| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Femmes du monde | Polytechnique 6 décembre 1989 | Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  

                   Sisyphe.org    Accueil                                   Plan du site                       






vendredi 20 février 2009

La fin de l’équité salariale pour les femmes dans la Fonction publique fédérale

par l’Alliance de la Fonction publique du Canada






Écrits d'Élaine Audet



Chercher dans ce site


AUTRES ARTICLES
DANS LA MEME RUBRIQUE


Canada - Le retour des Autochtones : une lutte à nulle autre pareille
La cheffe Theresa Spence s’exprime sur sa grève de la faim et la situation actuelle des Autochtones
Repenser le multiculturalisme
G20 à Toronto - Le Comité jeunes féministes de la CLES dénonce les violences sexistes et la violation des libertés civiles
G20 et brutalité policière au pays de Stephen Harper
Gouvernement Harper – Sabrer avec un zèle religieux dans les programmes pour les femmes
Sommet UE-Canada : les sables bitumineux en accusation
Le viol psychologique d’Omar Khadr
Manifestation pour le retrait de l’ambassadeur du Mexique au Canada
Équité salariale - Entre un idéologue obtus et un opportuniste, les droits des femmes sont menacés à Ottawa
Stephen Harper est-il allergique à Céline Galipeau en particulier ou aux intervieweuses en général ?
Les femmes et la crise économique
Le budget fédéral laisse tomber les femmes, les travailleurs et les travailleuses
Lettre à la Gouverneure générale Michaëlle Jean en faveur de la coalition des partis d’opposition à Ottawa
Harper Rule : une gouvernance sexiste et inéquitable
Les femmes vous observent, disent des groupes de femmes au premier ministre Harper
Le Comité de la CEDEF de l’ONU scrute la performance du Canada
"À voix égales" invite le Premier ministre à nommer des femmes au Cabinet
Appel des artistes pour la Paix : "Dans dix ans, quelle direction voulez-vous voir le Canada et le Québec emprunter ?"
Votre vote comptera-t-il le 14 octobre ?
Avortement et élection : souvenons-nous
Élection Canada - Sur la question de l’égalité des femmes, Stephen Harper ne répond pas
Maintes raisons de ne pas voter pour Stephen Harper
"Les conservateurs nous ont rappelé que nous sommes ‘juste’ des femmes"
Élections fédérales - Battons-nous contre la droite !
Dieu au pouvoir ! God Bless Canada !
La Fédération des femmes du Québec appelle les Québécoises et les Québécois à battre les Conservateurs
Margaret Atwood s’explique - Harper : déconnecté, dépassé
Ingérence de l’Église catholique dans la campagne électorale au Canada
L’Association des Femmes Autochtones du Québec répond aux excuses du gouvernement Harper
Les compressions du gouvernement Harper forcent le départ d’une leader féministe
Le gouvernement Harper cherche à réduire les femmes au silence
La ministre Oda quitte le ministère de la Condition féminine. Enfin !
La déclaration du Canada à la Commission de la condition de la femme des Nations Unies est tendancieuse et décevante
Politique Canada : dossier principal
Les promesses brisées de Stephen Harper
Stephen Harper tient ses promesses
Des coupures antidémocratiques à Condition féminine Canada
Le gouvernement Harper veut museler les groupes de femmes
La ministre de la Condition féminine, Bev Oda, passe un mauvais quart d’heure devant un comité parlementaire
La ministre à la Condition féminine du Canada interdit aux groupes de femmes de défendre ... les droits des femmes
Il faut rétablir immédiatement le Programme de contestation judiciaire
Le discours de la Traîne
Pour l’égalité entre les femmes et les hommes, il faut changer le mode de scrutin !
Victoire réjouissante : Vivian Barbot a battu le ministre Pierre Pettigrew
Voter ? Mais pour qui ?
Des leaders afro-québécoises inquiètes s’adressent aux chefs des partis politiques en campagne électorale
L’R des Centres de femmes écrit aux quatre chefs de parti à Ottawa
"Des tribunaux islamiques au Canada ?"
10 ans de budgets fédéraux : les femmes doublement pénalisées
Le budget fédéral ne tient pas compte des femmes
Une décennie de reculs : le Canada de l’après-Beijing
Une autre élection injuste pour la population québécoise et canadienne
Harper, une menace sérieuse au droit des femmes à l’avortement







Commentaires de l’AFPC sur la Loi sur l’équité dans la rémunération du secteur public

Introduction

Le gouvernement fédéral a annoncé dans son Énoncé économique du 27 novembre 2008 ses plans d’abolir l’accès à la Commission canadienne des droits de la personne pour les travailleuses de la fonction publique qui soulèvent des questions d’équité salariale. Le gouvernement fédéral a inclus dans la Loi d’exécution du Budget qu’il a déposée le 6 février 2009 un projet de loi qui transformera radicalement la loi sur l’équité salariale pour la Fonction publique fédérale.

