| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Femmes du monde | Polytechnique 6 décembre 1989 | Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  

                   Sisyphe.org    Accueil                                   Plan du site                       






vendredi 8 juillet 2011

Procès Turcotte - Le jury a fait erreur

par Frema Engel, travailleuse sociale et auteure






Écrits d'Élaine Audet



Chercher dans ce site


AUTRES ARTICLES
DANS LA MEME RUBRIQUE


Quand un spécialiste justifie la pédophilie
Inceste - Un traitement médiatique troublant et typique
Guy Turcotte doit demeurer en détention, selon le psychiatre traitant
Procès de Guy Turcotte - Oser nommer la violence masculine
Rhode Island - Quand le Tribunal de la famille profite aux avocats et aux psychologues
Statistique Canada sous influence masculiniste ?
Suisse - Une première procédure pénale contre l’excision
Justice pour Aynur B. et toutes les femmes qui veulent se soustraire à leurs agresseurs
Un silence de mortes - La violence masculine occultée
Et si les enfants rois étaient plutôt des enfants proies
Quand deux droits fondamentaux s’affrontent - La polygamie au cœur de la réflexion
L’Eglise catholique condamne l’avortement d’une gamine de 11 ans violée par son beau-père
Les victimes de la violence familiale sont souvent les enfants
Violents patentés : leur place est en prison
Briser le silence : les récits des enfants
Violences intra-familiales sur enfants : le rapporteur de l’ONU en France
Enquête sociale générale de 1999 sur la violence conjugale : des conclusions étonnantes et biaisées
Des mères se battent contre la "Justice" pour protéger leurs enfants
Contrainte à la clandestinité pour protéger sa fille
La violence et les lois sur la famille
Quand l’État livre mères et enfants aux agresseurs
Protéger son enfant contre un père agresseur est souvent un long et vain combat pour la mère
La réforme de la Loi sur le divorce : la sécurité d’abord







Nous avons tous lu au cours des derniers mois les horribles détails des meurtres des enfants Turcotte par leur père, Guy. Comme Turcotte admettait avoir poignardé ses deux enfants, Olivier, 5 ans, et Anne-Sophie, 3 ans, le procès portait sur le pourquoi de son geste. Mardi le 5 juillet, un jury l’a trouvé non criminellement responsable en raison de son état mental au moment de la tuerie.

Le jury nous a donné un verdict terriblement erroné. Turcotte aurait dû être reconnu coupable de meurtre.

Cette affaire mettait en lumière des enjeux liés à la dépression, la violence familiale et les valeurs sociales. La défense a soutenu que Turcotte a tué ses enfants parce qu’il était déprimé. En tant que travailleuse sociale ayant 30 ans d’expérience de counselling auprès de personnes sévèrement déprimées, souvent à la suite d’une séparation ou d’un divorce, et possédant une expérience de travail liée à la violence vécue dans la famille, au travail et dans les relations interpersonnelles, je tiens à réfuter cette affirmation.

Je comprends les effets incapacitants de la dépression et je sais qu’il n’est pas inhabituel pour des personnes déprimées sévèrement de songer à se tuer. Leur priorité est de mettre fin à leurs souffrances, et ces gens ne sont pas préoccupés des conséquences de leur suicide sur les membres de leur famille. Ils ne se préoccupent pas non plus, devrais-je ajouter, de tuer d’autres personnes, à moins d’indications de maladie bipolaire, un facteur qui n’a aucunement été allégué dans l’affaire Turcotte.

Les symptômes physiques de la dépression incluent une perte d’énergie et une fatigue extrême. Il est donc difficile de comprendre comment quelqu’un souffrant de dépression sévère aurait pu trouver l’énergie de poignarder son fils à 27 reprises et sa fille à 19 reprises.

Ce qui est beaucoup plus probable, c’est que l’énergie de Turcotte, pour commettre ses actes, était alimentée par de la colère et un désir de revanche.

Ses activités précédant et suivant le meurtre sont énigmatiques. Il a jugé nécessaire de mettre en ordre ses affaires et de s’assurer que son ex-conjointe soit privée d’accès à de l’argent. Il a même refusé de défrayer les funérailles de ses enfants. Ces actions ne désignent pas une personne qui vit uniquement une dépression sévère. Elles indiquent plutôt un niveau élevé de déconnexion de tout sentiment d’amour pour ses enfants, ainsi qu’une personne égocentrique qui agissait également par dépit.

Turcotte a été dépeint par son avocat comme un père aimant et dévoué qui ne pouvait supporter de perdre sa famille et qui était si dépassé par l’infidélité de sa femme qu’il a « perdu la tête ».

Dans un moment de désespoir, nous a-t-on incités à croire, il a tué ses enfants et tenté de se tuer.

Cet argument ne tient pas. Turcotte aurait bénéficié d’un accès régulier à ses enfants. Son problème, selon moi, tenait moins à une perte des enfants dans sa vie qu’à la perte du contrôle sur sa femme. Quel égocentrisme de sa part de penser qu’il vaudrait mieux pour les enfants être morts que d’être partagés avec leur mère !

Tuer les enfants indiquait plutôt un désir de punir son ex-épouse pour avoir mis fin à leur relation. C’est l’essence même de la violence conjugale. Des spécialistes en violence familiale avec qui j’ai discuté de cette cause voient les meurtres de jeunes enfants par leur père au moment de la séparation comme un acte de colère et de revanche. Dans bien des cas, l’auteur de ces gestes n’a, comme Turcotte, jamais fait preuve auparavant de comportements violents.

De plus, cette affaire remet en cause nos valeurs sociales. Elle met en lumière une érosion graduelle de la responsabilité personnelle des gens pour leur comportement et la facilité avec laquelle on peut maintenant introduire dans un procès pour meurtre des arguments qui annulent cette responsabilité. On a pu lire dans The Gazette du 2 juillet, sous le titre « Judge tells jury they must agree on motive », que « la défense a soutenu que c’était un acte de compassion tordue, un suicide étendu pour épargner à ses enfants une vie sans père » (traduction). Un tel travestissement du langage tente de minimiser la responsabilité personnelle de Turcotte pour le meurtre de ses enfants.

Parler de « suicide élargi » est un oxymore, un illogisme. Se tuer est un suicide ; tuer d’autres personnes est un meurtre. Il est ignoble de tenter de classer le meurtre d’autres personnes dans la catégorie du suicide ; les enfants de cette affaire n’ont pas eu le choix entre la vie et la mort. Ce choix de mots est dangereux ; il nous conduit sur une pente qui aurait pour effet de détruire les valeurs de base de notre société et attaque un élément clé de notre code moral : tu ne tueras point.

« Compassion tordue » : une autre phrase utilisée pour justifier les meurtres. Il n’y avait aucune compassion dans le fait de causer la mort de deux jeunes enfants en santé, ni dans la façon extrêmement violente dont cela a été fait. Ils ont dû souffrir atrocement lors de leurs derniers instants.

À mon avis, et d’après l’avis de collègues à qui j’en ai parlé, Turcotte est devenu si irrité et si avide de revanche qu’il s’est accordé la permission de tuer. En faisant cela, il a franchi la barrière des comportements permissibles.

La base du droit dans notre société est que chaque personne est responsable de ses actes et doit en répondre. Tuer par vengeance ou par punition est inexcusable. Si une personne n’est pas dans un état psychotique, alors elle est responsable de ses actes. Dire le contraire ouvre la porte à l’impunité pour des meurtres.

Nous devons, à titre de société, demeurer clairs quant à quel point nous sommes responsables de nos gestes, à quel point nous valorisons la vie et respectons nos enfants. Ces enjeux sont au cœur du présent procès.

Notre système juridique reflète nos valeurs sociales et donne un aperçu de notre avenir.

Ce jury nous a laissé un verdict malheureux qui a pour effet d’affaiblir notre tissu social.

Montréal, le 6 juillet 2011

L’auteure

Frema Engel est une travailleuse sociale montréalaise, spécialisée dans la résolution des conflits de travail, l’intimidation et la prévention de la violence. Auteure de Taming the Beast : Getting the Violence out of the Workplace, elle publie régulièrement des textes dans le magazine en ligne du Canadian Centre for Abuse Awareness abusehurts.com.

