| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Femmes du monde | Polytechnique 6 décembre 1989 | Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  

                   Sisyphe.org    Accueil                                   Plan du site                       






jeudi 7 janvier 2010

Le voile, honneur ou déshonneur ?
Le voile en Iran, c’est carnaval bon an, mal an

par Ana Pak, féministe laïque






Écrits d'Élaine Audet



Chercher dans ce site


AUTRES ARTICLES
DANS LA MEME RUBRIQUE


Iran - Le dernier jour où les femmes ont pu se promener tête nue
Iran - L’enfer islamiste pour les femmes
Iran - Voile, mensonge et libertés furtives
La contestation populaire continue en Iran
Iran – Voile et viol, armes de guerre contre les femmes
Interpellation de l’ambassade d’Iran à Paris
Entretien avec Shirin Ebadi :"Seul Khamenei a le pouvoir de grâcier Sakineh Mohammadi-Ashtiani"
Contesté, le régime théocratique iranien se venge en persécutant les femmes
Une révolution féminine en Iran, un défi fondamental à l’islam
Appel pour la liberté et l’égalité des sexes en Iran
Manifeste de la libération des femmes en Iran
Campagne internationale pour la fermeture des ambassades iraniennes
La solitude du peuple iranien !
Achoura - Répression sanglante en Iran
En Iran, des hommes se voilent pour dévoiler le régime
Iran : Ahmadinejad usurpe le pouvoir par le viol, la torture et l’assassinat
Placer Téhéran face à sa cruelle misogynie
Iran – Toutes ces personnes dont la mémoire maintient en vie
Déclaration contre la répression généralisée en Iran
Iran - Mythes et réalités
Chronique sur l’Iran - La plus longue pétition du monde
Le peuple iranien a abattu le mur de la peur - Marjane Satrapi
L’Iran, la fin de l’idéologie du martyre
Les Iraniennes à l’avant-garde du combat pour la liberté
Dossier "Spécial Iran" du Nouvel Observateur- Mise à jour continue
Iran – Coup d’État du pouvoir islamique contre son propre peuple
L’Iranienne Shirin Ebadi réclame un nouveau scrutin
L’invitation manipulatrice de l’ambassade d’Iran aux féministes françaises
Iran - Que cessent les menaces à l’encontre des cyberféministes
La militante des droits des femmes Khadijeh Moghaddam arrêtée pour "propagande contre l’État et perturbation de l’opinion publique"
La lutte pacifique accroît notre résistance civile
Le gouvernement d’Iran emprisonne et maltraite des féministes qui dénoncent ses lois misogynes
Iran - Peine de prison et 10 coups de fouet pour une militante après une manifestation
Arrestation de plusieurs femmes en Iran et pétition UN MILLION DE SIGNATURES
Soutien International pour la Campagne en faveur des femmes d’Iran
Iran - Sauver Malak de la lapidation
La longue marche des femmes en Iran
Le parlement iranien donne aux femmes le même droit à l’héritage qu’aux hommes
En Iran, le fouet contre l’amour







Le 7 décembre (16 Azar) est, depuis plus de 50 ans, la journée de revendication des étudiants. Cette année, ils étaient largement soutenus par le peuple. Leurs cris « À bas le dictateur » faisaient trembler le pays.

Ce jour-là, un des dirigeants des mouvements étudiants, Majid Tavakoli, 23 ans, fit un discours courageux à l’université Amir Kabir de Téhéran. Tavakoli savait, qu’ainsi, il se mettait en danger. Car il a déjà été deux fois à la prison d’Evin. Et ce même jour, il fut arrêté avec d’autres étudiants.

Le lendemain, en signe de mépris, les médias du régime déclarèrent que, lorsque il fut arrêté, Majid Tavakoli était vêtu d’un tchador, et ils ont diffusé des photos du jeune homme habillé en femme.

Le régime, par cette manœuvre contre les mouvements protestataires et en voilant ce jeune étudiant, a enfin dévoilé le véritable sens que le port du voile représente pour lui : le mépris des femmes.

Car, le voile n’est plus montré comme l’honneur, mais comme un déshonneur. Par là, le régime compte humilier le jeune étudiant et les mouvements étudiants.

Enfin, les Iraniens se sont sentis concernés par le voile, et, pour soutenir Majid Tavakoli, se sont voilés dans un mouvement nommé « we are all Majid ». « Nous sommes tous Majid ».

Or, le régime islamique impose le voile aux femmes depuis 30 ans. Pourquoi alors, lorsque le voile est porté par un homme, rend-il cet homme méprisable ?

Pourquoi le voile, « honneur » des femmes, dès lors qu’il est porté par des hommes devient-il déshonorant, et est-il signe de lâcheté et de pusillanimité ?

Ce voile est défini comme une valeur, comme porteur du respect pour les femmes : « Le voile de la femme porte plus de message que le sang du martyr », ou bien « l’honneur de la femme est son voile », martèle ce régime.

Les Iraniennes, en luttant depuis 30 ans contre le voile, contre ce mépris, ne font que revendiquer leur liberté, leur dignité et leur humanité.

Mais jusqu’alors, les Iraniens n’avaient pas soutenu la lutte des femmes contre le voile. Au début même, devant le refus des femmes de porter le voile, leurs amis de lutte leur disaient : « Vous n’allez pas mourir en mettant un morceau de chiffon sur votre tête ».

Or, ce morceau de chiffon méprise toute la société dans sa chair.

En voilant les Iraniennes, par cette séquestration du corps des femmes, Khomeiny a étendu son emprise sur toute la société.

Ainsi, toute la société iranienne fut mise sous la tutelle des soi-disant hommes de Dieu. En contraignant les femmes au port du voile, c’est toute la société qui fut alors outragée. Mais les citoyens n’ont pas saisi ce danger.

Le voile annihile la liberté et la dignité de l’être qui le porte, quel que soit son sexe, car il est signe de soumission. Arrivera-t-il un jour où, en soutien aux femmes, les Iraniens circuleront voilés dans les rues et iront à leurs bureaux voilés ? Pour enfin comprendre la révolte que les femmes portent en elles depuis 30 ans qu’elles supportent cette défroque, pour enfin larguer le voile et hisser la « grand’voile » vers la liberté.

Décembre 2009

Mis en ligne sur Sisyphe, le 7 janvier 2010


Partagez cette page.
Share


Format Noir & Blanc pour mieux imprimer ce texteImprimer ce texte   Nous suivre sur Twitter   Nous suivre sur Facebook
   Commenter cet article plus bas.

Ana Pak, féministe laïque



    Pour afficher en permanence les plus récents titres et le logo de Sisyphe.org sur votre site, visitez la brève À propos de Sisyphe.

© SISYPHE 2002-2010
http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Retour à la page d'accueil |Admin