| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Femmes du monde | Polytechnique 6 décembre 1989 | Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  

                   Sisyphe.org    Accueil                                   Plan du site                       






dimanche 29 mars 2009

Manifestation pour le retrait de l’ambassadeur du Mexique au Canada
Le Comité de solidarité avec les femmes de Ciudad Juarez, le Comité pour les droits humains en Amérique latine et la Fédération des femmes du Québec






Écrits d'Élaine Audet



Chercher dans ce site


AUTRES ARTICLES
DANS LA MEME RUBRIQUE


Canada - Le retour des Autochtones : une lutte à nulle autre pareille
La cheffe Theresa Spence s’exprime sur sa grève de la faim et la situation actuelle des Autochtones
Repenser le multiculturalisme
G20 à Toronto - Le Comité jeunes féministes de la CLES dénonce les violences sexistes et la violation des libertés civiles
G20 et brutalité policière au pays de Stephen Harper
Gouvernement Harper – Sabrer avec un zèle religieux dans les programmes pour les femmes
Sommet UE-Canada : les sables bitumineux en accusation
Le viol psychologique d’Omar Khadr
Équité salariale - Entre un idéologue obtus et un opportuniste, les droits des femmes sont menacés à Ottawa
Stephen Harper est-il allergique à Céline Galipeau en particulier ou aux intervieweuses en général ?
La fin de l’équité salariale pour les femmes dans la Fonction publique fédérale
Les femmes et la crise économique
Le budget fédéral laisse tomber les femmes, les travailleurs et les travailleuses
Lettre à la Gouverneure générale Michaëlle Jean en faveur de la coalition des partis d’opposition à Ottawa
Harper Rule : une gouvernance sexiste et inéquitable
Les femmes vous observent, disent des groupes de femmes au premier ministre Harper
Le Comité de la CEDEF de l’ONU scrute la performance du Canada
"À voix égales" invite le Premier ministre à nommer des femmes au Cabinet
Appel des artistes pour la Paix : "Dans dix ans, quelle direction voulez-vous voir le Canada et le Québec emprunter ?"
Votre vote comptera-t-il le 14 octobre ?
Avortement et élection : souvenons-nous
Élection Canada - Sur la question de l’égalité des femmes, Stephen Harper ne répond pas
Maintes raisons de ne pas voter pour Stephen Harper
"Les conservateurs nous ont rappelé que nous sommes ‘juste’ des femmes"
Élections fédérales - Battons-nous contre la droite !
Dieu au pouvoir ! God Bless Canada !
La Fédération des femmes du Québec appelle les Québécoises et les Québécois à battre les Conservateurs
Margaret Atwood s’explique - Harper : déconnecté, dépassé
Ingérence de l’Église catholique dans la campagne électorale au Canada
L’Association des Femmes Autochtones du Québec répond aux excuses du gouvernement Harper
Les compressions du gouvernement Harper forcent le départ d’une leader féministe
Le gouvernement Harper cherche à réduire les femmes au silence
La ministre Oda quitte le ministère de la Condition féminine. Enfin !
La déclaration du Canada à la Commission de la condition de la femme des Nations Unies est tendancieuse et décevante
Politique Canada : dossier principal
Les promesses brisées de Stephen Harper
Stephen Harper tient ses promesses
Des coupures antidémocratiques à Condition féminine Canada
Le gouvernement Harper veut museler les groupes de femmes
La ministre de la Condition féminine, Bev Oda, passe un mauvais quart d’heure devant un comité parlementaire
La ministre à la Condition féminine du Canada interdit aux groupes de femmes de défendre ... les droits des femmes
Il faut rétablir immédiatement le Programme de contestation judiciaire
Le discours de la Traîne
Pour l’égalité entre les femmes et les hommes, il faut changer le mode de scrutin !
Victoire réjouissante : Vivian Barbot a battu le ministre Pierre Pettigrew
Voter ? Mais pour qui ?
Des leaders afro-québécoises inquiètes s’adressent aux chefs des partis politiques en campagne électorale
L’R des Centres de femmes écrit aux quatre chefs de parti à Ottawa
"Des tribunaux islamiques au Canada ?"
10 ans de budgets fédéraux : les femmes doublement pénalisées
Le budget fédéral ne tient pas compte des femmes
Une décennie de reculs : le Canada de l’après-Beijing
Une autre élection injuste pour la population québécoise et canadienne
Harper, une menace sérieuse au droit des femmes à l’avortement







Le Comité de solidarité avec les femmes de Ciudad Juarez, le Comité pour les droits humains en Amérique latine et la Fédération des femmes du Québec vous invitent à une

Manifestation pour le retrait du nouvel ambassadeur mexicain
BARRIO TERRAZAS PERSONA NON GRATA
Vendredi, le 3 avril 2009 de 12 h à 13 h
À MONTRÉAL
Consulat du Mexique à Montréal, 2055, rue Peel
entre les rues de Maisonneuve et Sherbrooke (métro Peel)
À OTTAWA
Ambassade du Mexique au Canada
45, rue O’Connor

M. Francisco Javier Barrio Terrazas a été reçu le 26 février 2009 comme ambassadeur du Mexique au Canada. Gouverneur de l’État du Chihuahua de 1992 à 1998, Barrio Terrazas et son gouvernement ont été publiquement blâmés par la Commission nationale des droits humains, un organisme gouvernemental officiel, pour la négligence et le sexisme qui ont marqué les investigations et pour l’impunité quasi totale qui en résultait.