Courriel de l’auteure.
Site web de l’auteure.

Traduction française : Martin Dufresne

Version originale (raccourcie) : "The Turcotte jury got it wrong", publiée dans The Montreal Gazette, le 6 juillet 2011 et sur Sisyphe.

Mis en ligne sur Sisyphe, le 7 juillet 2011

- Lire aussi : "Ça va bien, ces temps-ci, pour les hommes violents", par Micheline Carrier


Partagez cette page.
Share


Format Noir & Blanc pour mieux imprimer ce texteImprimer ce texte   Nous suivre sur Twitter   Nous suivre sur Facebook
   Commenter cet article plus bas.

Frema Engel, travailleuse sociale et auteure



Plan-Liens Forum

  • Procès Turcotte - Le jury a fait erreur
    (1/34) 9 juillet 2011 , par Louise Mailloux

  • Procès Turcotte - Le jury a fait erreur
    (2/34) 8 juillet 2011 , par Caro 35

  • Procès Turcotte - Le jury a fait erreur
    (3/34) 8 juillet 2011 , par François Pigeon

  • Procès Turcotte - Le jury a fait erreur
    (4/34) 8 juillet 2011 , par Internaute

    rép: Marie-Hélène Corriveau
    rép: Nicole
    rép: Internaute
    rép: Marcel
    rép: Nicole
  • Procès Turcotte - Le jury a fait erreur
    (5/34) 8 juillet 2011 , par Patrick

    rép: Mariette Delisle
    rép: Rock
  • Procès Turcotte - Le jury a fait erreur
    (6/34) 8 juillet 2011 , par buswell normand

  • Procès Turcotte - Le jury a fait erreur
    (7/34) 8 juillet 2011 , par Christian

  • Procès Turcotte - Le jury a fait erreur
    (8/34) 7 juillet 2011 , par Alain nonyme

  • Procès Turcotte - Le jury a fait erreur
    (9/34) 7 juillet 2011 , par Michel Ouellet

  • Procès Turcotte - Le jury a fait erreur
    (10/34) 7 juillet 2011 , par michel

  • Procès Turcotte - Le jury n’a pas fait erreur
    (11/34) 7 juillet 2011 , par question

    rép: Internaute
  • Procès Turcotte - Le jury a fait erreur
    (12/34) 7 juillet 2011 , par Donald

    rép: Crystal
  • Ni bon, ni mauvais
    (13/34) 7 juillet 2011 , par Internaute

  • Un verdict courageux et intelligent
    (14/34) 7 juillet 2011 , par aragon

    rép: Julien gc
    rép: olaa el merheb
    rép: curieuse
    rép: olaa el merheb
  • Procès Turcotte - Le jury a fait erreur
    (15/34) 7 juillet 2011 , par Jean

    rép: Denise Brousseau
    rép: olaa el merheb
  • Procès Turcotte - Le jury a fait erreur
    (16/34) 7 juillet 2011 , par Armand

  • Procès Turcotte - Le jury a fait erreur
    (17/34) 7 juillet 2011 , par Sisyphe

  • Procès Turcotte - Le jury a fait erreur
    (18/34) 7 juillet 2011 , par Levraimartin

  • Message Diane Laniel
    (19/34) 7 juillet 2011 , par Sisyphe

  • Procès Turcotte - Le jury a fait erreur
    (20/34) 7 juillet 2011 , par Internaute

  • Quand Cyberpresse tente d’étouffer la contestation
    (21/34) 7 juillet 2011 , par Internaute

  • Procès Turcotte - Le jury a fait erreur
    (22/34) 7 juillet 2011 , par Mad

  • Procès Turcotte - Le jury a fait erreur
    (23/34) 7 juillet 2011 , par Ana

  • Procès Turcotte - Le jury a fait erreur....ç’etait previsible
    (24/34) 7 juillet 2011 , par Internaute

  • Procès Turcotte - Le jury a fait erreur
    (25/34) 7 juillet 2011 , par Sylbern59

  • Procès Turcotte - Le jury a fait erreur
    (26/34) 7 juillet 2011 , par Pierre Senecal

  • Procès Turcotte - Le jury a fait erreur
    (27/34) 7 juillet 2011 , par Internaute

  • Procès Turcotte
    (28/34) 7 juillet 2011 , par Maryse Veilleux

    rép: Internaute
    rép: Patal
    rép: pat
  • Procès Turcotte - Le jury a fait erreur
    (29/34) 7 juillet 2011 , par camirefr

  • Procès Turcotte - Le jury a fait erreur
    (30/34) 7 juillet 2011 , par Internaute

  • Procès Turcotte - Le jury a fait erreur
    (31/34) 7 juillet 2011 , par Shafi

  • Procès Turcotte - Le jury a fait erreur
    (32/34) 7 juillet 2011 , par Gerard Donaldson

    rép: Micheline Carrier, Sisyphe
    rép: Martin Belisle
    rép: philippe
    rép: Internaute
    rép: 2 pieds sur terre
    rép: Internaute
    rép: seb
    rép: Internaute
  • Procès Turcotte - Le jury a fait erreur
    (33/34) 7 juillet 2011 , par Cécile Laflamme

  • Procès Turcotte - Le jury a fait erreur
    (34/34) 7 juillet 2011 , par snerge

    rép: Internaute
    rép: Stephane Major
    rép: Ana




  • Procès Turcotte - Le jury a fait erreur
    9 juillet 2011 , par Louise Mailloux   [retour au début des forums]

    Au Québec, si on lapidait les femmes pour adultère, Guy Turcotte n’aurait pas eu besoin de tuer ses enfants.

    Procès Turcotte - Le jury a fait erreur
    8 juillet 2011 , par Caro 35   [retour au début des forums]

    C’est bien triste cette histoire. Je ne sais pas si c’est un bon ou un mauvais jugement car je n’était pas présente au procès, comme la majorité d’entre nous, mais ce que je peux en déduire c’est que Guy Turcotte est un dépendant affectif, égoiste et jaloux assoiffé de vengeance contre son ex. Est-ce de la maladie mentale ???

    Quand à madame, elle ne donne pas sa place car trompé son mari avec le meilleur ami de celui-ci et le faire entrer dans la maison sitôt l’autre sorti, je trouve ça pas mal **chien** (désolé pour le gros mot). Ça ne pardonne pas le geste que monsieur a posé bien sur. Dans la vie il faut apprendre à encaissé les coups et se relevéer au lieu de se venger mais il semble que Turcotte préfère la vengeance et ça c’est punissable.

    Procès Turcotte - Le jury a fait erreur
    8 juillet 2011 , par François Pigeon   [retour au début des forums]

    Bonjour,
    Je vois dans les commentaires négatifs à l’endroit des jurys beaucoup d’incompréhension de leur rôle et de leur devoir. Et je remarque aussi beaucoup des comportements de haine et de vengeance. La seule personne qui pourrait avoir ce comportement serait la mère des victimes, les autres vous vous prenez comme des personnes qui possèdent la vérité, leur vérité. Vous êtes des Dieux suprêmes. Ouf une chance qu’il existe encore des jurys.
    François Pigeon

    Procès Turcotte - Le jury a fait erreur
    8 juillet 2011 , par Internaute   [retour au début des forums]
    Procès Turcotte - Le jury a fait erreur

