| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Femmes du monde | Polytechnique 6 décembre 1989 | Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  

                   Sisyphe.org    Accueil                                   Plan du site                       






lundi 3 août 2015

Prostitution - George Soros subventionne Amnesty International pour promouvoir le système proxénète

par Elisseievna, militante féministe






Écrits d'Élaine Audet



Chercher dans ce site


AUTRES ARTICLES
DANS LA MEME RUBRIQUE


Amnistie internationale et la prostitution : l’aménagement d’un apartheid sexuel
Au chevet de la clique proxénète ?
Amnistie internationale invitée à entendre les femmes au coeur de la prostitution
SPACE international s’oppose à la résolution d’Amnesty International visant à dépénaliser proxénètes et prostitueurs
Prostitution - Amnesty relève les compteurs
Amnesty International et la prostitution - Pas en notre nom !
Dépénalisation de la prostitution : Amnesty a laissé tomber les femmes. Adieu Amnesty !
La prostitution n’est pas le plus vieux métier du monde mais la plus ancienne forme d’oppression !
Pour Amnesty International, la présence de traumatismes psychiques chez les personnes prostituées serait "un stéréotype"
Prostitution - Amnesty International complice de l’exploitation sexuelle des femmes
Prostitution - Amnesty International incité à prendre le parti des personnes exploitées, non celui des proxénètes
Amnistie internationale et la prostitution - Une position inacceptable, selon PDF Québec
Honte à Amnistie internationale - Réagir !
MMF-France - "Spécial Abolition de la prostitution" - Sur la décision d’Amnesty International
L’Amicale du Nid - Amnesty International a choisi la violence envers les femmes !
Amnesty International et la défense soutenue du système prostitutionnel
Plainte officielle contre la "consultation" menée par le Secrétariat international d’Amnesty ! au sujet de sa politique de décriminalisation du proxénétisme







Comme nombre de féministes, j’ai été sidérée de voir Amnesty International défendre ce qu’elle ose appeler le « travail du sexe ». Comment peut-on militer contre la torture et défendre l’industrie du viol ?! (1) (2)

Lorsque je me suis inscrite à Amnesty International, on m’a expliqué que l’association ne vivait que de l’argent donné par ses militant-e-s ou recueilli par ses groupes de militant-e-s. Cette indépendance était gage de liberté de conscience.

Je viens de découvrir une information encore plus sidérante mais qui explique peut-être la triste réalité : Amnesty International a reçu 750 000 € de l’Open Society Foundation. La fondation du « philanthrope » et milliardaire en dollar George Soros (3).

Or l’Open Society Foundation milite pour la règlementation du « travail du sexe ». Elle a publié une brochure sur ce sujet (4) et un article pour expliquer pourquoi Amnesty International doit tenir ferme pour la « dépénalisation du travail du sexe ». (5) (6) George Soros se présente comme investisseur et philanthrope. Il doit sa fortune à la bourse et à la spéculation sur la livre anglaise. Il affirme aussi soutenir la liberté dans les anciens pays du glacis soviétique.

Je n’ai pas enquêté sur sa vie et son rôle exact, j’ignore son rôle politique exact dans les « révolutions orange » et évènements meurtriers d’Ukraine, par exemple.

Je ne peux donc que dire les questions qu’il faudrait poser à propos du soutien d’un tel homme au règlementarisme et à Amnesty International.

Tout d’abord, la ressemblance est frappante entre l’attitude de George Soros envers la prostitution, (que je souhaiterais que l’on appelle pour ce qu’elle est - l’industrie du viol) -, et l’attitude d’autres grandes fortunes, comme Élisabeth Badinter, héritière du Groupe Publicis, et Pierre Bergé, dirigeant de la société de Yves Saint-Laurent, l’une défendant la « liberté de se prostituer » et les deux défendant la grossesse en vue de l’abandon – la gestation pour autrui -, autrement dit la prostitution gestationnelle.

Ces détenteurs de capital ne voient pas l’exploitation et la torture du corps des pauvres.

