| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Femmes du monde | Polytechnique 6 décembre 1989 | Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  

                   Sisyphe.org    Accueil                                   Plan du site                       






mercredi 24 juillet 2002

Restrictions et persécutions imposées aux femmes afghanes par les talibans

par Micheline Carrier






Écrits d'Élaine Audet



Chercher dans ce site


AUTRES ARTICLES
DANS LA MEME RUBRIQUE


L’assassinat d’une femme afghane, Farkhunda
Talibans et Boko Haram - Même combat contre les droits humains
Afghanistan - "Pour les Afghanes, la situation n’a pas progressé", selon Carol Mann
Le Centre d’Enseignement, de documentation et de recherches pour les études féministes répond à Carol Mann
Soumettre à l’analyse critique la politisation de la religion : une responsabilité des féministes
"Femmes afghanes en guerre", un livre de Carol Mann
Afghanistan - Les pourparlers avec les talibans devraient tenir compte des mauvais traitements que ces derniers infligent aux femmes
Une journée d’études sur la situation des femmes en Afghanistan depuis la chute des Talibans
Protestation mondiale pour faire entendre raison à Amnistie Internationale
NEGAR – Soutien aux femmes d’Afghanistan s’oppose à la réinsertion des Talibans modérés au gouvernement
Les talibans sont déjà au pouvoir à Kaboul
L’appel de Kaboul par 200 organisations afghanes : pas de talibans au gouvernement
Femmes afghanes, un échec partagé par le gouvernement Karzaï et l’aide internationale
Droit coutumier et corruption : des obstacles aux droits des femmes afghanes
Élection en Afghanistan : le point de vue d’une étudiante en droit
Afghanistan - Troquer la sécurité des femmes chiites contre des votes
Les Talibans s’en prennent aux enfants
La mortalité maternelle en Afghanistan, un record mondial qui laisse indifférent
La crèche de l’université de Kaboul
Quelque 1,5 million de veuves afghanes dans la misère
Afghanistan - Une guerre contre les femmes
Afghanistan - Les dangereuses thèses de Christine Delphy (Afghana.org)
L’Afghanistan en proie à un double incendie
La scolarisation des filles en Afghanistan
Un constat désespéré de Sarajevo à Kaboul
Un projet de bibliothèque pour jeunes en Afghanistan
Je vous écris de Kaboul... Aidez Aïna !
Site NEGAR - Soutien aux femmes afghanes
Afghanistan 2005 : Journée internationale de la Femme
L’élection présidentielle du 9 octobre en Afghanistan intéresse les femmes
Le droit des femmes, un sujet très subversif en Afghanistan
Le Fonds pour les Droits des femmes en Afghanistan
Ni justice ni sécurité pour les femmes en Afghanistan
Le pouvoir des chefs de guerre met en péril la sécurité des femmes en Afghanistan
Des crimes contre l’humanité impunis
La résistance féministe afghane
L’avenir des femmes afghanes
Les femmes afghanes et l’ONU
Mary Robinson, Haut-commissaire de l’ONU, aimerait voir les femmes au pouvoir en Afghanistan
Des embûches sur le chemin de la liberté
Les femmes devraient être au pouvoir en Afghanistan
La Maison-Blanche « découvre » la situation des Afghanes et part en campagne
Lettre au premier ministre du Canada pour les femmes afghanes
Le ministère des Affaires étrangères du Canada répond à une lettre adressée au Premier ministre
Où est Ben Laden ?







par l’Association révolutionnaire des femmes afghanes (RAWA)