    Madame,

    Je me pose quelques questions sur votre article et donc sur vous même :
    1. Êtes-vous juriste ? Que savez-vous du droit pour prétendre que des jurés (honnêtes citoyens) ont fait erreur ?
    2. Avez-vous mis pied une seule fois dans la salle d’audience ou vous êtes vous juste fiée aux média ?
    3. Êtes-vous juge ? avocat ? Quelle est votre connaissance du droit ?
    4. Comment définissez-vous la justice ?
    5. Qui êtes-vous pour oser vous ériger en censeur et juge d’un jury qui n’a fait que son devoir, en EN TOUTE CONSCIENCE, en essayant de son mieux de ne pas tomber dans la vindicte populaire.
    6. Quelle est votre qualification en sciences médicales, en santé mentale ?
    7. Vous êtes travailleuse sociale, riche de 30 ans d’expérience. Mais cela vous donne-t-il le droit de vous dresser contre la justice ?
    8. Vous dites avoir consulté des personnes, mais vous ne donnez aucun nom pour étayer votre désaccord !
    9. Que voulez-vous enfin : que l’on reprenne le procès ? ou que l’on convoque un jury qui ira absolument dans votre sens ?
    10. Que faites-vous de Mme J, Gaston, pauvre victine vivante de cette tragédie ? Elle veut passer à autre chose : est-ce que la travailleuse sociale ne devrait pas se pencher sur elle pour l’aider au lieu de continuer à piler sur le « bourreau » ?
    Cela dit, je vous concède d’être en désaccord avec un jury. Mais ce n’est pas aux jurés qu’il faut s’en prendre !!! Il y a un suytème de justice et ces « pauvres jurés » (je ne voudrais pas être à leur place) n’ont fait que le suivre... et je leur dis « BRAVO !!! Il y a encore des gens honnêtes comme vous dans ce pays, des gens qui écoutent la raison, la conscience, et ne jugent pas à partir de leurs émotions ». Car justement, vous jugez, me semble-t-il, à partir de vos ressentiments...
    J’ajouterai, pour finir, toutes nos critiques négatives, ne changeront rien de ce qui est déjà arrivé dans ce drame. Notre devoir, dans la société, est de travailler à ce que de pareils drames ne se reproduisent plus. à chacun de nous de prendre sa part de responsabilité.
    En conclusion, Mme, je vous en supplie : désormais, ne vous prenez pas pour ce que vous n’êtes pas ; vous n’êtes que travailleuse sociale (j’insiste sur le NE...QUE), et vous n,avez pas à prendre le fardeau des autres.

    Très poliment

    Sergio.

    • Procès Turcotte - Le jury a fait erreur
      8 juillet 2011 , par
      Marie-Hélène Corriveau   [retour au début des forums]

      Et vous, pour qui vous prenez-vous pour dicter aux autres ce qu’ils devraient penser et mettre en cause la profession de l’auteure ? Vous me semblez ce genre de personne qui aime contrôler autrui et ce qu’il pense, et je vous fuirais si vous croisiez mon chemin. (je dis "personne", car vous pourriez aussi bien être une femme qu’un homme même si vous signez d’un prénom masculin).

      Pour "travailler à ce que de tels drames ne se reproduisent pas", il faut d’abord lancer le message clair que de tels actes sont inacceptables et que la société les sanctionne selon leur gravité. Ce qui n’a pas été fait dans le cas du Dr Turcotte. Le juge a dit au jury qu’il fallait considérer ce crime comme un "suicide élargi", comme si docteur n’avait pas voulu que ses enfants soient privés de père et alors il les a tués. Comme argument tordu, on n’a jamais vu l’équivalent.

      Et ceci s’adresse à plusieurs personnes : il n’est pas plaisant de lire des "vous n’étiez pas là, vous ne pouvez juger". Avez-vous besoin d’être participant ou témoin de tous les événements qui surviennent dans la société pour avoir des opinions et les exprimer ? On pourrait aussi éviter de délégitimer le droit d’autrui d’être en désaccord avec un juge, des avocats, un jury, ou qui vous voulez. Ces professionnels ne sont pas plus infaillibles que le commun des mortels et le sens critique se justifie à leur endroit autant qu’à l’endroit d’une travailleuse sociale, d’un médecin, d’un cardinal ou d’un premier ministre. Au lieu d’attaquer l’auteure, il serait plus intéressant de s’en tenir à ses propos et à l’événement qu’elle commente.

      [Répondre à ce message]

    • Procès Turcotte - Le jury a fait erreur
      10 juillet 2011 , par
      Nicole   [retour au début des forums]
      Dire ce qu’on pense

      Je pense que nous sommes ici pour donner une opinion quelle soit favorable ou non. Vous reprochez à cette femme de juger ? Et vous que faites vous si vous ne la jugez pas..

      Elle n’est qu’une travailleuse sociale et vous, vous êtes qui ?
      Qu’on soit balayeur de rue ou psychiatre, on n’a droit à son opinion.

      Moi,je suis cuisinière, j’ai travaillé toute ma vie et j’en suis fière. De plus j’ai donné à cette société une simple travailleuse sociale dont je suis également très fière.

      Donnez son opinion c’est bien mais il ne faut pas oublié de respecter celle des autres.
      Bonne journée M. Sergio
      Nicole

      [Répondre à ce message]

    Procès Turcotte - Le jury a fait erreur
    8 juillet 2011 , par Patrick   [retour au début des forums]

    Je m’interroge grandement sur la valeur de cet article.

    Comment l’auteur peut-elle prétendre à l’erreur ? Elle n’est pas avocate donc pas en mesure de mesurer une quelconque erreur en droit. Elle n’est pas psychiatre alors comment peut-elle poser un diagnostic médical ? Même si elle était psychiatre, elle ne pourrait le faire sans avoir examiné et rencontré Turcotte.

    C’est comme si on demandait à un avocat (alors qu’il n’est pas ingénieur) d’expliquer le problème du pont Mercier sur la seule base de ce qui est rapporté par les médias, vous ne pensez pas ?

    Procès Turcotte - Le jury a fait erreur
    8 juillet 2011 , par buswell normand   [retour au début des forums]

    On vit dans un monde spécial, un bonhomme tue ses 2 enfants et et libre , alors qu’un autre ment pour protéger son enfant et estcondammé a 4ans de prison, quel monde ?

    Procès Turcotte - Le jury a fait erreur
    8 juillet 2011 , par Christian   [retour au début des forums]

    Mais qui êtes-vous, madame, pour vous substituer à un jury (maître des faits) ayant assisté au procès et consulté la preuve à satiété, et sans cesse encadré par les directives du juge (maître du droit) ?
    Les jurés se sont prononcés sur les faits mais strictement en vertu des règles de droit régulièrement explicitées par le juge. Vous parlez avec votre coeur et non avec votre seule raison. Je condamne fermement et avec horreur ce geste innommable, mais je me rassure en pensant que la loi peut permettre un verdict à l’encontre de la sensibilité populaire, voire à l’encontre du gros bon sens. C’est la preuve qu’elle fonctionne. Sinon, nous n’aurions pas besoin d’elle : les lynchages suffiraient. Parce qu’en dépit de ce que je viens d’écrire, "j’aimerais bien" voir Guy Turcotte lynché. Mais j’accorde plus de crédit à la loi à qu’à mes émotions vindicatives. Et ce, même si je sais pertinemment bien qu’un jury n’est pas infaillible.

    Procès Turcotte - Le jury a fait erreur
    7 juillet 2011 , par Alain nonyme   [retour au début des forums]
    Aliénation parentale

    Je tiens à rester anonyme même si mon commentaire ne pourra être transmis.

    J’ai vécu un divorce extrèmement pénible qui a duré plus de 6 années, avec une épouse avec qui j’ai eu 4 enfants, alors agés de 3 à 10 ans...

    Le but n’est pas d’expliquer ici tout un pan de vie mais bien de préciser deux points qui me semblent importants :

    1) dans ce divorce d’une rare violence verbale et comportementale, et dans lequel on pouvait facilement dénomber de nombreuses attitudes maternelles de ce que l’on nomme syndrome d’aliénation parentale, j’ai eu ma dépression, j’ai eu plusieurs fois envie d’exploser la tête de mon ex-conjointe sur le pavé tellement son attitude était abjecte. Jamais (...), je ne suis passé à l’acte.

    2) nos enfants qui ont subi de plein fouet ce divorce extrème et ont même eu des attitudes téléguidées et qui m’ont fait mal des dizaines de fois (refus de me voir, etc) par leur attitude n’ont jamais subi de ma part la moindre tentative de réplique.