Ensuite, je dirais et je le dis en tant que juive : je m’inquiète énormément du rôle de renforcement de l’antisémitisme de pareilles attitudes de juifs fortunés et du dramatique abandon des valeurs juives qu’elles traduisent.

Soros comme Badinter sont juifs et pensent peut-être agir en bons juifs.

Mais les rabbins condamnent le culte idolâtre et impie de l’argent, et avertissent du rôle néfaste qu’il joue dans l’amour du prochain, un des deux principaux devoirs juifs (l’autre étant d’aimer Dieu). Un rabbin hassidique expliquait, par exemple, qu’une « mince couche d’argent » sur une vitre empêche de voir l’autre à travers le verre…

Je voudrais rappeler combien de féministes juives ont milité contre la prostitution en France et aux USA et contre les guerrres : Andrea Dworkin, Malka Marcovich, Maya Surduts, Suzy Rojtman, tant d’autres qui n’affichent pas leur judéité et dont le nom ne la révèle pas au public.

Je crois que je vais finir comme les juifs superstitieux de Pologne qui voyaient le démon œuvrer dans le monde, prenant possession des humains par des dibbouks (esprit qui habite le corps d’un indiviu auquel il est attachée) ou par l’idolâtrie sous une forme ou une autre.

Effarant.

Notes

1. « Proposed policy on sex work ».
2. « Draft policy on respecting, protecting and fulfilling the human rights of sex workers ». Selon les Inrocks : « Le rapport mis en cause est en fait une “proposition de politique générale” de membres d’Amnesty International qui doit être discutée et votée au Conseil général de Amnesty International, qui aura lieu du 7 au 11 août prochain à Dublin. Cette proposition appelle en effet à ce qu’Amnesty promeuve la dépénalisation de la prostitution : Les preuves disponibles indiquent qu’il est plus probable que la pénalisation de la prostitution renforce les discriminations à l’encontre des prostitué-e-s, les faisant encourir un risque plus grand de violence et de harcèlement ainsi qu’un mauvais traitement par la police. Par conséquent, cela interfère et sape le droit des prostitué-e-s à avoir accès à des soins médicaux, en particulier concernant la prévention contre le VIH. Cela exclut également les prostitué-e-s du système de santé, logement, éducation et leur empêche l’accès au statut d’immigrant. »
3. http://www.opensocietyfoundations.org/about/programs/us-programs/grantees/amnesty-international-usa-0 et aussi
http://www.opensocietyfoundations.org/about .
4. « Ten Reasons to Decriminalize Sex Work ».
5. « Why Amnesty International Must Hold Firm in Its Support for Sex Workers ».
6. Lire aussi « Amnesty International et la défense soutenue du système prostitutionnel », par Aïssata Maïga, analyste d’affaire, sur Sisyphe.org, octobre 2014.

Mis en ligne sur Sisyphe, le 3 août 2015


Partagez cette page.
Share


Format Noir & Blanc pour mieux imprimer ce texteImprimer ce texte   Nous suivre sur Twitter   Nous suivre sur Facebook
   Commenter cet article plus bas.

Elisseievna, militante féministe



Plan-Liens Forum

  • Prostitution - George Soros subventionne Amnesty International pour promouvoir le système proxénète
    (1/1) 13 août 2015 , par Brian MAY





  • Prostitution - George Soros subventionne Amnesty International pour promouvoir le système proxénète
    13 août 2015 , par Brian MAY   [retour au début des forums]

    Amnesty USA (et donc pas Amnesty International) a reçu de l’argent en 2008 pour une période de 3 ans. Donc, cela a fini en 2011. La proposition sur le travail du sexe date de 2015, soit 4 ans plus tard. Pourquoi faites-vous un rapport entre les deux ? Merci

    modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


        Pour afficher en permanence les plus récents titres et le logo de Sisyphe.org sur votre site, visitez la brève À propos de Sisyphe.

    © SISYPHE 2002-2015
    http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Retour à la page d'accueil |Admin