La liste suivante n’est qu’un résumé de la vie épouvantable que mènent les Afghanes sous le régime taliban et ne peut refléter le profond dénuement et les souffrances endurées par les femmes. Les talibans ont plus de considération pour les animaux que pour les femmes. En effet, alors qu’ils déclarent illégal de maintenir les oiseaux en cage, ils emprisonnent les femmes à l’intérieur de leurs propres maisons. Selon les talibans, les femmes n’ont aucun autre rôle à jouer que celui de procréer, satisfaire les besoins sexuels des hommes ou de s’atteler aux tâches domestiques. Les fondamentalistes moudjahidin, tels que Gulbaddin, Rabbani, Masood, Sayyaf, Khalili, Akbari, Mazari et leur complice criminel Dostum ont commis les crimes les plus odieux et les plus perfides qui soient contre les femmes afghanes. Et, tandis que de plus en plus de zones tombent sous le contrôle des talibans, même si le nombre de viols et de crimes contre les femmes baisse, les restrictions imposées par les talibans—comparables à celles qui existaient au Moyen Âge— continueront à anéantir l’esprit des femmes en les privant de toute existence humaine. Nous considérons que les talibans sont plus perfides et plus ignorants que les moudjahidin. Selon les femmes afghanes, "les moudjahidin nous tuaient avec des fusils et des épées, tandis que les talibans nous tuent avec du coton."

Les restrictions et brutalités des talibans incluent :

1- L’interdiction totale du travail des femmes hors de chez elles, y compris pour les enseignantes, les ingénieurs et la plupart des professions. Seules quelques femmes médecins et infirmières sont autorisées à travailler dans quelques hôpitaux de Kaboul.

2- L’interdiction totale de l’activité des femmes hors de chez elles si elles ne sont pas accompagnées par un mahram (parent masculin).

3- L’interdiction pour les femmes de traiter avec les marchands masculins.

4- L’interdiction pour les femmes de se faire soigner par un médecin homme.

5- L’interdiction d’aller à l’école, à l’université ou dans quelque autre organisme éducatif. (Les talibans ont converti les écoles de filles en séminaires.)

6- L’obligation de porter un long voile (Burqa), les recouvrant de la tête au pied.

7- Les femmes qui ne portent pas ce voile ou ne sont pas accompagnées d’un mahram sont fouettées, battues et insultées.

8- Les femmes dont on voit les chevilles sont fouettées en public.

9- La lapidation publique des femmes accusées de relations sexuelles extra-maritales. (Nombre d’entre elles ont été lapidées jusqu’à la mort).

10- L’interdiction de se maquiller. (On a tranché les doigts de beaucoup de femmes aux ongles vernis).

11- L’interdiction de parler ou de serrer la main d’hommes autres que les mahram.

12- L’interdiction de rire de manière audible. (Aucun étranger à la famille ne doit pouvoir entendre la voix d’une femme).

13- L’interdiction de porter des chaussures à talons, pour ne pas faire de bruit en marchant. (Un homme ne doit pas entendre les pas d’une femme.)

14- L’interdiction de se déplacer en taxi sans un mahram.

15- L’interdiction d’être présentes à la radio, à la télévision ou lors d’événements publics d’aucune sorte.

16- L’interdiction de faire du sport ou d’entrer dans un club ou un centre sportif.

17- L’interdiction de faire de la bicyclette ou de la mobylette, même accompagnées d’un mahram.

18- L’interdiction de porter des habits aux couleurs vives. Les talibans sont d’avis qu’il s’agit de "couleurs qui incitent au sexe."

19- L’interdiction de se rassembler lors de fêtes populaires ou pour tout motif récréatif.

20- L’interdiction de laver le linge près des rivières ou en public.

21- La modification de tous les noms de lieux comportant le mot "femmes." Par exemple, "jardin des femmes" a été renommé "jardin printanier".

22- L’interdiction d’apparaître au balcon de leur maison ou appartement.

23- L’obligation de peindre toutes les fenêtres, pour éviter que les femmes soient vues de l’extérieur.

24- L’interdiction pour les tailleurs hommes de prendre les mensurations d’une femme ou de lui coudre des habits.

25- L’interdiction pour les femmes de se baigner en public.

26- La séparation des hommes et des femmes dans les transports en commun. Les bus portent la mention "réservé aux hommes" ou "réservé aux femmes".

27- L’interdiction de porter un pantalon large, même sous la burqa.

28- L’interdiction de photographier et de filmer les femmes.

29- L’interdiction d’imprimer des photos de femmes dans les journaux et les livres ou d’en accrocher sur les murs des maisons ou des magasins.

Ces restrictions destinées spécifiquement aux femmes s’ajoutent à celles que les talibans imposent à l’ensemble de la population. Les talibans ont :

- Interdit d’écouter de la musique, pour les hommes comme pour les femmes.

