| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Femmes du monde | Polytechnique 6 décembre 1989 | Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  

                   Sisyphe.org    Accueil                                   Plan du site                       






décembre 2008

Femmes et enfants tués par des hommes ou des inconnus au Québec en 2008

par Martin Dufresne






Écrits d'Élaine Audet



Chercher dans ce site


AUTRES ARTICLES
DANS LA MEME RUBRIQUE


25 ans plus tard - Femmes et enfants tuées par des hommes en tant qu’hommes (ou par des inconnus) au Québec depuis le 6 décembre 1989
Femmes et enfants tué-e-s au Québec en 2014 par des hommes (ou des inconnus)
Polytechnique, bientôt vingt-quatre ans... et le massacre continue ! ASSEZ, c’est ASSEZ ! Affiche 2013
Femmes et enfants tué-e-s au Québec en 2013 par des hommes (ou des inconnus)
À quand un Jour du souvenir des victimes du sexisme ?
Femmes et enfants tués par des hommes ou des inconnus au Québec en 2012
Femmes et enfants tués par des hommes ou des inconnus au Québec en 2011
Femmes et enfants tués par des hommes ou des inconnus au Québec en 2010
Polytechnique, vingt et un ans déjà... et le massacre continue ! ASSEZ, c’est ASSEZ ! 2010
Polytechnique – vingt ans déjà… et le massacre continue ! ASSEZ, c’est ASSEZ ! 2009
Femmes et enfants tués par des hommes ou des inconnus au Québec en 2009
Femmes et enfants tués par des hommes ou des inconnus au Québec en 2007
850 femmes et enfants tué-es par des hommes ou des inconnus au Québec depuis le 6 décembre 1989
Femmes et enfants tué-es par des hommes ou des inconnus jusqu’à maintenant au Québec en 2007
Femmes et enfants tués par des hommes ou des inconnus au Québec en 2006
Femmes et enfants tués par des hommes ou des inconnus en 2005 au Québec
Femmes et enfants tués par des hommes ou des inconnus au Québec en 2004
Femmes et enfants tués par des hommes ou par des inconnus au Québec en 2003
Femmes et enfants tués par des hommes ou des inconnus en 2003 au Québec
Femmes et enfants tués par des hommes ou par des inconnus au Québec en 2002
Femmes et enfants tués par des hommes ou par des inconnus au Québec en 2001
Femmes et enfants tués par des hommes ou par des inconnus au Québec en 2000
Femmes et enfants tués par des hommes ou par des inconnus au Québec en 1999
Femmes et enfants tués par des hommes ou par des inconnus au Québec en 1998







2008

Femmes/enfants tués par des hommes ou des inconnus en 2008 au Québec : au moins 36 (33 femmes, 3 jeunes et enfants).
De ce nombre :
- au moins 24 femmes tuées par un conjoint, ex-conjoint, partenaire sexuel ou membre de leur famille (72% des femmes)
- 3 jeunes tués par leur père ou beau-père (100% des jeunes)

Les notices en caractères gras désignent les meurtres commis par un conjoint, un ex-conjoint, un partenaire sexuel, le père ou un fils de la victime.

Renée Vaudreuil, 42 ans, directrice générale de la municipalité de St-Rémi-de-Tingwick, trouvée morte dans son bureau en flammes le 14 janvier après-midi. Robert Godbout, 51 ans, un homme qui avait poursuivi la municipalité, parce qu’elle l’empêchait d’ouvrir un zoo dans l’école du village, a été accusé de meurtre prémédité.

Diane Grégoire, 51 ans, disparue le 31 janvier, apparemment dans un centre commercial de la Rive-Sud de Montréal, les Promenades St-Bruno. Son mari, Paul Laplante, est soupçonné ; un média a rapporté qu’il avait demandé un reçu horodaté dans un restaurant à l’heure de la disparition de Diane Grégoire, en prétendant que celle-ci l’attendait dans l’auto. Il a retenu les services d’un criminaliste de haut vol et s’est dit prêt à se soumettre au test du polygraphe. Des recherches ont été menées en mai à St-Liboire, dans la région de St-Hyacinthe, où des déplacements suspects ont été observés le jour de la disparition de Grégoire. Entretemps Paul Laplante a vendu la maison familiale à l’automne 2008.

