| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Femmes du monde | Polytechnique 6 décembre 1989 | Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  

                   Sisyphe.org    Accueil                                   Plan du site                       






mardi 2 mars 2010

Canada - Menaces contre le soutien au planning des naissances et à l’avortement sécuritaire
Le gouvernement conservateur se contredit

par Joyce Arthur, directrice de la Coalition pour le droit à l’avortement au Canada






Écrits d'Élaine Audet



Chercher dans ce site


AUTRES ARTICLES
DANS LA MEME RUBRIQUE


Au Cinéma Beaubien le 28 septembre - Documentaire percutant à l’occasion de la Journée mondiale pour la dépénalisation de l’avortement
Campagne #BougezpourLIVG - 40 ans après la promulgation de la loi sur l’avortement en France
Comment aider les femmes enceintes de trisomiques : un enjeu féministe
Les députés européens et les ONG tirent la sonnette d’alarme sur une menace anti-choix contre la santé maternelle
Avortement - La motion 312 du député Woodworth, un stupide affront aux critères internationaux des droits de la personne
Ce qui pourrait arriver aux droits reproductifs sous un gouvernement Harper majoritaire
Canada - Le débat sur l’avortement relancé par les groupes pro-choix et anti-choix
Les Communes rejettent le projet de loi C-510 qui visait à criminaliser l’avortement
Le point sur les services d’avortement au Québec : une nouvelle recherche
Une étude révèle que 64% des cliniques d’avortement au Canada sont la cible de protestataires
Avortement - Mgr Ouellet et les charmes irrésistibles de Mademoiselle Pinotte
Avortement et santé des femmes - Harper défie les spécialistes
Les propos du cardinal Marc Ouellet prennent racine dans la misogynie tolérée
Le cardinal Marc Ouellet a tenu des propos déplorables
Gouvernement Harper, santé maternelle et G8 - Appel à l’action
Des attaques contre l’égalité des femmes par le gouvernement Harper
Avortement aux États-Unis - Au tour des hommes de se sacrifier
Les 20 ans de l’affaire Chantale Daigle soulignés le 1 octobre
Avortement et loi 34 : une saga déplorable
Avortement au Québec - La tentation du désengagement de l’État
L’Affaire Chantale Daigle : les femmes se souviennent !
Le Dr George Tiller, un médecin pro-choix, assassiné dans une église luthérienne
Une militante pro-choix menacée de mort au Nicaragua
Étude - "L’avortement au Québec : état des lieux au printemps 2008"
Le Conseil canadien de la magistrature rejette la plainte contre la juge en chef Beverly McLachlin
Offensive masquée contre le droit à l’avortement
Le projet de loi C-484 tend à éroder des acquis juridiques, selon le Barreau du Québec
Le droit à l’avortement menacé. Un dossier du magazine À bâbord !
L’Ordre du Canada au Dr Henry Morgentaler - Bravo, Mme la Gouverneure générale
Projet de loi C-484 - Prélude à la recriminalisation de l’avortement au Canada
C-484 et menace au droit à l’avortement - Le mouvement des femmes sur un pied d’alerte
Projet de loi C-484 et avortement - Allons-nous retourner en prison ?
L’Assemblée nationale du Québec s’oppose unanimement au projet de loi fédéral C-484
Des juristes du Québec s’opposent au projet de loi C-484 parce qu’il menace les droits des femmes
La Fédération des médecins spécialistes du Québec dénonce le projet de loi C-484 et l’attitude du chef libéral Stéphane Dion
Lancement de la campagne anniversaire "Pro-choix pour la vie" et de son site Internet
Avortement 1988-2008 - Vingt ans de liberté et d’égalité
L’Église engage un bras de fer contre l’avortement
L’avortement, un droit jamais acquis
20e anniversaire de l’arrêt Morgentaler - Il y a 20 ans, l’avortement était enfin décriminalisé
Des hôpitaux canadiens accueillent cavalièrement les demandes d’information sur l’avortement
Avortement - ’Si aujourd’hui j’apprends que je suis enceinte...’
Avortement - Un sujet tabou
Conférence marquante sur l’avortement à Londres
L’avortement n’est pas accessible à toutes au Canada
Le point sur l’accessibilité aux services d’avortement dans les hôpitaux canadiens - Recul
Recours collectifs - Accès à l’avortement : remboursement par le gouvernement québécois
Interruption volontaire de grossesse : un regard écoféministe







Des menaces pèsent sur le soutien de longue date du Canada au planning des naissances et à l’avortement sécuritaire.

OTTAWA, le 21 février 2010 - Même si le gouvernement conservateur a promis mercredi dernier que « le Canada ne changera pas sa position concernant la santé des femmes et des enfants », cela semble être exactement ce qu’il est en train de faire. Selon des députées et porte-parole du Parti conservateur, la nouvelle initiative sur la santé maternelle n’aura « absolument rien à voir avec l’avortement » (Shelly Glover) ; les mesures de planning familial n’ont jamais fait partie de ce que M. Harper entendait financer ; et « le gouvernement n’a aucunement l’intention de rouvrir quelque débat sur l’avortement » (Bev Oda).

« C’est là un changement majeur et inquiétant de politique, puisque le Canada subventionne depuis le milieu des années 1980 le planning des naissances et des soins liés à l’avortement sécuritaire dans des pays en voie de développement », a déclaré Joyce Arthur, coordonnatrice de la Coalition pour le droit à l’avortement au Canada. Par l’intermédiaire de l"ACDI (Agence canadienne de développement international), le Canada subventionne depuis longtemps la Fédération internationale pour le planning des naissances (IPPF), qui facilite une vaste gamme de soins de santé génésique, y compris le planning des naissances et l’avortement. Toutefois, la ministre de la Coopération internationale Bev Oda n’a pas renouvelé les 18 millions de dollars du financement de l’IPPF pour les trois prochaines années, échu en décembre.