La Loi sur l’équité dans la rémunération du secteur public limitera la teneur et l’application de l’équité salariale dans le secteur public. Ce projet de loi retirerait le droit des travailleuses et travailleurs du secteur public de présenter des plaintes en matière d’équité salariale à la
Commission canadienne des droits de la personne. Le projet de loi, en redéfinissant la notion de « groupes ou catégories d’emplois à prédominance féminine » à des groupes composés d’au moins 70 p. 100 de femmes, fera en sorte qu’il sera plus difficile dorénavant de réclamer l’équité salariale. Il redéfinit aussi les critères utilisés pour évaluer si le travail est de « valeur égale ».

Pour nous, le plus inquiétant encore, c’est que ce projet de loi transforme l’équité salariale en « question de rémunération équitable » qui doit être discutée à la table de négociation. Si l’équité salariale n’est pas réalisée par l’entremise du processus de négociation, les employées peuvent présenter une plainte à titre individuel à la Commission des relations de travail dans la fonction publique, mais sans le soutien de leur syndicat : en fait, ce projet de loi imposerait une amende de 50 000 $ aux syndicats qui encourageraient ou aideraient leurs propres membres à présenter une plainte en matière d’équité salariale !

L’équité salariale est un droit fondamental de la personne protégé par la Loi canadienne sur les droits de la personne depuis 1977. La Cour suprême du Canada a reconnu que si un gouvernement viole le droit des femmes à l’équité salariale, il enfreint aussi leurs droits
constitutionnels à l’égalité. L’équité salariale est reconnue par la Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes des Nations Unies et elle est protégée dans la Convention 100 de l’Organisation internationale du travail.

En 2004, après avoir mené des consultations exhaustives, étudié et analysé le sujet en profondeur, le Groupe de travail sur l’équité salariale a conclu que nos règles courantes d’équité salariale fonctionnent mal. Il a recommandé l’adoption d’une loi fédérale sur l’équité salariale qui obligerait les employeurs assujettis à la réglementation fédérale à examiner leurs pratiques salariales, à déterminer les écarts salariaux et à élaborer un plan d’équité salariale pour corriger les écarts salariaux discriminatoires. Il a recommandé la création d’une commission de l’équité salariale et d’un tribunal de l’équité salariale, basés sur les modèles de lois proactives qui existent en Ontario et au Québec. Même si ces recommandations ont recueilli un large consensus, le gouvernement Harper a refusé avec obstination de les mettre en oeuvre.

L’équité salariale est un droit fondamental de la personne qui ne doit pas servir de monnaie d’échange à une table de négociation. C’est encore plus vrai quand l’employeur impose unilatéralement des taux de salaire obligatoires comme le gouvernement fédéral le fait dans la Loi sur le contrôle des dépenses, qui fait aussi partie du même projet de loi omnibus que les mesures sur l’équité salariale.

Ce projet de loi démontre encore une fois comment le gouvernement Harper s’en prend aux droits des femmes. Voilà donc une autre raison pour les membres de l’AFPC de s’informer, de se mobiliser et de s’organiser contre ces politiques sexistes et discriminatoires.

- Lire la suite : Voici 4 raisons de s’opposer à la Loi sur l’équité dans la rémunération du secteur public. Le document est également téléchargeable en format PDF.

  • L’Alliance de la Fonction publique du Canada : site.

    Mise en ligne sur Sisyphe, le 20 février 2009


  • Partagez cette page.
    Share


    Format Noir & Blanc pour mieux imprimer ce texteImprimer ce texte   Nous suivre sur Twitter   Nous suivre sur Facebook
       Commenter cet article plus bas.

    l’Alliance de la Fonction publique du Canada



        Pour afficher en permanence les plus récents titres et le logo de Sisyphe.org sur votre site, visitez la brève À propos de Sisyphe.

    © SISYPHE 2002-2009
    http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Retour à la page d'accueil |Admin