| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Femmes du monde | Polytechnique 6 décembre 1989 | Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  

                   Sisyphe.org    Accueil                                   Plan du site                       






mardi 19 avril 2005

Dworkin - L’envers de la nuit

par Élaine Audet






Écrits d'Élaine Audet



Chercher dans ce site


AUTRES ARTICLES
DANS LA MEME RUBRIQUE


Sablier







Tu es allée au bout de ta voix Andrea
Ta voix claire portée par une juste colère
Reculant toujours davantage les limites
Démasquant un à un les leurres
Avec tes mots de feu et de liberté

Tu es allée au bout de ta voix Andrea
Ta voix sur laquelle nous avions appris à compter
À chaque tournant de nos vies à chaque recul de nos droits
Nous invitant à refuser la peur l’intimidation
Le confort du silence et de la soumission

Tu es allée au bout de ta voix Andrea
Rares étaient celles d’entre nous
Qui avaient vécu ce qu’elles dénonçaient
La violence maritale qui frappe en humiliant
La prostitution qui dévaste jusqu’aux tréfonds
La pornographie et sa haine déshumanisante
Tu connaissais depuis longtemps les cendres de l’horreur

Tu es allée au bout de ta brillante intelligence Andrea
Alliée à Catharine MacKinnon cette autre indomptable
Tu t’es attaqué à la gauche comme au crime organisé
À l’intouchable et hypocrite liberté d’expression
Tu as nourri les mots de ta passion irréductible
Pour l’intégrité la dignité des femmes
Leur droit infrangible d’être libres et de s’aimer

L’envers de la nuit ne sera jamais plus pareil sans toi
Tu as donné à ta voix l’ampleur d’un combat à finir
À ta vie la force généreuse d’un fleuve tumultueux
Que ta mort trop tôt venue ne pourra jamais tarir
Ta voix n’est pas partie avec toi Andrea
Par-delà notre peine et le vide laissé par ton départ
Elle passe de l’une à l’autre comme un flambeau
Pour nous rappeler l’incorruptible beauté du courage

14 avril 2005

Voir la version anglaise Taking Back the Night, traduction par l’auteure avec l’amicale collaboration de Lise Weil et Philippe de Massy.

Mis en ligne sur Sisyphe, le 19 avril 2005.

Vous pouvez signer le mémorial d’Andrea Dworkin sur son site et donner cette adresse à vos ami-es et allié-es. Elle est morte le 9 avril 2005.


Partagez cette page.
Share


Format Noir & Blanc pour mieux imprimer ce texteImprimer ce texte   Nous suivre sur Twitter   Nous suivre sur Facebook
   Commenter cet article plus bas.

Élaine Audet

Élaine Audet a publié, au Québec et en Europe, des recueils de poésie et des essais, et elle a collaboré à plusieurs ouvrages collectifs. De 1990 à 2004, elle a rédigé une chronique littéraire et féministe pour le mensuel d’information politique L’aut’journal. Depuis 2002, elle est éditrice associée de Sisyphe.
Ses plus récentes publications sont :
- "La passion des mots" (L’Hexagone, 1989) ;
- "Pour une éthique du bonheur"
(Éditions du remue-ménage, 1994),
- "Le Cycle de l’éclair" (poésie), Le Loup de Gouttière, 1996).
- "Le Coeur pensant/courtepointe de l’amitié entre femmes",
Le Loup de Gouttière, 2000).
- Prostitution - perspectives féministes, éditions Sisyphe, 2005.
- La plénitude et la limite, poésie, (éditions Sisyphe, 2006).

On peut lire ce qu’en pensent
les critiques et se procurer les livres d’Élaine Audet
ICI.



    Pour afficher en permanence les plus récents titres et le logo de Sisyphe.org sur votre site, visitez la brève À propos de Sisyphe.

© SISYPHE 2002-2005
http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Retour à la page d'accueil |Admin