| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Femmes du monde | Polytechnique 6 décembre 1989 | Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  

  Hébergé par                   Sisyphe.org    Accueil                                   Plan du site                       Éditions Sisyphe






mardi 31 mars 2009

Non à l’imposition d’une résidence alternée pour les enfants de parents séparés par défaut !

par SOS les MAMANS



Format Noir & Blanc pour mieux imprimer ce texte Imprimer ce texte


Chercher dans ce site


AUTRES ARTICLES
DANS LA MEME RUBRIQUE


L’emprise des écrans sur les enfants : la résistance s’organise
Une meilleure protection des conjointes de fait est devenue nécessaire
France - Projet de Loi sur la famille d’inspiration masculiniste encore plus d’asservissement pour les femmes et les enfants
Union de fait et pension alimentaire - La Cour d’appel donne raison à Lola
La télé, complice de la pandémie d’obésité chez les enfants
Pensions alimentaires pour enfants - La Cour suprême donne raison à une étudiante monoparentale
Protection juridique des conjointes de fait - Au-delà des 50 millions $, il y a les autres femmes
Ontario - La campagne "Un seul droit de la famille pour toutes les femmes"
Pensions alimentaires des enfants - La campagne continue auprès des député-es
Des idées reçues compromettent la sécurité des enfants lors des litiges de garde (Partie I)
Des idées reçues compromettent la sécurité des enfants lors des litiges de garde (Partie II)
La résidence alternée, une loi pour les adultes ?
Garde partagée ou résidence alternée : l’enfant d’abord
Un toutou, une p’tite poupée ou un bébé ?
Le Livre noir de la garde alternée
Courte-pointe d’un amour infini : Éloïse et Loïse
Punir les enfants pour les iniquités des pères
La DPJ et la chasse aux sorcières contre les mères
Les pères continuent à ne pas faire leur part
Mythes et faits sur la détresse "des" hommes
Une mère belge proteste contre un soutien ministériel à des masculinistes
Du calme, Dr Chicoine
« Lyne la pas fine » a son voyage
Des lunettes féministes au secours des enfants
Réforme des services de garde : Lettre d’une maman à la ministre Carole Théberge
Des mères privées de leurs enfants à cause des préjugés sexistes de la DPJ - suite
Un recul, un affront, un geste politique inacceptable
Garde des enfants - Les pères ont-ils raison de se plaindre ?
La garde alternée : au nom des femmes ?
Quand les pères se vengent
Garde partagée ou résidence alternée : l’enfant d’abord
La machine à broyer les solidarités
L’enfant, prétexte de toutes les dérives des pouvoirs ?
Mythes et réalités sur la garde des enfants et le droit de visite
L’influence des groupes de pères séparés sur le droit de la famille en Australie
Un choix parental féministe et subversif : donner le nom de la mère
La paranoïa paternelle triomphera-t-elle ?
Mémoire au Comité fédéral, provincial et territorial sur le droit de la famille, sur la garde, le droit de visite et les pensions alimentaires pour les enfants
Un programme qui prive les enfants de leur mère
Les enfants du divorce ont besoin de notre protection
La « responsabilité parentale » tiendra-t-elle ses promesses ?
Les partisans des "droits des pères" veulent imposer la garde partagée obligatoire




Nous sommes très inquiètes de la proposition de loi des députés Richard Mallié et Jean-Pierre Decool ,qui présentent au nom "des pères", et sous la pression de ces mêmes associations, une proposition de loi visant à rendre la Résidence Alternée, solution par DEFAUT. Sachant qu’il n’a été fait AUCUN bilan des conséquences de cette alternance que peut DEJA IMPOSER un juge des affaires familiale à un parent "réfractaire", depuis 2002. Et que les souffrances pour les enfants qui ne supportent pas une telle "itinérance" (mais qui la supporterait ?) sont dramatiques voire irréversibles. Signer cette pétition. Voir le lien à la fin de la page.

Sous une première « pression » des associations de défense des droits des pères séparés, la loi du 04 mars 2002 autorise les Juges aux affaires familiales à imposer la résidence alternée au à tout parent « récalcitrant ». Or, lorsqu’elle n’est pas adaptée à la situation familiale, la résidence alternée peut entraîner chez l’enfant des troubles suffisamment graves pour que s’applique un principe de précaution.

NOUS, MAMANS ET CITOYENNES, SOMMES TOUT A FAIT OPPOSEES A CE QUE LA LOI AILLE PLUS LOIN A LA SEULE DEMANDE D’ASSOCIATIONS DE DEFENSE DES DROITS DES PERES SEPARES !

Pour quelles raisons ?

- Parce que malgré des demandes répétées de très nombreux professionnels en pédopsychiatrie, il n’a été fait aucune réelle étude sur les conséquences de l’application de la loi depuis 7 ans maintenant.

- Parce que l’absence de sentiment de sécurité affective ressenti par des enfants mis en alternance continuelle de lieu de vie (parfois 4 foyers dans les familles recomposées) peut entrainer la constitution d’un attachement dit "désorienté - désorganisé", qui se manifeste par les symptômes au demeurant référencés et bien connus de la communauté scientifique.

- Parce que le mineur devient, dans le cadre dune résidence alternée imposée dans une ambiance conflictuelle, un enjeu pris dans un conflit de loyauté qui n’a plus d’autre choix que de dénier ses besoins personnels et individuels.

- Parce que de nombreuses mères séparées subissent le harcèlement judiciaire et moral de leur ex conjoint, qui utilisent la loi et brandissent l’étendard de leurs droits sans considération du bien être de l’enfant.

... et parce que une nouvelle fois, et sur ces questions fondamentales, les associations féminines ou les groupes d’aide aux femmes et aux enfants agressés dans un contexte familial, ne sont, ni sollicités, ni entendus par les parlementaires ou même par les délégations aux droits des femmes de l’Assemblée Nationale et du Sénat. Pourquoi ?

NOUS VOULONS PARTICIPER AU DEBAT !
REJOIGNEZ NOUS POUR REFUSER UNE POLITIQUE FAMILIALE QUI « OUBLIE » LES MERES ET LES REALITES QU’ELLES VIVENT AVEC LEUR(S) ENFANT(S).

Signez la pétition CONTRE la PROPOSITION DE LOI MAILLE-DECOOL/ SOSPAPA : Petition.

Source : Site de l’Association SOS les MAMANS

Mis en ligne sur Sisyphe, le 22 mars 2009

                        Format Noir & Blanc pour mieux imprimer ce texteImprimer         Nous suivre sur Twitter       Nous suivre sur Facebook

SOS les MAMANS



Plan-Liens Forum

  • Non à l’imposition d’une résidence alternée pour les enfants de parents séparés par défaut !
    (1/1) 6 décembre 2012 , par cecilia





  • Non à l’imposition d’une résidence alternée pour les enfants de parents séparés par défaut !
    6 décembre 2012 , par cecilia   [retour au début des forums]

    bjr, elle es encore valable cettte petition merci car il faut la faire tourner merci

    [Répondre à ce message]


       Pour afficher en permanence les plus récents titres et le logo de Sisyphe.org sur votre site, visitez la brève À propos de Sisyphe.

    © Sisyphe 2002-2013
    Sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2011 | |Retour à la page d'accueil |Admin