| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Femmes du monde | Polytechnique 6 décembre 1989 | Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  

                   Sisyphe.org    Accueil                                   Plan du site                       






lundi 24 juin 2019

Florilège pour Micheline Carrier






Écrits d'Élaine Audet



Chercher dans ce site


AUTRES ARTICLES
DANS LA MEME RUBRIQUE


Une perte incommensurable
Micheline Carrier (1944-2019) : une voix courageuse et engagée nous a quittés
Mon hommage à Micheline Carrier
Défendre les droits des femmes était son souffle de vie
Micheline Carrier : une grande féministe québécoise
Pour Micheline, pour Sisyphe







Micheline a été pour moi une rencontre déterminante. Avoir côtoyé ces dernières décennies une personne de cette qualité est une chance immense. Courageuse, rigoureuse dans ses travaux, elle savait être ironique à l’occasion : on n’oubliera jamais son sens de la répartie.

Elle laisse en héritage une œuvre qui aura marqué le mouvement féministe québécois et international. Elle aura été active jusqu’à son dernier souffle. Un exemple !

Bon voyage Micheline. Veille sur nous !
Colette Gendron

Le décès subit de Micheline me fait l’effet d’un coup de poing. Elle, la féministe infatigable, n’aura pas vu survenir la fin du patriarcat mais elle aura eu le temps de voir adoptée une loi sur la laïcité. Son regard lucide me manquera, sa vigilance nous manquera à toutes. Mes sympathies à toi, Élaine, et à ses proches.

Je perds une alliée indéfectible. Elle a été mon éditrice et ces mois de travail avec une personne aussi compétente a amélioré non seulement mon livre, mais moi-même il me semble. Sa grande discrétion n’avait d’égale que sa rigueur et son engagement féministe. C’est un immense chagrin que cette mort venue trop vite.
Diane Guilbault

La tristesse qui m’habite est lourde comme du ciment qui sèche. Je souhaite que Micheline n’ait pas souffert sur cette route de la mort. Très égoïstement, je me suis demandé, mais qui peut la remplacer ?

Dès mes premières semaines à la tête du CSF, j’ai rencontré cette féministe militante auteure et animatrice de Sisyphe. Je crois que ce qui m’a le plus marqué de Micheline a été sa passion pour le droit des femmes à l’égalité, mais aussi sa grande rigueur. Cette rigueur qui déboulonnait tous les sophistes et les chroniqueux ! Sa parole me manque.
Christiane Pelchat

Micheline Carrier, 1980, "Pornographie...", Questions féministes, 8, mai :
15-41.

En lisant l’article de Micheline Carrier intitulé "Pornographie...", paru en deux parties dans Châtelaine en juin et juillet 1979, j’avais été si impressionnée par le courage et la rigueur qu’il lui avait fallu pour mener une enquête journalistique sur un sujet aussi difficile et par la qualité de l’article lui-même que j’avais contacté, à Paris, Nicole-Claude Mathieu, corédactrice de Questions féministes, et lui avais fait parvenir copie du texte complet.

Le Collectif de QF a manifestement été aussi impressionné que moi puisqu’il a fait paraître l’article de Micheline en entier, moins d’un an plus tard, dans le numéro 8 de la revue, en mai 1980. Il y aura bientôt 40 ans... Micheline demeure la seule chercheuse féministe québécoise publiée dans Questions féministes (et l’une des auteures québécoises publiées depuis dans les périodiques féministes français).

Cet article-reportage sur la pornographie a fait partie des lectures au programme de mes cours d’analyse féministe dès sa parution parce qu’il constitue une preuve éloquente – et une inspiration féministe de premier plan – qu’il est possible de faire du bon journalisme tout en étant à la fois scientifiquement rigoureuse et politiquement engagée. Quant au site sisyphe.org, que Micheline Carrier a fondé en juin 2002, il fait, depuis ce moment-là, partie intégrante des ressources bibliographiques incontournables dans la francophonie féministe.

Ce modeste témoignage de reconnaissance intellectuelle n’efface toutefois pas ma tristesse et le sentiment d‘avoir perdu une amie féministe irremplaçable qui m’habitent aujourd’hui en pensant à Micheline.
Huguette Dagenais

Quel choc ! Quelle horrible nouvelle !

Avec quelle émotion je prends part à ta peine, chère Élaine ! C’est une grande perte pour le mouvement féministe. Oui, Sisyphe, que tu nommes à juste titre « l’œuvre de sa vie », est une œuvre magnifique, une œuvre de notre temps et qui sera utile aux historiennes.
Florence Montreynaud

Sans l’avoir connue personnellement, cette nouvelle m’attriste énormément.

Quel dommage pour nous toutes.

Courage.

Son souvenir vous donnera certainement la force de continuer la lutte entreprise par Micheline, avec la création du site Sisyphe, qui nous est très utile.

Una abraçada molt forta à toutes nos amies féministes, depuis Barcelone.
Sylviane Dahan

Je suis sous le choc d’apprendre le décès de cette femme qui a été pour moi un modèle de pensée féministe cohérente, rigoureuse et engagée. Elle nous laisse un héritage immense que j’espère, comme suivantes nous honorerons longtemps très longtemps. Merci Micheline Carrier.
Claire Aubin
peintre et sculptrice

Je suis triste d’apprendre le décès de Micheline Carrier. Elle a été une figure marquante du féminisme engagé. Elle m’a donné la chance de publier plusieurs de mes textes sur Sisyphe. Je garderai d’elle le souvenir d’une femme de conviction.
Ann Robinson

Micheline fut importante dans ma vie et surtout, pour tout le mouvement féministe. Pensée claire et militante féministe engagée. Des qualités importantes qui étaient celles de Micheline et qu’on retrouve de moins en moins chez les féministes de la « nouvelle vague ».
Michèle Sirois

Micheline Carrier, avec Élaine Audet, avait reçu le prix PDF Québec en 2016 pour son infatigable travail à faire circuler la pensée féministe. Sisyphe c’est un legs immense pour lequel les féministes francophones sont reconnaissantes.