Charlotte Cuerrier-Tassé, 19 ans, poignardée à Mont-Tremblant par son partenaire sexuel, Patrick Dumoulin, 20 ans, qui a été arrêté quelques heures après la découverte du corps, le 4 février. Il l’aurait tuée 2 ou 3 jours plus tôt. Il a été accusé de meurtre non prémédité.

Lydie Lemoine, 45 ans, poignardée à mort le 3 février dans son domicile de l’Île-des-Sœurs par son mari, Thierry Lemoine, 52 ans, cuisinier dans des restaurants chic de Montréal. Celui-ci s’est ensuite pendu. Le couple, qui avait deux filles adolescentes, était arrivé de France il y a cinq ans. Un voisin a signalé que la victime se retrouvait souvent à l’extérieur de chez elle récemment, sans manteau d’hiver.

Saroya Sinnathurai, 50 ans, tuée par son mari Karthikeyan, 56 ans, qui s’est ensuite suicidé en mettant le feu à leur maison, à Ville St-Laurent, dans la nuit du 4 au 5 février. Les deux étaient des immigrants sri-lankais.

Diane Clouâtre, 47 ans, tuée d’une dizaine de coups de couteau à Victoriaville tôt le matin du 9 février par un homme qu’elle venait de rencontrer sur un site Internet, Mario Larivière, 42 ans, qui a été arrêté alors qu’il quittait la ville en autobus. Celui-ci avait envoyé plusieurs courriels de menaces de mort dans les jours précédant le meurtre à son ex-partenaire sexuelle, qui l’avait dénoncé à la police. Larivière a plaidé coupable à une accusation réduite de meurtre non prémédité et été condamné à 18 ans avant toute demande de libération conditionnelle.

Ryan Jean-Louis, bébé de 9 mois secoué à mort à Ville La Salle, Montréal le 16 février, apparemment par le conjoint de sa mère. Un mandat d’arrestation a été émis contre Casy Pierre Mesidor, 26 ans, et sa conjointe de 19 ans, deux Haitiens arrivés à Montréal en octobre 2007, qui ont finalement été arrêtés à Tampa, en Floride en novembre 2008 et seront accusés de meurtre non prémédité.

.................., 39 ans, meurt étranglée le 25 février, par un homme de 41 ans, ..............., à St-Bruno-de-Montarville, dans un contexte de sadisme, qualifié de « jeu sexuel » par les médias. Placide Munger, un sexologue interviewé à l’occasion par le Réseau TVA, a expliqué à un vaste auditoire qu’il fallait se rendre très très près de la mort de la femme ainsi étranglée pour que son partenaire « ait l’impression d’avoir atteint le maximum (de jouissance). »

Roséda St-Amand, 72 ans, tuée d’un coup de feu par son mari Fernand Labbé, 81 ans, à La Sarre, le 27 mars. Il s’est ensuite suicidé.

Renée Bourbeau, 41 ans, tuée en voiture par son conjoint, Patrick Laflamme, 36 ans, qui a foncé sur elle au volant d’une camionnette, à Drummondville le 12 avril. Il a présenté l’accident comme une coïncidence.

Carine Morneau, 27 ans, tuée par balles par son conjoint Martin Vézina, 30 ans, à Cacouna le 3 mai, pendant que leurs enfants étaient chez des parents. Vézina s’est ensuite suicidé.

Nancy Michaud, 37 ans, attachée politique d’un ministre du gouvernement Charest, kidnappée et tuée, le 16 mai à Rivière-Ouelle, par un voisin, Francis Proulx, 29 ans, en l’absence de son mari. Proulx a participé aux recherches avant d’être identifié comme le coupable… Le cadavre de Michaud a été retrouvé dans le sous-sol d’une maison abandonnée appartenant aux parents de Proulx, qui avait utilisé la carte de débit automatique de Michaud et de son mari, a été accusé de meurtre prémédité, d’agression sexuelle et de nécrophilie.

Mathieu ............., 2 mois, trouvé mort chez ses parents, rue Baillargé dans le quartier Hochelaga-Maisonneuve de Montréal, le 31 mai après-midi. Un pathologiste a constaté des marques de violence sur le corps du bébé après que les parents aient appelé la police en disant que le bébé avait cessé de respirer.