En effet, depuis une vingtaine d’années à Ciudad Juarez, Chihuahua, au Mexique, des jeunes femmes issues de milieux modestes sont enlevées, agressées sexuellement, torturées et assassinées. Jusqu’à maintenant, plus de 500 corps féminins portant des marques d’agressions sexuelles et de torture ont été retrouvés et environ 1000 femmes sont toujours portées disparues.

M. Barrio Terrazas a déclaré, alors qu’il était gouverneur de l’État, que ces assassinats n’étaient qu’un « phénomène naturel, car les victimes retrouvées fréquentaient des lieux louches et sombres et elles étaient vêtues de façon provocante, car elles portaient des mini-jupes ».

Malgré les nombreux rapports, recommandations, dénonciations et les preuves présentés aux autorités mexicaines, aucun présumé responsable parmi les personnes soupçonnées n’a été traduit en justice, que ce soit des membres du gouvernement mexicain ou des forces de l’ordre, ou encore des cartels de la drogue de Ciudad Juarez. Au contraire, nombreux sont ceux et celles qui ont été menacés et harcelés pour avoir dénoncé la passivité des autorités et exigé clarifications et justice, certains ont déjà trouvé la mort.

Des manifestations auront lieu simultanément au Mexique et au Canada pour dénoncer l’attitude machiste et la passivité du nouvel ambassadeur et l’inaction du gouvernement mexicain dans la situation des féminicides et demander le retrait de M. Barrio Terrazas de ce poste.

Pour infos :
Geneviève Lacroix
Comité pour les droits humains en Amérique latine
Courriel.
Site.
Tél. : 514.387.5550


Nos demandes

NOUS APPUYONS LES GROUPES DE FEMMES MEXICAINES ET LES ORGANISATIONS DE DÉFENSE DE DROITS QUI DEMANDENT AU GOUVERNEMENT MEXICAIN :

I. De retirer M. Terrazas de ses fonctions d’ambassadeur du Mexique au Canada.

II. De respecter son engagement quant aux différents traités internationaux signés et ratifiés, c’est-à-dire la Convention de l’ONU sur l’élimination de toute forme de discrimination envers les femmes et la Convention interaméricaine de Belém do Para afin de prévenir, de sanctionner et d’éradiquer la violence faite aux femmes.

III. De mettre fin à l’impunité qui paralyse l’appareil judiciaire et les forces de sécurité et de traduire les coupables devant la justice.

IV. Également, de protéger la vie et l’intégrité des défenseurs de droits humains et des organisations accompagnant les familles des victimes.

AU GOUVERNEMENT CANADIEN :

I. Conformément aux obligations internationales contractées par le gouvernement canadien, d’exercer son devoir de vigilance à l’égard de la situation préoccupante des droits humains au Mexique, un partenaire privilégié.

II. Réviser méticuleusement le dossier de M. Francisco Javier Barrio Terrazas afin de le déclarer PERSONA NON GRATA, puisque son manque de respect non équivoque face aux femmes assassinées et disparues est en rupture totale avec les valeurs canadiennes et la Charte des droits et libertés du Canada, qui assure la protection à tout individu, peu importe son sexe.

III. D’offrir son appui au gouvernement mexicain pour qu’il mette en œuvre les réformes nécessaires afin de réformer et assainir le système judiciaire mexicain.

IV. Finalement, nous demandons au gouvernement canadien de respecter sa tradition de défenseur des droits humains et d’inviter le gouvernement mexicain à traiter les dossiers des victimes et à enrayer l’impunité à Ciudad Juarez, de même qu’à assurer la protection des femmes victimes de violence à travers le Mexique.

À LA POPULATION CANADIENNE :

Nous invitons la population canadienne et les organisations de femmes et de droits de la personne au Canada et au Mexique à se joindre à nous pour appuyer nos demandes et exprimer leur solidarité envers les familles des victimes.

Mis en ligne sur Sisyphe, le 27 mars 2009


Partagez cette page.
Share


Format Noir & Blanc pour mieux imprimer ce texteImprimer ce texte   Nous suivre sur Twitter   Nous suivre sur Facebook
   Commenter cet article plus bas.

    Pour afficher en permanence les plus récents titres et le logo de Sisyphe.org sur votre site, visitez la brève À propos de Sisyphe.

© SISYPHE 2002-2009
http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Retour à la page d'accueil |Admin