| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Femmes du monde | Polytechnique 6 décembre 1989 | Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  

                   Sisyphe.org    Accueil                                   Plan du site                       






lundi 2 mars 2020


Shaparak Shajarizadeh
"N’attendez pas que d’autres vous donnent des droits" : rencontre avec l’Iranienne qui a dit non au hijab obligatoire

par Chloé Friedmann






Écrits d'Élaine Audet



Chercher dans ce site


AUTRES ARTICLES
DANS LA MEME RUBRIQUE


Kimia Alizadeh choisit l’exil
8 mars 2018 - Solidarité avec les Iraniennes en lutte contre le voile !
Iran - Le dernier jour où les femmes ont pu se promener tête nue
Iran - L’enfer islamiste pour les femmes
Iran - Voile, mensonge et libertés furtives
La contestation populaire continue en Iran
Iran – Voile et viol, armes de guerre contre les femmes
Interpellation de l’ambassade d’Iran à Paris
Entretien avec Shirin Ebadi :"Seul Khamenei a le pouvoir de grâcier Sakineh Mohammadi-Ashtiani"
Contesté, le régime théocratique iranien se venge en persécutant les femmes
Une révolution féminine en Iran, un défi fondamental à l’islam
Appel pour la liberté et l’égalité des sexes en Iran
Manifeste de la libération des femmes en Iran
Campagne internationale pour la fermeture des ambassades iraniennes
La solitude du peuple iranien !
Le voile, honneur ou déshonneur ?
Achoura - Répression sanglante en Iran
En Iran, des hommes se voilent pour dévoiler le régime
Iran : Ahmadinejad usurpe le pouvoir par le viol, la torture et l’assassinat
Placer Téhéran face à sa cruelle misogynie
Iran – Toutes ces personnes dont la mémoire maintient en vie
Déclaration contre la répression généralisée en Iran
Iran - Mythes et réalités
Chronique sur l’Iran - La plus longue pétition du monde
Le peuple iranien a abattu le mur de la peur - Marjane Satrapi
L’Iran, la fin de l’idéologie du martyre
Les Iraniennes à l’avant-garde du combat pour la liberté
Dossier "Spécial Iran" du Nouvel Observateur- Mise à jour continue
Iran – Coup d’État du pouvoir islamique contre son propre peuple
L’Iranienne Shirin Ebadi réclame un nouveau scrutin
L’invitation manipulatrice de l’ambassade d’Iran aux féministes françaises
Iran - Que cessent les menaces à l’encontre des cyberféministes
La militante des droits des femmes Khadijeh Moghaddam arrêtée pour "propagande contre l’État et perturbation de l’opinion publique"
La lutte pacifique accroît notre résistance civile
Le gouvernement d’Iran emprisonne et maltraite des féministes qui dénoncent ses lois misogynes
Iran - Peine de prison et 10 coups de fouet pour une militante après une manifestation
Arrestation de plusieurs femmes en Iran et pétition UN MILLION DE SIGNATURES
Soutien International pour la Campagne en faveur des femmes d’Iran
Iran - Sauver Malak de la lapidation
La longue marche des femmes en Iran
Le parlement iranien donne aux femmes le même droit à l’héritage qu’aux hommes
En Iran, le fouet contre l’amour







Arrêtée, emprisonnée, torturée : la militante iranienne de 44 ans raconte son chemin de croix, de son emprisonnement à son exil au Canada, dans La liberté n’est pas un crime, coécrit avec la journaliste Rima Elkouri et paru le jeudi 27 février.

Elle a survécu à trois arrestations intempestives, connu l’enfer des prisons iraniennes, entamé une grève de la faim et trouvé refuge au Canada. Son « crime » ? Avoir osé manifester contre le port obligatoire du hijab en Iran en ôtant ce dernier en public, pour protester contre l’oppression patriarcale. Figure de proue du mouvement des Filles de la rue de la Révolution, Shaparak Shajarizadeh a été condamnée à deux ans de prison et dix-huit ans de probation lors d’un procès qui s’est tenu sans elle, en Iran, après son exil en 2018. Lorsqu’on la rencontre pour la première fois dans un café du Vie arrondissement, le mardi 25 février, une question nous brûle les lèvres : « Comment allez-vous ? » Les traits tirés, la gorge serrée et le regard triste, Shaparak Shajarizadeh sirote un thé au jasmin. .

« C’est très compliqué, répond cette militante de 44 ans. Je ne suis plus heureuse. Mon corps est au Canada, mais mon esprit est en Iran. Mes amies et mon ancienne avocate (Nasrin Sotoudeh, condamnée à 38 ans de prison en Iran, NDLR) sont toujours incarcérées. » Dans La liberté n’est pas un crime, coécrit avec la journaliste canadienne Rima Elkouri et paru aux éditions Plon, le jeudi 27 février, Shaparak Shajarizadeh raconte son parcours de militante et de femme. De sa première histoire d’amour à ses premiers élans féministes, en passant par ses arrestations et son exil forcé, celle qui a remporté le prix de la femme de l’année au sommet international de Genève délivre un récit poignant. Une véritable ode à la liberté.

Le Figaro, 26 février 2020

Lire tout l’article

Mise en ligne sur Sisyphe, le 2 mars 2020



Format Noir & Blanc pour mieux imprimer ce texteImprimer ce texte   Nous suivre sur Twitter   Nous suivre sur Facebook
   Commenter cet article plus bas.

Chloé Friedmann


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


    Pour afficher en permanence les plus récents titres et le logo de Sisyphe.org sur votre site, visitez la brève À propos de Sisyphe.

© SISYPHE 2002-2020
http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Retour à la page d'accueil |Admin