| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Femmes du monde | Polytechnique 6 décembre 1989 | Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  

                   Sisyphe.org    Accueil                                   Plan du site                       






samedi 31 octobre 2020

L’été du naufrage

par Élaine Audet






Écrits d'Élaine Audet



Chercher dans ce site


AUTRES ARTICLES
DANS LA MEME RUBRIQUE


À portée de voix
Le printemps intérieur
Une vue imprenable
Portrait au miroir
Dans le bleu de la nuit
Kurdistan
L’irremplaçable
La poésie a un nom
"Modjézéyeh echgh" : un recueil d’Élaine Audet écrit en persan
L’hiver des métamorphoses
Le matin des mots
Cet amour-là
Passage de l’ange
L’été du rêve
La démesure du bleu
Impromptu
Monter en amour
L’hiver secret des mots
Force de gravité
L’art obscur du désir
Dialogue avec l’éclair
La quête
Lettre à l’autre de soi
Le parlamour
Pierres de mer
Le rêve de voler
Tutoyer l’infini
Le voyage
Sablier
Dworkin - L’envers de la nuit
Autres poèmes depuis 2002








Parfois son cri brûle dans la nuit
pareil au papillon bleu qui traverse la flamme
et change soudain la couleur du rêve
le feu n’étant que le début du cycle de l’éclair

Il lui fallut apprendre à vivre
avec le poids de la légèreté
plein de présence et d’espace
l’infinie respiration du vent

Très tôt elle s’initie au langage
des arbres aux secrets des racines
au vertige de la sève et du ciel
à la terre et à son amour de l’eau

Elle plonge dans la mer hors du temps
traverse l’or l’orange et l’émeraude
l’eau c’est sa mémoire sa merveille
l’infini sous sa peau la première image

Il y a des jours qui brûlent
avant même de luire palpiter
pleins de poussière de mots
d’images repliées sur leur coeur

Chaque matin la peur de découvrir
le nom d’une autre épitaphe
un arbre invincible foudroyé
la perte d’une part précieuse de soi

Parfois la lune devient trop pleine
plus d’angle mort le blanc
un vent coupant aspire le présent
plus de bouée l’effacement

Tu marches seule plus loin que ton regard
dans le sable bleu brûlant
plage insulaire ou désert
chacun de tes pas lui ouvre la voie du retour

Le jour où son cœur se brise
en mille petits éclats de fiel
dans la chair crédule du passé
l’âme de la beauté l’enlève

Elle tombe elle n’en finit pas de tomber
des ailes lui poussent dans le cerveau
un papillon bleu nidifie dans son cou
et tout recommence en pleine lumière

En équilibre sur le vide entre sa peine
et l’émerveillement joyeux de ta présence
des jeux de l’ombre à la pointe de l’âme
de cette coulée de lumière qui l’embrase

La chute est lente et abrupte à la fois
elle n’a et toujours eu que l’amour
elle le serre fort contre sa poitrine
à jamais son unique étoile de survie

Les mots s’étranglent dans son crâne
tel un champ de mines au crépuscule
la nuit épelle son silence de naufrage
et la beauté indifférente suit son cours

Comment savoir si tu la sens trembler
quand passe le vent dans tes cheveux
que l’absence de mots devient sanglot
vois-tu déjà le rivage où la beauté revit

Elle voudrait être un arbre
poussé au son parfait du violoncelle
le chant des âmes en feuilles
dans l’antre doux de l’esprit sauvage

Photo : ©Laetitia Portal

Mis en ligne sur Sisyphe, le 30 octobre 2020



Format Noir & Blanc pour mieux imprimer ce texteImprimer ce texte   Nous suivre sur Twitter   Nous suivre sur Facebook
   Commenter cet article plus bas.


Élaine Audet

Élaine Audet a publié, au Québec et en Europe, des recueils de poésie et des essais, et elle a collaboré à plusieurs ouvrages collectifs. Depuis 2002, elle est l’une des deux éditrices de Sisyphe.
Ses plus récentes publications sont :
- Prostitution - perspectives féministes, (éditions Sisyphe, 2005).
- La plénitude et la limite, poésie, (éditions Sisyphe, 2006).
- Prostitution, Feminist Perspectives, (éditions Sisyphe, 2009).
- Sel et sang de la mémoire, Polytechnique, 6 décembre 1989, poésie, (éditions Sisyphe, 2009).
- L’épreuve du coeur, poésie, (papier & pdf num., éditions Sisyphe, 2014).
- Au fil de l’impossible, poésie, pdf num., (éditions Sisyphe, 2015).
- Tutoyer l’infini, poésie,pdf num., 2017.
- Le temps suspendu, pdf num., 2019.

On peut lire ce qu’en pensent
les critiques et se procurer les livres d’Élaine Audet
ICI.


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


    Pour afficher en permanence les plus récents titres et le logo de Sisyphe.org sur votre site, visitez la brève À propos de Sisyphe.

© SISYPHE 2002-2020
http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Retour à la page d'accueil |Admin