisyphe, le 15 octobre 2008


Partagez cette page.
Share


Format Noir & Blanc pour mieux imprimer ce texteImprimer ce texte   Nous suivre sur Twitter   Nous suivre sur Facebook
   Commenter cet article plus bas.

    Pour afficher en permanence les plus récents titres et le logo de Sisyphe.org sur votre site, visitez la brève À propos de Sisyphe.

© SISYPHE 2002-2008
http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Retour à la page d'accueil |Admin