| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Femmes du monde | Polytechnique 6 décembre 1989 | Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  

                   Sisyphe.org    Accueil                                   Plan du site                       






mardi 19 janvier 2016

Cologne : le terrorisme sexuel comme arme de guerre

par Arlette Zilberg, intervenante sur la Petite Enfance et l’Égalité Femme-Homme.






Écrits d'Élaine Audet



Chercher dans ce site


AUTRES ARTICLES
DANS LA MEME RUBRIQUE


Cologne, et après ?
La légitime dénonciation du racisme ne consiste pas à fermer les yeux sur les faits
Agressions de masse contre des femmes en Europe - Agir maintenant pour protéger les femmes
Agressions contre des femmes à Cologne. Un jour, ”l’autre” sera-t-il "nous" ?
Cologne - Silence on viole







À Cologne, comme dans les pièces du théâtre classique, la règle des trois unités a été respectée.

. Unité d’action : les agressions sexuelles de masse
. Unité de temps : la nuit du réveillon
. Unité de lieu : près de la gare

L’efficacité de la mise en scène est imparable.

Un scénario similaire s’est déroulé en Suisse, en Autriche, en Finlande (1).

Quel en est le sens politique ?

Si vous préférez ne pas voir que l’intégrisme musulman est un phénomène mondial, ou si vous pensez qu’il est déterminé par le capitalisme de l’Occident, alors, j’aurai du mal à vous convaincre.

La féministe que je suis, qui se bat depuis des années contre les violences faites aux femmes ne peut mettre sur le même plan les agressions sexuelles collectives de Cologne et les viols et autres violences sexuelles qui ponctuent la vie des femmes en Europe malgré les avancées législatives pour les combattre.

Oui, l’ordre moral patriarcal tend à restreindre la place des femmes dans l’espace public.

Oui, il n’est pas inhabituel en France d’assister à l’inversion de la charge et de la culpabilité pour faire passer une victime de viol en responsable du viol subi : jupe trop courte, lieu inapproprié pour une femme.

Nous le savons, les violeurs sont de toutes origines, de tous les milieux sociaux. Et justement, c’est là que réside la différence avec Cologne.

Les agressions sexuelles ont été le fait de centaines d’hommes, originaires de pays dits islamiques, réfugiés ou en situation irrégulière. Le fait que l’on ait retrouvé sur certains des formules de harcèlement sexiste traduits d’arabe en allemand corrobore l’hypothèse de la préméditation.

Ajoutez à cela le respect de la règle des trois unités, et une question se pose : Qui a déterminé la mise en scène ?

Une génération spontanée de violeurs, née de la misère et de la frustration sexuelle, se serait rassemblée en même temps et en un même lieu ? Sérieux ?

Vous n’avez pas entendu parler des vidéos d’imams salafistes ? Comment ne pas voir que la propagande islamiste qui condamne les femmes à déserter l’espace public, au risque de viol, a été déterminante ?

La guerre menée par les salafistes partout dans le monde (2), et depuis quelques décennies en Europe, revêt des costumes différents. Mais elle obéit à une même stratégie du mouvement intégriste islamiste mondial.

Place Tahrir au Caire, à Cologne, l’objectif est le même : interdire l’espace public aux femmes par la terreur.

C’est l’une des étapes indispensables à l’avènement de cet ordre moral bâti sur le refus de l’égalité des droits entre les femmes et les hommes.

Induire et téléguider des agressions sexuelles massives est une des facettes du terrorisme islamiste. Il vise à déstabiliser les démocraties.

Si vous pensez que se réfugier dans le déni, faire des politiques électoralistes communautaristes, brader les droits des femmes, permettra d’acheter la paix sociale avec les islamistes, vous faites fausse route.

L’objectif est clair : le califat mondialisé.

Par contre, si vous pensez que le discours de la maire de Cologne recommandant aux femmes de se tenir à une distance d’un bras des hommes est indigne et irresponsable, vu le contexte international, alors nous avancerons ensemble.

Le danger pour les démocraties aujourd’hui ne se résume pas à l’avancée des islamistes. Il vient aussi de l’extrême droite qui occupe l’espace vacant laissé par le comportement de nombreux politiques. Déni et reculs sur nos valeurs alimentent le racisme et le sexisme.

Il est grand temps d’arrêter de rétropédaler sur la laïcité et sur l’égalité entre les hommes et les femmes, qu’elles soient ou non issues de l’immigration.

Ne nous berçons pas d’illusions : il ne peut y avoir de paix sociale avec les islamistes.

La guerre qui se joue sur le territoire français et européen est idéologique (port du voile, créneaux non mixtes dans les piscines, séparatisme alimentaire dans les cantines scolaires..). Elle prend aussi la forme du terrorisme (Toulouse, Charlie Hebdo, Hypercacher, Saint-Denis, Bataclan, terrasses de café…).

Nous avons découvert à Cologne l’un de ses avatars : le terrorisme sexuel.

Notes

1. "Pourquoi le scandale des agressions sexuelles a émergé si tard ?", Slate France.
2. "De l’européocentrisme comme cache-sexe, et de l’art de la prestidigitation en politique", Secularism is a Women"s Issue.

* Publication originale le 17 janvier 2016 dans "Désir d’Écologie", le blogue d’Arlette Zilberg, que nous remercions de nous avoir proposé son article. Page Facebook de l’auteure.

Mis en ligne sur Sisyphe, le 19 janvier 2016


Partagez cette page.
Share


Format Noir & Blanc pour mieux imprimer ce texteImprimer ce texte   Nous suivre sur Twitter   Nous suivre sur Facebook
   Commenter cet article plus bas.

Arlette Zilberg, intervenante sur la Petite Enfance et l’Égalité Femme-Homme.

Arlette Zilberg est intervenante sur la Petite Enfance et l’Égalité Femme/Homme. Maire-adjointe du 20ème arrondissement de Paris, 2001-2008, Petite Enfance et Bureau des Temps. Elle a publié des articles sur des sites d’information tels Novo Ideo, Mediapart, Youphil, Huffington Post et autres. Animatrice du réseau social Femm’Ecolos. Candidate EELV aux législatives de 2012. Quitte EELV en 2014. Ancienne cadre des Verts puis d’EELV (Conseil d’Orientation Politique, responsable nationale de la commission féminisme, Bureau Exécutif Régional, membre du Conseil Fédéral, mandataire de la motion de synthèse au congrès parisien 2013). Co-fondatrice de Laïcité Écologie Association (LÉA). courriel.


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


    Pour afficher en permanence les plus récents titres et le logo de Sisyphe.org sur votre site, visitez la brève À propos de Sisyphe.

© SISYPHE 2002-2016
http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Retour à la page d'accueil |Admin