| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Femmes du monde | Polytechnique 6 décembre 1989 | Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  

                   Sisyphe.org    Accueil                                   Plan du site                       






vendredi 12 octobre 2012

Au Mali, des femmes résistent aux islamistes en leur lançant des pierres

par Ana Pak, féministe laïque






Écrits d'Élaine Audet



Chercher dans ce site


AUTRES ARTICLES
DANS LA MEME RUBRIQUE


Ouganda - Esther Madadu, sage-femme et candidate au Prix Nobel de la Paix 2015
Les lycéennes de Chibok sont nos sœurs
L’enlèvement de jeunes filles à Chibok, Nigeria - Déclaration de FEMNET
Islamistes au Mali - Les Talibans de Tombouctou
Du viol en RDC à nos téléphones portables - La violence faite aux femmes, instrument de l’économie mondialisée
L’excision, une « affaire de femmes » ?
Côte d’Ivoire - Attaquées par l’armée de Gbagbo, des femmes résistent et appellent à l’aide
Viols en série dans la République démocratique du Congo
Le Nigéria, royaume de la traite des enfants
La guerre faite aux femmes au Congo
Mères immigrantes africaines - S’opposer aux coutumes discriminatoires
"V-Day" lance une campagne de sensibilisation pour mettre fin aux violences sexuelles contre les femmes au Congo
Fémicide au Congo
Hommage à Aimé Césaire, le maître des trois chemins
Le chanteur mandingue Victor Démé sort son premier album et rend hommage aux femmes burkinabées
Campagne des femmes congolaises contre les violences sexuelles en République démocratique du Congo
Journal de voyage au Sénégal
La stratégie du désespoir : quand les femmes repassent les seins de leurs filles
La scolarisation des enfants massais : bilan de 2006
Sans les femmes, un autre monde n’est pas possible
L’éducation des filles en Afrique
Les Africaines dans le piège de la pauvreté et des maladies
Comment un village africain dirigé par les femmes exclut la violence
Hommage à une figure emblématique de la lutte contre le sida au Burundi
L’acquittement de Zuma en Afrique du Sud
La guerre contre les femmes rallumée au Maroc
Femmes d’Afrique, un jour viendra
Ellen Johnson Sirleaf, première présidente du Liberia et première femme chef d’État en Afrique
Témoignage d’une adolescente qu’on veut forcer à se marier
Tresses africaines, sciences et traditions : mon arrière-grand-mère était mathématicienne
En huit ans, des dizaines de milliers de Congolaises violées et torturées par des militaires et des proches
Code de la famille en Algérie : des femmes en colère
Les fillettes massai ont besoin d’aide contre l’excision et le mariage forcé
Rétrospective 2004 : le Code de la famille, entre charia et droits de l’homme
Tanmia, portail de la communauté du développement au Maroc
Le gavage, une pratique traditionnelle néfaste à la santé des fillettes et des femmes
La réforme du Code civil au Maroc : progrès pour les femmes
Ingénieuses femmes d’Afrique
Des femmes au coeur de la création littéraire africaine
L’essor des femmes d’Afrique subsaharienne
Femmes africaines Horizon 2015
Comment aider les Africaines ?







Depuis déjà plusieurs semaines, le Mali est envahi par les islamistes qui veulent imposer leur diktat religieux misogyne.

Le 7 juin, à Kidal dans le Nord du Mali, les femmes en ont eu marre. Malgré la terreur, elles ont marché et manifesté dans la rue pour protester contre l’instauration de lois islamistes.

Les hommes d’Al Qaida les ont alors poursuivies avec des bâtons. Les femmes ont résisté en criant toutes ensemble qu’elles ne veulent ni les lois d’inspiration religieuse, ni les islamistes.

Finalement les femmes ont pourchassé les islamistes à coups de pierres et ont réussi à les faire fuir !

Une des manifestantes affirme dans une interview accordée à RFI (radio France Internationale) : « Ils nous empêchent de vivre. Ils veulent nous voiler. Nous ne sommes pas d’accord ! »

En Europe, les théoriciens islamistes, aidés de leur alliés défenseurs du « relativisme culturel », répandent l’idée que le voile serait un « choix » culturel, ou un code vestimentaire comme un autre. Mais le refus ferme des femmes, leurs luttes et leur indignation, montrent qu’il s’agit d’un mensonge.

Le contrôle de l’apparence physique et vestimentaire des femmes a toujours été une obsession des hommes. Le voile est le drapeau des islamistes sur le corps des femmes ! C’est pourquoi ils frappent les femmes à coups de bâton et de chaîne pour les obliger à se voiler.

En Iran, tout comme en Afrique (Mali, Tunisie, Algérie...), les femmes n’acceptent ni le voile ni la soumission aux lois des hommes.

En Iran en 1978, lors des manifestations contre le voile, les femmes étaient encerclées par les barbus armés de couteaux, couteaux à lame rétractable (cutters), et chaînes.

Encore aujourd’hui, elles refusent l’humiliation du voile par tous les moyens possibles.

Il faut avoir conscience que, dans tous les pays, les islamistes prolifèrent grâce à la passivité, voire à la complaisance du reste de la population.

Les islamistes commencent par s’attaquer aux et à leurs droits, ce qui n’inquiète pas les sociétés misogynes, avant de soumettre tout le reste de la société à leurs lois.

C’est par androcentrisme que ceux qui défendent les « droits de l’homme » préfèrent soutenir des discours islamistes (en invoquant « islamophobie », « discrimination de l’islam » « discrimination des musulmans ») que les femmes qui luttent contrat le diktat islamiste.

Mis en ligne sur Sisyphe, le 12 octobre 2012


Partagez cette page.
Share


Format Noir & Blanc pour mieux imprimer ce texteImprimer ce texte   Nous suivre sur Twitter   Nous suivre sur Facebook
   Commenter cet article plus bas.

Ana Pak, féministe laïque



    Pour afficher en permanence les plus récents titres et le logo de Sisyphe.org sur votre site, visitez la brève À propos de Sisyphe.

© SISYPHE 2002-2012
http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Retour à la page d'accueil |Admin