| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Femmes du monde | Polytechnique 6 décembre 1989 | Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  

                   Sisyphe.org    Accueil                                   Plan du site                       






dimanche 27 octobre 2002

Les crimes d’honneur
Pièce à conviction numéro 1

par Micheline Carrier






Écrits d'Élaine Audet



Chercher dans ce site


AUTRES ARTICLES
DANS LA MEME RUBRIQUE


Le gynocide annoncé
Les tueurs en série à caractère sexuel
15 ans après le geste terroriste de l’École Polytechnique, la violence sexiste continue...
Mexique : Femmes perdues dans l’arrière-cour de Satan
Rapport de la Commission québécoise de solidarité avec les femmes de Ciudad Juárez
Nous ne vous oublions pas
Des gynécides non reconnus
Le plan de match du lobby des hommes violents
6 décembre 1989 : 13 ans après, la ’sale guerre’ se durcit
Les mortes de Juárez
Des assassins d’enfants
Un massacre ciblant les femmes
Une guerre non avouée, mais permanente
Séquestrations et assassinats







Le code d’honneur masculin est une arme importante du gynécide.

Des « crimes d’honneur » ont lieu, dans le monde entier, chaque fois qu’un homme considère qu’une femme est sa propriété et qu’il cherche à le démontrer par l’emploi abusif et cruel de la force.

Le meurtre pour l’honneur est une pratique ancienne : pour sauvegarder l’honneur de la famille, un homme tue toute parente -soeur, cousine, épouse, tante, et même mère - SOUPÇONNÉE d’avoir eu une activité sexuelle en dehors du mariage, fût-elle forcée ou simplement supposée, même si la femme a été victime d’un viol.

Des exemples :

- En 1997, quelque 300 femmes ont été assassinées au nom de " l’honneur " " dans une seule province pakistanaise.
- Des chiffres datant de 1999 indiquent que plus de deux tiers des meurtres commis dans la bande de Gaza et en Cisjordanie ont été, selon toute vraisemblance, des assassinats pour " l’honneur ".
- En Jordanie, il y a en moyenne 23 meurtres pour " l’honneur " par an.
- On rapporte 36 crimes pour " l’honneur " au Liban entre 1996 et 1998, essentiellement dans de petites villes ou des villages. Les coupables ont souvent moins de 18 ans, et leur communauté les traite parfois en héros.
- Au Yémen, au moins 400 meurtres pour " l’honneur " ont été commis en 1997. En Egypte, la même année, on a rapporté 52 meurtres pour " l’honneur " en 1997.

Dans le monde entier, on évalue à 5000 le nombre de femmes et de jeunes filles victimes de crimes " d’honneur " par année.

Sources :

« Des violences universelles »
« Le vécu quotidien des femmes dans le monde »


Plan du site


Partagez cette page.
Share


Format Noir & Blanc pour mieux imprimer ce texteImprimer ce texte   Nous suivre sur Twitter   Nous suivre sur Facebook
   Commenter cet article plus bas.

Micheline Carrier
Sisyphe

Micheline Carrier est éditrice du site Sisyphe.org et des éditions Sisyphe avec Élaine Audet.



Plan-Liens Forum

  • travail de sociologie
    (1/4) 9 décembre 2007 , par

  • > Les crimes d’honneur
    (2/4) 26 février 2006 , par

  • Des références
    (3/4) 25 novembre 2004 , par

  • > Les crimes d’honneur
    (4/4) 17 juillet 2003 , par





  • travail de sociologie
    9 décembre 2007 , par   [retour au début des forums]

    Bonjour, je suis étudiant en sciences politiques en Belgique . J’ai choisi de parler de ce sujet pour mon travail de sociologie et j’espere que nos sociétés se reveilleront et verront toutes ces filles qui disparaisent pour être mariées de force dans leur pays ;

    J’ai une pensée à toutes ces femmes tuées pour avoir combattu afin de ne jamais être prisonnières de l’honneur insensé de leur assasin.

    > Les crimes d’honneur
    26 février 2006 , par   [retour au début des forums]

    Bonjour, j’ai 16 ans et je suis en train de lire le témoignage de "souad, brulée vive". Témointe d’un crime d’honneur parce qu’elle est tombée enceinte avant de se marier, sa famille l’a condamnée à être brulée vive, j’aimerais bien avoir des liens, savoir, meme si je suis jeune, ce que je pourrais faire, si c’est possible, je lu beaucoup de choses sur les injustices sur les femmes, comme natement, vendues de zna mushen, le témoignage de betty mamhoody...Voilà, et merci d’avance.

    • > Les crimes d’honneur
      11 janvier 2007 , par
        [retour au début des forums]

      bonjour je viens de finir le livre"brulée vive" ce livre m’a vraiment choqué.certes Souad est tombé enceinte alors quel n’était pas mariée, mai de la a allé la brulée avec son enfant...je pense que si elle aurai été tué sans souffrir cela aurai été un soulagement pour elle.elle a su se relever faire des enfants mai quel couurage.elle donne un merveilleux exemple de vie !!!!!!!!!!!!!!

      [Répondre à ce message]

    Des références
    25 novembre 2004 , par   [retour au début des forums]

    Bonjour,

    Je suis ravie que des étudiant-es s’intéressent à cette question. Je ne peux toutefois pas vous donner une liste de références précises, je n’en ai pas le temps.

    Je vous suggère d’utiliser Google en appelant "Crimes d’honneur". Vous avez des dizaiens de pages de références à des sites qui parlent de ce sujet. Allez également sur le site d’Amnistie internationale, section Femmes, vous trouverez des articles. Voyez également les sites Les Pénélopes, FAMAFRIQUE, et autres. Dans les grands journaux comme Le Monde, le Nouvel Observateur, Le Monde diplomatique, on en a parlé plus d’une fois. Ces journaux ont des archives.

    Bonne recherche et bravo pour votre sensibilité à cette question.

    Micheline Carrier, éditrice de Sisyphe

    > Les crimes d’honneur
    17 juillet 2003 , par   [retour au début des forums]

    Bonjour, je suis étudiante en psychocriminologie, et la culture d’Afrique du nord et du moyen-orient m’intéresse beaucoup. Je pars en Egypte à partir du mois d’octobre 2003 dans le but de réaliser mon mémoire sur :
    La position de la fille dans la famille traditionnelle musulmane égyptienne, dans un premier temps, pour aborder la question de l’inceste père ou frère/fille-soeur, ainsi que celle du crime d’honneur dans un second.
    C’est un travail complexe, et j’aurais besoin de pouvoir communiquer avec des personnes connaissant bien le sujet afin que je puisse rendre compte d’un travail clinique et empirique, malgré les tabous existants.
    J’ai choisis l’Egypte afin de cadrer mes recherches.
    Espérant une réponse.


        Pour afficher en permanence les plus récents titres et le logo de Sisyphe.org sur votre site, visitez la brève À propos de Sisyphe.

    © SISYPHE 2002-2002
    http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Retour à la page d'accueil |Admin