    Parce que tout simplement ce sont mes enfants. Ils ont subi ce divorce et n’en sont pas responsables. Je les aime et ai décidé de partir parce que c’était la seule solution acceptable pour retrouver -tous- une paix nécessaire.

    Ne critiquez pas mon départ parce que ce raccourci où rien n’est expliqué ne peut être raconté. Mais c’était à la lumière des évènements et des différents intervenants la seule "bonne" (ou la moins pire) alternative à une guerre sans merci qui aurait pu faire encore de plus gros dégâts.

    Retenez simplement que malgré cette situation désastreuse, jamais je n’aurais pensé faire le moindre mal à mes enfants. Tout simplement parce que ce sont nos enfants...

    Hey, les kidZ, je sais que jamais vous ne me lirez mais sachez que je vous aime.

    Papa

    Procès Turcotte - Le jury a fait erreur
    7 juillet 2011 , par Michel Ouellet   [retour au début des forums]

    Faites parvenir votre texte à M. Jean Charest, il pourra comprendre
    ce que nous comprenons de ce cas.

    On peut lui faire confiance !!!

    Merci pour ce geste d’humanité.

    Michel Ouellet

    Procès Turcotte - Le jury a fait erreur
    7 juillet 2011 , par michel   [retour au début des forums]

    Allez au parc regarder des enfants jouer observez les biens a la place de sortir vos grandes lignes... étais il malade ou fous selon vous.De mon coter je croit que c’a ne pouvais venir d’une personne normale peut importe son statut social ou morale parceque il n’y a auqun enfant qui mérite se sort,

    Procès Turcotte - Le jury n’a pas fait erreur
    7 juillet 2011 , par question   [retour au début des forums]

    Mme Engel,

    Le jury a déclaré l’accusé Guy Turcotte non criminellement responsable pour la mort de ses deux enfants.

    Votre définition de la justice est erronée, je vous suggère la lecture de La Théorie de la justice de John Rawls, en particulier le chapitre sur le sens de la justice et le bien, à ce sujet.

    Je comprends votre oeuvre et votre vocation pour le social, vous en savez sûrement beaucoup plus que moi à ce sujet. Il faudrait mieux connaître Guy Turcotte pour savoir s’il représente un danger de récidive ou non et quel est le meilleur moyen pour permettre à sa famille de revivre une vie normale.

    À mon humble avis, je ne pense pas que la prison, bien que ça puisse l’humilier davantage et s’ajouter aux souffrances que vit son ex-femme, serve vraiment à le réhabiliter.

    Procès Turcotte - Le jury a fait erreur
    7 juillet 2011 , par Donald   [retour au début des forums]

    Je crois personnelement que vous avez très certainement une expérience professionnelle fort appréciable mais vous ne semblez pas en posséder dans le domaine juridique.

    De mentionner que les jurés ont errés et ce en vous fiant à ce que vous avez lu dans les médias est désolant. Vous ne pouvez forger une opinion réaliste et professionnelle, telle que l’exige votre profession là dessus.

    Lorsque le crime est arrivé tout le monde disait qu’il s’agissait d’un fou
    Aujourd’hui 11 de nos concitoyens ( des parents pour la plupart) nous disent la même chose après avoir analysé la preuve pendant des semaines.

    Le vrai problème ne reside pas dans le verdict mais dans la prise en charge des criminels avec troubles de santé mentale. Je vous rappelle également que la désinstitutionnalisation des annés 1980 votre profession était en faveur de la reintegration dans la societe des criminels non responsable pour cause de trouble mentaux apres une evaluation de la dangerosité entre 45 et 90 jours apres le jugement.

    Ce qui est affreux est le fait qu’il sortira peut importe le jugement ou l’endroit, un minimum à purger en institution devrait etre applique en fonction du crime.

    Ni bon, ni mauvais
    7 juillet 2011 , par Internaute   [retour au début des forums]

    Le verdict n’est ni bon, ni mauvais. Il faut avoir vécu ce genre de détresse pour comprendre ce qui peux se passer dans la tête d’une personne qui vit avec ces émotions. L’anxiété est un ennemi avec lequel ont doit apprendre à vivre, certaines personnes ni arrivent pas. Trop vite nous oublions ceux qui tuent leurs enfants et se suicides. Le cas Turcotte ouvre la porte à la recherche de solutions préventives plutôt que punitives. La punition n’a jamais vraiement rien réglée, juste à voir tous ceux qui brûlent leur stop et qui finnissent par tuer un piéton. J’ai l’intention d’éduquer mes fils et les préparer au pire plutôt que de leur faire à croire que la vit sera toujours facile.

    Un verdict courageux et intelligent
    7 juillet 2011 , par aragon   [retour au début des forums]

    Personne ne peut commettre l’horreur que cet homme a commise sans être profondément et, totalement, perturbé, malade et inconscient de la portée de ses actes. Peu importe les raisons qui ont déclenchées cette crise de folie psychotique. On ne juge pas de la valeur et de la cohérence de cette logique délirante qui l’a mené à commettre cet acte. On juge de sa capacité à être en contact avec la réalité.D’être en contact avec la réalité de sa séparation, avec la réalité du lien avec ses enfants,avec la réalité des gestes qu’ils commettaient. Vous avez une vision revancharde et punitive de la justice, une conception de la justice œil pour œil, dent pour dent. Vous ne trouvez pas qu’il y a eu assé de malheurs et de souffrances dans cette histoire ? vous voulez en rajouter une couche pour lui, pour sa famille pour ses proches. Parce qu’il a une famille et des proches cet homme. Il est en lien avec d’autres humains, il n’est pas en dehors de l’humanité. Aujourd’hui il est en vie, alors qu’il a voulu se suicider et ses enfants sont morts de ses mains... Croyez-moi, la dévastation qu’il doit vivre intérieurement est plus horrible que toutes les punitions que vous pouvez imaginer et cette dévastation sera la compagne de tout ses instants jusqu’à son dernier souffle. Quand on sait, qu’on ne se remet jamais de la mort d’un enfant et que la douleur de cette perte ne nous quitte jamais de toute notre vie ; je préfère ne pas m’approcher de la dévastation intérieure que cet homme peut vivre d’avoir tué ses enfants. Devant une telle horreur, il n’y a qu’une attitude digne à avoir, c’est celle du silence et du pardon. Car cet acte dépasse notre entendement...

    • Un verdict courageux et intelligent
      7 juillet 2011 , par Julien gc
        [retour au début des forums]

      vous ne pouvez pas juger de l’état de dévastation dans lequel il est, vous devriez savoir qu’il existe des humains dénué d’empathie et selon-moi il en fait parti. Autant qu’il puisse le regretter, il mérite d’être puni, ce n’est pas être revanchard que de vouloir punir un homme pour les crimes qu’il à commit. Selon votre logique, je devrais plaindre le chef des khmer rouge, car il doit être énormément dévasté des meurtres qu’il à ordonné.
      Peut importe ce qu’en pense les parents de cet homme, la loi est la loi. un crime un crime et chaque crime doit être puni. Vous faîtes preuves d’un sens déformé de la justice. pour son suicide, on a dit qu’il était presque impossible de mourir avec la quantité qu’il à prise, et comme médecin, il devait savoir qu’il y survivrait. Pour moi c’Est un homme froid et calculateur qui à voulu ce venger. De plus, vous parlez des parents du tueurs, et ceux de sa femme, vous avez pensez à eux ? et pour ce qui est du pardon, je suis prêt à l’offrir quand il aura purgé une vraie peine et fait pénitence. Pour ce qui est de l’entendement, je suis certain que bien des personnes à l’esprit ouvert sont capable de comprendre la douleur des victimes et de la mère. Ayez de l’empathie pour le tueur, mais pas pour les victime (le meurtrier n’est pas une victime), votre sens des priorités est dérangé.
      Dernière chose, en tuant ses enfants, il a fait preuve d’une inhumanité hors du commun, surtout par le moyen qu’il a utilisé. En décidant de tuer, il montre qu’il n’a que faire de son humanité et rejette ainsi tout les droits qu’il avait sur notre pitié.