C’est un immense chagrin que cette mort et une grande perte pour le monde féministe en particulier et pour la société québécoise en général. Mais son œuvre demeure. Nos sympathies à sa famille et ses proches.
PDF Québec

Je suis immensément peinée par la perte de Micheline Carrier, éditrice du site féministe Sisyphe. Je l’appréciais énormément pour ses facultés intellectuelles, son ouverture sur le monde et je l’admirais pour son engagement féministe. Elle m’a souvent apporté soutien et réconfort. J’offre mes condoléances les plus sincères à sa famille et à ses proches. Je pense en particulier à Élaine, sa complice depuis le début lorsqu’elles ont lancé leur site.
Djemila Benhabib

Une grande féministe nous a quittés ce soir. Micheline a fait beaucoup pour la cause des femmes, grâce notamment à son site Sisyphe.org sur lequel nous pouvions toujours nous appuyer et publier.
Repose en paix et en féminisme Micheline et merci pour tout.
Élaine Grisé

L’éditrice du site féministe Sisyphe s’en est allée. Je n’avais pas eu la chance de la rencontrer (Canadienne), juste des échanges via les réseaux sociaux, mais je tiens à lui rendre hommage pour le travail effectué pendant des années, relayant sans cesse les combats pour les droits des femmes, les analyses et articles de fond des féministes du monde entier. Un site ressource pour les féministes du monde entier. Courage à celles qui continueront l’œuvre de Micheline Carrier.
Arlette Zilbert

Un grand et bel esprit s’en est allé. Mes condoléances aux proches de la famille de Micheline Carrier et surtout à Élaine Audet, sa complice de toujours. Il reste une œuvre majeure à poursuivre…
Thérèse Lamartine

"Élaine, tout d’abord, je veux t’offrir mes condoléances. J’ai peu connu Micheline Carrier, mais je l’ai toujours appréciée. Et quand j’ai lu ton message, j’ai eu un pincement de cœur. Je ne savais pas qu’elle était la créatrice du si important et vital Site Sisyphe. Merci chaque fois à vous pour ce site. Mes salutations de tout cœur,"
Nicole Brossard

"Élaine, mes profondes condoléances à toi d’abord et en particulier singulièrement. À toutes les femmes pour la sororité."
France Théoret

"Toutes mes sympathies aux membres de sa famille et à toutes les féministes, C’est une grande perte pour nous toutes,"
Louise Cotnoir

Merci d’avoir existé Micheline.
Bravo pour ton audace, ta cohérence et ta ténacité.
Tu as préféré sortir des sentiers battus.
Tu as été un exemple, une héroïne, pour les femmes et les hommes de notre génération.
Mon admiration et ma reconnaissance !
Jacques Brodeur

Quelle triste nouvelle. Une grande perte pour nous féministes.
Yolande Geadah

Sincères condoléances à la famille et aux proches. RIP.
Fatima Houda-Pepin

Quelle surprise pour toutes les féministes qui la suivaient depuis des années.
Josée Boileau

Quelle tristesse. Elle a accompli une œuvre de géant !
Léon Ouaknine

Les articles de Sisyphe ont enrichi nos vies. Merci pour sa précieuse contribution au féminisme. RIP.
Francine Sporenda

Quel choc désagréable. Condoléances à sa famille et ses proches. On peut contribuer à garder son œuvre en vie et utile, malgré tout je crois.
Rose Sullivan, survivante

Quelle tristesse. Sincères condoléances à sa famille. Qu’elle repose en paix. Nous garderons en mémoire son travail extraordinaire.
Ana Luana Stoicea-Deram

Triste. Sisyphe a été et reste un phare dans ma vie de féministe. Je lui suis reconnaissante. Paix à elle et consolation à ses proches et ses ami.e.s.
Lora Crohain

Elle laisse un très bel héritage féministe. Mes condoléances.
Claudine Baudoux

Une grande perte pour le féminisme. Mes condoléances.
Anne-Marie Bilodeau

Oh !...Une autre féministe historique qui disparaît… quelle tristesse. Sincères condoléances à toute l’équipe de Sisyphe.
Françoise Mariotti

Extrêmement triste. Je garde le souvenir de nos échanges et partage d’informations sur les droits humains des femmes et la laïcité.
Michèle Vianès

Très triste nouvelle. Je la lisais attentivement depuis plusieurs années. Toutes mes sympathies à ses intimes, ses proches, ses amis.
Bruno Lalonde

Triste. Une grande perte. Sisyphe, un regard féministe sur le monde a été un repair structurant pour toute une génération de féministes.
Lise Bouvet

Quelle tristesse. Ses écrits et sa clairvoyance vont nous manquer.
Rosette Côté

Témoignages recueillis par Johanne St-Amour et Élaine Audet

Mis en ligne sur Sisyphe, le 16 juillet 2019



Format Noir & Blanc pour mieux imprimer ce texteImprimer ce texte   Nous suivre sur Twitter   Nous suivre sur Facebook
   Commenter cet article plus bas.
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


    Pour afficher en permanence les plus récents titres et le logo de Sisyphe.org sur votre site, visitez la brève À propos de Sisyphe.

© SISYPHE 2002-2019
http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Retour à la page d'accueil |Admin