« Nous soupçonnons que le non-renouvellement de ce budget pourrait être lié à la pétition lancée l’automne dernier par le député conservateur Brad Trost pour réclamer l’interruption du financement gouvernemental de l’IPPF parce qu’une faible part des activités de cet organisme consiste à appuyer des services d’avortement sécuritaire », commente Carolyn Egan, porte-parole de la CDAC. « L’idéologie anti-avortement du présent gouvernement est bien connue et la plupart des députés conservateurs sont opposés au libre choix. C’est pourquoi nous craignons que le gouvernement s’apprête à reprendre la désastreuse politique du gouvernement Bush qui a supprimé le financement des organisations offrant des contraceptifs et des soins liés à l’avortement », ajoute Mme Egan. Ces préoccupations sont également exprimées par le leader libéral Michael Ignatieff, le député libéral Keith Martin et d’autres intervenant-es. « De telles coupures, explique Carolyn Egan, ont forcé la fermeture de beaucoup de cliniques de santé dans des pays en voie de développement, conduisant à des hausses marquées de grossesses non voulues, d’avortements non sécuritaires et de décès de mères et d’enfants. »

Pour Joyce Arthur, « il est tout simplement impossible de protéger la santé
des mères ou des enfants en refusant toute aide aux 20 millions de femmes
par année à des mères pour la plupart dont la vie est mise en danger par
des procédures d’avortement rendues illégales et non sécuritaires. » Elle
explique que 13% des décès maternels, qui fauchent 68 000 femmes chaque année, sont dus aux conditions non sécuritaires d’avortement et que, lorsqu’une femme en meurt, ses enfants sont 10 fois plus susceptibles de périr au cours des 2 prochaines années.* De plus, le planning des naissances est un déterminant important de la santé des mères et des bébés dans les pays en voie de développement, puisque le fait de retarder et d’espacer les grossesses épargne la vie de mères et de leurs bébés et améliore leurs conditions de vie.

« En tournant le dos aux femmes privées de services de planning familial ou
qui doivent recourir à des avortements de fortune, les Conservateurs ont
décidé que ces femmes ne méritent pas de vivre », ajoute Mme Egan. « Dans les faits, le Canada affiche maintenant officiellement une politique étrangère
anti-choix, qui compromet la vie et la santé de femmes et d’enfants dans
d’autres pays, tout en prétendant cyniquement leur venir en aide. »

Mmes Arthur et Egan incitent fortement le gouvernement à renouveler
immédiatement le financement de l’IPPF et à inclure explicitement le
planning des naissances et l’avortement sécuritaire dans son initiative sur
la santé maternelle. « Ce volet est essentiel pour sauver la vie à
d’innombrables femmes et enfants partout dans le monde », conclut Joyce
Arthur.

* Voir le document d’information « Faits saillants concernant la santé des mères et des bébés dans les pays en voie de développement ».

- Site : www.arcc-cdac.ca

Mis en ligne sur Sisyphe, le 27 février 2010


Partagez cette page.
Share


Format Noir & Blanc pour mieux imprimer ce texteImprimer ce texte   Nous suivre sur Twitter   Nous suivre sur Facebook
   Commenter cet article plus bas.

Joyce Arthur, directrice de la Coalition pour le droit à l’avortement au Canada



Plan-Liens Forum

  • Canada - Menaces contre le soutien au planning des naissances et à l’avortement sécuritaire
    (1/1) 2 mars 2010 , par Muse





  • Canada - Menaces contre le soutien au planning des naissances et à l’avortement sécuritaire
    2 mars 2010 , par Muse   [retour au début des forums]

    En France, notre gouvernement de droite-extrême tente de faire disparaître le Planning Familial avec l’aide de différents lobbys ultra religieux de type Opus Dei (la Fondation de Service Politique).
    L’an dernier, désengagement financier gouvernemental concernant le Planning, fermetures de différents bureaux, manifs, pétitions féminines et féministes pour garder le Planning.
    Mais combien de temps pourront tenir ces bureaux du Planning en France ?
    D’autant que beaucoup de centres ivg ferment actuellement dans notre pays, qu’il existe une pression ultrareligieuse également sur les médecins, gynécos, obstétriciens de plus en plus opposés et refusant l’avortement...

    Alors dans les pays en voie de développement, je ne suis pas étonnée de lire que les mêmes choses se passent avec encore plus d’aplomb.
    Parce que comme les femmes sont pauvres, avec moins d’éducation, peu de mobilisation populaire et féministe sont possible, c’est donc d’autant plus facile de les ramener au pire sans qu’elles aient les moyens de protester.

    Et ce qui me choque, c’est dans le même temps...une espèce de survalorisation de la maternité, de l’allaitement, du retour au foyer, de l’instinct maternel.

    Cela me rappelle l’époque de ma grand-mère où la maternité était la seule destinée des femmes, entièrement sous contrôle d’hommes et de religions, et vouées à la mort si enceintes hors vie conjugale (interdiction d’avorter donc souvent avortement clandestin et décès souvent après ces avortements sans hygiène avec infections, septicémie).


        Pour afficher en permanence les plus récents titres et le logo de Sisyphe.org sur votre site, visitez la brève À propos de Sisyphe.

    © SISYPHE 2002-2010
    http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Retour à la page d'accueil |Admin