      [Répondre à ce message]

    • Un verdict courageux et intelligent
      7 juillet 2011 , par curieuse
        [retour au début des forums]
      Méditer...

      Votre texte est admirable et demande à être médité.
      Merci. Marie-Claude

      [Répondre à ce message]

    • Un verdict courageux et intelligent
      8 juillet 2011 , par
      olaa el merheb   [retour au début des forums]

      pour moi ce verdict est plus meurtrier que l`arme du crime elle meme c`est comme si on a voulu encore poignarder ces deux petits anges .Je me demande dans quelle societe nous vivons,admettre qu`un individu puisse commettre une atrocite pareille sous pretexte qu`il ne supportait pas la trahison de sa femme ?comment quelqu’un ne supporte pas une trahision peut tuer de telle facon ces pauvres petits ?
      Et on revient pour me dire que les femmes nt obtenus leurs droits dans notre societe ,une societe qui donne a un homme le droit de mettre fin a deux vies sans aucune merci pour deux etres sans aucune defense ,tout simplement parcequ`il a perdu le controle de sa femme ,une femme avec laquelle il devait avoir partagé une vie et pas une de ses possessions ,cette femme la on peut la punir pour sa trahison on peut lui oter ce qui lui est le plus cher pui mediter assez pour trouver le moyen le plus brutal de le faire et prendre son temps pour lui infliger a elle et a tout autre membre de la société la scene la plus choquante au monde d`un meurtre que personne ne pourra oublier et qui restera a jamais incrusté dans notre conscience sociale .La femme elle elle peut avoir sur sa conscience le meurtre de ses deux enfants poignardés parceque c`est sa faute a elle .Les enfants n`ont aussi aucune importance parceque l`homme trahi peut tout se permettre et tout le monde doit comprendre .Cèla dit il faut admettre que notre juris accepte conscienceusement l`assassinat de ces deux enfants et le sort funebre de cette mere a qui on demande de comprendre comme on demande a tout le monde ,que son exconjoint a une famille .Cette femme n`avait pas deux enfants assassinés ?Ces enfants eux pensaient aussi avoir un pere et une famille ,il pensait avoir un support un protecteur un juris .Mais notre juris a choisi de donner raison a l`assassin pour punir la société entiere qui a osé croire que la loi etait concu pour porter justice a toute personne qui n`est pas assez forte pour exiger l`obtention de ses droits .Malheureusement aujourdhui je viens de realiser qu nous vivons dans une foret decoe a l`urbain .Je sens que j`ai peur pour moi en tant que femme ,j`ai aussi peur pour mon fils auquel je n`ai jamais arreter de dire que nous ne vivons pas dans une foret,que la justice est instaure par des institutions juridiques qui nous guarantissent nos droit,il parait que j`ai mal fait en l`éducant ainsi.Il faut que je repense a toute les valeurs de cette societe trompeuse .Je suis devasté horrifié. Pour la mere je dis courage parcequ`il lui en faudra beaucoup de courage surhumain pour pouvoir continnuer a respirer .

       ?

      [Répondre à ce message]

    Procès Turcotte - Le jury a fait erreur
    7 juillet 2011 , par Jean   [retour au début des forums]

    Je pense que les jury ont fais leur travail. Ce n’est pas a nous de juger et critiquer. Ce n’est pas facile je ne voudrais pas être a leur place. C’est triste pour les enfants. le père est coupable mais aussi la mère elle est coupable, ils devront vivre avec.

    Procès Turcotte - Le jury a fait erreur
    7 juillet 2011 , par Armand   [retour au début des forums]
    Le juré no5

    Merci pour cet article et à vous tous. J’ai suivi ce procès de près et j’ai vit un choc traumatique fort important. Le verdict fut tout aussi choquant que le crime. J’aimerais souligner le fait que le juré no5 fut évincé du procès. Ne croyez-vous pas que les autres jurés auraient eu l’air vraiment fou s’il en était arrivé au même conclusion que le juré no5. On dirait que les autres jurés on voulu sauver leur honneur personnel au lieu de sauver l’honneur des victimes et servir la justice. Merci vraiment pour cette article car il réconforte tous les gens qui comme moi sont malades et traumatisés par ce verdict.

    Procès Turcotte - Le jury a fait erreur
    7 juillet 2011 , par Sisyphe   [retour au début des forums]

    L’auteur ou l’auteure du message intitulé "L’autre point de vue" posté sous cet article (mais non encore validé) pourrait-il signer son message et m’envoyer son adresse courrielle à sisyphe.info@videotron.ca ?

    Procès Turcotte - Le jury a fait erreur
    7 juillet 2011 , par Levraimartin   [retour au début des forums]

    Je comprends la mère qui ne veux pas revivre toutes ces souffrances et revivant un nouveau procès en allant en appel du jugement. J’en ferais de même.

    Au nom de ces enfants, c’est ici que que la justice doit mettre ses culottes et que le procureur de la couronne doit en appeler du verdict des jury.

    Je suis tout à fait d’accord avec cette travailleuse sociale avec le fait que le jury a mésinterprété la loi à un point tel qu’elle en perd toute sa signification.

    Si vous lisez Des Souris et des Hommes vous verrez quel genre de crime cette loi veux englober. Ce n’est pas le cas ici.

    D’engueuler son enfant, de le ruer de coups ou le battre, le tuer ? Qui va aller se livrer à la Police en pronant le voit de faits délibéré ? Non, on nous dira toujours que c’est un geste de folie passagère ? Vous y croyez vraiment ?

    Il faudrait bien un fou pour tuer ses enfants tout en étant sain d’esprit ? Ne voyez vous pas ici le paradoxe ?

    J’espère que quelqu’un ira en appel au nom de la justice envers les enfants.

    Message Diane Laniel
    7 juillet 2011 , par Sisyphe   [retour au début des forums]

    Madame Diane Laniel, si vous retirez de votre message la phrase qui attaque personnellemment et gratuitement l’auteure et le postez à nouveau, je le publierai.

    Procès Turcotte - Le jury a fait erreur
    7 juillet 2011 , par Internaute   [retour au début des forums]

    Ce jugement ouvre grand les portes aux abus. Une personne qui abuse de l’alcool, prend le volant et qui tue quelqu’un pourrait elle aussi plaider qu’au moment de prendre le volant elle n’était plus apte à décider de ne pas conduire. Le pire est qu’à ma connaissance, cet assassin ne s’est jamais excusé à la mère de ses enfants d’avoir eu cette ’’folie passagère’’. Je dis excuser, je devrais dire implorer son pardon. Je souhaite de tout coeur que Mme Gascon réussisse à poursuivre un semblant de vie après ce terrible cauchemar.

    Quand Cyberpresse tente d’étouffer la contestation
    7 juillet 2011 , par Internaute   [retour au début des forums]
    Blogue de MC Lortie : "Du calme, je le répète"

    Commentaire envoyé à un blogue de Cyberpresse où les voix d’autorité habituelles multiplient les tentatives de faire taire les critiques du verdict :

    "Oh là là ! Quelle arrogance chez toutes celles et ceux qui tentent de faire taire les gens à propos d’une décision judiciaire qui les indigne.

    La dernière fois que j’ai vu un tel déploiement d’autorité ulcérée, c’était au lendemain du Massacre de l’École Polytechnique, quand journalistes, psys, politiciens et autres se succédaient au créneau pour nous convaincre que 14 femmes abattues par un antiféministe, ça ne voulait strictement RIEN dire, ce n’était que de la F-O-L-I-E, alors « Vos gueules, les mouettes ! » comme a écrit un triste salaud à l’époque. Pour celles et ceux qui ne sont pas au courant des faits : http://bit.ly/oMxZ4v

    Même hargne et panique apparente aujourd’hui à l’idée que des gens pourraient tirer des conclusions des faits. Mais, surprise, cette fois-ci, en plus du sentiment d’indignation et de tristesse collective, il y a des gens qui connaissent la problématique de la vraie dépression et qui n’ont pas avalé les couleuvres servies par la défense au procès.