- Interdit de regarder des films, la télévision et des vidéos pour tout le monde.

- Interdit de célébrer le nouvel an traditionnel (Nowroz) le 21 mars, qui a été proclamé jour férié non islamique.

- Abrogé la fête du travail (le 1er mai), qu’ils ont qualifiée de "fête communiste".

- Exigé que les personnes ne portant pas un nom islamique changent de nom.

- Imposé des coiffures pour les jeunes afghans.

- Exigé que les hommes portent des habits islamiques et se couvrent la tête.

- Exigé que les hommes ne se rasent pas et ne se taillent pas la barbe tant qu’elle ne descend pas de la largeur d’un poing à partir de l’extrémité du menton.

- Exigé que tout le monde assiste aux cinq prières quotidiennes dans les mosquées.

- Interdit de garder des pigeons et de jouer avec les oiseaux, car c’est une attitude non islamique. Les fauteurs seront emprisonnés et les oiseaux tués. Il est aussi intedit de jouer au cerf-volant.

- Exigé des spectateurs de manifestations sportives qu’ils encouragent en incantant Allah-o-Akbar (Dieu est grand) et a interdit les applaudissements.

- Interdit certains jeux, comme le cerf-volant, considérés comme "non-islamiques" par les talibans.

- Toute personne en possession d’écrits répréhensibles sera exécutée.

- Tout musulman qui se convertira à une autre religion sera exécuté.

- Tous les écoliers et étudiants (masculins) doivent porter un turban. "Pas de turban, pas d’éducation".

- Les minorités non musulmanes doivent porter un badge distinctif ou coudre un morceau de tissu jaune sur leurs habits. Exactement comme les nazis l’ont exigé des juifs.

- Etc.

SOURCE : Rawa


Partagez cette page.
Share


Format Noir & Blanc pour mieux imprimer ce texteImprimer ce texte   Nous suivre sur Twitter   Nous suivre sur Facebook
   Commenter cet article plus bas.

Micheline Carrier
Sisyphe

Micheline Carrier est éditrice du site Sisyphe.org et des éditions Sisyphe avec Élaine Audet.



Plan-Liens Forum

  • > Restrictions et persécutions imposées aux femmes afghanes par les talibans
    (1/1) 19 avril 2005 , par





  • > Restrictions et persécutions imposées aux femmes afghanes par les talibans
    19 avril 2005 , par   [retour au début des forums]

    Le 17 avril 2005 à l’émission "Tout le monde en parle" (une émission de télévision du Québec), Madame Nancy Huston déplorait l’attitude des mères envers les enfants, disant qu’elles se prennent trop au sérieux et qu’on ne devrait pas leur confier les soins des enfants ! ! ! Elle affirmait, de plus, que les Talibans devraient prendre soin de leurs enfants plutôt que leurs femmes, de cette façon les enfants devenus des hommes seraient moins méchants envers les femmes ! ! ! Je me suis pincée pour vérifier si j’avais bien compris. Trois fois plutôt qu’une !

    Ou bien Madame Huston est totalement ignare des moeurs talibanes (et même des moeurs des fondamentalistes moujahidins pour ne nommer que ceux-ci) ou bien elle a vécu des expériences personnelles très malheureuses ou bien elle est totalement de mauvaise foi ! La seule lecture de l’article ci-haut réprimeraient mes envies de confier les soins d’un enfant aux Talibans. D’autant plus que dès leur jeune âge, les femmes sont sommées de remettre les enfant -enfin les garçons - à l’éducation des hommes ou à l’apprentissage des armes. Ils sont donc arrachés aux soins des mères. Madame Huston est-elle au courant de ces pratiques ? Je ne crois pas. Est-ce que la douleur de la perte de sa mère à l’âge de 6 ans aurait -inconsciemment- guidé cette prise de position et ce commentaire ? Il aurait été intéressant d’en savoir plus. Surtout de comprendre pourquoi Madame Huston attribue la violence des hommes aux mères. Vraiment déplorable ! ! !


        Pour afficher en permanence les plus récents titres et le logo de Sisyphe.org sur votre site, visitez la brève À propos de Sisyphe.

    © SISYPHE 2002-2002
    http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Retour à la page d'accueil |Admin