| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Femmes du monde | Polytechnique 6 décembre 1989 | Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  

                   Sisyphe.org    Accueil                                   Plan du site                       






mardi 9 février 2021

Lettre envoyée au Premier Ministre François Legault






Écrits d'Élaine Audet



Chercher dans ce site


AUTRES ARTICLES
DANS LA MEME RUBRIQUE


Les représailles financières contre les féministes critiques du genre
Je suis une femme, pas une femme cisgenre
Quand on parle de "pénis féminin" dans la série Une autre histoire à Radio-Canada !
Quand le féminisme se prend une vague
Du sens et de l’importance du mot "femme"
Peut-on accepter un féminisme anti-femmes au Québec ?
Thérapies de conversion – Plaidoyer pour un débat honnête
Contre un patriarcat universel, un féminisme universel
Qu’est-ce qu’une femme ?
Pourquoi la dysphorie sexuelle augmente-t-elle tout d’un coup chez les adolescentes ?
Pour une conversation honnête au sujet du transgenrisme
Les droits des femmes sous le joug de l’identité de genre
Tout le monde devrait s’inquiéter de la censure du reportage "Les enfants transgenres" par le réseau CBC
Le réseau CBC annule sous les pressions un documentaire sur les enfants présentés comme transgenres
Transgenre et FFQ - Une posture victimaire qui fragmente le mouvement des femmes
Un homme devient-il une femme dès lors qu’il dit en être une ?
Remettre en question la notion d’identité de genre et le silence imposé à l’analyse féministe
La quasi-absence d’un débat public sur ce qui fait un "vrai homme" est révélatrice
La violence masculine est le problème et les “transfemmes” s’y livrent aussi
Transgenres - Repenser le projet de loi C-16 : parce que le sexe, ça compte !
Identité de genre autodéclarée, droits et sécurité des femmes
La Bibliothèque des femmes de Vancouver ouvre ses portes dans un contexte de réaction antiféministe
Qu’est-ce qu’une femme ?
On a tort de préconiser la transition de genre chez des enfants, des adolescent-e-s et des jeunes adultes
Le projet de loi C-16 - Le débat sur l’identité de genre ignore la perspective féministe
Toronto - Un éminent chercheur congédié pour son approche prudente face à la dysphorie du genre chez les enfants
Règlement pour les transgenres au Québec - Être femme est-il un privilège ?
Mention du sexe pour les personnes transgenres - Un vrai problème, mais une mauvaise solution
La pièce "Les monologues du vagin" annulée parce que jugée non inclusive pour les transgenres
Transgenres - Le point de vue des femmes complètement occulté
Transgenres et « black faces », même combat ?
Mon genre, ton genre, mais quel genre ?
II. Genre et sexualité : convergences et divergences du féminisme radical et de la théorie queer
I. Qu’est-ce que le genre ? D’où vient la confusion qui l’entoure ?
À qui appartient le genre ? Rapports entre féminisme radical et idéologie transgenre







Monsieur le Premier Ministre,

Nous sommes un collectif de parents, des femmes, des hommes, des mères, des pères et fiers de l’être. Nous tenons à ces désignations, chargées de vécu et d’émotions, qui nous définissent en tant que personnes.

Or, nous sommes consternés face au jugement rendu le 28 janvier à la Cour supérieure du Québec. Ce jugement invalide, en vertu des Chartes des droits du Québec et du Canada, l’utilisation du mot sexe, des mots femme/homme, mère/père dans le Code civil, car ces mots seraient discriminatoires à l’égard des personnes non-binaires qui ne s’identifient ni comme femme ni comme homme, ou les deux. Autrement dit, ce jugement tend à faire disparaitre la binarité des sexes du registre de l’état civil.

Quelle étrange interprétation des Chartes ! Si les catégories hommes/femmes n’existent plus, que devient le principe même d’égalité des sexes ? Qu’advient-il des sports féminins, des toilettes, vestiaires ou refuges non-mixtes ? Que deviennent les prisons pour femmes ? Comment continuer à promouvoir l’équité en matière d’emploi ou à combattre les violences faites aux femmes si le sexe biologique n’a plus de valeur légale ?

Par ailleurs, nous sommes particulièrement préoccupés par les retombées que ce jugement peut avoir sur les jeunes, notamment en raison de la recommandation d’abolir la nécessité, pour un jeune de 14 à 17 ans, de consulter un professionnel de la santé avant de pouvoir demander un changement de mention de sexe. Cette recommandation ne contrevient-elle pas à la responsabilité du gouvernement de protéger nos jeunes ?

Comment s’assurer, dans ces conditions, de bien comprendre la situation particulière de chacun et de cerner la myriade de raisons qui peuvent mener une personne à se dire de l’autre sexe, d’autant plus que des facteurs de co-morbidité, comme l’autisme ou la dépression, sont souvent liés à la dysphorie du genre ?

Les personnes transgenres et non-binaires doivent bénéficier de toutes les mesures d’aide et de protection contre les discriminations auxquelles elles ont droit. Mais cela ne peut se faire en niant le sexe biologique.

Pour toutes ces raisons et plusieurs autres encore, et afin que les droits de toutes et tous soient respectés, nous vous demandons Monsieur le Premier Ministre : Allez-vous faire appel du jugement en Cour supérieure du Québec du juge Gregory Moore relatif aux contestations du Code civil du Québec, en vertu des Chartes, concernant la désignation du sexe dans le registre de l’état civil ?

Veuillez agréer, Monsieur le Premier Ministre, nos salutations les plus sincères.

Collectif de parents :
Nadia El-Mabrouk, Centre de service scolaire (CSS) de Montréal
Mélanie Audet, CSS des Samares
Stéphanie Baron, CSS de Montréal
Philippe Blackburn, CSS de Montréal
Cochise Brunet-Trait, CSS des trois lacs
Dominique Caron, CSS de l’Énergie
Shirley Christensen Côté, CSS des Découvreurs
François Dugré, CSS des Patriotes
Philippe Dujardin, CSS de Montréal
Daniel Gagnon, CSS des Premières-Seigneuries
Milène Girard, CSS Lac-Saint-Jean
Ruth Lamontagne, CSS de Montréal
Christine Lauzon, CSS Vallée-des-Tisserands
Denis LeBlanc, CSS de Rouyn-Noranda
Caroline Morgan, CSS Marie Victorin
Guillaume Paradis, CSS des Patriotes
Olivia Pelka, CSS des Samares
Ginette Pelletier, CSS de la Pointe-de-l’Île
Bertrand Plante, CSS des Premières-Seigneuries
Sylvain Plourde, CSS de la Pointe-de-l’Île
Christian Sabourin, CSS de Montréal
Stéphane Tremblay, CSS des Hautes-Rivières

* J’invite tout le monde à adapter la lettre et à envoyer, aux ministres et à vos députés.

Mis en ligne sur Sisyphe, le 8 février 2021



Format Noir & Blanc pour mieux imprimer ce texteImprimer ce texte   Nous suivre sur Twitter   Nous suivre sur Facebook
   Commenter cet article plus bas.
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


    Pour afficher en permanence les plus récents titres et le logo de Sisyphe.org sur votre site, visitez la brève À propos de Sisyphe.

© SISYPHE 2002-2021
http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Retour à la page d'accueil |Admin