    Lire, par exemple Mme Engel, travailleuse sociale ayant 30 ans d’expérience auprès de personnes réellement dépressives, ici : http://sisyphe.org/spip.php?article3932 Et un autre spécialiste, ici : http://bit.ly/rpTCkh

    Alors, pourriez-vous ranger vos éteignoirs et laisser s’exprimer les gens, SVP ? Merci. Après tout, les recours en appel, ça existe. Et c’est parfois nécessaire quand la belle et grande Justice se plante. Parce que, oui, ça arrive."(Je note que mon commentaire vient d’être supprimé. Logique...)

    Procès Turcotte - Le jury a fait erreur
    7 juillet 2011 , par Mad   [retour au début des forums]
    Le jugement était difficile mais la sentence est compréhensible

    Guy Turcotte est un médecin cardiologue (une personne sérieuse dont le travail est de sauver des vies).Il est aussi un père qui comme la majorité des hommes aiment ses enfants.
    Les évènements qu’il a vécu ont provoqué chez lui des troubles d’adaptation suite à l’échec et la déception personnel associé à des troubles anxieux dont le mécanisme de défense est le déplacement, l’évitement et la symbolisation de la source d’anxièté. En plus de vivre des troubles d’adaptation que beaucoup d’entre nous peuvent vivre lors des moments d’échec, il vivait aussi de la grande anxièté dûe à des sentiments d’être trahi par sa femme et de la place que son nouveau amant prenait dans la vie de ses enfants. Le geste qu’il a fait peut être interpréter comme un geste d’éliminer la source de sa détresse psychologique.On n’est pas donc devant un tableau de dépression classique. Son jugement était affecté par sa condition psychologique et par l’intoxication. Mais à mon avis au moment du désastre, Guy Turcotte était malade.
    Je pense comme socièté on doit apprendre de cette histoire pour que à chaque histoire qui brise plus de soutien et d’amour soient données aux deux partenaires àfin de passer à travers.

    Procès Turcotte - Le jury a fait erreur
    7 juillet 2011 , par Ana   [retour au début des forums]
    En accord

    Ouf !

    Ce texte me réconforte grandement. Ses références et réflexions sont issues de la vie et non du " no 16 " de quel code légal , de droit " invoqué pour quasiment innocenter " g. turcotte . ( les minuscules sont volontaires ).

    Je n’ai rien de la vengeance absolue cependant ce verdict nous détruit, nous affaiblit, nous minimise.

    Il est faux que des gens " sensés " ne puissent être en accord avec la définition de " M.A.L.A.D.I.E . mentale ( invoquée à grands coups de théâtre par Me Poupart ), pour accréditer le plaidoyer d’un avocat spécialiste qui ne se gêne point de nous traiter de " populace " si nous réagissons contre ce verdict.

    Nous sommes dans " l’air du faux ", qui tient lieu " d’apparence réelle "....Que cela est dangereux !

    GRAND MERCI d’avoir introduit cette réflexion sur la toile.

    GRAND MERCI aussi à l’ex juge Andrée Ruffo d’affirmer son opinion sur la place publique , issue, elle aussi de l’expérience et non tributaire de la langue de bois.

    Personnellement je n’en peux plus d’entendre et de lire " jugement réfléchit du verdict ", holà ! Non ! JAMAIS.

    Oui " erreur totale du verdict ".

    Je me dis que ce g.turcotte , en liberté, hum.....

    Si ici au Québec nous avons réagit contre la venue de Bertrand Cantat qui a purgé sa peine ( je n’ai rien contre l’homme, il a purgé sa peine, souatte ), alors que g.turcotte et sa bonne petite famille " béni-oui-oui ", alors là, je crains qu’ils auront grand mal a accepter le verdict de la population !

    Cette dernière qui a une conscience et cela dit ; ce n’est pas moi pour peu importe les raisons qui traitera de " populace " telle l’affirmation de " m. poupart " ( aussi minuscule dans mon jugement, qui s’insurge contre ce verdict que je qualifie de " jeux de société ", tu gagnes ou tu perds !!!!!.

    Le cumul de " raisonnements incroyables " s’intensifie ici au Québec depuis, disons, pour être contemporains, depuis le scandale des commandites ( oui je sais l’histoire en contient moult autres !)

    Question ? Jusqu’où " l’horreur " est-elle monnayable ? Turcotte versus Poupart et la justice ?

    Honte a Vous turcotte et sa famille, vous défendez votre fils selon des sentiments bien personnels ( cela est ainsi !), tout comme lui qui a sacrifié 2 enfants pour se satisfaire.......

    Ana

    Procès Turcotte - Le jury a fait erreur....ç’etait previsible
    7 juillet 2011 , par Internaute   [retour au début des forums]

    BONJOUR
    Des le debut du procet j’ai afirmer à ma conjoite qu’il neserait juger non coupable,depuis 40 ans à voir tout les proçes avec jurés dans les cas semblabe les jurées se sont planter,façile à prévoir j’ai honte de mes compatriotes qui sont rendus imbécile à écouter la TV et se faire dire quil sont les plus beau et les plus fin.

    LA blèbe se laisse guider par les suposer psy de tout accabit qui écrive et qui parle sur nos ondes et tout les médias à sensation.

    Dans ce cas précis 11 personnes n’ont pas réfléchis avant de rendre leurs verdics.

    Les proces futur ne feront pas ecceptions........
    Michel B

    Procès Turcotte - Le jury a fait erreur
    7 juillet 2011 , par Sylbern59   [retour au début des forums]

    Entièrement d’accord avec ce texte. Colère, vengeance, mais pas de perte de contact avec la réalité expliquant un tel acte...

    Procès Turcotte - Le jury a fait erreur
    7 juillet 2011 , par Pierre Senecal   [retour au début des forums]
    Verdic a combattre

    Bonjour, C,est avec deception,et colere bien placee,que je me dois d,accepter le verdict, d,accord puisque c,est la realitee, mais,aussi le grand besoin de justice qui m,habite pour ce triste individu va surement faire en sorte que le verdic soit combattu et defait par des gens competents, humains, quebecois,realiste.Le verdic est INNACECPTABLE, alors renverson s le, hitler,staline,ect ne sont t,ils pas aussi comme turcotte... bon la renversons ce verdic fait par des mous,incompetents,LACHES.

    Procès Turcotte - Le jury a fait erreur
    7 juillet 2011 , par Internaute   [retour au début des forums]

    Enfin, une analyse intelligente. La vengence était le seul mobile pour ces meurtres. Même dans un état confus, les actions et la pensée ne se contredisent pas. Une personne qui imagine des choses va agir en consequance de ces choses, même imaginaires. Dans son cas, son geste est en complete contradiction avec son explication, et la contradiction est signe de mensonge. La compassion pouvait être evoqué s’il les aurait tué d’une maniere douce, en les endormant par exemple. Tandis que dans son geste, il n’y a pas d’amour, que de la haine. Il avait surment des fantasmes de vengence depuis longtemps mais avait planifié les meurtres peu de temps avant l’acte, peut-être quelques jours. Je crois qu’il les avait tué avant même de boir son conctail, à froid, puis, voulant(plus au moins) se suicider, il n’a pas eu le courage/envie et a donc cherché une autre solution. J’aimerais dire aux Psy qui ne sont pas arrivés à une analyse similaire que vous êtes tout simplement incompetants. Mais je suppose, que vous aussi n’êtes pas responsables de vos actes...

    Procès Turcotte
    7 juillet 2011 , par Maryse Veilleux   [retour au début des forums]
    Chaque chose à sa place

    Madame,
    je vous rappelle que vous n’êtes pas psychologue et votre profession ne fait pas partie de la catégorie des intervenants déterminées comme expert. De plus vous portez un jugement sur des faits duquel vous n’avez pas pris connaissance : vous n’étiez pas parmi les jurés. Je vous suggère donc de conserver pour vous votre opinion sans vous servir de votre statut pour en débattre sur la place publique.

    • Procès Turcotte
      7 juillet 2011 , par
      Internaute   [retour au début des forums]
      Sortez votre tête du sable !

      Sous quelle autorité vous donnez vous le droit d’interdire à une professionnelle de donner son avis sur un dossier publique ? Elle a tout à fait raison, son raisonnement se tien beaucoup mieux que le vôtre !

