| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Femmes du monde | Polytechnique 6 décembre 1989 | Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  

                   Sisyphe.org    Accueil                                   Plan du site                       






vendredi 12 novembre 2004


Petites sépultures et autres berceaux
III - Le Feu

par Louky Bersianik






Écrits d'Élaine Audet



Chercher dans ce site


AUTRES ARTICLES
DANS LA MEME RUBRIQUE


Charlie Hebdo, la prédation et Louky Bersianik
LOUKY BERSIANIK - L’écriture, c’est les cris
Le don vital de Louky Bersianik à sa prochaine
L’importance de l’œuvre de Louky Bersianik
Louky Bersianik : l’écriture-femme en personne
L’occultation du décès de l’écrivaine féministe Louky Bersianik
L’oeuvre de Louky Bersianik - « Monuments », dites-vous ?
L’Euguélionne
"Mon coeur est de plus en plus féministe" - Louky Bersianik (1930-2011)
Louky Bersianik à la recherche de sa "planète positive"
Biographie de Louky Bersianik
La face cachée des femmes
La face cachée des femmes
Mots d’amour pour Louky
IV — L’Air
Maladie d’amour
" Permafrost " de Louky Bersianik, une pure intensité
Louky Bersianik, poète et féministe
Louky Bersianik et les valeurs maternatives
II - La Terre
Naître du mauvais bord de la langue
I - L’Eau







Question posée à des écrivains : ‹‹S’il y avait un incendie chez vous, qu’emporteriez-vous ?›› Réponse de Cocteau : ‹‹J’emporterais le feu !››

1

L’Immatériel avance
À grands pas dans la matière
À grands pas dévastateurs
Dans la matière vivante
Dans la matière atroce des cris

Avance dans la matière grise
Férocité voracité
Dans les plis profonds
De la conscience humaine
Dévoration

L’Insatiable s’avance
À grandes enjambées ravageuses
Une très grande forme en mouvement
Dans la matière ligneuse
Jusqu’au ras du sol forestier

Le passe-muraille s’élève
En colossales envolées et fonce
Dans la matière des gratte-ciel
Avalant le verre et l’acier

La fumée en volutes déferlantes
La chute des ailes de suie
Le feu est un grand oiseau
Un grand oiseau de proie

Ce prédateur est un vieux phénix
Qui couve ses renaissances
Sous les cendres de ses proies

Little boy my love
Hiroshima mon amour
Enola Gay Miami Floride :
Maman j’ai peur !
C’est moi tout à l’heure le monde
À feu et à sang
Moi l’éblouissement mortel
À perpétuité

2

L’Insaisissable
Se saisit de tout
Sur son passage
Et l’engouffre
Se saisit de tout
Ce qu’il touche
Et l’anéantit

Il craint l’eau
Qui ne songe qu’à l’éteindre
Il craint la terre
Qui ne songe qu’à l’étreindre
Il craint le vent
Quand le vent souffle la bougie
Il le convoque bruyamment
Quand le vent répand l’incendie

L’Immatériel est sans forme
Sans couleur précises
Il s’en crée sans cesse
Et les abolit aussitôt
L’Impitoyable
N’a qu’une seule odeur
La même pour la peur
Et pour le rucher de la joie
Et pour le lit de satin
Bûcher cruel de la jeune
Veuve sati

Plus implacable
Que le feu meurtrier
Qui consomme et consume
Le mort et le vif est la main
Inhumaine qui l’allume
En tant qu’énigme
Il opérait par magie
Un jour il fut découvert
On alla le chercher
Dans les entrailles de la terre
Et sur la peau du soleil

On l’a trouvé
Entre deux cailloux
Depuis lors il s’est laissé
Peu ou prou apprivoiser

3

Qu’est-ce qui fait bouger les flammes ?
C’est l’oiseau l’Oiseau de feu
Qu’est-ce qui fait voler l’oiseau ?
C’est son rêve intemporel
D’être une forme immatérielle

Le Fuégien bientôt le fugitif
Ma terre de feu mon cerceau
De braises ignition première
De mes adolescences

Sidonie la voleuse de feu
L’oriflamme
De quelques passions
Dans mes vies ultérieures
Le cœur de Lou
Brûlé au dernier degré
À son feu intérieur
Feu ma mère oh !

Où est allée la lumière
Sereine de ses yeux ?
Tandis que la petite lampe
De mon père à ma fenêtre
Brille toujours

Ce vol de lucioles qui m’éclaire
Ces langues de feu qui me lèchent
Et me tiennent bien au chaud
C’est là le constant berceau
De mes naissances

J’ai appris à dormir
Au fond des volcans
Pour entendre battre
Leur cœur nucléaire
Pour éprouver le feu
Qui m’habite et l’effroi

Le grand Romantique
Le grand Rassembleur
Le grand Transformateur
Le grand Artifice
L’Ange exterminateur
Le feu c’est mon soleil
Le feu c’est mon tombeau

Revue Le Sabord, #62, mai 2002

Mis en ligne sur Sisyphe, le 11 novembre 2002.


Partagez cette page.
Share


Format Noir & Blanc pour mieux imprimer ce texteImprimer ce texte   Nous suivre sur Twitter   Nous suivre sur Facebook
   Commenter cet article plus bas.

Louky Bersianik

Louky Bersianik est née à Montréal où elle a fait des études universitaires en Lettres françaises, obtenu sa maîtrise ès-arts et terminé avec succès sa scolarité de Ph.D. Elle a ensuite étudié à la Sorbonne et séjourné plusieurs années à Paris. Après avoir publié quelques livres pour enfants dont l’un a obtenu le Prix de la Province (1966), elle a fait paraître L ‘Euguélionne en 1976, reconnu pour être le premier grand roman québécois d’inspiration féministe ; coédité chez Hachette Littérature en France (1978), traduit et publié en anglais sous le titre : The Euguélionne (1982). En 1979, Louky Bersianik passa une année dans l’île de Crète pour écrire Le Pique-nique sur l’Acropole (1979).

Elle a aussi publié plusieurs titres de poésie dont Maternative (1980), Au beau milieu de moi (1983), Axes et eau (1984), Kerameikos (1987), ainsi que quelques essais dont Les Agénésies du vieux monde (1982), La Main tranchante du symbole (1990) et un autre roman : Permafrost (1997). Un dossier de la revue universitaire “Voix et Images, Littérature québécoise”, lui a été consacré à l’automne 1991 (No. 49). « Pour moi, la question de l’engagement est imbriquée dans la question de l’écriture. On est toujours engagé dans sa propre conscience. » (Extrait de ce dossier).



    Pour afficher en permanence les plus récents titres et le logo de Sisyphe.org sur votre site, visitez la brève À propos de Sisyphe.

© SISYPHE 2002-2004
http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Retour à la page d'accueil |Admin