Hubertine Belleau, 40 ans, trouvée poignardée à mort et découpée en morceaux dans la fourgonnette que conduisait erratiquement son mari Valeri Tchikonov, 54 ans, à Repentigny le 2 juillet. Le décès de la victime remontait à l’avant-veille. Tchikonov a été accusé d’homicide involontaire.

Rita Bernier, 68 ans, trouvée morte près du quai du traversier à Lévis, le 7 juillet. Mort qualifiée de suspecte.

Johanne Ayotte, 53 ans et Diane Joannette, 64 ans, étranglées à quelques heures d’avis dans leurs logements le 30 juillet à Gatineau. Patrick Lalonde, 35 ans, un autre locataire de l’immeuble – où résident des personnes dites « fragilisées » ou ayant connu l’itinérance – a été arrêté et accusé de double meurtre prémédité. Il était dans l’appartement de l’une des victimes à l’arrivée des policiers.

Mélissa Beaudin, 17 ans, battue à mort à Yamaska le soir du 30 juillet et abandonnée dans un boisé par le père de son ami, Richard Bédard, 44 ans, déjà reconnu coupable par le passé d’agressions sexuelles et physiques contre des prostituées. Bérard a prétexté devoir courir au secours de la mère de Beaudin, qu’il disait agressée par son mari, pour convaincre celle-ci de l’accompagner. Il a été accusé en plus d’agression sexuelle contre Beaudin en septembre 2008. Il est mort du cancer en août 2009 avant un procès qui devait débuter en décembre 2009.

Anne Morency, 30 ans, étudiante en sciences juridiques, poignardée à mort, chez elle à Limoilou, le 3 août, par son ex-partenaire sexuel toxicomane, Carol Bujold, 50 ans, éconduit deux semaines plus tôt. Bujold s’est ensuite infligé des blessures superficielles. Il a été accusé de meurtre au premier degré.

Vayolla Brutus, 24 ans, retrouvée morte au domicile familial, le 5 août à Vimont (Laval), apparemment de coups de bâton à la tête. Son partenaire sexuel et fiancé depuis novembre dernier, Paul Polydore Banza Tshiani, 30 ans, qualifié de très possessif par des amies de Brutus et que celle-ci voulait quitter, a été arrêté et accusé d’indignité à l’égard d’un cadavre. Il avait passé quelques jours en compagnie du cadavre de Brutus avant de la ramener chez ses parents et de l’y laisser dans un lit. Après trois semaines d’incarcération, Tsihany a été remis en liberté au début septembre dans l’attente de son procès pour le seul chef d’indignité à l’égard d’un cadavre.

Femme de 72 ans, retrouvée morte chez elle le 25 août, sur l’avenue des Laurentides à Montréal-Nord. N’avait pas donné de nouvelles à sa famille depuis dix jours. Mort qualifiée de suspecte par la police. Pas d’autres détails publiés.

Marie-Claude Dugas, mère de 34 ans, originaire de Donnacona, battue à mort dans une résidence de Vanier le 4 septembre. Stéphane Laberge, 28 ans, a été accusé de meurtre prémédité et de séquestration, avec deux complices. Le corps de Dugas aurait été jeté dans un conteneur à déchets de Charlesbourg et n’a jamais été retrouvé. Un adolescent de 15 ans a plaidé coupable le 19 janvier 2009 à des accusations de séquestration et d’entraves à la justice dans ce dossier. Celui-ci faisait aussi face à une accusation de complicité après le meurtre, mais la Couronne a décidé de laisser tomber ce chef d’accusation

Marilou Labrèche, ingénieure mère de 3 enfants, retrouvée morte avec traces de violence dans la cour derrière chez elle à Candiac, le 12 septembre. Son conjoint qui était à l’intérieur quand le corps a été trouvé par des ouvriers a été interrogé. Labrèche avait fait appel à la police la veille, qui s’était rendue chez elle mais n’a pas divulgué pourquoi.

Marie Rosa Perluzzo, 88 ans, égorgée chez elle par son petit-fils, Lucas Perluszzo Massad, 28 ans, dans le quartier Villeray, à Montréal, qui a été accusé de meurtre non prémédité.