      [Répondre à ce message]

    • Procès Turcotte
      8 juillet 2011 , par
      Patal   [retour au début des forums]
      Gros bon sens

      De la mascarade d’experts ! Savez-vous pourquoi les jurés ont accordés plus d’importance aux rapports fait par les psychiatres de la défense à ceux faits par le psy de la couronne car le premier a frappé plus fort sur le clou, il a jappé plus fort pour faire admettre sa thèse au jury ! Allons donc, vous perdez votre bon sens pour une expertise faite plus d’un an après les crimes de Turcotte, comme si celle-ci était la vérité absolue. Rien n’est moins probable que la science psychiatrique, on peut faire dire ce qu’on veut aux mots selon l’intérêt du payeur !

      [Répondre à ce message]

    • Procès Turcotte
      8 juillet 2011 , par
      pat   [retour au début des forums]

      comment peut on ecrire une chose pareille..si c etait vous qui aviez perdu vos enfants dans un meurtre crapuleu qui aurait ete commis par votre ex ???? n auriez vous pas souhaite justice ??? on a pas besoins d etre psy, avocat et juge pour comprendre que le verdict rendu n avait aucun sens, aucune logique...une femme fini par tuer son mari abusif, elle prends la prison pour 25 ans...un jeune prends une vie parce qu il est droguer et n est plus conscient de ce qu il fait et fait de la prison pendandt 10 ans, pourtant il etait aussi dans un folie passagere..pk turcotte s en sort il avec une tape dans le dos,il a pourtant pris 2 vie...si elle est partie pour peu importe la raison, ca ne lui donne aucun droit d enlever la vie de ses enfants pour autant...j ai vecu une separation, j etais aussi en depression et jamais au grand jamais je n ai mme pense une seconde a prendre la vie de mes 3 enfants qui etait age entre 10 mois et 8ans.j ai demander de l aide...et je penses que turcotte etait justement a la bonne place pour demander de l aide et en tant que medecin, je penses sincerement qu il savait tres bien ce qu il fesait...un crime est un crime. on parle ici d avoir enlever la vie a deux petits enfants sans deffense et non de legitime deffense. comme la plus part de la population, je suis vraiment frustrer de ce verdict, ca va etre quoi dans le futur, le pedophile va aussi s en sortir parce qu il aura lui aussi ete abuse dans le passe...ca va etre ok de battre ses enfants parce qu on aura ete battu, viole quelque va etre ok parce qu on aura ete viole a notre tour...allons donc...

      [Répondre à ce message]

    Procès Turcotte - Le jury a fait erreur
    7 juillet 2011 , par camirefr   [retour au début des forums]

    Qui êtes-vous pour prétendre qu’un groupe de 11 citoyens a fait erreur.

    Le jury s’est prononcé sur la preuve qui lui a été présenté. Cette preuve a été concluante et a prouvé hors de tout doute que Turcotte n’était pas criminelement responsable.

    Il ne suffit pas ici de soulever le doute pour obtenir ce verdict. La défense a le fardeau de la preuve pour prouver ses dires. La preuve indique cet état. 3 psychiatres sur 4 se sont prononcé, même ceuz de la couronne

    Vos affirmations sont contraires aux principes de justice que nous souhaitons. Même si le crime est horrible, un personne ne saura être tenu responsable s’il ne sait pas ce qu’il fait, ou faire la différence entre le bien et le mal.

    Procès Turcotte - Le jury a fait erreur
    7 juillet 2011 , par Internaute   [retour au début des forums]

    J’ai recemment fait une depression majeure, j’ai pense tres tres tres serieusement au suicide. Mon scenario etait pret dans les moindres details. Je me laissais mourir tranquillement en attendant de trouver "le courage" de passer a l’acte... et OUI je pensais aux consequences de cet acte sur mes proches...

    Je ne defend aucune these quant a la responsabilite criminelle ou non de cet homme, je voulais juste corriger l’erreur qui dit qu’une personne en depression majeure ne pense pas aux consequences de ses actes sur ses proches...

    Procès Turcotte - Le jury a fait erreur
    7 juillet 2011 , par Shafi   [retour au début des forums]

    Je partage entièrement l’avis de l’auteure. Son intervention me rassure - enfin quelqu’un qui parle vrai et ne se perd pas en apitoiement et en circonvolutions !- On veut nous faire prendre des vessies pour des lanternes. Turcotte n’était pas fou au moment où il a perpétré cet acte horrible. Ni avant ni après. L’auteure le dit bien. Aussi, rien d’autre ne peut-il expliquer une telle extrémité. Mon avis personnel est qu’en dédouanant Turcotte et en le rendant à « sa vie », on ne lui rend pas service. Il aurait dû expier. Peut-on retourner à sa routine après ÇA et tourner la page ?

    Procès Turcotte - Le jury a fait erreur
    7 juillet 2011 , par Gerard Donaldson   [retour au début des forums]
    Une autre conne.....

    Madane,
    Vous vous prenez pour une autre. Ce ne sont pas vos petits diplomes qui vous spécialise en droit.
    Qui plus est, vous n’avez assisté a aucune séance du proces. Pourquoi n’avez vous pas demandé d’Etre témoin experte ? Le Juge vous aurait immédiatement récusé et se serait mi a rire aux éclats devant vos diplomes.
    J’ai fait un signalement a la DPJ de Gaspé pour un jeune qui ménacait de se suicider et dont le pere menacait de tuer lui, sa mere et son frere. J’ai eu affaire a des folles... des illuminés. Meme, la SQ n’a pas voulu intervenir, la DPJ ne leur avait pas signalé le cas. Lorsque tu n’es pas menacé directement, ils ne prennent pas de plainte et tu ne peux pas demander que le pere subisse un examin.

    Les assistantes de la DPJ avaient-elles besoin en d..... ?

    En 1997, j’ai signalé, 1/2 page dans la Presse de Montréal, que des jeunes voulaient se suicider dans le village de Caplan . A ce jour j’en compte 14. Au CLSC, dans ma cour, on m’avait répondu, ils ont plus de 18 ans, ce n’est pas de votre affaire. Un jour je signalais le suicide d’un de ceux-ci. La réponce a été, entre vous et moi, Monsieur Donaldson, c’est une bonne chose, ce n’est pas une grande perte pour la société.

    C’est ca madame votre métier. Criez criez, pour vous faire une gloire... vous etres comme les autres une pleutre.....

    Gerard Donaldson
    gerard.donaldson@gmail.com

    • Procès Turcotte - Le jury a fait erreur
      7 juillet 2011 , par Micheline Carrier, Sisyphe
        [retour au début des forums]

      Monsieur, il n’est pas nécessaire de vous venger sur l’auteure des déboires que vous avez eus avec certaines travailleuses sociales et la DPJ. Comme vous ne représentez pas tous les hommes, elle ne parle pas au nom de toutes les travailleuses sociales, elle non plus, et n’a rien à voir avec vos expériences. Il est préférable de ne pas généraliser.

      [Répondre à ce message]

    • Procès Turcotte - Le jury a fait erreur
      7 juillet 2011 , par Internaute
        [retour au début des forums]

      Vous ne refutez aucun des ses arguments, vous vous attaquez à la personne en sortant vos vieux souvenirs hors sujet.

