| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Femmes du monde | Polytechnique 6 décembre 1989 | Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  

                   Sisyphe.org    Accueil                                   Plan du site                       






vendredi 17 janvier 2014

PDF Québec dit oui à la Charte de la laïcité
Pour mieux protéger les droits des femmes et la liberté de conscience de tous les citoyens et citoyennes

par Pour les Droits des Femmes du Québec






Écrits d'Élaine Audet



Chercher dans ce site


AUTRES ARTICLES
DANS LA MEME RUBRIQUE


Projet de loi de la députée Fatima Houda-Pepin sur la neutralité religieuse de l’État et la lutte contre l’intégrisme religieux
Le Québec sera laïque ou ne sera pas
Projet de loi 60 - La Fédération autonome de l’enseignement (FAE) se prononce sans avoir consulté ses membres
Projet de loi 60 - Le recteur de l’UdeM Guy Breton : arrogance et mépris
Projet de loi 60 - Le voile : quelle histoire il raconte aux enfants ?
FFQ, un féminisme anglosaxon
Projet de loi 60 - Mise au point de Me Julie Latour sur les propos de l’ancienne juge Louise Arbour
Projet de loi 60 - Enchâsser la laïcité et la neutralité de l’État : un principe fondamental
Projet de loi 60 - La "paix religieuse" exige d’accorder la priorité au respect des convictions religieuses de toutes les "clientèles" des services publics
Les droits de la personne et le péril islamiste
Laïcité : la communauté LGBT a la mémoire courte
Le dilemme de la communauté humaine : l’égalité des hommes et des femmes ou la société non libre
La propagation du voile islamique – Les raisons historiques
Projet de loi 60 - Neutralité des institutions et des personnes partout, et la charte n’est qu’un début
L’AFEAS et la laïcité - Une démarche de consultation féministe exemplaire
Le projet de loi no 60 représente une avancée significative vers une laïcité républicaine
Projet de loi 60 - La commission parlementaire "dérive" vers une censure injustifiée
Projet de loi 60 - Mixité sociale et émancipation
Laïcité - Oser s’affirmer
L’égalité entre les femmes et les hommes au-dessus de tout accommodement
Pour préserver l’éducation à l’égalité
Les accommodements religieux représentent un élément irrationnel majeur qui menace l’avenir des sociétés







Montréal, le 16 janvier 2014 – « Un État moderne se doit d’être laïque afin de respecter tous ses citoyens et citoyennes, quelle que soit leur appartenance religieuse. Et il doit être décrété une fois pour toutes que le droit à l’égalité et à la dignité des femmes doit prévaloir sur des coutumes ou des règles religieuses qui n’ont pas leur place dans la vie citoyenne et particulièrement dans les institutions publiques. »

C’est en résumé ce que la présidente de PDF Québec, Michèle Sirois, a déclaré aux membres de la commission parlementaire qui examinent le projet de loi 60. Et comme l’ajoutait la jeune Naomie Caron, membre de PDF Québec : « L’avancement de notre société est reconnu internationalement et attire des gens de partout. Il ne faut jamais reculer, ou stagner, mais toujours progresser socialement vers une meilleure coexistence. »

Le caractère laïque de l’État et la nécessaire neutralité des institutions publiques

La gouvernance d’un État moderne repose sur des règles établies démocratiquement et non sur des règles religieuses. Cela est encore plus nécessaire dans les sociétés cosmopolites comme la nôtre où se côtoient tous les jours des citoyennes et des citoyens aux appartenances culturelles, politiques, religieuses très diverses. Plus particulièrement, les sociétés qui se veulent égalitaires doivent rejeter la vision entretenue par les religions quant aux femmes et aux homosexuel-les.

Il faut également assurer la plus stricte séparation entre les religions et l’État et la neutralité des institutions publiques. Celle-ci passe par la neutralité de ses agents, qui se doivent d’être au service de tous les citoyens et les citoyennes. PDF Québec appuie donc sans réserve l’interdiction des signes religieux ostentatoires par les employé-e-s des services publics et parapublics.