Meurtre-suicide d’un couple de Westmount trouvé mort dans son garage de la rue Roslyn à Westmount, le 2 octobre. La police n’a pas publié leurs noms.

Nathalie Fournier, 28 ans, une prostituée disparue il y a 4 ans alors qu’elle montait dans un camion en direction des USA, retrouvée dans une sablière du nord de l’État de New-York avec l’aide de son assassin, Adam Morris, qui a avoué le fait et été accusé de meurtre non prémédité le 7 octobre 2008.

Micheline Vadnais, 46 ans, disparue à Ste-Émélie-de-l’Énergie le 27 août et retrouvée en bordure d’un chemin à Estérel, le 10 octobre. Marques de violence sur le corps (en décomposition). Sa voiture avait été retrouvée à Montréal-Nord à la fin août.

Rollande Liboiron, 50 ans, tuée à Repentigny le 20 octobre par son conjoint, Yvan Samson, 53 ans, qui s’est pendu. Il disait à ses voisins de ne pas parler à sa femme sous prétexte qu’elle ne les comprendrait pas parce que, disait-il, elle avait la maladie d’Alzheimer. Il se décrivait comme un « aidant naturel ».

Femme de 64 ans, trouvée morte auprès de son mari de 65 ans le 9 novembre à Montréal dans son domicile de Cote St-Luc. Le mari a été hospitalisé après s’être dit incommodé. Une autopsie doit avoir lieu.

Nicole Lavoie, 61 ans, poignardée chez elle à Laval, le 18 novembre, par le locataire de l’appartement du dessous, Marc Décarie, 43 ans, condamné à 2 reprises pour intimidation et diffamation.

Alexandra Shaar, pharmacienne retraitée de 63 ans, poignardée à plusieurs reprises chez elle avec son frère à Montréal, le 8 décembre, par son neveu Aaron Michael Sealy, 24 ans, qui cohabitait avec eux. Il a mis le feu au logis pour couvrir le double meurtre. Sealy avait été acquitté pour irresponsabilité de ses gestes en février 2007, après avoir été accusé de vol, port d’arme et obstruction d’un policier. Envoyé en mars 2007 à l’Institut Philippe-Pinel, il avait été transféré à l’hôpital juif de Montréal mais en était reparti, tout simplement . Il est cette fois-ci accusé de deux chefs de meurtre non prémédité.

Pascale Eustache, 25 ans, poignardée à mort dans sa chambre à coucher, le soir du 8 décembre, par son conjoint, Roody Sainvil, 24 ans, rue Lawrence à Greenfield Park, où ils avaient emménagé 2 semaines plus tôt. Le meurtrier a appelé les policiers et a avoué le meurtre à leur arrivée. Ceux-ci l’ont fait hospitaliser, puisqu’il avait avalé une substance toxique.

.................., femme dans la vingtaine, retrouvée dans le lobby d’un triplex incendié angle 5e avenue et Masson à Rosemont (Montréal), le soir du 11 décembre. Le feu aurait été allumé pour déguiser son meurtre, commis avant l’incendie. Le nom de la victime n’a pas été divulgué et aucun suspect n’a encore été arrêté.

Lucia Medeiros, 32 ans, poignardée à mort par son mari, le 12 décembre à Gatineau. Elle avait quitté le meurtrier une semaine plus tôt après 11 ans de vie commune, mais était retournée chercher des affaires. Celui-ci s’est ensuite infligé des coupures superficielles et a appelé la police.

Valérie Martin, une femme de 21 ans a été mutilée et poignardée à mort avec son conjoint de 35 ans chez elle à Montréal, le 18 décembre, dans un crime qui semble associé au milieu de la drogue.

Mis en ligne en décembre 2008


Partagez cette page.
Share


Format Noir & Blanc pour mieux imprimer ce texteImprimer ce texte   Nous suivre sur Twitter   Nous suivre sur Facebook
   Commenter cet article plus bas.

Martin Dufresne



    Pour afficher en permanence les plus récents titres et le logo de Sisyphe.org sur votre site, visitez la brève À propos de Sisyphe.

© SISYPHE 2002-2008
http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Retour à la page d'accueil |Admin