      [Répondre à ce message]

    • Procès Turcotte - Le jury a fait erreur
      7 juillet 2011 , par 2 pieds sur terre
        [retour au début des forums]
      Gerard Donaldson pète (encore) sa coche

      Madame serait dans l’érreur car il y a eu 14 suicide en 14 ans dans le village de Monsieur ? C’est du grand n’importe quoi !Le type de déconnecté qui peut dire une phrase du genre "Il est grand temps que le Québec se sépare de Québec.
      Et la Gaspésie du Québec
      Gerard Donaldson
      Caplan
      418-388- 2085" source :
      http://www.reocities.com/beausejour.geo/construc9.html
      Et je pense comme Madame que le jury à érré en fait et en droit. très bon article et surement beaucoup de clic

      [Répondre à ce message]

    • Procès Turcotte - Le jury a fait erreur
      7 juillet 2011 , par Internaute
        [retour au début des forums]

      À G DONALDSON
      MON pote tu est dans les patates cette personne à ecrit un très bon article et je l’en félicite,ce nest pas tout les jours que l’ont voit un article ecrit avec cette justesse dans le cas qui nous interpelle bravo à L’AUTEUR.
      MICHEI B

      [Répondre à ce message]

    • La dpj vaut rien .. rien ,... ET RIEN
      7 juillet 2011 , par
      seb   [retour au début des forums]

      Et la dpj parle .... Jai ete victime de la dpj quand jetais jeune ... ma vous racontez mon histoire en grande ligne ok ? je vous avertit d’avance mon francais es pas super alors veuillez excusez mes fautes ..

      A l’age de 14 ans , mon pere me battais mentalement ... oui mentalement , il me traitais de tout les nom et me menacais de me battre si je fesais pas ce qu’il voulais .. il etais tres violents .. J’en navais peur layant deja vue battre ma mere et ma soeur par le passé . Alors un jour j’ai décidé de lui remettre la monnaie de sa piece apres mavoir faire traite de : Gros sans dessein que la terre ce porterais mieux sans moi .. (javais 14 ans ) Il fesait pousse du pot dans mon sous sol .. UN de mes amis a apelle la police et apres plusieurs heure je leur ai parle de tout sa .. Mon pere ces fait arrete ... il a passe dans le journal .. Et vous savez ce que vous la dpj de merde mavez dit ce soir la ? Vas falloir tu retourne cher ton pere a soir car il ne ta pas menace ouvertement ... Une chance que ma mere es venu me cherche .. Ils maurais tuer ... TUER .. Alors tes diplome accrochez sur ton mur ne veulent rien dire .. Guy turcotte aurais du etre coupable de meurtre et sa juste avec ce qu’on apelle le gros BON SENS .. LA dpj .. Département de la protection de la jeunesse ... Belle foutaise .. jai meme ete en centre dacceuil .. embare dans ma chambre parce jetais un enfant plus exité que la moyenne ... Fallais je cogne a ma porte la nuit pour alle au toilette ... comme si vous etiez la pour nous protege .. Restez loin de nos enfants gang d’illuminé inutile !!

      [Répondre à ce message]

    • Procès Turcotte - Le jury a fait erreur
      7 juillet 2011 , par Internaute
        [retour au début des forums]

      À : Gerard Donaldson gerard.donaldson@gmail.com

      Monsieur,

      En plus d’être hargneux et médisant, vous mentez car les chiffres et les exemples que vous citez sont inexacts.

      Une amie de Caplan, travaillant à New-Richmond, peut le certifier, son fils de Caplan s’étant suicidé et connaissant plus que vous l’histoire à ce sujet..

      Pour qui vcous prenez-vous ?

      Ce n’est certainement pas vos mensonges et surtout votre hargne envers les services sociaux (qui sont loin d’être parfait, mais il y a des gens honnêtes et dévoués) pas plus que l’absence de vos compétences en droit, qui rendront la vie aux deux petits êtres massacrés par cet homme jaloux et blessé dans son orgueil.

      Il y aura appel et il sera condamné.

      La société d’aujourds’hui et 11 des ses moutons au cerveau lavé a fait en sorte de libérer un criminel.

      J’ai vécu les pires enfers sur terre : maladies et dépressions majeures grave, anxiété chronique, troubles de toutes sortes, pertes, deuils, toxicomanie totale, encore plus de troubles médicaux graves, traitements de toutes sortes avec tous les types de psy de ce monde, tentative de suicides, etc ; etc...

      MAIS malgré tout, je n’ai jamais, jamais, jamais, jamais pensé tuer mes enfants.

      Cet homme savait à un moment ou un autre, qu’il pouvait être dangereux et n’a rien fait pour empêecher ses gestes.

      Quant aux divers psy, j’en ai tellement rencontré, que je peux aujourd’hui garantir qu’ils sont loin d’être si compétents que supposément.

      Il serait très facile de les berner, si quelqu’un voudrait le faire. L’inverse est aussi vrai : ils ne s’entendent souvent même pas entre eux, leur orgueuil étant parfois plus fort que la réalité.

      J’en sais quelque chose, pas vous à ce qu’il appert...

      [Répondre à ce message]

    Procès Turcotte - Le jury a fait erreur
    7 juillet 2011 , par Cécile Laflamme   [retour au début des forums]
    Procès Turcotte

    Cet article représente exactement ce que je pense, un mauvais verdict a été rendu...
    On a trop mis l’accent sur l’ex femme en disant que tout était de sa faute, on a réussi à faire accroire aux jurés qu’il avait été la victime dans tout ça, quelle ironie.
    Peut importe ce que son ex ait pu faire, coucher avec n’importe qui, aucune raison ne justifie le meurtre de ces deux petits êtres innocents dans cette affaire. Il s’est servi d’eux pour assouvir sa vengeance !

    Procès Turcotte - Le jury a fait erreur
    7 juillet 2011 , par snerge   [retour au début des forums]

    J’imagine qu’une travailleuse sociale qui se base sur des sources médiatiques est mieu qualifié que les différents experts qui ont témoignés au procès ....

    • Procès Turcotte - Le jury a fait erreur
      7 juillet 2011 , par Internaute
        [retour au début des forums]

      Le mot expert ne veut absoliment rien dire. Ce n’est pas un argument. La source d’analyse n’a aucune valeur, il faut que les arguments soyent logiques et ne se contredisent pas. Vous pouvez refuter ses arguments si vous trouvez qu’ils ne tiennent pas debout.

      [Répondre à ce message]

    • Procès Turcotte - Le jury a fait erreur
      7 juillet 2011 , par
      Stephane Major   [retour au début des forums]
      Faire attention

      Premièrement, je ne vois pas de sources médiatiques mentionnées, juste un ensemble d’expérience de travail (ce qui souvent est plus réaliste).

      Ensuite, il ne faut pas oublié que même les experts peuvent se parjurer pour conserver leurs lettres de noblesses (référence cas d’un psychiatre expert de la défense qui avait menti l’an dernier ; malheureusement je ne me rappelle pas son nom).

      Et je tiens a rajouter un lien avec ce que l’ex juge des familles, la juge Ruffault, disait hier, il est temps de modifier comment nous appliquons les lois. Ce n’est pas justice qui fut rendu, mais le droit qui fut appliqué et cela C’EST DEUX CHOSES DIFFÉRENTES.

      Stephane

      [Répondre à ce message]

    • Procès Turcotte - Le jury a fait erreur
      7 juillet 2011 , par
      Ana   [retour au début des forums]

      ........Pas des sources médiatiques, mais " l’expérience de la profession " et l’attitude de certains " êtres humains " avec lesquelles ce type de profession est amené a travailler " avec " et a réfléchir et être en mesure d’effectuer une/des déductions fort pertinentes afin de comprendre et résoudre des conflits.

      C’est pas facile et surtout pas destiné à quiconque !

      Impliqué(e), ainsi ou de la sorte , on semble toujours être "alarmiste ", mais, holà, faire le tour ou les tours des " jardins intimes d’autrui "........ Très délicat et plus souvent qu’autrement " on voit " ( faut-il en rajouter davantage ? )

      Ana

      J’ai travaillé avec " les humeurs des autres ".......Faut le faire, faut le voir et aussi faire avec et savoir maîtriser ! C’est pas toujours très beau ! C’est très " cru " et cela n’est pas emmené sur la " place publique " Et pour ceux ou celles qui y travaillent , c’est du quotidien à conjuguer dans un temps fort " présent " qui exige d’aller au-delà de ce que nous sommes ou en d’autres mots " outrepasser nos expériences personnelles ".

      Ana

      [Répondre à ce message]


        Pour afficher en permanence les plus récents titres et le logo de Sisyphe.org sur votre site, visitez la brève À propos de Sisyphe.

    © SISYPHE 2002-2011
    http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Retour à la page d'accueil |Admin