En effet, on ne peut absolument pas prétendre que l’affichage d’un symbole est sans signification et sans effet. « L’affichage d’un symbole, c’est le contraire de la neutralité », a fait valoir Michèle Sirois. « Si ces symboles n’avaient aucune signification, ils ne seraient pas portés. Or, ce sont les gens qui travaillent dans les institutions publiques qui incarnent ces institutions. Il y a un fort consensus pour que les juges, les policiers et les gardiens de prison ne portent pas ces symboles religieux. C’est donc dire que ces symboles ont une signification et ils ne peuvent la perdre simplement parce qu’ils sont portés par une enseignante ou un médecin. »

Radia Kichou, Québécoise récemment immigrée et membre fondatrice de PDF Québec, a fait part de son étonnement en arrivant au Québec face à la présence des signes religieux ostentatoires dans les services publics. « Avant d’émigrer au Québec, on avait signé un document pour confirmer notre adhésion aux valeurs du Québec comme la laïcité, l’égalité entre les hommes et les femmes et la primauté du droit, souligne Mme Kichou. Quelle ne fut pas notre surprise de constater que des fonctionnaires affichaient des symboles religieux et leurs convictions religieuses ! »

PDF Québec a également rappelé la Convention internationale contre les discriminations à l’égard des femmes (CEDEF) et souligné que le Québec a beaucoup investi pour éliminer le sexisme dans la société et dans son appareil public. Il serait aberrant qu’aujourd’hui, au nom de certains préceptes religieux, les institutions publiques acceptent en leurs murs certains symboles sexistes, en particulier s’ils sont portés par le corps enseignant. Selon Mme Sirois, « Quel message veut-on lancer aux enfants ? Que le sexisme est acceptable s’il se pratique au nom de la religion ? »

Les accommodements religieux

PDF Québec croit que les accommodements religieux devraient faire l’objet d’une analyse sérieuse avant de leur donner une existence juridique définitive. En effet, ces accommodements se distinguent des autres à bien des égards. En fait, il s’agit de demandes de la part de personnes qui, au nom de leur appartenance à un groupe religieux, veulent faire prévaloir leurs lois et leurs règles religieuses sur les lois démocratiquement adoptées par la société. Or, les religions contiennent des dispositions discriminatoires particulièrement à l’égard des femmes, des homosexuel-les et des adeptes d’autres confessions. Ces revendications communautaristes sont davantage une contestation de choix de société comme l’égalité hommes–femmes, qu’un moyen de pallier à une situation subie. Jusqu’à présent, faute d’une charte sur la laïcité, les tribunaux ont beaucoup de mal à prendre en considération le bien commun face à une demande d’accommodement individuelle si celle-ci est faite au nom de la liberté religieuse.

Une charte incomplète

PDF Québec aurait souhaité que la Charte aille plus loin pour couvrir les questions de la neutralité des élus, du crucifix de l’Assemblée nationale qui devrait être déplacé du salon de l’Assemblée nationale, du financement aux écoles religieuses et des exemptions fiscales inappropriées.

« Si le Québec se veut vraiment laïque, il doit pousser son raisonnement jusqu’au bout », de conclure la présidente de PDF Québec.

PDF Québec est un groupe féministe, mixte, citoyen et non partisan qui défend les droits des femmes.

Site de PDF Québec.

Téléchargez le mémoire :

PDF - 646.6 ko

Mis en ligne sur Sisyphe, le 16 janvier 2014


Partagez cette page.
Share


Format Noir & Blanc pour mieux imprimer ce texteImprimer ce texte   Nous suivre sur Twitter   Nous suivre sur Facebook
   Commenter cet article plus bas.

Pour les Droits des Femmes du Québec



    Pour afficher en permanence les plus récents titres et le logo de Sisyphe.org sur votre site, visitez la brève À propos de Sisyphe.

© SISYPHE 2002-2014
http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Retour à la page d'accueil |Admin